Skip to content

Dépassée par mes deux enfants.

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 20844 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par laeti31 il y a il y a 2 years et 9 months.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • Participant

    Bonjour,
    maman d’un garçon de 7 ans testé l’année dernière en classe de CE1 avec suspicion de dyspraxie et des troubles de l’attention ( liés ou non au HP?) Suivi par une psychomotricienne et une orthoptiste toute les semaines. A l’école, plutôt compliqué. Son attitude face au travail est fluctuante, il fatigue vite et s’agite.Je pense qu’il s’ennuie mais je ne suis pas entendue. Cependant, même si rien n’est mis en place, sa maîtresse à une attitude bienveillante.Son profil est entre l’enfant décrocheur et le provocateur. Je suis donc assez anxieuse, surtout quand un mois après la rentrée, il ne voulait déjà plus travaillé. Bref, il reste un très bon élève malgrè tout et mis à part son agitation, il ne pose pas de réel problème à l’école, a part quelques dérapages ses derniers jours ( gestion des émotions).
    Comment dire à la maison c’est une bombe à retardement depuis 15 jours ( faisant suite au départ du papa il y a un mois), il est tendu, colérique, insolent, agressif, extrêmement violent avec sa soeur. Si toute mon attention se canalise sur lui très bien, sinon tout par à volo. Il hurle, s’agite, répond, se frappe. Je monte en pression, je crie et puis je m’épuise. Concernant sa soeur est bien, pas testé, elle n’aime pas l’école. Le comportement en classe est très compliqué, elle est agitée aussi. Mais peut plus facilement gérer ses colères, elle a 5 ans et demi ( problèmes neurovisuels et en attente de suivi psychomot). Elle est assez capricieuse mais très empathique. Elle teste sans arrêt et son comportement est sans cesse dans la provocation. Si je dis blanc, elle dit noir et rigole dans un attitude de défi. Je reconnais que j’arrive à préférer être au travail plutôt qu’avec eux. Merci d’avance de vos réponses et conseils.

    Participant

    Bonjour,

    maman d’une enfant de 7 ans aussi en classe de CE1 je comprend votre épuisement. Après l’annonce du résultat du test de Qi et le bilan de psychomotricité (RAS), j’ai pris la résolution de consulter une psychologue spécialisée dans les enfants haut potentiel puis j’ai pris contact avec la psychologue scolaire afin d’organiser une réunion pédagogique réunissant la psychologue de ma fille, la psychologue scolaire, la directrice d’établissement, la maitresse, la directrice du CLAE et moi même. ma fille qui pourrait sauter 2 classes mais qui n’est pas prête à franchir le cap reste donc dans sa classe avec un aménagement. je pense qu’il est important de bien poser le diagnostic (même si je n’aime pas ce terme) et l’expliquer à votre enfant : il faut qu’il l’entende de votre bouche et qu’une psychologue prenne aussi le relais pour l’explication. Ensuite il faut comprendre que si il y a agressivité c’est une façon pour votre enfant de faire ressortir son mal être. moi aussi j’ai crié, je me suis épuisé et puis j’ai compris que cela ne servait à rien : car l’agressivité de votre enfant est un appel au secours et il ne peut pas faire autrement que de taper, hurler pour se faire entendre car souvent les mots ne viennent pas et il ne comprend pas lui même ce qui lui arrive et s’en veut aussi de provoquer cet état de stress chez ceux qu’il aime. le travail avec la psychologue a été apaisant pour ma fille car elle l’aide à exprimer sa souffrance, sa différence à parler et non pas à hurler. En cas de crise je l’envoi d’abord se calmer dans sa chambre et ensuite je lui demande qu’elle me fasse un calin et ensuite je lui propose de m’expliquer ce qui ne va pas : c’est étrange de constater que parfois un détail, une supposition un malentendu peut générer comme ouragan chez les enfants HP. Depuis je ne crie plus (ou presque)car je comprend qu’elle ne se met pas dans cet état pour faire chier le monde mais qu’elle souffre et je me fais aider : on ne peut pas porter à bout de bras des décharges émotionnelles si intenses. Oui on a la droit d’être fatiguée, oui on a le droit de pleurer, oui on a le droit d’être découragé et de se sentir nulle comme mère mais il n’en ai rien, vous êtes ici pour témoigner. Bon courage.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 20844 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris