Situation catastrophique

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

19 réponses et 12 participants
Dernière mise à jour par corinne66 il y a il y a 4 mois et 2 semaines.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Je reviens à nouveau vers vous car je suis désespérée.
    Petit résumé de la situation : mon fils va avoir 13 ans, l’école est une source de souffrance depuis la maternelle. Ennui morbide en classe, il a fait le pitre durant la maternelle et la primaire, ne s’intéressait pas à ce qui était enseigné, nous étions convoqués régulièrement… Il préférait discuter avec l’instit durant les récréations pour lui faire part de ses recherches sur internet, car, disait-il, il n’avait pas les mêmes centres d’intérêt que ses camarades. Il a été testé au CE1 par le psy scolaire : ininterprétable selon lui, mais vocabulaire ++. Suspicion EIP par le neuro-pédiatre qui a détecté une double dyssynchronie et nous a orientés vers une neuro psy qui l’a diagnostiqué Asperger. Le neuro-pédiatre n’était pas d’accord avec le diagnostic et force est de constater qu’il n’est pas Asperger (compréhension du second degré notamment). Nous avons frappé à bcp de portes sans obtenir de solution. Mon fils se sent différent des autres depuis qu’il est en âge d’exprimer ses sentiments. Petite éclaircie dans sa scolarité : l’entrée en 6ème. Enfin l’autonomie ! Ce fut de courte durée. Aujourd’hui il est en 5ème et il dit s’ennuyer à mourir et ne veut pas retourner au collège. Il a manqué bcp de cours (maux divers jusqu’à suspicion d’appendicite) il a de mauvais résultats car il prétend ne pas pouvoir se concentrer sur des cours inintéressants et répétitifs. Avec son père, on ne sait plus comment lui parler, on a tout essayé. Il voudrait faire son propre apprentissage « en toute autonomie ». On le sent en grande souffrance, mais il n’a pas d’autre choix que d’étudier le programme. Il nous dit qu’il est malheureux, qu’il passe son temps à faire semblant et qu’il n’y arrive plus. Sur les conseils d’une de ses profs qui le pense EIP (avec les pb associés tels dysorthographie, compréhension différente des consignes, pb graphiques…), nous avons rencontré une graphothérapeute. Mon fils n’était pas d’accord au début car pour lui c’était une perte de temps, vu que tous les autres intervenants n’ont servi à rien, mais à force de discussions, il adhère au projet. Enfin quelqu’un qui propose une aide concrète.
    Mais que faire face à son refus d’aller au collège ? Il oscille entre colère et souffrance et je crains qu’il ne se mette en danger… Je ne vois pas quoi faire.


    Participant

    Bonjour, avez vous pensé à une école démocratique ? Nous avons vécu des situations similaires avec ma fille jusqu’à cette année (ennuie, indiscipline, endormissement pendant les cours…). Elle a été diagnostiquée par une psychologue comme étant précoce avec deux ans d’avance. Elle est rentrée dans une école démocratique depuis cette année, que du bonheur !!! Les enfants sont en totale autonomie avec cependant un cadre. Ils peuvent suivre le programme s’ils le désirent, préparer le brevet le bac… accompagnés d’adultes professeurs mais toujours selon leur demande. Ma fille qui devrait être en 4eme est en train de préparer son brevet pour l’année prochaine… c’est elle qui l’a demandé. C’est maintenant une jeune fille épanouie, souriante. Il y a de plus en plus d’école démocratiques en France. Il y en a sûrement une dans votre région. Bon courage,
    Isabelle


    Participant

    Bonjour et merci pour votre réponse.

    Je ne connais pas ce type d’établissement, je vais me renseigner. Nous sommes en région parisienne mais en secteur semi-rural, donc les moyens de transport sont limités.

    Merci encore pour cette piste.

    Murielle


    Participant

    Bonjour,

    Pouvez vous nous donner plus d’info sur ces écoles démocratiques.

    Merci

    Sylvie


    Participant

    Bonjour,

    Pouvez vous nous donner plus d’infos sur ces écoles démocratiques

    Merci

    Sylvie


    Participant

    Je vous donne des détails sur le fonctionnement de celle de ma fille, il y a peut être quelques différences avec d’autres. Son école accueille des enfants de la primaire jusqu’à 20 ans. Il faut que le jeune soit arrivé entre 8h30 et 10h30, il doit faire 5h de présence par jour, venir 36 semaines dans l’année (il peut choisir ses vacances). S’il fait une activité extra scolaire, ses heures sont décomptées de son temps de présence. Le fonctionnement tourne autour de la motivation de l’enfant, ce qu’il veut faire, a t’il une idée de métier… S’il veut passer un examen, l’école met en place les cours ainsi que les matières demandées à l’examen. Par exemple ma fille souhaite préparer son brevet (elle devrait être en 4eme). Ils ont regardé (ma fille et un intervenant professeur) les épreuves demandées, elle choisi la matière qu’elle veut étudier et toutes les semaines un jour défini selon les intervenants elle travaillera sur cette matière. En ce moment elle souhaite pratiquer l’anglais, une intervenante australienne vient faire des conversations en anglais, elle souhaite faire des maths, une intervenante vient en suivant le programme, faire des maths. Par contre elle peut aussi jouer à des jeux de société, regarder un film, lire, écouter de la musique. .. Tous les jeudis, il y a une réunion où sont conviés les adultes intervenants et les jeunes. Chaque membre a une voix, toute décision est soumise
    à un vote. La majorité des écoles démocratiques s’inspire de l’école Sudbury. Pour plus d’informations vous avez pas mal de sites qui vous diront où trouver une école selon votre domicile. Bon courage,
    Isabelle


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Il y a aussi la formule de la correspondance (à condition que quelqu’un puisse être à ses côtés) qui lui permettrait effectivement de suivre son programme à son ryhtme sans subir les répétitions.
    Par contre cela suppose beaucoup de volonté, du travail effectif car chaque cours impose un rythme suivi de retour des devoirs et de l’autonomie, effectivement.
    Je vous mets un lien vers notre dossier à ce sujet :
    https://www.enfantsprecoces.info/quels-cours-par-correspondance-pour-ecole-a-la-maison/


    Participant

    Merci pour cette information Françoise.

    Je vais lire attentivement ce dossier.

    Bonne journée

    Murielle


    Participant

    Bonjour,
    Peut être pouvez vous vous renseigner aussi auprès de Cogito’z à Paris.
    C’est un groupe pluridisciplinaire de médecins spécialiser pour les enfants et le adultes Haut potentiel
    Il me semble aussi qu’il ont une solution de prise en charge des enfants déscolarisés
    Bon courage


    Participant

    Bonjour,
    Je rebondis sur quelques mots : « des cours inintéressants et répétitifs », qui démotivent votre enfant. Il demande donc des cours « intéressants et variés « ! Il peut donc être envisageable de lui faire sauter une classe (dans mon collège de secteur cela se fait régulièrement pour le EIP en souffrance en 5è, car c’est souvent la classe dans laquelle les EIP s’ennuient le plus et un âge auquel il ne supporte plus de perdre leur temps assis sur une chaise !!), mais aussi voir avec certains professeurs afin que votre fils puisse bénéficier d’aménagements comme : aider des camarades en difficultés (si il aime ça), préparer un exposé, avoir droit sur le même sujet, à un problème mais plus compliqué, hors programme … Cela permettra de le stimuler intellectuellement, d’éviter l’ennui, et de lui montrer qu’on s’intéresse à lui individuellement.
    Et comment se sent-il avec ses camarades du collège ? Est-il content de les retrouver (au collège ou en dehors)? Car ce soutien par les pairs est très utile.
    J’espère vous avoir transmis quelques pistes.
    Je vous souhaite une belle journée.

    Mélanie


    Participant

    Bonjour, je suis maman d’un ado de 14ans en échec scolaire qui se retrouve avec des profs qui le pousse à bout et font tout pour qu’il es un mauvais dossier scolaire afin qu’il ne poursuivre pas son rêve de devenir infographiste et animateur 3D. Il est d’ailleurs très doué dans ce domaine et peut passer des heures a travailler sur ces animations ou dessins. Mais voilà, il faut en passer par une seconde STDAA et il n’existe que 2 lycée sur Toulouse très sélectif qui préparent se diplôme, et 3 autres privés éloigné de chez nous. Ces professeurs ont marqué que son souhait pour l’an prochain était irréaliste ! Lui conseille une seconde CAP ou BEP!
    Chaque jour il rentre à la maison avec son lot de petites réflexions faites par ces profs qui l’humilie devant ses camarades et qui ne le croient pas surdoué mais bien au contraire. Son père et moi sommes désespérés et nous demandons dans quel établissement allons nous le mettre l’an prochain pour qu’il ne soit plus dégouté de l’école et poursuivre son rêve. Pensez vous que cette école démocratique puisse répondre à nos attentes et qu’il puisse suivre le cursus da cette filière ? Si oui se serait génial car pour une fois il il en a une à Montauban et donc dans notre secteur 😊
    Quelq’un pourrait me donner son avis, et comment cette école fonctionne ?
    Je vais aussi les contacter. Merci


    Participant

    Bonjour

    Je suis dans le même cas que vous avec mon ado.

    Son rêve est de devenir contrôleur aérien ou ingénieur dans le domaine aéronautique.

    En 1 ère SSI il rame en maths alors que jusque là il avait de bons résultats.

    Le Directeur, plutôt que de chercher des solutions pour l’ai veut le faire passer en STI2D.

    Et nous sommes dans le privé 😩

    Je ne suis pas sûre qu’il existe quelque part un lycée ou un collège qui prenne en compte le fait que nos enfants sont différents.


    Admin bbPress

    Bonjour à toutes les 2,

    Chabine, même si cela semble difficile, il existe maintenant un vademecum sorti tout dernièrement qui oblige les enseignants à tenir compte des spécificités des enfants à haut potentiel, et cela vaut aussi pour l’éleve en difficultés. Je vous mets le lien vers notre article, vous pourrez ensuite creuser plus loin et contacter le référent ‘ehp’ de votre académie pour qu’il vous vienne en aide : https://www.enfantsprecoces.info/enfants-a-haut-potentiel-ca-bouge-du-cote-de-education-nationale/
    Je trouve cela horrible et cruel de décourager de la sorte un enfant qui a un rêve et un projet, ne laissez pas tomber pour lui, courage.

    Pokemon, je vous avais répondu lors de votre dernier message à propos des maths, avez vous tenté quelque chose depuis ? Soutien par un étudiant par exemple.
    Vous trouverez ma réponse sur votre profil en consultant votre activité, j’espère qu’elle vous aidera.


    Participant

    Bonjour Pokemon, je ne sais pas dans quelle région tu te trouves mais moi j’ai trouvé un cours de maths génial pour mon fils et il en redemande ! Il m’avait été conseillé sur ce forum c’est « Maths autrement » à L’lsle Jourdain dans le 31, je ne sais pas s’il peut y en avoir de ton côté?
    Mais cherhe tu peux peut être en trouver.


    Participant

    Bonjour
    Moi je suis en Seine et Marne.
    J’ai Pris un jeune pour aider mon fils.
    En DM il a de bonnes notes car plus de temps et moins de stress, par contre les DST en classe sont catastrophiques 😩


    Participant

    A trois mois de la fin de l’année je ne sais pas si le vademecum servira à quelque chose vu l’état d’esprit de ses professeurs, mais je l’ai imprimé et vais le porter au collège des cette semaine. Je dis ça parce que depuis 2 semaines c’est l’escalade, on lui a même dit que les études ce n’étaient pas pour lui que ça se dit surdoué mais que se n’est pas vrai et sa de la bouche de son prof principal !
    Mon fils m’a dit de ne pas m’en faire qu’il ne reste que 3 mois qu’il va tenir 😩 j’ai presque envie de le sortir de la !
    A qui donner ce vademecum pour que se soit efficace le proviseur, la CPE? A tout le monde ?
    Je suis contente de voir que je ne suis pas là seule, car il ne faut pas craquer devant nos enfants, merci à ce forum !
    Chabine


    Participant

    Bonjour Chabine

    Je ne sais pas si leur apporter le vademecum soit la bonne solution car vous allez rentrer dans un rapport de force et les enseignants n’aiment pas qu’on leur impose des choses. Peut-être pouvez-vous passer par le référent EIP, un intermédiaire serait peut être mieux. Je n’ai pas de solution étant dans le même cas; j’ai fait des études pour être professeur des écoles et le gros souci c’est qu’aucune formation n’aborde la précocité. Il en est de même pour l’autisme, les problèmes dys…je me forme toute seule auprès d’organismes privés et c’est ça qui n’est pas normal. Les enseignants aujourd’hui qui font de la différenciation se forment eux-même à leurs frais et tant que cette formation ne changera pas (ESPE devait être différent de l’IUFM mais c’est la même chose), nous aurons un système éducatif français ne répondant qu’à des normes imposées par la pensée unique. Les professeurs de mon fils ne savent pas que je suis dans l’enseignement, sinon ce serait pire pour lui. Donc je ne suis pas très constructive mais les solutions je les trouve en dehors pour mon fils: psy, hypnose , cours de relation sociale car malheureusement, dans la vie adulte ils devront s’adapter à la société, on ne leur fera pas de cadeau.
    Je vous souhaite bon courage.
    Alexandra


    Participant

    Bonjour, Maman d’un collégien détecté EIP et limite dysgraphique l’année dernière, je tenais tout d’abord à vous remercier de vos témoignages qui font que l’on se sent moins seuls.
    Mon fils (5°) est depuis l’année dernière un concentré des situations décrites : angoisse des évaluations, désintérêt scolaire, refus intermittent d’aller au collège, pitrerie et rejet de l’autorité des adultes de l’école, profs aux bords de la crise de nerfs et autre somme d’incompréhension de leur part… J’ai trouvé en l’infirmière scolaire et le médecin scolaire des partenaires (enfin !!!) attentifs et qui essaient de faire avancer les choses. Il a été proposé de lui faire un PAI ce qui permet de lui proposer un emploi du temps allégé, certaines matières seront dispensées à la maison… Nous démarrons lundi… j’espère que cela lui permettra de s’apaiser. Le médecin scolaire peut donc être un appui important.
    Et… je vous avoue je suis prof et je reconnais que nous n’avons aucune formation, ni même sensibilisation à ce sujet… Ma grande maison est difficile à bouger mais c’est pour moi maintenant un nouveau un challenge important car, vous l’avez compris je découvre ce sujet.
    Courage, courage à vous tous,
    Polixine


    Participant

    Bonjour,

    je suis maman d’un collégien détecté EIP l’année dernière (en 6ème) et qui est en rejet de plus en plus grand du collège où il s’ennuie et ne se sent pas à sa place.
    Il est actuellement en 5ème et trouve tous les enseignements nuls et inutiles… une seule chose l’intéresse (et il s’y invertit pleinement) :l’équitation.
    Comme vous, je me heurte au manque de compréhension de la part de la majorité de ses enseignants. je viens de recevoir un appel de sa prof principale qui voulait me signaler un manque de travail de la part de mon fils et des problème de comportements (de plus en plus dissipé)… et quand je lui ai expliqué que Maxence apprend ses leçon avec nous mais est en situation de stress intense devant une évaluation elle a paru ne pas vraiment me croire…. « il faut qu’il s’adapte et fasse des efforts »…. Quand je lui ai expliqué qu’elle aggravait le manque de confiance en soi et al mauvaise image qu’il a de lui même en faisant un classement des élèves en fonction des notes (mais à quelle époque vivons nous??) elle n’a aps compris… elle fait ça pour motiver les élèves… Et finalement quand je lui demande à al rencontrer afin que nous puissions mettre en place quelque chose pour l’année prochaine, elle me propose de me recontacter mi Mai pour convenir d’un rendez vous parce qu’avant… ben il y a les vacances et elle n’a pas le temps… que du bonheur!!! Elle n’a aps aimé que j’évoque le Vademecum qui rappelle aux enseignants leur obligation d’adapter leurs méthodes pédagogiques aux différents profils des élèves.

    J’ai ensuite contacté la chef d’établissement mais cette dernière voudra bien tenter de me recevoir APRES le rendez vous avec la prof principale….

    Décidée à ne pas me laisser abattre, j’ai aussi envoyé un mail à l’infirmière du collège lui exposant la situation et mon souhait de la mise en place d’un PAI ou autre pour l’année prochaine…. Sachant que je n’ai pas les moyens financiers de payer une école hors contrat comme le Cours Molière de Blagnac (et là je culpabilise beaucoup de cette situation!!).

    et justement, je en sais pas ce qu’on peut ou non mettre en place… je compte donc sur le groupe pour m’éclairer sur le sujet…. là je cherche le mail de la correspondante EIP de l’Académie de Toulouse… vers qui d’autre me tourner?

    Je trouve cela vraiment terrible de constater la souffrance de nos enfant et le peu de réaction de l’Education Nationale en face… on se sent si démunis….. heureusement qu’il y a des forum comme ici où l’on peut s’exprimer et s’entre aider 🙂

    belle journée à tous les membres de ce super forum et merci pour vos réponses


    Participant

    Bonjour à tous et à toutes,
    Je vais essayer de vous apporter un peu de réconfort par ce message. En général j’essaye par ce forum d’obtenir du soutien et des informations pour la problématique de mon fils EIP depuis la maternelle et tout dernièrement déclaré TDA par le pédo-psy vers qui le collège m’a dirigé pour son comportement, son immaturité et son manque d’intéressement.
    Dés le résultat établi par le pédo-sy, j’ai transmis les informations au collège afin de prévoir la mise en place d’un protocole pour aider dans sa scolarisation.
    Cette année, changement de directeur, gros problèmes avec les enseignants, qui, comme je l’ai exprimé dans d’autres postes de ce site, avaient décidés de l’exclure définitivement du collège. J’avais rencontré la prof principale lui rappelant que le collège détenait tous les résultats des tests réalisés pour Maxence et qu’il fallait transmettre tant les préconisations, que les résultats à l’ensemble de ses professeurs. Rien n’a fait, et au bout de la 2ème exclusion temporaire, je me suis mise en contact avec le référent des EIP de l’académie de Montpellier dont je dépend et qui m’a bien aidé en me donnant des conseils et me dirigeant vers une association dont la psychologue, ancienne CPE et Directrice de collège, apporte beaucoup à mon fils. J’ai aussi écrit à l’inspection académique en expliquant tout ce que Max subit au niveau du collège, avec copie tant des motifs d’exclusions, que la copie du cahier de liaison(exclusion pour éternuement qui perturbe la classe quand même!!) J’ai eu des rendez-vous avec le directeur , la CPE et la prof principale aprés l’exclusion pour discuter de maxence. Je leur ai rappelé les textes concernant la mise en place spécifique pour les enfants EIP. Ils ont contestés les tests et le résultat du pédo-psy. J’ai dû me « bagarrer » pour arriver à leur faire faire le nécessaire, le pédo-psy a dû leur établir le document pour la mise en place du PAP en leur indiquant exactement ce qu’il fallait faire pour mon enfant. Aprés étude par le médecin scolaire, nous avons pu enfin obtenir l utilisation du cartable numérique pour que maxence recopie ses cours via l’ordinateur et non sur un cahier où la moitié des cours n’étaient pas marqués. Certains profs jouent le jeu et lui pretent leur clé USB pour transferer les cours directement sur l’ordinateur, ce qui facilite les révisions. Maintenant, vu le cout de cet ordinateur spécifique que j’ai eu grace à l’association FUSO FRANCE, il me reste à obtenir l’aide de l’état pour la prise en charge de tout ou parti de ce matériel!
    Tout ça pour vous dire qu’il ne faut pas baisser les bras, continuez à vous battre pour vos enfants et surtout, ne vous laissez pas ‘maltraiter » par le monde de l’éducation nationale, qui effectivement ne sont pas formé pour nos enfants et qui pour la plupart ne sont pas là, il faut le dire, pour s’embeter!
    Max reprend gout à étudier même s’il trouve cela inintéressant et répétitif, mais il y a déjà un mieux!
    N’hésitez pas à me contacter si nécessaire.
    Bon courage à tous

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 20)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris