SOS … je craque complètement

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19604 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

5 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par SeverineGuy il y a il y a 1 an et 1 mois.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Je suis maman d’un garçon de 9 ans détecté EIP depuis ses 4 ans. Mon mari et moi sommes complètement désemparés. Bien que notre fils soit suivi depuis 4 ans par une psychologue spécialisée et un psychomotricien depuis quelques mois pour l’aider sur l’écriture, son comportement à l’école (et parfois à la maison) est de pire en pire.

    Nous avons eu droit à un mot dans lequel le maitre nous informait que nous étions des dealers et des consommateurs de drogue, à un début d’incendie dans le garage, à des mensonges (graves) répétés, au refus de travailler en classe (avec perturbation de la classe) et de faire ses devoirs, des négociations permanentes pour lui faire faire le moindre truc à la maison (par exemple aider à mettre le couvert ou aller à la douche) …
    Aujourd’hui c’est un mot du maître nous informant qu’il harcèle un camarade de classe, camarade qui est mort de peur et ne veut plus aller à l’école.

    Nous nous heurtons à une école avec un maître fermé (que pourtant nous connaissions car il a eu notre fille précédemment), refusant de mettre en place les mesures préconisées par la psychologue et le psychomotricien. Il y a aussi un directeur qui l’année passée s’était engagé auprès de nous à suivre notre fils et à mettre en place le conseil d’éducation pour l’aider à évoluer. Cette année il nous oppose l’article 21 du décret du 06/09/1990 pour refuser d’organiser une nouvelle réunion. Si l’on rajoute à cela le fait que j’ai transmis à 8 reprises le bilan de précocité de mon fils à l’école (3 fois en maternelle et 5 fois en primaire) et la « réputation » dont dispose notre fils depuis des années dans les écoles de notre village … vous avez le cocktail détonnant pour que cela se passe mal.

    Malgré tout, nous demandons des rdv au maître tous les 15 jours pour faire un point et essayons de le rencontrer le plus régulièrement possible.

    Nous avons tenté de faire inscrire notre fils dans une école avec une classe spéciale pour les EIP en nous disant que peut-être il trouverait sa place, mais son dossier n’a pas été retenu.

    Je vous avoue que ce refus m’a donné un gros coup sur la tête. Quelque chose s’est brisé. J’ai l’impression que personne ne veut de cet enfant, je suis à saturation, ne sais plus comment nous en sortir, ni avec qui en parler. Notre entourage ne comprend pas toujours bien le comportement de notre fils et il réagit comme il le ferait avec un enfant (j’ai horreur de dire ceci mais ne sais pas comment l’exprimer autrement) « normal ».

    De mon côté je réagis mal, je suis très dure avec lui. J’en suis consciente, je culpabilise mais ne sais plus comment lui faire comprendre les choses. Je voudrais tellement qu’il avance et tout ce que je vois c’est que c’est de pire en pire.

    Si vous avez des idées, des conseils, des pistes, des contacts à nous donner … je suis preneuse car je ne sais pas vers qui me tourner.
    Par avance merci


    Admin bbPress

    Bonjour Lottie,

    Je vous mets les liens vers les personnes en charge de la précocité dans votre académie.
    Il n’est pas normal que les besoins spécifiques de votre fils ne soient pas pris en compte, donc n’hésitez pas à les contacter pour obtenir l’aide adaptée :
    https://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_281067/fr/formulaire-de-contact

    Personnellement je préviendrais la direction de l’école par courtoisie ( en plus cela pourrait faire bouger les choses malgré tout, qui sait ?).


    Participant

    Bonjour Françoise, merci pour ce lien. Je vais remplir le dossier mais je vous avoue que je n’y crois pas du tout. Le référent est débordé et, aux dires de la psychologue de mon fils, ne peut pas suivre les dossiers tant il y en a.
    Quant à l’école, on leur a redemandé une réunion pédagogique avec les psychologues, le maitre et le directeur. On va bien voir ce qu’ils vont dire mais pour moi c’est peine perdu. Ils ont dit à mon fils qu’ils allaient tout faire pour le renvoyer.
    C’est vraiment injuste, je me sens tellement impuissante.


    Admin bbPress

    Bonjour Lottie,

    Effectivement on n’a pas l’impression que votre école ait envie de vous aider, bien au contraire, c’est assez triste de s’entendre dire des choses pareilles !
    Tentez quand même du côté de l’inspection académique et des référents, ne serait-ce que pour obtenir les coordonnées d’un autre établissement.
    Sinon, le temps que les choses se fassent et pour que votre fils ne continue pas dans une spirale négative, il y a aussi la possibilité de la scolarité par correspondance ou l’ief, au moins un an temporairement, y avez-vous déjà songé ?

    Bonjour Lottie,

    Tout d’abord, je suis de tout coeur avec vous, dur de vivre en se sentant en conflit avec son propre fils, je parle d’expérience 🙂
    juste un conseil, si votre fils est suivi depuis deux ans par une psychologue et que la situation empire, c’est sans doute que cette ou ce psychologue n’est pas adapté à votre fils. J’ai du changé de psy une fois pour mon deux et deux fois pour mon trois avant de trouver les bons, d’ailleurs pour mon trois, celui avec qui je vis le conflit, ce n’es ni la pédopsychiatre, ni la psychologue, qui ont fonctionné, la psychomotricienne lui faisait du bien mais par suffisamment, au final c’est avec la psychopédagogue et la mise en place de la pédagogie positive que nous avons avancé, en plus elle est super puisqu’elle accompagne les parents aux rendez vous avec les écoles.
    Il existe aussi tout un tas de spécialiste plus conseillé pour les précoces, encore faut il en trouver, dans mon département c’est le désert mais je pense au ergothérapeute, kinesiologue, on me parle souvent de la méthode padovan, il parait que c’est très efficace.
    Mon conseil, si je peux me permettre d’en donner, parce que chez moi ça avance très très doucement, lacher la pression, détendez vous, pensez à vous, soufflez entre deux crises. Bon courage à vous.


    Participant

    Bonjour, je découvre votre message en passant sur le forum. Peut-être pourriez vous essayer de vous servir des outils de l’éducation positive pour aider votre enfant à se sentir mieux et pour recréer avec lui une relation basée sur la confiance et le respect. En éducation positive, nous cherchons à comprendre le message qui se cache derrière le comportement de l’enfant. Un enfant qui fait autant parler de lui comme votre enfant doit certainement être en train d’appeler à l’aide… Tout comme celui qui terrorise les autres est bien souvent en train de chercher une solution contre ses propres peurs.
    Nous avons tendance à sévir avec ce genre d’enfant alors qu’ils ont en fait besoin d’encore plus de compassion et d’amour. Je suis éducatrice spécialisée et je propose des accompagnements aux parents d’enfants à haut potentiel, non pas sur le mode de la thérapie mais bien sur celui de la mise en place d’outils adaptés aux fonctionnements spécifiques de nos enfants à haut potentiel. Vous trouverez sur mon blog pas mal d’articles pour étayer votre réflexion et notamment celui-ci sur les crises de nos enfants :http://www.pour-une-education-positive.com/crises-enfant-precoce/ Vous souhaitant beaucoup de courage, séverine

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19604 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris