Petit garçon de + 5 ans : couchages difficiles et provocation

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

10 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par MAC il y a il y a 8 mois et 3 semaines.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à chacun et chacune,

    Je suis nouvelle sur le Forum, l’intitulé du groupe me parle beaucoup… Je ne sais pas vraiment pourquoi je vous écris… peut-être pour me sentir moins seule.

    Mon fils est très provocateur en ce moment, en opposition quasi permanente. Je suis déroutée face à lui. Je suis compréhensive, il me rit au nez. Je suis ferme, du moins j’essaye, il se braque. Et c’est pire… je crie parce que je n’en peux plus, il n’en a rien à faire.

    Le soir est un calvaire. Tous les soirs, pour le couchage. En ayant mon 2e petit garçon (qui aura 3 ans le 14/12) je me suis rendue compte que mon aîné n’a pas été un bébé facile et est un enfant compliqué et peu souple. Oppressant. Il l’est tjs à presque 6 ans. Je me sens régulièrement harcelée par ses demandes. Ses questions. Ses sollicitations. Il ne s’endort pas avant 22h le soir… est ce que tous les enfants zèbres (ou HPI) ont des soucis d’endormissement ?…

    Il n’a pas encore été testé. Je sais que je suis HPI et hypersensible depuis un peu plus d’un an. Grâce à mon aîné. Je suis quasiment sûre qu’il a tiré la même carte que moi. Mon compagnon, après maintes discussions sur le sujet, admet enfin depuis septembre, que notre fils est atypique. On ne sait pas s’il est HPI mais ce qui est sûr c’est qu’il n’est pas dans la norme et qu’il nous épuise… mon compagnon refuse qu’on le teste. Il a peur qu’il se sente différent ensuite… pour moi on saurait mieux ce qui se passe, et donc vers où aller. Mais je ne sais plus ce qui est bon pour notre fils. Le savoir ou pas.

    Sa maîtresse de PS nous a mis sur cette piste. Une 2e maîtresse, celle de cette année en GS, nous met à nouveau sur la piste de la précocité. Avec tellement de pincettes ! Ce sujet est tellement tabou…

    Cela fait 3 ans qu’on passe nos soirées à essayer de coucher nos fils… le petit prend le relais avec des cauchemars qui n’en finissent pas, depuis plusieurs mois. Je l’ai emmené chez une psy. Cela a un peu débloqué des choses. Mais il met encore 3/4 d’heure à s’endormir le soir, en restant à côté de lui… Il a peur des méchants…
    Pendant ce temps-là il faut gérer le grand branché sur 220 V pour qu’il s’apaise avant de s’endormir le soir. Quand on est seul avec les deux… c’est très sport.

    Un beau bazar pour rester polie !… je n’en peux plus.

    Mon compagnon en a aussi marre mais sa seule réponse est qu’est ce qu’on peut faire… tout en acceptant une situation invivable qui mange notre couple chaque jour un peu plus. Situation que moi je n’accepte plus. Il se crispe dès que j’évoque une séance de psy ! J’en ai vu quantité pour ma part, je suis très à l’aise avec cette démarche que je considère comme un fabuleux outil ! Je voudrais emmener toute notre famille en séance de psy, au moins nos garçons, pour qu’on avance ! Que ça bouge ! Qu’on y voit plus clair ! J’ai l’impression de tout voir et mon compagnon met des mois à accepter les choses… pendant ce temps-là, je boue.

    Pardon je m’emporte.

    J’ai pris rdv avec le maître de mon 2e fils pour voir si les cauchemars auraient un lien avec l’école. Je passe ensuite à l’étape retourner voir une psy pour lui.
    Et grosse étape suivante, j’aimerais emmener mon aîné chez la psy, sans parler de le faire tester (pour le moment) mais faire une première démarche, avec un début d’avis pro de la psychologue sur le profil de notre fils. Mais j’ai aussi très peur d’entrer en conflit avec mon compagnon…

    Désolée pour la tartine. Je n’arrive jamais à être concise… Merci de m’avoir lue jusqu’au bout.

    Magali


    Participant

    Le sommeil est le nerf de la guerre. Notre ainé a fait se première terreur nocture à 10 mois à cause de la crèche car il n’avait pas le quota de sommeil de la journée pour bien dormir la nuit. Il a fallu l’intervention de spécialistes auprès de la crèche pour qu’ils comprennent et soient attentif à son sommeil. en fait en journée tout se passait bien donc la crèche ça leur convenait, sauf que les parents payent les pots cassés le soir et ils s’en moquent 😀 !
    Ensuite il y a eu la periode de la grossesse de notre 2eme ou nous avons du passer 10 puis 15 puis 30 jusqu’à 45 min avec lui pour qu’il s’endorme, il y a eu un besoin à un moment et il a fallu palier, quand nous avons vu que c’était devenu une routine et non plus un besoin , en 3 jours nous y avons remédié (=> normal plus de besoin).
    il faut être dans l’observation en permanence et sentir les choses, c’est facile à dire, mais compliqué à mettre en pratique.
    Nous avons de long moment d’échange avec ma femme, mais du coup on est aligné sur la vitesse …. je ne peux pas dire comment cela se passe avec une moitié « typique »

    tester n’est pas forcément utile mais ça permet de confirmer et de mettre les mots sur les choses, un atypique n’est pas une bête de foire non plus.
    Vous avez la chance qu’il puisse mettre des mots => « les méchants » car il est plus grand que le notre à l’époque qui n’avait pas forcément la possibilité de décrire, essayez de développer l’écoute et trouver la cause racine.

    faites lui comprendre que ce que vous faites c’est pour le bien de la famille, il voit bien qu’il y a des soucis et desfois on ne peut pas tout regler seul et un oeil extérieur peut aider, surtout s’il tient la route … pas facile d’en trouver des « bons  » => regarder la video de carlos tinoco sur le choix du psy : https://www.youtube.com/watch?v=vazlL8ggrLM


    Participant

    Merci Langelot pour votre réactivité de réponse, votre écoute et vos conseils.

    Oui dans l’observation permanente… je trouve cela usant. Je ressens tout mais je doute tellement aussi de moi qu’il n’est pas aisé de savoir si je fais les bons choix. Surtout avec mon compagnon qui ne ressent pas les choses autant que moi.

    Merci à vous.
    Belle journée.


    Participant

    vous êtes HPI-Complexe ?
    pour votre compagnon il faut semer des petites graines et les arroser pour que ça germe plus vite dans sa tete 😉

    bonne journée et bon courage dans tous les cas l’investissement que vous faites auprès de vos enfants ne seront jamais perdus.


    Admin bbPress

    Je rajouterais que le sommeil n’est pas une problématique forcément liée au haut potentiel, mais que lorsque les problèmes de sommeil surgissent le haut potentiel peut avoir un effet amplifiant. Les enfants hp ont énormément besoin d’être rassurés, entendus, déstressés par rapport à leurs questions, ressentis, inquiétudes…
    J’en ai un sur 4 qui a très mal dormi jusqu’à environ 4/5 ans (sensible aux bruits, aux odeurs, ouie très fine…) et a été rassuré finalement lorsqu’il a pu dormir avec l’un de ses frères.
    Le fait pour vous de savoir si votre fils est hp ou non sera sans doute bénéfique sur tous les plans. Pour vous rassurer et rassurer votre compagnon dites vous que le bilan ne change rien au fond à ce qu’est et que vit votre fils, simplement il vous donnera des clés d’interprétation sur ses besoins(ennui, insatisfaction, perfectionnisme….) et sa sensibilité et vous saurez mieux comment vous adapter.
    Par ailleurs les institutrices ont l’air ouvertes au sujet donc il ne faut pas laisser passer cette chance, dites leur que vous aussi suspectez cette piste, que vosu ne savez pas trop quoi faire pour les impliquer et si elles vous proposent une adaptation, acceptez-la.


    Admin bbPress

    Je vous rajoute une vidéo (mieux que la lecture pur votre conjoint ?) que j’aime bien car elle montre le côté positif de la précocité, de ce que peut être un enfant qui évolue à son rythme, sans frein : https://www.enfantsprecoces.info/mon-enfant-est-il-precoce-sur-france-5/


    Participant

    Merci beaucoup Langelot. Oui les petites graines, cela me parle 🙂 je m’attache à faire cela auprès de ma famille, de mon conjoint. J’ai par moment le sentiment que mon conjoint est aussi atypique, j’oscille entre doute et certitude le concernant aussi. Mais j’ai assez à faire avec moi et mon aîné pour le moment. Mon 2e fils parfois je me dis que lui aussi… puis parfois non. Il a à peine 3 ans. J’oscille également.
    Je vous avoue ne pas savoir si je suis complexe ou laminaire. Vous m’apprenez cette nuance. J’irai voir ce que cela signifie.
    Je vous remercie pour vos encouragements !
    Bel après-midi à vous.
    Magali


    Participant

    Merci Françoise pour votre retour sur le sommeil. Cela m’éclaire et fait écho avec les paroles de la psychologue avec qui j’ai échangé ce matin sur le sujet.
    Mon 2e fils, sujet donc aux cauchemars actuellement, a demandé à dormir avec son frère depuis septembre. Il fait des cauchemars ou se réveille la nuit, depuis mars. Dormir avec son grand frère a un peu atténué les choses mais depuis quelques temps les difficultés de couchage reviennent. Mon 2e fils a effectivement une ouïe très fine, un odorat aussi très développé, comme moi et son frère aîné…
    Pour mon fils aîné, lui faire passer un bilan me rassurerait beaucoup c’est certain. Dans le sens où je saurais dans quelle direction aller. Et nous comprendrions mieux ses besoins oui. Même si finalement nous tentons de répondre à ses besoins sans le bilan… c’est pour cela que j’ai des doutes pour mon conjoint. Qui pense de la même manière que notre fils aîné.
    Bref ! je dois travailler un peu tout de même, même si je passerais volontiers mon après-midi à vous répondre à tous !
    Merci Françoise pour la vidéo ! Très bien expliquée.
    Bon après-midi à vous tous.
    Magali


    Participant

    Bonjour
    voici un lien avec les grandes caractéristiques de chaque, une approche que j’ai découvert très récemment :
    Neurosciences : complexe ou laminaire ?

    en 2 mots, les laminaires sont lisses en tout coule tranquilement, tandis que les complexes se posent beaucoup plus de question et sont plus sensibles aux évènements perturbateurs.
    Bonne lecture.

    Nous 2 garçons sont trop jeunes pour faire un test, par contre ils ont tous les 2 un regard intense et profond et tiennent le regards pendant desfois 3-5 min à des adultes (comme s’ils scannaient la personne)

    Bon après midi


    Participant

    Merci Françoise pour votre retour sur le sommeil. Cela m’éclaire et fait écho avec les paroles de la psychologue avec qui j’ai échangé ce matin sur le sujet.
    Mon 2e fils, sujet donc aux cauchemars actuellement, a demandé à dormir avec son grand frère depuis septembre. Il fait des cauchemars ou se réveille la nuit, depuis mars. Dormir avec son grand frère a un peu atténué les choses mais depuis quelques temps les difficultés de couchage reviennent. Mon 2e fils a effectivement une ouïe très fine, un odorat aussi très développé, comme moi et son frère aîné…
    Pour mon fils aîné, lui faire passer un bilan me rassurerait beaucoup c’est certain. Dans le sens où je saurais dans quelle direction aller. Et nous comprendrions mieux ses besoins oui. Même si finalement nous tentons de répondre à ses besoins sans le bilan… c’est pour cela que j’ai des doutes pour mon conjoint. Qui pense de la même manière que notre fils aîné.
    Bref ! je dois travailler un peu tout de même, même si je passerais volontiers mon après-midi à vous répondre à tous !
    Merci Françoise pour la vidéo ! Très bien expliquée.
    Bon après-midi à vous tous.
    Magali


    Participant

    Merci Langelot pour le lien vers les infos sur complexe ou laminaire.
    J’ai parcouru les deux. Je me retrouverais plutôt dans le profil complexe mais sans être bien sûre. D’autres éléments du profil laminaire me parlent aussi…
    Ma nièce était également comme cela bébé, le regard fixe. Très fixe et intimidant. Mon aîné était aussi comme cela.
    Bon après-midi à vous.
    Magali

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris