Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Adolescent

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

16 réponses et 9 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 7 mois et 4 semaines.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Je cherche à échanger avec des parents d’enfants provocateurs adolescents.
    Mon a 14 ans et s’est fait viré de son collège en 4 mois de temps, a cause de son comportement, mais sous les éloges de ses professeurs sur sa finesse d’esprit.
    Je dois prendre des disposition pour au moins le reste de l’année et j’ai besoin d’échanger la dessus.
    Merci


    Participant

    Bonjour,
    Je suis parent d’un ado de 14 qui est diagnostiqué depuis l’âge de 7 ans. Aujourd’hui en classe de 3ème tout se complique vraiment ( même si les années passées ont été également très difficiles).
    je veux bien échanger pour gérer au mieux les différentes situations rencontrées.


    Participant

    Bonjour,
    Je suis aussi parent d’un ado de 14. Aujourd’hui en classe de 3ème tout se complique vraiment ( même si les années passées ont été également très difficiles).
    je veux bien échanger pour gérer au mieux les différentes situations rencontrées. Merci


    Participant

    Bonsoir
    Mon fils vient d’avoir 11 ans et est en 6eme. Il a sauté une classe (ce2) est était le meilleur élève de sa classe. Il a remporté le prix « kangourou  » en cm2 car le meilleur élève en math de son école. Il est très bon en math.
    Depuis son entrée au collège, il a 12 de moyenne générale et ne fait plus rien. Il a toujours eu des problèmes de respect des règles et flirt sans cesse avec les limites. Nous avons été convoqué déjà deux fois pour problèmes de bavardages intempestifs, oublie de rendu des écrits…… il n’arrive pas à se faire des copains et est souvent seul.
    A la maison il est à la limite respectueux envers moi et je ne sais plus quoi faire. Il voit une psychologue agréé AFEP sur Valence.
    Quelqu’un peut-il me donner des pistes pour que mon fils aille mieux ?


    Participant

    Bonjour Nathalie,

    J’aurai aimé de donner des conseils mais je suis moi même démunie face à la situation.
    Ton fils est il conscient de sa précocité ?
    J’ai lu plusieurs ouvrages intéressants qui peuvent donner des idées d’atitudes a avoir face a nos enfants si déstabilisants. « L’enfant surdoué » de Jeanne Siaud Facchin, ou la discipline positive des adolescents.
    Je suis en pleine quête également. Courage

    Joan


    Participant

    Bonjour à tous
    Je suis maman de 4 enfants. 2 enfants diagnostiqués haut potentiel ( un garçon de 12 ans et un garçon de 10 ans ) et les petites ( 4 et 5 ans ) pas testées mais quasiment sur qu’elles le sont aussi. Le plus grand et la 3ème sont des enfants calme , la 4ème crises régulièrement mais mon 2ème c’est très très dur ….. Il peut être vraiment adorable mais très souvent il nous parle très mal, veut se mettre au niveau que nous mais comme on lui rappelle souvent lui c’est un enfant et nous des adultes ….. Quand ça ne va pas dans son sens il tape dans les portes ou les murs , claques les portes bref il nous pousse très souvent à bout !!!!Par contre à l’école il est irréprochable ….. Il a vu une psychologue pendant presque 18 mois. On a vu homéopathe , microkinésithérapeute , magnétiseur , sophrologue et rien ne change. Maintenant qu’on sait d’où vient ce comportement j’ai revu l’homéopathe il y a une semaine pour un traitement adapté et ce soir on voit la psychologue pour mon plus grand et je vais prendre rendez vous pour lui car elle est en relation avec l’AFEP donc on se dit qu’elle sera beaucoup plus adapté que la psy qu’il a déjà vu.
    Le fait de comprendre son fonctionnement nous aide à gérer ses crises et à mieux échanger avec lui mais il est tellement provocateur qu’on craque …..
    Je suis également preneuse de tous les conseils pour que son quotidien et le notre s’améliore …..
    Sabrina


    Participant

    Maman de 4 enfants dont 3 EiP diagnostiqués , le numéro 3 a 11 ans presque 12. Il est en 4e il a sauté la 6 e. A la primaire il a d’abord été harcelé . Puis en cm1 a commencé à dire l’idiot avec un professeur qui l’avait pris en grippe . Ensuite on l’a changé d’école pour le mettre en hourcade contrat avec pédagogie alternatives , il s’ennuyait tellement que c’était pire que tout . Comportement provocateur . Puis je l’ai pris à la maison . Refus de travailler , refus de l’autorité . Je l’ai mis dans une ecole privée qui prenait des enfants en décrochage , là il est tombé sur tous les rejetés des autres établissements . Résultats super pédagogie mais violences sur Lui par les autres +++ . Étant à 50km de chez nous je l’ai retiré pour le remettre dans un privé à 10 monde chez nous . Bon établissement . Mais là depuis la 4e cela recommence . Harcèlement des élèves ( il s’est meme fait frapper ) et harcèlement des professeurs parce qu’il n’exprime pas quand il a un souci , les professeurs pensent qu’il le fait exprès .
    Résultat phobie scolaire +++ il est en sur tension permanente . À des comportements provocateurs à la maison . Moi je prends sur moi jour après jour , je vais voir la directrice , la CPE .je n’arrive pas à voir les professeurs car il je passe pas les mots il a peut de se faire humilier ! On me dit que je le couve trop alors que Lui pleure bcp et me parle de souffrance ! Il refuse catégoriquement de voir un psy
    Dernièrement j’ai Craqué sur une enieme crise de provocation. Cette situation ultra tendue est insupportable . Je suis seule à la vivre puisque mon époux travaille bcp . Est ce que ses parents ont vecu la même tension ? Qu’ont ils essaye !? Moi je le sens découragée . Sa soeur a quitté le lycée pour les mêmes raisons , son petit frere est ultra suivi à l’école , heureusement Lui a une maîtresse ultra intelligente qui m’aide bcp
    Merci de vos témoignages qui j’en suis sure m’aideront beaucoup .


    Participant

    Maman de 4 enfants dont 3 EiP diagnostiqués , le numéro 3 a 11 ans presque 12. Il est en 4e il a sauté la 6 e. A la primaire il a d’abord été harcelé . Puis en cm1 a commencé à faire l’idiot avec un professeur qui l’avait pris en grippe . Ensuite on l’a changé d’école pour le mettre en hors contrat avec pédagogie alternatives , il s’ennuyait tellement que c’était pire que tout . Comportement provocateur . Puis je l’ai pris à la maison . Refus de travailler , refus de l’autorité . Je l’ai mis dans une ecole privée qui prenait des enfants en décrochage , là il est tombé sur tous les rejetés des autres établissements . Résultats super pédagogie mais violences sur Lui par les autres +++ . Étant à 50km de chez nous je l’ai retiré pour le remettre dans un privé à 10 monde chez nous . Bon établissement . Mais là depuis la 4e cela recommence . Harcèlement des élèves ( il s’est meme fait frapper ) et harcèlement des professeurs parce qu’il n’exprime pas quand il a un souci , les professeurs pensent qu’il le fait exprès .
    Résultat phobie scolaire +++ il est en sur tension permanente . À des comportements provocateurs à la maison . Moi je prends sur moi jour après jour , je vais voir la directrice , la CPE .je n’arrive pas à voir les professeurs car il ne passe pas les mots il a peur de se faire humilier ! On me dit que je le couve trop alors que Lui pleure bcp et me parle de souffrance ! Il refuse catégoriquement de voir un psy
    Dernièrement j’ai Craqué sur une enieme crise de provocation. Cette situation ultra tendue est insupportable . Je suis seule à la vivre puisque mon époux travaille bcp . Est ce que ses parents ont vecu la même tension ? Qu’ont ils essaye !? Moi je me sens découragée . Sa soeur a quitté le lycée pour les mêmes raisons , son petit frere est ultra suivi à l’école , heureusement Lui a une maîtresse ultra intelligente qui m’aide bcp
    Merci de vos témoignages qui j’en suis sure m’aideront beaucoup .


    Participant

    Bonjour,
    Je suis maman de 2 garçons, 8 et 13 ans. Le plus grand est diagnostiqué HP. Il a sauté le CP, et son comportement qui été apprécié des enseignants en petites classes a vite perturbé sa scolarité. Il est aujourd’hui en 3′ et depuis la 6′ son comportement perturbateur dérange. Il a eu des mots, avertissements, blâmes de comportement. Il reconnait qu’il agit mal mais c’est plus fort que lui il ne peut pas se contenir. Il fait des remarques à voix haute en cours, souvent désobligeantes, il souffle, a une attitude nonchalante. Hier lors de la rencontre avec ses professeur, sa prof de maths m’a dit qu’elle n’avait jamais vu ça : il a écrit sur son devoir « j’en ai marre ».C’est pourtant une matière qu’il apprécie, il a 17/20 de moyenne.
    Il n’a aucun filtre. Dit toujours tout ce qu’il pense quand il ne le faut pas et se tait quand il faut parler.
    On a déménagé cet été et donc changement de collège; j’avais l’impression que c’était mieux, il se plait, a su se socialiser, à sa manière. Mais là ça recommence et je ne sais pas quoi faire comme depuis de nombreuses années.
    A la maison il commente tout, sait mieux que les autres surtout avec son petit frère qu’il maltraite continuellement; il le dévalorise, le tape… Leur père est décédé il y a presque 4 ans; il a été suivi puis n’a plus voulu.
    Mon compagnon ne supporte pas ce comportement et n’accepte pas qu’il puisse fonctionner différemment donc c’est un sujet de désaccord continu.
    J’aimerais échanger avec vous et pouvoir avoir de l’aide pour qu’il puisse retrouver une sérénité dans ses rapports avec les prof, à la maison, et se sentir bien tout simplement.
    Je vous remercie


    Participant

    Bonjour
    Maman d’un ado de 13 ans hpi, je pense avoir retrouvé du souffle depuis que j’ai délégué à des tiers pour eviter les conflits entre nous deux qui n’existaient qu’autour de l’école puisqu’il ne travaille pas si je ne le force pas tous les jours. Il est passionné de sciences, j’ai donc trouvé une étudiante scientifique qui l’accompagne dans ses devoirs tous les mercredis. Je l’ai également inscrit à l’étude en demandant aux encadrants de l’avoir à l’oeil. Depuis plus de conflits autour de ça et les résultats scolaires sont redevenus très bien.
    Bon courage à vous


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui, l’aide et l’oeil extérieurs pour les devoirs sont certainement une bonne solution pour éviter les conflits liés aux devoirs.
    CeciLe, votre fils vit sans doute des choses qui le dépassent et aurait besoin je pense d’une aide extérieure pour s’apaiser, pourquoi pas dans un premier un psychologue qui connaisse bien la précocité, pour faire le point avec lui à ce sujet et concernant ses études, mais aussi pour évoquer la perte de son papa, colère, tristesse…. Un papa qui le comprenait? Fait qui accentue peut être encore son désarroi si son mode de fonctionnement est incompris par votre conjoint. Ce sont 2 aspects marquants de sa vie à comprendre et analyser, séparément d’abord et ensuite en lien l’un et l’autre pour bien comprendre ce qu’il vit.
    Par ailleurs, sur le plan strict de la précocité, son saut de classe est loin et s’il n’a entre temps bénéficié d’aucune prise en charge particulière, il peut se retrouver dans le même état psychologique qu’avant le saut ou encore se trouver petit à petit dépassé par manque de méthode, manque d’intérêt…
    Je pense donc qu’il vaudrait mieux faire un point avec ses profs sur ses acquis, sa façon de travailler… et s’il le peut, évoquer avec lui ce qui le dérange. S’il a pris le risque d’écrire qu’il en a marre dans une matière qui lui plait, ce n’est pas anodin, il faut chercher à comprendre.


    Participant

    Bonjour,
    Je reviens ici car je suis toujours désemparée.
    Depuis le mois de novembre la situation s’est dégradée au collège.
    6h de retenue au collège depuis 1 mois; des comportements perturbateurs, insolence, refus de travail.
    Il évoque toujours les mêmes caractéristiques : ce n’est pas de sa faute, c’est le prof qui ne le considère pas…sentiment d’inégalité par rapport aux autres dans la même classe, refus de faire un travail qui ne lui plait pas et puis la prof ne lui plait pas….certaines matières sont inutiles donc pas besoin de travailler.
    A la maison son agressivité augmente envers son frère et aussi verbalement envers moi. Impossible de se taire, il a réponse à tout, il ponctue toutes mes phrases.
    Je sais que la punition ne convient pas à l’épanouissement de ces personnalités mais je ne peux que marquer son comportement inadapté en cours afin de le faire réagir; donc suppression de téléphone, pc…. Eh bien ça ne change rien.
    Il refuse de voir un thérapeute, ou bien faire de la relaxation, sophrologie.
    Il refuse tout ce qu’il ne connait pas, comme toujours.
    Il dit qu’il ne parlera pas à une personne étrangère; et moi il refuse de me parler alors que je vois sa colère.
    Je ne sais plus quoi faire. Je crains de le rejeter alors qu’il a besoin du contraire.
    Aidez-moi


    Admin bbPress

    Bonjour Cécile,

    Comme je l’ai écrit dans mon précédent message, je pense que la solution serait de voir un psychologue compétent pour tout remettre à plat. Je sais qu’il n’est pas évident de l’y contraindre, mais peut être pourriez vous déjà vous même essayer de trouver quelqu’un vous même seule dans un premier temps, discuter avec et ensuite prendre rendez-vous avec votre fils. Je pense qu’il lui faut une personne forte en face, qui comprenne son état d’esprit à sa façon d’être et qui soit en même temps capable de le faire réagir afin qu’il puisse exprimer sa colère, sa douleur peut être aussi ?
    Sinon, avez-vous discuté de ses difficultés avec l’équipe enseignante ? Vous pouvez solliciter leur aide et demander un entretien au professeur principal en expliquant que vous faites votre possible pour l’aider mais que vous vous heurtez à un mur. En fonction de cela, ses profs pourraient décider de l’envoyer voir le cpe ou le médecin scolaire de l’établissement au lieu de le coller afin de susciter une discussion. Il est important que l’équipe enseignante comprenne aussi son parcours (passé enfant précoce brillant + perte du papa), peut être ne voient-ils que l’enfant provocateur et rebelle, aussi je pense que vous pouvez expliquer clairement la situation de votre fils afin qu’ils tentent de le comprendre et de l’aider.

    donc 1. voir l’équipe enseignante et trouver l’aide du principal, cpe, médecin scolaire pour une réflexion autour de votre fils
    2. trouver un bon psy (compétent en matière de précocité) en parallèle afin qu’il s’ouvre à quelqu’un.

    Sinon n’y a t-il pas dans sa famille un autre adulte en qui il ait confiance, vers qui il puisse se tourner pour s’exprimer (grands parents, oncles…)?
    Et de votre côté, essayer de lui parler de sa perte de référence (son papa), il se pourrait qu’il ait besoin d’en parler aussi, qu’il éprouve trop de solitude et d’incompréhension, face à ça, face à l’école. C’est quand même très très difficile pour un jeune ado et je suppose qu’il a besoin qu’on lui dise que sa souffrance est comprise, que vous souffrez aussi de la même façon de même que son frère et que vous avez besoin d’affronter tout ceci ensemble et pas séparément ? Je ne suis pas psy mais c’est ce que mon coeur de maman me dit. Même si c’est dur, il faudrait peut être le faire « sortir tout ça » ?


    Participant

    Bonjour Cécile,
    Quand je vous lis, j’ai l’impression de voir mon fils dans toute sa splendeur. Ma situation est presque la même que la votre si ce n’est que je n’ai pas subi un deuil. Je suis divorcée et le père de Maxence ne le voit presque plus. Il ne supporte pas son comportement et ne veut pas l’aider dans sa scolarité, considérant que le fait d’être au collège il doit se débrouiller tout seul! La réponse de Françoise est effectivement une très, très bonne démarche qui apporte des solutions. Je les ai trouvées auprès de la CPE du collège qui est plus ouverte, en ce qui me concerne, que la prof principale. Elle essaye de calmer les conflits entre mon fils et certains profs! Vous ne pourrez pas gérer tous les conflits mais au moins les limiter. Pour les retenues, mon fils en a régulièrement aussi, mais comme je suis restée ferme en lui disant que s’il ne changeait pas son comportement rien ne s’arrangerait, les retenues se calment pour l’instant…mais pour combien de temps? En ce qui concerne les punitions à la maison, j’étais comme vous et pensais que cela ne servait à rien. J’ai puni Max de téléphone, tablette, ordi et tout autre matériel électronique pendant la période scolaire tant que son comportement vis-à-vis de moi et au collège ne changerait pas et surtout tant qu’il refuserait d’étudier(comme le votre quand le ou la prof est en conflit avec lui il refuse de travailler!). J’ai même vu hier qu’il n’avait même pas recopier son cours d’anglais sur son cahier! Comment faire les exercices demandés sans support! Il me dit dormir pendant les cours de langues étrangères! Il a dû demander la copie de sa leçon à son copain hier soir! Et les punitions, ça marche malgré tout, mais il faut resté ferme malgré les violences verbales et physiques. Je redoute le moment où il doit faire ses devoirs(dispute, cris, hurlement, insulte, jets de tout ce qui lui passe dans les mains à travers la maison) mais comme je reste ferme et que je ne cède pas, il commence à comprendre que c’est donnant-donnant! Bon comportement au collège et à la maison, pas de dispute pour les devoirs, bonne note en évaluation, une heure de jeu électronique occasionnellement( seulement et seulement si il ne s’excite pas et s’arrête quand je lui demande!). J’ai remarqué qu’avec ces jeux en ligne, il s’isole de la vie « réelle », trouve peut-être une reconnaissance « virtuelle » avec des amis « virtuel », s’excite énormément, ce qui n’est pas bien pour leur sociabilité. Mon fils est suivi par le CMP de mon secteur et j’espère que ça apportera des résultats à plus ou moins long terme! Comme le votre, il ne veut pas y aller mais il n’a pas le choix et il me remercie quand il en sort.
    Courage, tout ce que vous subissez est dur à vivre, mais ce que vous faites c’est pour son bien et son avenir. Et vous y arriverez, j’en suis sure!


    Participant

    Je viens de contacter la psychologue qui l’avait rencontré pour détecter la précocité.
    Au vus des comportement effectivement elle me conforte dans l’intérêt de rencontrer l’équipe pédagogique : j’ai demandé un rdv
    Elle m’explique que les punitions ne servent à rien car il recherche lui-même la punition; comme il a une perte de l’estime de soi il se conforte dans un sentiment de maîtrise de situation. En agissant de telle sorte, il a raison, il sera puni.
    Il faut le valoriser, le rendre utile dans des actes de réparation de comportements ou paroles inadaptés. Je vais essayer d’en parler au collège en espérant qu’ils comprennent.
    Actuellement il refuse de voir un spécialiste; elle me dit qu’il ne faut pas le contraindre, ce ne serait pas bénéfique; et puis il n’est pas capable de reconnaître son mal être, de comprendre qu’il y a des solutions.
    Je vais tenter de me diriger dans ce changement; elle me conseille des contes de J. SALOME afin de le faire réfléchir; ça c’est pas gagné !!!
    Je vous tiens au courant
    Je vous remercie de partager, ça fait du bien, je me sens moins seule.


    Participant

    Ce forum est là justement pour que l’on s’entraide et surtout se soutenir. Ça nous apprend au moins que l’on est pas seul. Max est un enfant à haut potentiel intellectuel de 11 ans en classe de 5ème. Il a toujours eu des problèmes de comportement..dès la crèche où il se faisait exclure des activités de chant car il faisait le clown! C’est en primaire que l’école m’a fait faire les tests! Test positif mais non concluant car son affect faisait baisser les résultats. Il ressort de ces tests, comme pour vous, qu’il ne sait pas gérer la frustration, et qu’il se dévalorise aussi beaucoup. C’est à nous de les aider, les soutenir tout en leur indiquant que malheureusement la vie n’est pas facile et que les gens sont différents. Certains profs supporteront leur différence, s’adapteront pour qu’ils s’épanouissent dans leur scolarité, et d’autres non. Il faut les féliciter et être limite émerveillé lorsqu’ils ont fait des efforts dans le comportement , les études etc…par contre je fais comprendre à mon fils régulièrement, quand il me rapporte des mauvaises notes, que c’est le fruit de son travail et que s’il n’étudie pas malgré ses capacités, il y aura toujours des matières où le « par coeur » est nécessaire, qu’il ne faut pas croire que d’avoir des facilités l’autorise à ne pas faire l’effort d’étudier. Pendant des années, j’ai suivi à la lettre les recommandations du psychologue qui l’avait testé….pas ou peu de punition car trop de frustrations! Mais rien n’a fait car, comme vous le dites, et comme je le vois avec mon enfant, ils croient être les maîtres de la situation. Je ne veux pas qu’il pense que tout lui est accordé, accepté du fait de sa problématique. Il faut qu’ils grandissent avec leur différence qui un jour, je l’espère, leur permettra de s »épanouir dans une activité en lien avec leur capacité! Mais pour le moment ils sont trop jeune pour le comprendre. N’hésitez pas à vous exprimer, il y aura toujours quelqu’un pour vous répondre.


    Admin bbPress

    Je pense aussi à cette vidéo que nous avions mise en ligne, peut être qu’elle pourrait en aide certains ? :
    https://www.enfantsprecoces.info/lemouvant-temoignage-video-de-lucas-adolescent-a-tres-haut-potentiel/

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris