C'est le dernier jour pour commander votre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel, ne tardez plus  !

Plaquette d'information, couverture provisoire

Dans quelques jours, nous allons expédier notre plaquette d'information sur l’élève à haut potentiel intellectuel à  8 000 établissements scolaires. La liste des destinataires sera close mardi 28 mai à 8 heures.

Jour
Heure
Minute
Seconde

Nous pouvons la faire parvenir à l’établissement ou à l'enseignant de votre choix. Nous pouvons aussi vous l'envoyer pour que vous puissiez la remettre en main propre au professeur de votre enfant si vous le souhaitez.

Ne perdez plus de temps, à la fin de cette semaine il sera trop tard pour profiter de cette occasion unique.

Bonjour !

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 18995 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 7 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 3 jours et 14 heures.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Toute nouvelle sur le forum ! J’habite poitiers, j’ai deux enfants de 7 et 9 ans, non testés encore mais je suis assez sure que ce sont des enfants particuliers. Ma grande, qui a sauté le CE1 sur notre requete car en grande difficulté scolaire, est aujourd’hui a sa place au niveau des apprentissages, mais nous avons demenagé en septembre dernier et elle ne s’est pas adapté a sa nouvelle ecole. Il y a beaucoup de rejet, de jugement, malgré les diversités que je pensais etre un atout pour la tolerance… Elle est aujourd’hui seule, esseulée meme d’apres le directeur qui s’inquiete pour elle. rejetée de partout et en souffrance. Nous allons donc la faire tester, et je me suis inscrite ici en pensant trouver des conseils, des contacts, et surtout j’aimerais qu’elle puisse rencontrer d’autres enfants comme elles, qui ne rentrent pas vraiment dans les cases…
    J’espere rencontrer aussi d’autres parents du coin.
    Bonne journée !


    Participant

    Bonjour, maman d’un garçon de 9 ans détecté il y a 3 ans, nous passons par des phases de haut et de bas. Scolairement aucun soucis dans les apprentissages, il excelle même en dessin et sciences mais il n’aime pas l’école. Sa quasi seule motivation est actuellement les petites copines qui vont a l’école… Nous habitons Poitiers. Pourquoi ne pas échanger davantage de vive voix sur nos loulous vu la proximité ? Bonne journée


    Participant

    Maman zèbre d’un petit zèbre également de 7 ans qui est en CE1 et qui a un tdah, je partage votre inquiétude car mon garçon a vécu tout cela et même si parfois il y a un peu de mieux, on est très loin d’une vie paisible à l’école et les émotions débordantes quelles qu’elles soient, vont bon train.. Nous sommes de Naintré à 10 minutes de Châtellerault. Nous pourrions nous rencontrer et parler de vive voix. Nous trouverions certainement du soutien et des informations dans cet échange. Nous voyons psy et psychomotricienne pour lui et moi j’ai pris un suivi en psychanalyse pour m’accompagner car pour être au mieux pour mes enfants, je dois aussi être au mieux pour moi. C’est une vie particulière avec des enfants particuliers qui ont des particularités peu banales…


    Participant

    Bonjour Ludivine et Virginie !

    Oui nous pourrions nous rencontrer, ce serait l’occasion d’échanger beaucoup de choses interessantes j’en suis sure !
    Le tdah a été diagnostiqué lors du bilan neuro psy qui a établi la précocité ? Je vous avoue que je ne suis pas hyper à l’aise avec toutes ces étiquettes mais je suis consciente qu’a un moment, notamment pour le systeme scoalire, cela puisse avoir un interet. Je dois prendre RV pour ma fille avec une psychologue de Civray, c’est mon medecin qui me l’a recommandée.


    Participant

    Bonjour Phanie, de mon côté j’ai deux enfants dont une petite petite fille de 9 ans diagnostquée dyspraxique et hp. Nous vivons à Châtellerault. Je serais ravie de pouvoir échanger sur nos expériences !


    Participant

    Bonjour Phanie,
    Je suis papa d’un enfant de 13 ans et lorsque je lis votre message, je reconnais des passages que nous avons eu avec notre fils. Cela n’a pas été facile au quotidien, puisqu’en CM2 il était harcelé dans son école et il a fallu en arriver à des courriers aux instances supérieures pour que cela soit entendu au sein de son établissement scolaire. Mais le soleil brille toujours après le mauvais temps. Aujourd’hui, il mesure 1m73 pour 13 ans !!!!! Il est bien intégré dans sa classe de 4ème avec ses troubles dys qui posent encore quelques problèmes de temps à autre. Les résultats scolaires sont excellents. Mais pour en arriver là, nous avons croisé une graphothérapeute, qui pratique à la fois le yoga du rire et le reiki. Cela à permis d’aplanir les problèmes que nous avions rencontré. Nous sommes sur Niort. Si vous souhaitez des informations complémentaires je vous les communiquerai volontiers.
    Gardez courage, cordialement, VP


    Participant

    Avec ma première fille il y’a eu beaucoup de rejet et de solitude dés qu’elle était dans des écoles ou il n’y avait pas d’autre élèves comme elle et des enseignants incapables de lui fournir ce dont elle avait besoin. C’est passé parfois par des changements d’école et un saut de classe. C’était pas forcément l’idéal souvent fait dans l’urgence.
    Je n’ai pas de solution à vous proposer mais je vous comprends, ce que vous vivez, nous l’avons vécu de longues années.


    Participant

    Merci à vous qui m’avez répondu. Effectivement, cela fait du bien, on se sent moins seul(es)

    Nous avons RV en juillet avec une psychologue de Civray, pour le bilan neuropsy.
    J’espère que nous aurons des reponses, des conseils, un moyen de prendre en charge ma petite fille avec qui nous avons beaucoup de mal à communiquer. En dehors de ses problemes à l’école, avec les autres enfants, c’est difficile à la maison car elle est énormement dans l’opposition, voire l’insolence, fait le bébé dès qu’on essaie de lui parler serieusement, on dirait qu’elle ne veut rien recevoir de nous… et surtout elle est a fond dans la rivalité avec son petit frere, le rabaisse, lui cherche des noises tout le temps, nous fait remarquer la moindre injustice..

    Je me pose plusieurs questions en ce moment :
    Nous les parents, avons nous une responsabilité dans la “précocité” de ces enfants ?
    L’opposition vient elle de cette particularité, ou de nous ? Car tous mes enfants (j’en ai 4) sont un peu comme ça, à des degrés differents. Mon ainée n’a jamais toléré qu’on lui donne le moindre conseil, qu’on l’oblige à faire des choses.
    Avez-vous remarqué que ces enfants étaient particulierement sensibles et empathiques, dans leurs premieres années ? Car Nimuë était exceptionnellement ouverte à tout ce qui se passait autour d’elle, elle lisait les gens tres facilement, elle savait toujours ou se trouvaient les choses, etc..

    Avez-vous deja organisé des rencontres tous ensemble ? avec les beaux jours cela pourrait etre sympa de se retrouver pour un pique nique, une journée de rencontre.. ?


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui phanie, je rebondis à votre question sur la “responsabilité” des parents.
    Il y a très probablement une part de génétique dans cette affaire d’une part et par ailleurs notre rôle de parents est de bien les accompagner en ayant conscience de l’intensité de leurs besoins. Ils sont ++++ en tout, à l’ecole mais aussi en dehors, ce qui veut dire qu’ils perçoivent plus intensément que’les autres enfants nos failles de parents, réagissent intensément à la frustration vécue à l’ecole ou en dehors, sont très sensibles à leur environnement et le decriptent assez bien…etc…peuvent être très en colère ou très heureux …
    Après ils restent des enfants et pour leur bien être il est important qu’ils aient un cadre fixé par l’adulte qui leur permette de ne pas repousser les limites trop loin et les rassure.


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui phanie, je rebondis à votre question sur la “responsabilité” des parents.
    Il y a très probablement une part de génétique dans cette affaire d’une part et par ailleurs notre rôle de parents est de bien les accompagner en ayant conscience de l’intensité de leurs besoins. Ils sont ++++ en tout, à l’ecole mais aussi en dehors, ce qui veut dire qu’ils perçoivent plus intensément que’les autres enfants nos failles de parents, réagissent intensément à la frustration vécue à l’ecole ou en dehors, sont très sensibles à leur environnement et le decriptent assez bien…etc…peuvent être très en colère ou très heureux …
    Après ils restent des enfants et pour leur bien être il est important qu’ils aient un cadre fixé par l’adulte qui leur permette de ne pas repousser les limites trop loin et les rassure.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 18995 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris