Skip to content

Problème maternelle

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 22501 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par menet.al il y a il y a 1 année et 1 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour,

    Mon fils de 4 ans a passé le WPPSI en octobre dernier indiquant un quotient intellectuel à 126.
    La neurospy a dit qu’il faudrait attendre ses 6 ans pour passer le WISC pour confirmer le haut potentiel.

    A l’école, depuis la petite section, c’est compliqué, il ne tient pas en place, se lève tout le temps etc.. nous avons donc été convoqué trois fois l’année passée et là deux fois par la maîtresse suivi d’une rencontre avec la directrice. Rendez-vous qui fut assez déplaisant car la directrice a démarré l’entretien par « qu’est ce qu’on va faire de lui ? » et la fin de l’entretien s’est fini par un ultimatum « il faut trouver des solutions car nous ne pourrons plus ». mon fils étant dans le privé, ce discours sous entends qu’ils ne le prendront pas en CP et qu’il devra aller dans le public.

    La directrice souhaite que l’on fasse plusieurs démarches : demande d’une auxiliaire de vie scolaire auprès de la MDMPH, séance de psychomotricité et revoir la neuropsy. Sur le principe, nous ne sommes pas contre si cela peut aider notre fils.

    Ce qui me dérange, c’est plutôt que mon fils me dit qu’il n’aime pas l’école car il s’ennuie et que la directrice de l’école ne veut pas l’entendre. Selon elle, avec les enseignements d’aujourd’hui mon fils de 4 ans ne peut pas s’ennuyer. Elle indique également qu’il n’est pas encore diagnostiqué haut potentiel donc que son comportement en classe n’est pas forcément dû à cela et qu’en plus dans son école soit disant qu’il y aurait 3 à 5 enfants HP par classe et qu’ils ne posent pas problème.

    La directrice n’a pas émis l’idée qu’une psychologue scolaire le rencontre ou vienne l’observer en classe. J’ai donc sollicité le rectorat la semaine dernière et contacté par mail une personne spécialisée dans les enfants précoces afin qu’une psychologue scolaire vienne le voir en classe mais je ne sais pas si cela se fera..

    Avez-vous déjà eu ces échanges avec l’école de vos enfants ? avez- vous trouvé des solutions ?
    Est-ce que vos enfants avec un QI élevé à 4 ans n’ont finalement pas été diagnostiqué HP lors du WISC ?

    Merci d’avance pour vos retours,
    Bonne soirée

    Particulier

    Bonjour,
    J’ai une fille de 6 ans maintenant qui a passé le même test que votre enfant quand elle avait 4 ans, pour des raisons assez similaires aux vôtres.
    En petite section, ma fille ne tenait pas en place et pleurait tous les matins pour ne pas aller à l’ecole.
    Elle a vu une neuropsychologue qui nous a dit qu’il n’etait pas nécessaire de lui faire passer de test car sa précocité lui semblait evidente.
    L’ecole n’ayant pas envie de bouger et émettant des doutes sur ce sujet, elle a fini par passer le test en moyenne section (je ne me souviens plus du nombre mais le hpi a été confirmé).
    La maîtresse de moyenne section a alors reconnu le haut potentiel de notre fille, mais nous a dit que vu sa maturité émotionnelle, il était compliqué de faire quoi ce que soit (elle bougeait tout le temps, avait des tics sonores et avait des difficultés avec les autres enfants). Les maîtresses de petite et de moyenne section nous ont dit qu’elle ne semblait pas du tout s’ennuyer en classe, car elle n’avait pas une attitude passive et participait tout de même en classe.
    Nous avons déménagé, elle a alors changé d’école pour la grande section. Elle est en triple niveau cette année cp ce1 ce2, ce qui a permis de la faire glisser en ce1 des le début de l’année. On a vu un gros changement de comportement avec le saut de classe et elle n’imagine pas du tout être encore en cp. Même si tout n’est pas réglé et qu’elle ne tient toujours pas en place.

    L’ancienne école avait le même discours que la vôtre, que le test avant 6 ans n’etait pas totalement fiable et que la précocité ne peut être affirmée qu’en repassant un test plus tard. La neuropsychologue nous avait bien expliqué ça egalement.
    Cependant jamais la nouvelle école ne nous a demandé de repasser le test (alors que ma fille a maintenant l’age de le passer il me semble). Ni les directeurs ni les enseignants ne nous ont demandé de refaire le test (je ne peux donc pas répondre à votre 2e question, mais la neuropsychologue qui a fait passer le test à votre fils devrait pouvoir le faire).

    Ce qui m’interpelle dans votre histoire, c’est le comportement de vos interlocuteurs. Ils parlent de votre enfant comme si c’etait un « boulet » et ils n’ont pas l’air bien motivés pour vous aider. Savez-vous qu’il y a un référent haut potentiel dans chaque académie à qui vous pouvez vous adresser quand il y a des problèmes de communication avec l’ecole ? Je ne sais pas si ca fonctionne pour le privé par contre.
    Parfois les écoles n’ont juste pas envie de se bouger car ça demande un effort qu’ils n’ont pas envie de fournir, ils sortent de leurs habitudes.
    Et pour aider votre fils à se canaliser, ici ce qui a bien marché au niveau des emotions, c’est la psychomotricité. On n’y pense pas toujours mais ça peut être une piste à explorer.

    Bon courage pour la suite.
    Cordialement,

    Gaelle

    Particulier

    J’ai oublié de préciser que même si ma fille ne tient pas du tout en place en classe (ce qui pose problème car elle se fait parfois exclure de classe), elle n’a pas été diagnostiquée tdah par la neuropsy. Elle peut se concentrer mais avec le système de pensée des enfants hp, elle est vite distraite par ce qui se passe autour.
    La rts a consacré une de ses émissions (« dans la tête de… ») aux enfants hp ; ils leur font passer de petits tests et c’est assez flagrant. On voit bien qu’ils sont tous vite distraits par ce qui se passe autour d’eux. Je vous conseille de regarder ce reportage, ça deculpabilise un peu ; ce n’est pas forcément que votre enfant a une pathologie, parfois simplement qu’il ne répond pas à la norme.
    https://www.rts.ch/play/tv/dans-la-tete-de/video/dans-la-tete—-dun-surdoue?id=10173134

    Particulier

    J’ai vécu quelque chose de similaire avec mon fils.
    Dès ses 3 ans, l’école a été compliqué : ne tient pas en place, ne va pas voir les autres, fait du bruit. Et plus, les années de maternelle passaient et plus ça a empiré dans les reproches faits à moi et à lui. On m’a proposée à peu près les mêmes choses que vous. Nous avons fait l’auxiliaire de vie, au final pas du tout adapté car il se retrouvait avec des petits qui avaient du mal à apprendre quand le mien connaissait son alphabet à 2 ans et demi. J’ai tenté aussi de faire comprendre qu’il s’ennuyait mais impossible selon les professeurs.
    A ses 5 ans, il a changé d’école comme on avait déménagé et alors, là ça n’a fait qu’être pire, je me suis retrouvée devant une maîtresse/directrice fermée. J’ai fait passer le test à mon fils car la psy scolaire, le medecin scolaire avait mon opinion sur mon fils, soit qu’il semblait être précoce. Mais la maîtresse, précocité ou pas, fallait que je règle le problème pour le CP. Peu à peu, mon fils a perdu l’estime de soi : « maman, j’ai raté ma vie, je suis nul » me disait-il en rentrant de l’école. Le test n’a rien montré à part son hypersensibilité donc l’école maternelle n’y a pas pris compte.

    Nous avons attendu le CP pour le refaire. Et de notre côté, on a aidé notre enfant à gérer ses émotions et son estime de soi via un certain nombre de livre et les cahiers d’Isabelle filliozat.
    Arrivée au CP, rebelote avec l’école mais il a repassé le test et réussi ce coup-ci. Cependant, l’école est toujours très fermé, j’entends le même discours qu’on vous a donné « Il n’est pas le seul HP qu’on a eu les autres ne posent pas de pb ». Bon avec un peu d’observation, j’ai pu voir que mon fils était loin d’être le seul enfant qui perturbe la classe.

    Tout ça pour vous dire que vos échanges, je les ai eu et je les ai encore. Il a 7 ans aujourd’hui. Pour vous donner une note positive, je suis arrivée quand même à faire évolué un peu les choses dans le sens qu’il fait des maths de CE2 par exemple (bon maintenant, on lui reproche de pas aller aussi vite que les CE2 dans le domaine…).

    Les astuces, je vous dirais que déjà votre enfant, il est petit et c’est loin d’être anormal de bouger en particulier à leur âge. Ne culpabilisez pas, je sais plus facile à dire qu’à faire, votre enfant est bien comme il est. Suivez votre instinct. 😉
    Après ici, mon fils a fait des séances de psychomotricité et va en refaire sûrement. Il a fait des séances de psy aussi pour mieux gérer son relationnel et puis comme je vous ai dit pour les émotions vous avez les cahiers d’Isabelle Filliozat qui sont pas mal. Après, je ne sais pas si votre enfant a besoin de cela car HP, par rapport à ce que vous dit les profs, c’est pas égal à tel caractère.
    S’il tient pas en place, l’école a-t-elle essayé d’autres manières de s’asseoir : ballon, assis au sol? Mon fils avait tenté, ça n’avait pas marché mais bon ça peut marcher avec d’autres.
    Après comme on vous a dit, y a un référent si vraiment vous voyez que ça va pas pour votre petit.

    Bon courage à vous! Et prenez soin de votre petit, de vous en priorité et non des exigences de l’école, votre enfant s’est pas levé un matin en se disant « je vais pourrir la vie des gens », il est juste pas dans le moule. Et comme il y a marqué dans la salle d’attente du psy de mon fils « À force de trop vouloir rentrer dans le moule on finit par ressembler à une tarte ».

    Particulier

    Merci pour vos retours 😊

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 22501 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris