Inquiétude

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19646 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

8 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 1 an et 3 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Je suis la maman d’une petite fille de 6 ans qui va bientôt faire sa rentrée de CP en septembre. Je m’inquiète sur le fait que ma fille n’a pas du tout montré sa précocité à l’école. Son institutrice la qualifie de pipelette et nous dit que c’est une petite qui se déconcentre vite et qui est pas en haut du classement mais plutôt au milieu… C’est pour elle une enfant lambda.
    Ma fille à été diagnostiquée précoce à 3 ans et 8 mois par une professionnelle avec la méthode WPPSI-3émé édition et j’ai le rapport que j’ai photocopié et qui est dans son dossier scolaire…
    Que puis je faire? Comment est ce que je peux aider ma fille?


    Participant

    Bonjour Madame,
    Je suis enseignante spécialisée dans l’accueil des enfants à Haut Potentiel à Nantes.
    Vous pouvez me joindre au 0667130984 ou sur christine.2ker@gmail.com, je me ferai un plaisir de vous aider.
    Bien à vous.
    Christine


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Ma première question est : comment va votre fille ? Vous semble t-elle épanouie ou non.
    Je pose cette question car tout dépend de l’accompagnement dont a bénéficié votre fille. Si elle n’est pas assez stimulée, le risque pour elle est de continuer à passer inaperçue, de se fondre dans la masse et de s’éteindre progressivement et effectivement de passer pour une enfant lambda. C’est une caractéristique marquée des petites filles précoces d’où le plus petit nombre de filles détectées par rapport aux garçons qui se font remarquer d’une façon ou d’une autre.
    Je pense qu’il faut faire reconnaître la précocité de votre fille sur la plan scolaire afin de lui donner les outils, les méthodes et la stimulation dont elle a et aura besoin pour poursuivre une scolarité épanouie. Si rien n’a été fait jusque là, il est très important de le faire dans les 2 années à venir car plus le temps passe, plus votre fille peut se lasser.


    Participant

    Bonjour
    Comme Françoise, la première question est : votre fille est-elle épanouie, contente d’aller à l’école? Si oui, il convient peut-être de la laisser grandir et d’être attentive pour que cela continue. Si la réponse est non, effectivement, il faut faire quelque chose… j’ai moi-même 3 filles plus âgées que la votre et je me suis souvent posé la question : quoi faire? Vous dites être inquiète, que vous dit votre inquiétude? en quoi ou pour quoi êtes-vous inquiète (ennui, relationnel, inquiétude personnelle en tant que maman qui attend des signes de précocité, …)? Il me semble que cela peut être un point de départ pour trouver quoi faire… Vous rassurer vous, en parler à l’école, …


    Participant

    Tout d’abord, un grand merci pour vos réponses,sincèrement, on se sent bien seul dans ce monde de la précocité parfois !!
    Pour répondre a vos questions ma fille semble épanouie mais je me demande si elle ne cache pas derrière ses larges sourires beaucoup d’angoisse.
    Il est vrai que je suis peut être dans l’attente des signes de précocité. J’en ai discuté avec chaque institutrice en début d’année scolaire, je leur prête un livre : « l’enfant surdoué, l’aider à grandir, l’aider à réussir » de Jeanne SIAUD-FACCHIN et nous en discutons ensemble. Que puis-je faire de plus? Il me semble que les institutrices que ma fille à eu jusqu’à présent émettent des doutes sur sa précocité. La seule chose qu’elles voient c’est qu’elle a énormément de vocabulaire.
    Autrement, rien a été fait, on se sent comme lâcher dans dans la nature…
    Comment faire reconnaître la précocité de ma fille auprès de l’école?

    PS : Je vais passer un coup de téléphone à Arborescences demain dans la journée pour éclairer mes lanternes.

    Encore une fois MERCI !!


    Participant

    Bonjour,

    Me revoici toujours avec mes doutes et mes questionnements.

    Aujourd’hui, je suis confrontée à un vrai problème : ma fille est en CE1 maintenant et rien ne va plus !! Impossible pour les enseignants que ma fille soit précoce, on me demande de lui refaire passer des tests !! elle a été diagnostiqué précoce à ses 3 ans et 8 mois par une professionnelle avec la méthode WPPSI-3émé édition et j’ai le rapport que j’ai photocopié et qui est dans son dossier scolaire…
    Ma fille à de réelles difficultés, il lui ait impossible de se concentrer, elle discute avec tous les élevés, se lève de sa chaise et rencontre de vrai difficulté scolaire. Sa maîtresse lui a même supprimer des récréations pour lui expliquer les choses en tête à tête. Elle est en rupture avec ses camarades de classe, est mise de côté et pour son institutrice tout est de la faute de ma fille, il faut qu’elle se remette en question.

    Est ce que je dois lui faire repasser les tests ? J’avoue que, moi aussi, je doute de son réel potentiel. C’est une petite fille hyper sensible qui prend vraiment les choses très à cœur. J’en suis au point où je demande que le rapport de la psy qui lui a fait passer ses tests me soient restitués, je n’en peux plus d’entendre les enseignants tout remettre en cause de cette façon. J’ai le sentiment de me battre dans le vide.

    Voici les résultats de ma fille : QI verbal : 136 intervalle de confiance 123-141
    QI de performance 122, rang percentile 99, intervalle de confiance 108-128
    QI Total 134, rang percentile 93 intervalle de confiance 122-139
    Langage 132, rang percentile 98 et intervalle de confiance 120-137
    Ce peut-il que que me fille est été surévaluée ?
    Là où nous (mon mari et moi) sommes d’accord c’est que c’est une petite fille hypersensible et hyperémotive qui à sans cesse besoin d’être rassurée. Notre sentiment à ce jour est que notre fille n’est pas du tout comprise par son enseignante, elle trouve que la mise à l’écart de ma fille par ses copines est nécessaire, ce qui m’attriste profondément pour elle puisqu’elle le vit vraiment mal, il lui arrive de pleurer avant d’aller se coucher et d’avoir une boule au ventre avant d’aller à l’école.
    Que puis-je faire pour aider ma fille ? Sachant qu’elle est déjà dans une petite école privé. Pour les enseignants elle devrait avoir des facilités et ce n’est pas le cas du tout, elle n’est plus du tout motivée pour apprendre, j’ai l’impression qu’elle sature complétement.
    Merci par avance pour vos réponses.


    Admin bbPress

    Bonjour Nadège,

    Apparemment rien n’a été fait jusqu’à présent pour votre fille si je comprends bien sur la plan scolaire ?
    Il se peut très bien que votre fille ait essayé de se fondre dans le moule, mais on final on constate que cela ne fonctionne pas, et que sans aide elle ne peut s’exprimer et se montrer telle qu’elle est. Les enfants précoces ont besoin de ce petit plus qui les stimule, les aide à avancer, sans quoi ils s’éteignent.
    Pour votre fille je ne pense pas que les tests soient à remettre en question, par contre par défaut de prise en charge elle pourrait développer des craintes, de l’anxiété qui pourrait se traduire justement par cette inaction qui laisse croire que finalement elle est comme tout le monde. C’est un cercle vicieux qu’il faut absolument briser, et donc si pour cela il faut repasser les tests ou prendre l’avis du psy qui les a faits à l’époque avec des recommandations, il vaut mieux le faire maintenant pour enrayer un processus négatif. Le psychologue pourra aussi travailler sur la confiance, car effectivement avoir confiance en soi quand tout autour de soi est inadapté et que l’on est mis à l’écart n’est pas facile et est très difficile à supporter pour une enfant si jeune. Votre fille le montre d’ailleurs, donc oui, faites vous aider du psy rien que pour cette dernière raison.


    Participant

    Bonjour Françoise,
    Tout d’abord merci pour votre réponse. Oui effectivement ma fille à développé une crainte, elle est anxieuse et sa maitresse ne l’aide pas beaucoup, elle lui met toujours tout sur le dos. Nous avons pris la décision avec mon mari de lui refaire passé les tests puisqu’ils ont changé, nous pourrons voir, ainsi, d’où viennent les troubles de la concentration. Nous avons pris cette décision après avoir eu au téléphone une personne de l’AFEP qui nous le conseil tout de même. Selon les résultats, nous ferons la demande d’un conseil éducatif. Il me semble important que tous ces enfants soient pris en considération par l’école. J’ai le sentiment que je vais devoir me battre, encore et encore pour ma fille et pour les élèves précoces qui suivront, mon but est d’aider tous ces parents en manque d’informations et tous ces instituteurs également qui pensent que précoce rime avec facilité.
    Je vous remercie de l’attention que vous portez à mon message de détresse, car, oui, je me sens parfois dépassé par la précocité et par le corps enseignant qui arrive à me mettre le doute sur la précocité de ma fille qui présente un test fait par une professionnelle !! En tant que parents, il ne nous est pas toujours facile d’exprimer la précocité de nos enfants. Nous faisons ce que nous pouvons et je me sens souvent seule face à tout ça, alors, MERCI à enfants précoce info pour vos ressources, qui sont un vrai soulagement et qui nous permettes de soulager nos doutes.
    Ce sujet me tient vraiment très à cœur. Comment pouvons nous devenir « formateurs » auprès des enseignants au sujet de la précocité ? Par quel outil pouvons nous devenir des professionnels ? Que puis-je faire pour aider encore plus ? Quelle formation je peux suivre ?
    Cordialement
    Nadège Baranger


    Admin bbPress

    Bonjour Nadège,

    J’espère que vous trouverez des réponses suite aux nouveaux tests.
    Pour la formation, l’expérience, l’écoute de nos enfants, sont la meilleure école.
    Ensuite l’information, n’hésitez pas à communiquer auprès de enseignants, de parents, collègues…, à annoncer des conférences, prêter des livres, renvoyer vers des sites d’information comme ici !
    Pour vous former sinon je suppose que les associations comme l’afep, l’anpeip… qui ont besoin de bénévoles et de parents pour animer des groupes, ont des outils à proposer.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19646 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris