Aller au contenu

Enfant provocateur et maman à bout

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 24142 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

19 réponses et 7 participants
Dernière mise à jour par WonderB il y a il y a 5 mois.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)
  • Auteur
    Messages
  • Bonjour
    Mon fils de 8 ans à été diagnostiqué HPI il y a environ 1 an et à le profil provocateur.
    Ce trait de caractère est amplifié par la situation actuelle de confinement.
    Il devient difficile pour moi de gérer ses crises d’opposition violentes et il me dit constamment que personne ne l’aime et ne le comprend il m’a même dit ce jour qu’il n’aurait pas du naître… c’est très dur pour une maman d’entendre son fils de 8 ans dire ces choses la.
    Nous avons beaucoup dialogué avec lui mais il semble totalement hermétique ne veut pas discuter ni nous écouter et nous répète qu’il fait des efforts avec tout le monde mais que tout le monde est contre lui et part ensuite en colère s’isoler dans sa chambre taper et pleurer.
    J’ai du mal ces jours ci a garder mon calme (je suis seule en journée en télétravail et avec 3 enfants de 11-8 et 7 ans) et rester dans le dialogue avec mon fils et il en est de même pour mon conjoint (nous sommes une famille recomposée) la situation devient critique car nous ne parvenons pas à comprendre ce qui provoque ces crises et l’aider à les résoudre.
    J’ai vraiment besoin de votre aide et vos conseils
    Merci

    Bonjour,

    je vous envoie tout mon soutien… Je ne sais pas si je vais pouvoir conseiller; je suis moi-même confrontée à des difficultés avec mon fils de 9 ans en cette période de confinement.
    Je gère comme je peux ( son papa n’y arrive pas en ce moment, ça part tout de suite en confrontations).
    J’ai pris le parti d’être dans une posture de renforcement positif : je lui dis que je vois qu’il fait des efforts ( même si effectivement nous ne les percevons pas toujours !), que je vois bien que la situation actuelle est difficile à vivre pour lui, que ça se voit dans ses débordements d’émotion, etc…
    Mais je lui dis que la situation est difficile pour nous aussi, qu’on fait aussi de gros efforts pour ne pas trop se fâcher,l’accompagner, l’aider, en plus de travailler/préparer le repas/ ranger la maison, etc… Je lui dis aussi que , comme lui, on a des émotions, plus ou moins facile à gérer, même en étant adulte.
    Et qu’il y a des règles de vie ensemble que nous devons tous respecter, et que certains de ces comportements sont inacceptables pour la vie de famille.

    Quand il part crier, pleurer dans sa chambre, j’essaie de faire redescendre la pression en lui proposant un câlin. J’avoue que je suis rarement dans un état d’esprit câlin dans ces moments-là… mais c’est finalement ça qui règle la situation.

    ça ne marche pas tous les jours… Hier je me suis battue avec lui dès 9h du matin pour qu’il fasse ses devoirs d’école ( qu’il fallait que j’envoie par mail à la maîtresse). Il m’a fait suer jusqu’à 16h30: posture d’opposition, “de toute façon je m’en fiche, je les ferai pas”, ” c’est moi qui décide de toute façon” etc…Le matin,j’avais accepté qu’il regarde un dessin animé avant de s’y mettre, ensuite il n’a pas tenu parole… j’ai eu droit à des moments particulièrement pénibles toute la journée alors que j’étais en réunion téléphonique pour le travail, ma fille en visio avec sa classe…
    A 16h30, il me demande un dessin animé en promettant qu’ensuite il ferait ses devoirs. On a parlé “confiance”, du fait qu’il avait perdu ma confiance le matin en ne respectant pas sa parole, etc… Finalement je l’ai laissé regardé un dessin animé ( au grand dam de son père qui voulait le punir de télé) en lui disant ce qu’il avait à perdre si il ne respectait pas de nouveau sa parole mais surtout ce qu’il avait à gagner en la respectant. C’est finalement ça qui a réglé la situation, à 16h30. A 17h, tous les devoirs étaient faits correctement.
    Et le soir, il est venu spontanément me reparler du fait d’accorder sa confiance, la reprendre, etc… On a discuté des efforts que chacun fait et a fait, etc…

    Bon, il vient de se lever. Il faut que je lui parle des devoirs du jour ^^ (je croise les doigts !!!)
    Allez, je respire, je reste zen, tout va bien se passer…

    Bonjour, que vous conseiller je ne pourrais pas non plus vous aider🤷‍♀️
    Étant autant perdue que vous.
    Alors mon fils de 8ans en CE1 n’est pas encore diagnostiquer c très compliquer il se sabote, pour lui comme pour moi,j’explique sont parcours sur mon profil. Quand je vous lis cela me fait penser au miens.

    Comme je vous comprend j’ai vraiment du mal depuis le confinement,mon fils a ses émotions qui sont encore plus exacerbé, colère, pleure et questionnement a tout va! Il me demande pourquoi il est né, que c’était pas la peine, il me dit chaque jour qu’il s’ennuie et me demande a quoi il sert dans cette vie? Qu’il serait mieux mort et la je fond en larmes je lui répond qu’on l’aime qu’il est formidable. Mais cela ne semble pas combler sont questionnement.
    Il y a des jours ou il fait bien les devoirs dans le calme et d’autres fois il s’énerve, il me demande pourquoi moi j’ai des devoirs le mercredi et le dimanche alors que sont grand frère en a pas? Il me dit que tous ça sa sert a rien que lui il veut aller fouiller pour trouver des fossiles de dinosaures, ou aller étudier les organes il voudrais voir ses organes et que de toutes façon pour la lecture (acquise mais ne fait d’effort pr bien lire) il aurait fallu que je lui apprenne quand lui il voulais a 4ans.
    Il joue aux échecs depuis ses 4ans et il me dit c nul il y a personne qui peut jouer avec lui car nous on est nul et que c trop facile. Il voudrait aller en CM1/CM2 pour faire ce que fait sont frère, j’essaye de lui expliquer qu’il faut d’abord qu’il montre qu’il c faire en ce1.
    Les colères sont de plus en plus présente et les cries aussi, j’essaye de parler calmement mais des fois je hausse le ton et je cries du coup il fond en larmes. Les câlins,les explication j’ai tout essayer. J’ai même essayer une fois de l’ignorer en lui disant “je serez dispo pr toi quand tu aura changer d’atitude”

    Que faire comment faite vous?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois et 1 semaine par Lili.

    bonjour et merci pour vos retours
    J’ai vraiment l’impression en vous lisant que nous vivons les mêmes situations et il est vrai que le plus dur est de rester zen.
    J’essaie moi aussi de gérer cette période de confinement avec positivité mon conjoint étant plus dans le conflit avec lui ce que je peux aussi comprendre car il est parfois réellement insupportable et on est toujours moins patients avec les enfants des autres…
    malheureusement je pense que mon se braque davantage en étant en conflit que dans la discussions.
    J’essaie de l’apaiser également avec des câlins suite aux crises afin de pouvoir établir un dialogue ensuite car en période de crise il est hermétique et aucune discussion n’est possible.Il a besoin d’être rassuré constamment il doute tout de temps de lui et de ses capacités et à besoin de savoir qu’on l’aime inconditionnellement.
    Il a beaucoup de questionnement aussi sur la mort il m’a déjà dit aussi des choses comme “je n’aurais jamais du naître, je préférerai être mort, je vais me suicider personne ne m’aime” et c’est très dur en tant que maman d’entendre son enfant dire cela et c’est incompréhensible qu’il puisse même penser a tout cela a 8 ans.
    Je le rassure donc aussi sur sa valeur et lui répète qu’on l’aime très fort et qu’on comprend que c’est dur pour lui de toujours devoir faire des efforts mais qu’on va l’aider et que ça ira de mieux en mieux.
    Je pense qu’il comprend que la situation n’est facile pour personne mais qu’il a beaucoup de mal a gérer ses émotions et surtout sa frustration mais étant en télétravail je ne peux pas l’occuper tout le temps. Et il est vrai qu’il a besoin de tout le temps de faire quelque chose …
    Cependant il ne sait pas s’occuper seul, ne joue avec les autres qu’un court moment car ça ne va pas assez vite pour lui ou ils sont trop nuls ou ils ne comprennent pas etc
    Hier comme il adore star wars je lui ai expliqué qu’il avait la chance d’avoir des super pouvoirs mais que comme les jedi il fallait qu’il apprenne a maîtriser “sa force” et ses émotions afin d’en faire quelque chose de positif et que s’il y arrivait avec le temps il serait capable de faire des choses extraordinaires. Ca à eu l’air d’avoir un petit impact il est calme depuis ce matin et me pose quelques questions sur comment faire pour maîtriser “sa force”.
    Nous avons parlé également de confiance et de respect car il a tendance a faire des bêtises à la moindre occasion et essai toujours de négocier pour ne pas respecter ce qu’on lui demande s’il a décidé qu’il ne voulait pas le faire à cet instant T. La négociation permanence est plutôt épuisante aussi tous les jours il a toujours des arguments pour tout. Je lui ai aussi expliqué que je comprenais qu’il n’arrive pas toujours a contrôler ses émotions et qu’il n’était pas responsable mais que nous allions travailler pour les contrôler et qu’il allait y arriver.
    Par contre pour les devoirs nous n’avons aucun problème il a compris depuis qu’il va à l’école que s’il fait tout vite et bien il sera tranquille et pourra aller jouer plus vite ce qui est déjà un avantage majeur de ne pas avoir a se battre en plus pour cela. De plus nous avons la chance d’avoir une petite école ou il est très bien pris en charge. Il est en double niveau CE2/CM1 et la maîtresse adapte en fonction de ses besoins.
    Il a part contre beaucoup besoin de se défouler en temps normal il joue au foot et au tennis plusieurs fois par semaines et en cette période il est vrai qu’on ressent ce manque d’activité sportive qui aide je pense à libérer certaines tensions.
    Merci encore pour vos retours cela fait du bien de pouvoir en parler et savoir que nous ne sommes pas seules à vivre cette situation

    Particulier

    Bonjour, Ce qui fonctionne bien ici c’est la bienveillance et le fait de ne jamais déroger aux règles … Mais nous n’avons pu faire autrement que la mise en place d’une carotte pour que les choses se passent au mieux. Il s’agit de temps bonus pour les écrans.
    Ceci n’empêche pas les crises existentielles qui sont déstabilisantes au vue de leur jeune âge ! Il est important d’être à l’écoute et de proposer des explications. Pour ce qui est de se rabaisse, qq idées : pot des compliments, liste des qualité écrite par les personnes qui entourent l’enfant, l’enveloppe du comportement remise en fin de journée (fonctionnement top dans les structures extérieures). Je vous suggère aussi de mettre la musique à fond pour qu’il danse sans retenue. Travailler sur les émotions est aussi à mon sens primordial. Les livres à ce sujet sont de bons supports comme https://livre.fnac.com/a7370664/La-couleur-des-emotions-La-couleur-des-emotions-Un-livre-tout-anime-Anna-Llenas
    Voilà un peu des idées en vracs, espérant que vous y trouverez votre bonheur

    Ha la négociation, le chantage c perpétuel, il essaye toujours de négocier d’avoir le dernier mot et de décider quand il veut travailler ou pas. Mais moi je ne peu m’adapter j’ai d’autres responsabilité.
    Le rassurer on ne fait que ça,j’ai tellement l’impression comme vous qu’on vit la même chose.
    Ma patience a des limites je me met a l’écart dans ma chambre et je fond en larmes.😭
    Il ne s’arrête jamais hier g discuter avec lui après une énième dispute,on a parler du respect et de comment il doit faire quand il sent qu’il est énervé. Je lui ai dis qu’il faut essayer de parler avant de crier sa soeur.
    Dur dur j’essaye de piocher des idées a droite a gauche pour faire face.

    Merci tania22 pour le lien et les idées en vrac je vais en essayer quelques une. La musique a fond on le faisait quand il était petit sa nous prenez d’un coup et on s’amuser bien.

    Le plus dur c surtout quand l’école ne suit pas et qu’ils sont réfractaire a la question de la précocité.

    Bonjour
    Pas grand chose a dire de plus.
    Galère…
    Le miens viens de se faire virer du collège avant d avoir 12 ans…
    J ai loupé qq chose manifestement.
    Pour éviter les clashs, discution, negociation, mise en place de contrats (pas vraiment du chantage), et lacher (arreter de discuter, isolement) avant le trops gros clash.
    Tous fini toujours par des calins, ça reste des gros bébés.
    Prenez soins de vous, si vous n etes pas bien, vous pouvez pas faire face.
    A+

    Particulier

    Comme je vous comprend. L’école est très problématique … Cela dépend tellement des personnes et quand les jeux d’Ego et de pouvoir s’en mêlent c’est catastrophique !! :'( Pourtant il y a des solutions qui peuvent être mises en place assez facilement quel gâchis. Je rêve parfois de l’instruction en Famille …

    Faut il realiser ses rêves?
    Pour l education en famille, il faut avoir le temps… et les problèmes de socialisation sont masqués (j ai donné). Et il faut être capable de les suporter H24 !
    Les problèmes sont avant tous affectifs, social, pas scolaire.
    Quand le mien se moque vraiment trop de moi ou de sa soeur, j essai de lui retourner son comportement, je lui fait un sketch, j’essais d etre aussi agressif, malhonnête, menteur, en lui expliquant que je faisait comme lui. ça finit par l interpeller (je crois?), mais c est super pénible.
    Appressions le soir, quand ils dorment !

    La nouvelle directrice de l’école de mon fils, dit que ce ne sont que des caprices et que tous ce qu’il fait et “normale” pour sont âge😱. Alors je ne savais pas que tout les enfants de CP/CE1 dessiner le corps humains et ses organes et pouvais en donner les noms de chaque🤔, qu’ils voulais apprendre la langue des signe,le japonnais,le système solaire….. enfin bref pour le mien il a ses passions là depuis la moyenne section. Quand a sa maîtresse de CP qui hurler tjr après les enfants en les dénigrant elle a dit que s’il était réellement précoce il saurait tout sur tout et qu’il aurait réponse a tous genre le 1er de la classe. La psy scolaire lui a fait passer un test wisc5 en 30 min et note hétérogène🤦‍♀️ alors déjà le test c au moi s 3/4h va falloir qu’elle me dise comment elle a fait. De toute façon je stop avec eux.
    Mais depuis que j’ai vu la réaction de l’école on a décider de le changer d’école sinon il va dépérir et je ne veut pas le perdre.

    Je sait qu’il a un bon fond mais avec c émotions ultra exacerbé il réagis brutalement, je renverse la situation en lui donnant des exemple qui le toucherais lui pour lui dire imagine on te fait ça ou ta soeur te fait ce que tu viens de lui faire tu ne serais sûrement pas content. Alors il prend conscience oui mais me lendemain il recommence 😖 je lui ai appris a gérer ses colères mais non il cri tjr autant et me répond sèchement.

    Une fois j’était dans le jardin avec lui il ma poser une question je ne sait plus laquelle c’était sur les planètes,sauf que je me suis tromper et la il me dis ,” non mais t’es bête ta pas de cerveau ya rien dans ton cervelet” je lui ai demander de monter j’était fatiguer et pas prête a la discutions mais ce qui ma fait le plus mal c que ma voisine a tout entendu elle était choqué et désoler pour moi😣

    J’essaye de le rassurer car il en a besoin tout le temps, je prend du temps pr discuter,je fait tout pr lui mais ma patience est en train de se volatilisé, je me cache pr pleurer je ne veut pas lui montrer que je souffre

    J’espère vraiment que cette nouvelle école lui apportera du mieux, g discuter avec la directrice de la.précocité elle semble comprendre les choses et elle semble savoir gérer

    Je lis beaucoup sur ce forum car cela me donne l’espoir quand je lis certain message, je me dis je ne suis pas seul on va s’en sortir

    Merci merci a tous pour le soutien que vous donner sur ce forum

    Bonjour
    Il est vrai que l’école joue un rôle primordial pour eux nous avons eu la chance suite a notre déménagement de tomber sur une petite école ou les maîtresses ont été formées à la détection et à la gestion des HP. Au bout de 3 jours nous avons été convoqués par la maîtresse et nous étions surs qu’il avait encore fait des bêtises ou été insolent cependant elle nous a expliqué qu’il avait tous les signes et qu’elle voulait lui faire rencontrer la psychologue scolaire et un spécialiste du comportement qui venait déjà dans l’établissement pour un autre enfant. Suite aux entretiens les deux ont confirmé et nous ont conseiller de faire tester notre fils par nos propres moyens. Suite au diagnostique la directrice nous a proposé de mettre en place un petit “comité de suivi” avec l’équipe enseignante, la psychologue scolaire et le spécialiste du comportement depuis notre fils est très suivi et encadré et nous nous réunissons régulièrement pour discuter de comment adapter au mieux sa scolarité et surtout qu’il se sente bien et réussisse le lien social avec les autres
    Nous avons vraiment conscience de cette chance quand je vois les témoignages d’autres parents pour qui l’équipe enseignante n’est d’aucun secours.

    Salut Krisemey
    Comment dans un pays si centralisé, peut on avoir de telle hétérogénéité de prise en charge !
    Profite de la compétence de cette équipe pour travailler sur la gestion des émotions pour anticiper le collège. Essai de l habitué a être confronté à ses differences, en élémentaire tous le monde le connait, semble bien veillant, l embiance est plus agressive ensuite.
    A+

    Bonjour,
    Quelle vous avez d’être tombé sur un établissement qui ne rejette pas et qui essaye de comprendre et aider l’enfant.
    Ici c dur il ne font en aucun cas confiance ni aux parents et encore moins a l’enfant. Vu leur discours qui est que seul eux ont raison, que forcément il y a un soucis quand l’enfant ne rentre pas dans leur moule,avec leur phrase assassine envers nous.

    Moi tous ce que je veux c le bien être de mon fils et surtout qu’il se sente bien.

    Hier sa a était dur il c’est mis en colère et a dis ” mais j’en marre pourquoi je suis pas au paradis,je voudrais être au paradis” j’ètait anéantie,que répondre a ça.

    J’ai essayer encore de le rassurer de le calmer.

    Sur les idées de tania22 j’ai mis en place un tableau semaine avec des gommettes a coller chaque jour pour avoir une récompense a la fin du mois.

    Le plus dur aussi c’est qu’il passe de la colère au calme on c jamais comment il va réagir.

    Du coup hier midi colère et hier soir il ma sorti un cahier d’exercices il a choisi une page et il la faite sans que je demande quoi que se soit.
    Il était content en disant tu as vu j’ai tout fait d’un coup sans rature et c’est nickel. Je les félicite et je lui ai dit que c’était bien.
    Par contre je me suis demander pourquoi il ne veut pas faire les exos que la maîtresse donne.

    Nous verrons comment cela se passe avec les gommettes.

    Courage a vous tous

    Salut Lili
    Accroche toi aux petites réussites, ca fait du bien.
    Pour ton tableau mensuel, c est peut etre des échéances a trop long terme, le mien n a occune notion du temps (seulement brancher sur son estomac…). L’échéance hebdomadaire me semble plus facile a appréhender.
    A+

    Coucou JMB

    Sur le planning il y a une gommettes par jour et la récompense se sera au mois. Je peut pas lui faire 1 récompense par semaine je trouve ça trop,g essayer de lui expliquer que normalement il ne doit pas avoir de récompense car travailler a l’école et bien se comporter a la maison c normale.

    Je vais rappelle la responsable de l’asso et voir si elle peu m’aidée car avec elle il avait l’air a l’aise et avait envie de parler avec elle,comme il ma dit “elle me comprend elle me croit”

    Et vous votre loulou dans l’école ou vous souhaitez le mettre sont ‘il capable de gérer ? Comprenne t’il???

    Salut Lili
    Mon fils a ete viré du coklege il y a près un mois et demi.
    On a toujours pas eu de contacts avec l’école que l administration nous propose…
    Donc pas d infos sur les conditions de prise en charge.
    A+

    JMB bonjour,courage courage c dur de tout faire pr sont enfants et voir qu’il se sabote seul.

    J’espère que tout ira bien pour lui et pour vous que vous pourrez enfin souffler et avancer.

    Fin de confinement mais pas de retour à l école mon fils est en moyenne section ! Depuis quelques jours il nous défi continuellement mon mari et moi sommes également hp et nous souffrons beaucoup de ses attaques nous le comprenons mais n arrivons pas à l apaiser ! Du coup nous sommes tous à bout de nerf et frustré ! Mais bon demain est un autre jour !

    Bonjour,

    Je n’ai pas de meilleur conseil.
    Je suis maman d’un garçon de 9 ans et en vous lisant, je reconnais une grande partie de mon quotidien.

    Mon fils négocié pour tout, tout le temps. Puis il ne respecte pas la partie qui ne lui plaisait pas.

    Au jeu il triche toujours pour gagner.
    Il peut décider que tout se passera bien et être une crème.
    Dès que ce n’est pas comme il le souhaite, il déclenche des crises, saute sur sa soeur et peut se montrer violent physiquement.

    Si je ne fais pas suffisamment attention à lui (en ce moment avec le télétravail c’est dur, je suis seule à la maison), ça ne va pas. Il est allé jusqu’à se mettre debout sur le rebord extérieur de la fenêtre parce que je travaillais en me disant ” de toute façon tu t’en fiches de moi”

    A l’école il fait son travail le plus vite possible mais ne veut pas bien faire puisqu’il sait qu’il a compris.
    Sa maîtresse fait de son mieux mais refuse de lui donner plus de travail ou des notions plus poussées, pour elle il ne maîtrise pas encore le programme puisqu’il laisse des erreurs. Elle n’a pas du tout perçu ce qui est évident pour moi : il ne travaille pas, ne fait pas d’effort à l’école. Il se contente d’écrire rapidement les réponses qui lui viennent intuitivement.
    Lui dit qu’il s’ennuie, que c’est long et toujours pareil, que les explications durent trop longtemps.

    Il aime le foot et les maths, pas moyen de lui faire faire autre chose que celà. Il n’aime pas lire : trop d’efforts !
    Mais c’est surtout ses crises qui peuvent être violentes et parfois je perds patience. Et je me fais du souci pour son adolescence.
    Son besoin affectif est immense, ça me bouffe littéralement.

    J’avoue me sentir très démunie, c’est dur pour moi et pour sa sœur.

    Je sais pas trop quoi faire mais ça m’a fait du bien de lire vos histoires.
    Merci

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 24142 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris