Aller au contenu

Suis-je précoce ou non ? Ou du moins: l’ai-je été ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 28734 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 7 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • Bonsoir,
    voilà, ça fait quelques temps que je me pose cette question; j’ai beau regarder les signes de précocité chez l’enfant, je ne sais même plus si je suis précoce ou non (ou du moins je l’ai été).

    En effet:
    – à 3 ans: j’étais allé voir une orthoptiste pour un souci de naissance (apraxie oculomotrice). Elle disait que j’avais déjà une forte capacité de concentration pour cet âge.
    – à 4 ans: j’étais chez une orthoptiste afin de corriger quelques soucis de langage (j’ai commencé à parler à l’âge de 3 ans). Elle m’a diagnostiqué comme surdoué (je savais réciter vite et bien l’alphabet à l’envers; mon entourage était impressionné à ce que m’a raconté ma mère. D’après cette dernière, je posais des questions pertinentes pour cet âge, comme par exemple: “pourquoi il y a une sculpture du pouce de César et non celle du majeur”).
    – à 5 ans: je savais faire des additions et autres, si bien que l’enseignante m’avait fait sauter la Grande Section de maternelle pour me faire passer au CP. Sauf que ce saut n’aura duré que quelques semaines car j’étais angoissé (je jetais des choses à travers la classe, etc). Ce qui fait que je suis retourné en Grande Section et l’année s’est bien déroulée.

    Alors: suis-je précoce (ou du moins l’ai-je été) ?

    Bonjour,

    Il est difficile de vous donner une réponse, visiblement il y a eu des soupçons à un moment donné…mais non formalisés.
    Aujourd’hui en fait cela dépend de vous et du besoin que vous avez d’obtenir des réponses : elle peuvent servir à revoir son passé avec un autre filtre (ou pas), à nourrir un projet (ou pas), se conforter (ou pas).
    Si vous en ressentez profondément le besoin, vous pouvez faire des tests auprès d’un psychologue compétent.
    Il faut juste vous demander ce que vous en attendez et si vous êtes prêt à accepter le résultat quel qu’il soit. Au fond il ne change rien à votre personne d’aujourd’hui mais peut se révéler être une source de désillusion, d’enchantement, ou neutre.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 28734 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris