Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?


Notice: bp_is_group_forum est obsolète depuis la version 3.0 ! Utilisez legacy forum support removed à la place. in /home/enfantsp/www/wp-includes/functions.php on line 3853

Je n'ai plus de solution pour mon fils de 5 ans

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 13778 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par Sabine BARBÉ il y a il y a 3 mois et 3 semaines.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Mon fils a été diagnostiqué précoce à l’age de 4 ans.Le psychologue scolaire l’avait remarqué lors d’une intervention dans sa classe de petite section car il se mettait à la même auteur que les adultes, donc il m’avait proposé de le rencontrer. En moyenne section il a commencé à faire des crises en classe, à taper ses camarades, l’ATSEM, et la maitresse et refuse de travailler. j’ai rappelé le psychologue scolaire qui lui a fait passer les test de QI. J’ai contacté le CMP et actuellement il est dans un groupe de socialisation avec un suivi en psychomotricité. Mon fils est en grande section de maternelle et j’ai son cahier de liaison qui est rempli de mots, il ne fait que ce qu’il veut et l’intéresse en classe. La maitresse me demande un rendez-vous car son attitude recommence (tape – crise – ne veut pas travailler) mais je ne sais plus quoi lui répondre. A la maison il essaye de tester le cadre mais il reste mignon.
    Je ne sais plus quoi faire, dois-je le changer d’école….


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Que vous a t-on dit à propose des tests de qi ? Il se pourrait que l’ennui soit à la source des problèmes de socialisation et de comportement.
    Souvent le problème est pris à l’envers et il suffirait d’un peu plus de stimulation pour que votre fils aille mieux. Il faudrait donc voir ce qui est réalisable dans ce sens, lui fournir des activités vraiment intéressantes selon son niveau.


    Participant

    Bonjour,
    Je voudrais juste vous apporter mon témoignage car je me suis retrouvée dans votre message.
    Je suis maman d’un petit zèbre qui a aujourd’hui huit ans.
    Son entrée à l’école a été difficile car il est tombé sur une institutrice qui n’a pas supporté sa personnalité (locace, remuant, opposant…) et qui la maltraité.
    Il a commencé à bousculer et mordre les autres
    Nous l’avons changé d’école et c’est dans cette école que sa nouvelle institutrice nous a parlé de haut potentiel.
    mon fils était remuant, n’écoutait pas, dérangeait en permanence les autres, ne travaillait pas beaucoup et pourtant avait des connaissances bien au dessus du niveau demandé.
    Il a passé deux ans et demi dans cette école, il ne faisait jamais la sieste, aidait l’atsem pendant ces temps là. Avec ses camarades il était brusque, il se mettait en danger mais n’était pas violent.

    Nous avons du déménager pour mon travail et il a intégré une nouvelle école. Il a été diagnostiqué haut potentiel et a sauté une classe. A l’école il était compliqué mais encore gérable.
    Puis en CEI a commencé le début du cauchemars,
    Il bougeait, parlait, n’écoutait pas les consignes, et pire s’est mis à taper et insulter les autres. j’étais convoquée presque tout les jours. Beaucoups de choses ont été mises en place pour l’aider.
    Les instits ont essayé … mais au bout de deux ans si il n’y arrivaient pas c’est que cela venait surement de la famille… deux enquêtes des services sociaux classées sans suite plus tard… il a été exclu… à quelques semaines de la fin.
    j’ai donc pris la décision de le mettre dans une école pour EIP. je pensais que l’ennui était la cause de tous ces comportements. Je pensais aussi que cela irait beaucoup mieux.
    les premiers mois ont été calmes et mon loulou s’est apaisé. Mais … cela a recommencé, jusqu’à ce que là aussi, ils jettent l’éponge.
    Pourtant à la maison il était plus calme, moins agressif, même si il y a eue quelques périodes de débordements cela n’avait rien de comparable avec l’école.
    J’ai désespéré, et j’ai continué a chercher ce qui pouvait être la cause de tout cela.
    Aujourd’hui il est en CM1, il est dans son école de quartier. Il a été diagnostiqué TDAH. C’est très proches du comportement EIP, tellement proche qu’il est parfois difficile de faire la différence et passer à côté. La neuropsychologue qui l’a testé m’a donné un livret pour la maison et pour l’école.
    Son instituteur est une perle et il a mis en place les conseils qui étaient donnés.
    Aujourd’hui je ne dis pas que tout est rose, il a encore du mal a se faire des copains durable,il fait du bruit en classe, il s’oppose régulièrement et il à parfois des gestes brusques mais rien dans la classe et très rarement.

    Il bénéficie depuis trois ans d’un suivit au CMP dont depuis deux ans en groupe. Il est suivit par un Psychiatre en libéral, par une ergothérapeute…

    Voilà, mon message est peut-être un peu long et votre enfant n’a peut-être pas un TDAH mais peut-être est-ce une piste à explorer.


    Participant

    Le problème est que mon fils refusait de dessiner et de prendre un stylo. Il a eu un déblocage depuis les vacances de Toussaint et depuis il adore dessiner. J’ai rendez vous lundi avec Le pédopsychiatre du CMP et on verra ce qu’il en pense.


    Participant

    Bonjour
    Voilà le diagnostic vient de tomber le pédopsychiatre du CMP me dit qu il a un TDA sans hyper activités et me propose la ritaline. Je suis effondrée de donner un médicament à mon fils âgé de 5ans et demi. Elle m’a dit qu il fallait le prendre comme une béquille le temps qu’il rentre dans les apprentissages et elle m’a laissé un mois pour réfléchir.
    Elle m’a dit qu il pouvait le prendre uniquement sur le temps scolaire.


    Participant

    Bonsoir,
    A t il fait des tests pour identifier le TDA ? car cela peut être très poche parfois du profil HP juste en prenant les critères.. Il existe des tests d’attention mais je ne pense pas que les pédopsychiatres du CMP les réalisent…


    Participant

    Le pédopsy du CMP a regardé le bilan de la psychomotricienne ainsi que l’avis de l’enseignante.
    Mais il n’a pas fait de test concernant le TDA.


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je trouve que le pédopsy a pris un énorme raccourci. A votre place j’irais consulter rapidement un psy compétent pour un bilan détaillé, cela vaut le coup d’avoir une vraie réponse surtout s’il s’agit de médicamenter un enfant qui n’en aurait pas forcément besoin.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par  Françoise.

    Participant

    Bonjour,
    Je suis assez en accord avec ce qui est dit.
    Mon fils a fait un bilan chez une neuropsy. c’est après ce bilan qu’il a été confirmé HP et diagnostiqué Tdah. Il est actuellement en deuxième bilan au CHU pour faire confirmer ce diagnostic car seul un psychiatre peut donner une médication si nécessaire. Et seulement si nécessaire !
    Avez vous répondu à des questionnaires du type Conners d’attention et hyperactivité pour la famille et aussi pour l’instit de l’école ?

    Si ce n’est pas le cas, je trouve effectivement le diagnostic trop rapide. Après je ne suis pas psychiatre…

    Courage


    Participant

    Bonsoir,
    Je ne peux que vous conseiller de prendre un autre avis et de ne pas prendre de décision trop hâtive. Notre fils a passé un test dans un CSMI (ou CMP)et suivi par un pédopsychiatre. ll s’est avéré qu’il ne reconnaissait ni la précocité ni la phobie scolaire qui pour lui étaient de faux problèmes. Les résultats des tests étaient en dessous de la moyenne et le pédospychiatre s’est fait un plaisir de nous dire qu’il était loin d’être précoce, qu’il n’en avait pas le Qi. J’étais persuadée que notre fils avait fait ce qu’il voulait des résultats. A cette époque, notre fils avait du mal à gérer la frustration, refusait de travailler en classe surtout de refaire ce qu’il savait déjà faire. La réponse du pédopsy à mon fils, quand ce dernier lui a demandé : « Dr, pouvez-vous me dire pourquoi je n’arrive plus à aller à l’école? « , celui-ci lui a répondu sèchement : « l’école est obligatoire, un point c’est tout! » Et ils nous ont proposé de mettre notre fils dans un ITEP (Institut Thérapeutique). Ety là, on a dit STOP. Depuis, notre fils a passé un autre test (le WISC VI) et est suivi par une psychologue formée à la précocité. Les résultats ont révélés sa précocité. Nous lui avons aussi fait passer les test du TDHA par la même neuropsychologue car j’avais un doute. Il bouge beaucoup, a besoin de faire choses à la fois, d’avoir quelque chose en main à triturer quand il écoute ou parle, se pend à son lit quand il récite un leçon…. mais d’un point de vue neurologique, il ne présente pas de TDHA
    Prenez un autre avis, d’un vrai spécialiste. Courage, SABINE

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 13778 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris