Aller au contenu

SOS Enfant de maternelle qui n’aime plus l’école

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 23792 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

16 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par AurelieK il y a il y a 8 mois et 1 semaine.

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour,
    Je suis maman d’un garçon de bientôt 4 ans détecté depuis peu par un psy comme enfant à haut potentiel.
    A sa rentrée en petite section en septembre 2019, il était plein d’enthousiasme mais très vite il nous a dit “les ateliers c’est trop facile je sais déjà faire”
    Il s’en est suivi des crises pour tout et rien, un mal-être de plus en plus présent qui nous a poussé à aller consulter notre médecin puis le psy.
    Entre-temps, il nous a avoué ne plus aimer l’école et plus précisément ces fameux ateliers.
    J’en parle à la maitresse qui me dit qu’effectivement il est moins acidu qu’en début d’année et plus effacé. Cette dernière n’est pas encore au courant du diagnostic du psy car nous voulions attendre le prochain rdv qui sera un tete a tete entre la psy et mon fils avec comme sujet : l’école!
    Il y a peu, mon fils s’est mis à pleurer au réveil en me disant qu’il n’aime pas l’école et ne veut pas y aller. Il ne veut pas faire les ateliers des petits car ceux des moyens sont plus intéressants…bizarrement il me dit que les ateliers des petits sont trop durs donc il ne les fait pas (trop dur parce qu’il ne veut pas les faire je pense car il sait les faire…j’imagine une excuse de sa part pour faire autre chose)
    En attendant, il est jeune encore et je ne veux pas qu’il soit dégoûté de l’école à cet âge!
    Je suis triste pour lui, en colère de ne pas pourvoir l’aider, et seule car pour le moment nous avons très peu de réponses…
    Avez-vous connu des situations similaires?
    Que feriez vous?
    Je vous remercie d’avance

    Particulier

    Bonjour,

    Je prends le temps de vous répondre pour que vous ne restiez pas désemparée.

    Il va falloir faire preuve de courage et stocker beaucoup d’énergie pour épauler votre enfant pour de nombreuses années.

    Je suis mère d’un garçon actuellement en 4ème qui n’a jamais aimé l’école mais a toujours adoré les travaux d’adultes (plomberie, mécanique, construction en bois,…) Il a été détecté précoce en CP suite à un test qui nous a été demandé par son institutrice. Mais pas ceux qui saute une classe, pour shématiser il à un cerveau qui fonctionne comme une ferrari mais qui est contraint par un corps de 2 cv. C’est très contrariant.

    Votre enfant s’ennuie, c’est déjà énorme qu’il puisse vous le dise et mette des mots sur son malaise.

    Il faudrait que vous et les institutrices puissiez le “nourrir” de ce qu’il apprécie : jeux intellectuels, manuels, dinosaures, électricité, travaux manuels, mécanos, lecture, que sais-je. Sans que cela ne perturbe le rythme de la classe, en maternelle c’est tout à fait jouable.

    Il n’est pas certain que tous les encadrants scolaires prennent le temps suffisant pour nourrir intellectuellement votre enfant en fonction de ses aptitudes.

    Je ne pense pas que le suivi chez un psy soit la meilleure aide qui soit, c’est mon expérience toute personnelle, vous devez vous forger la vôtre en fonction de votre enfant.

    Je vous confirme que votre enfant aura toujours besoin de beaucoup d’attention et de patience tant qu’il ne sera pas à l’aise.

    Il doit surtout sentir que vous le soutenez et le comprenez.

    Tenez bon, il a déjà l’essentiel si vous êtes à l’écoute de son mal-être et qu’il sait que votre amour est inconditionnel

    Emilie

    Particulier

    Bonjour everlili,

    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Au niveau du psy, nous n’allons pas faire un suivi réellement. Le 1er rdv était surtout pour mettre des mots “votre enfant est precoce ou autre”. J’avais besoin de l’entendre. J’avais aussi besoin d’être rassurée sur le fait que non ce n’est pas un enfant capricieux, dur ou autre comme je peux l’entendre de mon entourage (malheureusement).
    Apres mon fils a souhaité de lui-même la revoir pour parler de l’école…a voir…après nous ferons un debriefing et ça sera fini je pense.

    A l’heure actuelle malheureusement on ne peut rien faire avec la maitresse. Je viens tout juste d’en parler avec elle et elle voit un enfant qui a les connaissances d’une petite section: d’après elle, il ne connait pas son alphabet, les jours…hors il les connait parfaitement à la maison! Seulement à l’école il ne veut pas parler! Donc c’est l’impasse. Je vais le filmer à son insu pour le prouver à la maitresse!

    C’est difficile pour tous!

    Comme vous dites mon fils pose des mots sur des maux! C’est bien déjà!

    Merci beaucoup!

    Particulier

    Bonsoir Everlili,
    Je vous lis et me retrouve quelques années en arrières.
    Maman d’une grande fille de 16 ans détectée EIP à 4ans en moyenne section grâce à une maitresse extra.
    Tout etait parfais jusqu’à son entrée en maternelle (en crèche juste avant sans probleme avec les autres enfants) : elle savait lire et compter en janvier pourtant la maitresse nous disait contraire, finalement Lili nous a dit avec ses mots “la maîtraisse est pas gentille alors ya pas de raison que je lui fasse plaisir”.elle s’ennuyait, perturbait la classe, demandait des livres alors que “ce n’est pas au programme” et chaque jour j’avais la crainte de la récupérer, j’avais droit aux remontrances: associable, mal élevée, irrespectueuse… en 1ere année de maternelle c’est fort !
    J’étais jeune et dans l’idée qu’il faut respecter l’autorité du professeur alors je grondais et briefais ma fille en permance.
    Finalement elle a été testée en moyenne section, et le psy nous conseillé de sauter 2 classes, nous avons opter pour 1 seule, que la directrice a refusée et enfin elle a changer d’avis durant l’été sans nous prevenir bien-sûr ! Du coup entrée en CP à tout juste 5 ans sans avoir pu lui expliquer… une année compliquée de plus !
    Bref ce qui nous a sauvé c’est son entrée en école privée avec des professeurs qui se sentent concernés par nos enfants, qui prennent le temps.
    Lili a été suivi de manière épisodique par un psy, aujourd’hui elle a 16 ans, passe son bac a la fin de l’année et pourtant nous devons encore régulièrement lui sortir la tete de l’eau, elle reprend des seances avec une psy spécialisé pour nos zèbres, et c’est la première année qu’elle a des amis ! Le parcours est long et difficile.

    Aujourd’hui, avec le recule, la maturité, je regrette de m’etre trop laisser faire, d’avoir trop écouté le corps enseignant ou l’entourage, j’ai la sensation de ne pas avoir assė défendu ma fille.
    Nous avons la chance d’avoir un petit garçon de 12 mois (qui presente les mêmes signes que sa grande soeur) et je peux vous dire que je ne me laisserai pas faire et que celui qui va me dire que mon fils est associable il va m’entendre !

    Il faut vous ecouter, en tant que maman personne ne sait mieux que vous de quoi votre petit a besoin.
    il est, je pense, nécessaire que votre bout’chou soit suivi par des professionnels qui connaissent les enfants précoces, avec qualités et sensibilités.

    Voilà, si j’ai pu vous aider
    Julie

    AdminPremium

    Bonsoir à toutes,

    Je vous mets un lien pour compléter le sujet :https://www.enfantsprecoces.info/la-motivation-et-la-stimulation-de-lenfant-precoce/
    Le fait que votre enfant dise que le travail est trop dur peut être traduit aussi par, dans son esprit “je ne comprends pas ce qu’il y a à apprendre là dedans” et donc incompréhension = difficulté.
    Le simple fait de faire des choses plus compliquées peut tout changer, le problème étant qu’il ne pourra pas faire ses preuves en restant sur des bases trop faciles.

    L’idée de le filmer est bonne, ou encore de lui proposer de présenter une activité qui lui plait en classe, avec l’accord de la maîtresse . Selon son niveau de sensibilité il aura aussi besoin de se sentir en confiance avec elle au risque de se braquer. Cela m’est arrivé avec l’un des miens qui a tenu 1 année entière sans rien dire à son enseignante !

    Il faudra sans doute annoncer la couleur si l’enseignante ne voit rien par elle même, au risque de maintenir votre fils dans une situation inconfortable.

    Particulier

    Bonjour Julie,

    Merci pour votre réponse!

    Ca j’ai déjà fait mon expérience et oui en tant que maman et même parents nous sommes les premiers à savoir ce qu’il faut à nos enfants donc j’irai jusqu’au bout de mon idée!
    Il ne faut pas regretter, vous avez fait votre maximum. Maintenant vous êtes armée pour votre 2eme!

    Ce qui est difficile à entendre c’est “il ne respect pas le programme donc on ne peut pas passer à autre chose!” Donc s’il ne veut pas écrire comme le programme le veut alors que fait on? On reste en petite section et on n’apprend rien?! C’est hallucinant!
    Pour le coup le mien est calme en classe mais c’est des pleurs et des pleurs à la maison…alors se fait il une carapace en classe, est ce que vraiment il s’ennuie en classe comme il nous le dit…?

    Encore plein de questions…c’est fatigant, usant. J’ai peur de ne pas l’aider comme il faut…je vais essayer de relativiser et de prendre les choses comme elles viennent…essayer…

    La maitresse nous a proposé un rdv fin janvier. Le temps de voir si mon fils s’ouvre un peu en classe…je ne veux pas passer non plus aux yeux de la maitresse pour “encore une mère qui prend son fils pour un surdoué”. Ca après c’est compliqué à gérer aussi!
    Surtout que là il y a vraiment quelque chose!

    On verra la suite…

    Merci à vous et bon courage!

    Aurelie

    Particulier

    Bonjour et merci Françoise,

    L’idée de présenter une activité à la maitresse est bonne effectivement mais je pense que pour le moment il n’a pas assez confiance. En tête à tête avec la maitresse il le ferait je pense mais pas au milieu des autres.
    Je garde l’idée en tout cas!

    Effectivement au sujet de son incompréhension face aux ateliers, il m’a déjà dit qu’il ne savait pas pourquoi il faisait ça…je n’avais pas fait le lien.

    Merci pour vos pistes!

    Aurelie.

    Bonjour,
    J’ai été confrontée à la même situation il y deux ans. Dès les vacances de Noël de la première section, mon fils ne voulait plus aller à l’école, il n’y trouvait pas de motivation. L’an passé en moyenne section, rebelote, il exprimait le fait que les ateliers avec la maîtresse étaient trop durs. Lors d’un rdv avec elle, je fus étonnée qu’elle me dise que justement elle ne percevait pas de difficulté particulière, sauf dans la tenue du stylo. Nous sommes allés faire un bilan chez une neuropsychologue qui a mis en évidence ses facilités mais aussi ses difficultés. En effet, de grosses difficultés dans les repères spatio-temporels entre autres, qu’il compensait en classe. Du fait de sa précocité, ses réelles difficultés sont passées inaperçues. C’est pourquoi il exprimait le fait que c’était difficile, même si il y arrivait, ça lui demandait beaucoup d’efforts.
    Depuis que nous avons mis en place un travail avec un psychomotricien, mon fils va beaucoup mieux. Les crises pour l’école s’estompent (même s’il préfère toujours la garderie où il peut jouer sans contraintes !!). Le fait d’avoir verbalisé avec lui tout ça, nous a permis à tous d’être plus serein. Les choses sont posées (pour l’instant), et nous nous sentons plus armés pour l’épauler.
    Bon courage !

    Particulier

    Bonjour joanna,

    Effectivement être dans le doute, dans l’inconnu, ne pas poser de mots est très difficile psychologiquement.
    J’ai hâte d’avoir le prochain rdv avec la psy pour que mon fils et elle parle de l’école. Que nous puissions enfin (j’espère) comprendre les choses!

    Pour le bilan, la psy nous a dit que le résultat serait trompé par le fait que notre fils est jeune et qu’il n’est pas encore en âge de tenir un stylo “correctement”. Du coup, les tests sur ce sujet serait faussés…donc pour le moment nous ne faisons pas de bilan et je pense que ça n’aide pas d’être coincé au stade “il a un haut potentiel intellectuel mais nous ne pouvons pas faire de test pour réellement évaluer”.

    En tout cas c’est bien pour vous d’avoir pu poser les choses et si l’école vous soutient c’est encore mieux!

    Bon courage!

    Aurélie

    Je suis étonnée de la réponse de votre psy concernant le test.
    Je vous renvoie vers ce lien qui vous explique les tests correspond aux différents âges.

    A quel âge peut-on identifier un enfant précoce ?

    Particulier

    Merci Joanna pour le lien.
    Moi aussi j’étais étonnée mais je me suis dit qu’elle n’était probablement pas équipée pour faire passer des tests à cet âge…
    Je ne suis pas encore bien calée sur tout cela.
    Je reverrai avec elle la prochaine fois.
    Merci

    AdminPremium

    Alors effectivement la tenue du stylo et le graphisme en général peut être une difficulté, surtout chez les garçons, à surveiller.
    De votre côté vous pouvez lui procurer des cahiers d’activités qui lui plaisent, sans hésiter à aller au delà de son âge, exp labyrinthes, jeux codés. …en fonction de ses centres d’intérêts, en veillant simplement des à present à la bonne tenue du crayon (de préférence un crayon de papier gras de bonne qualité ) et ainsi vous verrez si le graphisme en général est un probable souci ou si c’est la matière qui coince.
    Ce n’est pas une chose évidente toutefois car comme leur cerveau va beaucoup plus vite que la main, ils ont tendance à délaisser les activités de motricité fine et à les verbaliser. Pour cette raison un bilan vous aidera à bien comprendre. Je suis un peu surprise que la psychologue vous dise que la tenue du stylo est un problème car les tests sont conçus en fonction de l’âge des enfants et donc cette donnée est intégrée dans l’analyse et l’écriture n’est pas requise dans la majorité des subtests.
    Comme l’a mentionné Joanna, la psychomotricité est souvent bien utile et les enseignants suggèrent souvent un bilan dans ce cas, qui lui aussi peut infirmer ou non les problèmes “moteurs”,(ça a été le cas pour mon aîné, les instit en ps nous on dit au bout de 2 mois d’école que notre fils ne savait pas tenir son crayon, Ah bon ?, conclusion: il lui manque juste la bonne motivation pour agir) . Ca reste une solution pour vous, avec le psychologue scolaire, avant d’aller plus loin.
    Quoiqu’il en soit et tel que l’a dit aussi July03, pour ne pas se tromper il est important que les constats faits par l’ecole soient mis en parallèle avec ce que les enfants font et démontrent à la maison ou en dehors du cadre trop normé pour eux de l’école.

    Particulier

    Encore merci Françoise!

    Effectivement, tout ce qui doit être fait avec un stylo/crayon est verbalisé par mon fils et non écrit ou a la va vite!
    Il aime beaucoup les labyrinthes je vais tenter d’amener le crayon petit à petit avec ce jeu et travailler sur le fait qu’il faut passer par là pour avancer…

    Pour ce qui est de la psychologue, je vais revoir avec elle au niveau des tests.
    Je vais également lui parler de mes échanges avec la maitresse, de ce que me rapporte mon fils…afin qu’elle en parle avec lui et pour y voir plus clair (j’espère)

    Pour l’école, je ne sais pas trop comment m’y prendre sans passer pour le parent qui fabule, pour ne pas braquer la maitresse et pour que mon fils n’en pâtisse pas…situation délicate…
    J’espère que le prochain Rdv avec la psy pourra nous aider. La psy que nous voyons est également psy scolaire, elle aura sûrement des pistes sur la façon d’aborder le sujet avec la maitresse.

    Merci beaucoup en tout cas!
    Ca fait du bien de partager tout cela et d’avoir enfin des réponses!

    Aurelie

    AdminPremium

    c’est un plaisir ! n’hésitez pas à nous tenir informés, c’est en partageant qu’on avance !

    Particulier

    Merci à toutes.
    Je me sens beaucoup maintenant que j’ai échangé avec vous.
    Bien entendu je vous informerai de la suite!
    Aurelie

    Particulier

    Bonjour,
    Voila comme convenu je vous informe de la suite.

    Aujourd’hui, mon fils a vu la psy en tete a tete pendant presque 1h.
    Il lui a confié qu’il allait à l’école mais qu’il n’était pas intéressé par ce qu’il y fait.
    Elle a joué avec lui aux devinettes et il s’avère qu’il a la réflexion d’un enfant de 8ans et 9 mois! Pour info il a a peine 4 ans!
    Je ne m’attendais pas à ça! Loin de la même!

    Au final, elle va lui faire passer des tests pour voir où il en est et pour voir s’il peut passer dans la classe supérieure…a voir…
    La psy voudrait que j’en parle tout de suite avec la maitresse mais sans quelque chose de concret cette dernière ne m’écoutera pas.
    Il faut savoir que mon fils commence seulement à s’ouvrir en classe, à participer et je pense que la maitresse ne veut pas voir les choses donc ça n’est pas évident!

    Pour le moment, on tâtonne…et nous en sommes toujours au fait que tous les matins mon fils a mal au ventre lorsqu’il va a l’école.

    Apres les vacances de Noël il nous a même dit qu’il allait faire ce que la maitresse lui demande comme ça elle lui proposerait des choses plus intéressantes à faire (c’est triste d’enarriver là!)…elle lui a “promis” en novembre mais…..

    Nous sommes dans la réflexion…
    Si quelqu’un veut échanger, je suis preneuse!

    Merci d’avance.

    Aurelie

    Particulier

    Françoise, et bien c’est ce que nous avons fait. Une fois par semaine les enfants vont à la bibliothèque et choisisse un livre. Il a demandé un livre sur les volcans à la maitresse et là il a lu pendant plus de 20min. Rien ne pouvait l’arrêter. Le soir la maitresse me dit qu’elle lui a trouvé un.livre mais qu’il n’est pas adapté à son âge. Je lui ai pourtant dit qu’il lisait cela a la maison mais elle n’a jamais tilté…ou se voile la face…
    Je vais prendre rdv.
    Merxi beaucoup!
    Aurelie

17 sujets de 1 à 17 (sur un total de 17)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 23792 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris