Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Ado décroheur conseils situation très difficile

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16503 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 7 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 1 an.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Je suis la maman d’une jeune fille de bientôt 16 ans en classe de 2nde générale option arts appliqués. C’est l’ainée de la fratrie. Son frère de 10 ans a été diagnostiqué HP il y a 2 ans mais notre grande fille n’a pas voulu être dépistée alors même que la proposition lui a été faite régulièrement. L’année de 3ème n’a pas été très bonne et le 3ème trimestre carrément mauvais. Le début de seconde est une catastrophe. Nous avons eu un rendez-vous pour faire le point au lycée. Notre fille est très effacée dans l’établissement alors que ce n’est pas le cas à la maison. Elle ne fais rien, comme paralysée pour je ne sais quelle raison. Je ne sais plus par quel bout prendre le problème, elle refuse toute aide et semble être complètement perdue. La situation est explosive car le professeur principal parle de réorientation vers un bac pro.
    Si quelqu’un vit ce genre d’expérience et à trouver un début de solution, je serai ravie d’en avoir connaissance.


    Participant

    Bonjour Madame
    Professeur et graphotherapeute j essaie toujours de trouver l origine des souffrances des jeunes. La consultation d un neuropsycholgue ou psychologue est peut être à envisager pour l aider à être mieux et non pas pour passer des tests psychometriques dans un premier temps.
    Cordialement


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Si c’est l’environnement scolaire qui la paralyse (relation aux autres, décalage…) vous pourriez aussi envisager une scolarité à distance de type Cned. Cela suppose évidemment qu’elle ait envie de travailler et soit capable de fournir un effort suffisant toute seule, car le programme est assez dense.
    Pour les tests, je suis d’accord avec le message précédent, cela vaudrait mieux pour elle. Vous pouvez lui expliquer qu’ils ne sont que pour elle (et vous) et que le psychologue ne juge pas, il met simplement en lumière un mode de réflexion, le sien, qui devrait l’aider à comprendre pourquoi elle rencontre des difficultés aujourd’hui.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Bonjour,
    Merci de vos réponses. Nous allons profiter des vacances pour discuter de la situation et des solutions envisageables


    Participant

    Bonjour, je suis dans la même situation que vous. Mon fils de 16 ans est en classe de 1ère. Il est en décrochage scolaire depuis la fin de la 3ème. Il n’a été testé que l’année dernière et nous avons tout tenté : psy, lycée militaire, année de relâche, début de 1ère via le CNED….il a fini par réintégrer le lycée classique avec un dispositif spécifique EIP mais il est en blocage massif. Il refuse tout en lien avec l’école ou le travail. Il ne veut pas de tuteur, il refuse la voie pro, il n’écoute plus en classe et n’ouvre plus aucun cahier…. Alors si vous trouvez une solution de votre côté je suis preneuse aussi.


    Participant

    Bonjour, les cas se ressemblent effectivement. Après une discussion assez animée avec ma fille, je lui ai demandé de m’expliquer ce qui n’allait pas à son avis. Quelles étaient les causes de ces résultats catastrophiques et de son comportement agressif. Elle a réussi à exprimer que c’était sa manière de raisonner, de réfléchir et de répondre aux questions qui étaient très différents du standard demandé. Qu’elle n’arrivait pas à adopter ce mode de fonctionnement. En ce qui concerne ma fille il y a aussi un problème d’hyperactivité, motrice au départ et maintenant mentale. Elle est envahie par ses pensées et n’arrive pas à les contrôler. Du coup elle dort très peu ce qui est d’ailleurs le cas depuis sa naissance. Nous avons pris la décision ensemble de consulter pour trouver le chemin et les solutions qui vont lui permettre de sortir de cette situation difficile pour tous. si je trouve des solutions je ne manquerai pas de les faire partager.


    Participant

    Bonjour, je suis maman d’un enfant précoce de 14 ans, en seconde cette année. Nous rencontrons beaucoup de difficultés avec lui, plus particulièrement cette année. Il a complètement arrêté de travailler, n’y voyant aucun intérêt. Il accumule retards, absences. Les notes sont catastrophiques. Nous pensons qu’il a commencé à décrocher depuis quelques années, mais les notes étaient raisonnables. Cette année, il nous ramène des 0/20 dans plusieurs contrôles. Il ne monte aucun intérêt pour le travail, bavarde tout le temps en classe en dérangeant les autres. Nous n’arrivons pas à susciter de la motivation. Il a commencé à être suivi par une prof spécialisée en Elèves précoces, mais je ne sais pas si cela va donner des résultats. Nous sommes très bouleversés par cette attitude : lui qui a auparavant rêvé de faire de grandes choses dans le domaine scientifique. Nous ne pensons pas qu’il sera admis en première S. Comment l’aider?


    Participant

    Bonjour,

    Actuellement, je vis la même situation que vous. Mon fils est âgé depuis peu de 14 ans. Il est en deuxième secondaire en Belgique. IL double cette année car il a saboté ses examens de juin, ainsi que ceux de septembre. Par exemple, il a obtenu un 30/30 en compréhension à la lecture en anglais et n’a rien voulu faire d’autre à l’examen.
    Il a donc échoué pour l’examen de français et d’anglais qui étaient les 2 seules branches où il était en échec. Il n’a plus aucun intérêt pour l’école, du moins pour celle qu’il côtoie. Il passe ses après quatre heures allongé sur son lit avec son gsm. Couper la wifi, ça convient bien un peu mais bon, tout le monde a besoin aussi de son ordi ici. Il est assez difficile de dialoguer avec lui. Il a été diagnostiqué HP en septembre, ce qui ne faisait que confirmer mes doutes. Il est le troisième des 4 enfants. D’une nature très calme, il a maintenant des notes de façon plus régulière dans le journal de classe. Il refusait de prendre ses affaires de gym quand le cours était donné par un certain professeur, ce qui lui a valu un demi jour de renvoi. J’ai peur de l’escalade.
    Il fallait justement qu’il fasse cette crise à ce moment précis de sa scolarité. C’est sa dernière chance de réussir le ce1d. Si ce n’est pas le cas, il risque d’être orienté vers les professionnelles alors qu’actuellement il est simplement perdu. D’après ce qu’il explique aussi, je comprends qu’il est en quelque sorte anesthésié émotionnellement. Je voudrais surtout limiter la casse et l’aider à trouver un certain équilibre. Je suis aussi à l’écoute de conseils. Détail qui a son importance, il mesure 1m90. Sa grande taille ne date pas de cette année. Lorsqu’il est entré en première, il m’a expliqué que ses premiers contacts avec les autres étaient: tu as doublé combien de fois? Alors qu’il était le plus jeune.


    Participant

    Idem pour moi,mon fils qui aura 17ans en janvier veut arrêter l’ecole, pas moyen de le faire changer d’avis. Je lui ai dit de chercher du travail en intérim et cela le motive un peu, mais son âge va poser problème.
    Il angoisse dès que il a des interrogations, nous faisons tout pour qu’il n’abandonne pas, il voit un pédopsychiatre. Je sais qu’il est hp depuis longtemps et j’ai fait attention mais cela ne suffit pas.
    On a essayé de le tester à 4 ans mais cela s’est mal passé. Aujourd’hui il ne comprend pas à quoi servirait d’être testé car cela ne résoudrait pas le problème. Il angoisse pour beaucoup de choses. Il faut préciser que il est fortement allergique au lait depuis toujours et qu il mesure 1 m 60, cela lui donne d’énormes frustrations et il n’ arrive pas du tout à voir le côté positif des choses. Si quelqu’un a des idées, je prends.merci


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je réponds un peu globalement à tous vos derniers messages :
    – je crois premièrement qu’il est primordial d’être à l’écoute de vos enfants et de leurs angoisses qui à ces âges ont besoin de solutions, et donc de trouver une aide extérieure, psychologue compétent qui puisse les aide à retrouver confiance en eux par le biais d’un bilan si ce n’est pas fait ou en expliquant les raisons qui ont fait que leur parcours puisse à un moment être plus difficile (pour le fils de Cath par exp). La remotivation par leurs compétences, différentes mais bien existantes, est très importante pour eux, et s’ils doivent à un moment sortir du système scolaire classique ou passer par la voie pro, ce n’est pas grave non plus.
    – si possible informer les équipes pédagogiques de leurs difficultés et de leur précocité pour qu’on leur fournisse des solutions adaptées et qu’on rémédie aux problèmes de méthode fréquent à partir de la fin du collège-début du lycée.
    – pourquoi ne pas les emmener participer à des réunions d’infos, des conférences sur la précocité … pour qu’ils se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls dans leurs cas. Le témoignage présenté ici sur le site pourra peut être les aider : https://www.enfantsprecoces.info/lemouvant-temoignage-video-de-lucas-adolescent-a-tres-haut-potentiel/
    – réfléchir avec eux à une solution, leur demmander quelle est leur valonté et comment ils se projettent dans l’avenir : s’il y a une idée, des pistes seront alors à creuser vers différentes voies
    – surtout réussir à entamer la discussion et la réflexion.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16503 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris


Pouvons-nous rester inactifs devant les difficultés de certains enfants précoces ?