Aller au contenu

Terreurs nocturnes à 6-7 mois ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 26367 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par GUEGAN il y a il y a 6 mois et 3 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • Bonsoir,
    Je reviens après quelques mois sur ce forum pour vous partager mon questionnement concernant ma petite fille de 7 mois.
    Comme indiqué dans un autre sujet, sa sœur de 7 ans est HP, et elle semble prendre le même chemin, bien qu’elle soit tout à fait différente bien sûr.
    C’est un bébé très très souriant, très calme et agréable, même la nounou n’arrête pas de nous répéter « mais que vous avez de la chance !! ». Bien sûr en tant que parent, on n’est jamais très objectif, mais il est vrai que pour le moment, c’est un peu le bébé idéal !
    Elle ne pleure quasiment jamais, en tout cas jamais sans raison. Donc uniquement si elle se fait mal, ou bien si elle a une grande frustration (faim…), mais ça ne dure jamais vraiment quand on lui explique.
    Par contre, depuis quelques semaines, il lui arrive de se réveiller en hurlant en début de nuit, environ 2 à 3 heures après l’endormissement. Les premières fois, nous avons pensé à une douleur très violente quelque part, car nous ne l’avions jamais vue crier aussi fort. Même dans les bras, elle était inconsolable. La première fois, au bout de 5 minutes de pleurs et hurlements, nous lui avons donné du Doliprane car il nous semblait vraiment qu’elle avait mal (nous soupçonnions une otite), car elle avait fait de la fièvre la veille. Elle s’est calmée au bout de 20-25 minutes. Le lendemain, nous avions justement rdv chez le pédiatre, qui l’a osculaté et… rien. Le soir même, elle a recommencé et s’est calmée au bout de 20 mn.
    Depuis 15 jours, cela ne s’était pas reproduit. Et ce soir, elle a refait une crise similaire. Par contre nous nous sommes beaucoup plus clairement rendu compte qu’elle semblait non pas avoir mal, mais plutôt avoir peur. Nous avons réussi à lui changer les idées, mais cela a pris également 20 à 30 minutes pour qu’elle parviennent à vraiment se calmer.
    A chaque fois, cela termine avec des spasmes de sanglot / angoisse.
    J’ai lu des choses sur les terreurs nocturnes, mais apparemment cela est censé arriver beaucoup plus tard… Cauchemar ? Je la trouve vraiment difficile à rassurer pour un simple cauchemar, lors des première crises elle semblait à peine avoir conscience de notre présence, rien ne la calmait…
    bref, cela vous est il déjà arrivé ?
    La troisième crise ce soir était moins violente, mais j’appréhende vraiment que cela recommence, difficile de voir son bébé aussi mal et de ne rien pouvoir faire…
    Merci de vos avis…

    bonjour, on a connu une situation différente qui s’était de jour mais qui ressemble un peu à ce que vous vivez actuellement. C’était il y a 15 ans : à l’époque notre bébé allait avoir 4 mois. C’était un bébé très râleur, il dormait très bien la nuit mais pas assez, on ne pouvait le coucher que vers 22h et à 6h, il était réveillé. Un jour, en fin de journée, vers 18h30-19h, j’allais préparer le dîner. Le bébé s’est mis à hurler et a viré au rouge, ce n’était pas comme s’il était malade ou dérangé par quelque problème d’estomac. Il hurlait de toutes ses forces, impossible de le consoler ou calmer, on était désemparé il était seul face à cette crise, nous ignorant/rejetant. Aucun contact ne pouvait être établi!J’avais pensé le poser sur son lit car il était lourd et j’avais peur de l’échapper, tant tout son corps tremblait. D’un seul coup, il s’est calmé, très fatigué par sa crise et secoué de spasmes. A ce moment là, on a pu le consoler…cela avait duré 10 mns, une éternité pour nous.
    La scène s’est répétée pendant toute une semaine , on se contentait de le regarder hurler. On a attendu que la crise pas. Il a fait sa dernière crise lors d’un we chez sa mamie. Ma sœur, qui avait eu un bébé difficile, a assisté à la scène impuissante, elle était effrayée par la force de la crise et le refus total du bébé de se faire consoler ou câliner. Il n’avait pas encore 4 mois. Tout s’est arrêté d’un coup. Une amie nous a parlé de crises de fin de journée mais elle n’a jamais assisté à l’une de ses crises.
    J’espère avoir contribué à vos interrogations bon courage pour la suite

    Bonsoir,
    Je vous avez répondu mais visiblement ma réponse n’était pas passée… la voici.
    Bonjour HappyMum,
    Je reconnais ma seconde dans votre description des terreurs nocturnes précoces. Elle a commencé à 6-7 mois également. Des réveils en hurlant en première partie de nuit. 3 ou 4 fois du coucher jusqu’à environ 1h du matin.
    Ça c’est un peu atténué vers 18 mois. Et là ça recommence, elle a 2 ans et 3 mois.
    Je l’allaite, et c’est la solution de rendormissement la plus efficace que j’ai trouvé, avec le cododo qui me permet de réagir assez rapidement (en mode économie d’énergie). Nous avons essayé sans la tétée et elle pleurait, hurlait pendant 20 bonnes minutes également… Endormissement en moins de 5 min avec l’allaitement…je n’ai même plus envie d’essayer autre chose!
    Mais bon c’est quand même assez usant les soirées toujours coupées par des réveils toutes les 45 min!
    Un livre qui m’a beaucoup aidé : « Dormir sans larmes du Dr Rosa Jove ». Elle explique les différentes phases de sommeil chez l’enfant et l’évolution du sommeil jusqu’à un structure de sommeil type adulte (pas avant 6 ans). Ça m’a permis de comprendre et de lâcher prise, car il n’y a malheureusement pas grand chose à faire, à part rassurer, et attendre que le sommeil mature.

    Ce que j’ai remarqué c’est que ça a commencé quand ma fille a su se déplacer seule. Elle a marché à 10 mois, à 4 mois elle marchait à 4 pattes, à 7 mois elle se mettait debout. Des journées très actives donc, avec plein de découvertes et sûrement quelques frayeurs qui ressurgissent dans la première partie de nuit… si je me rappelle bien c’est à ce moment là que le cerveau intègre les apprentissages, événements, émotions de la journée.
    Il me semble aussi que ses frayeurs étaient plus présentes lorsqu’elle avait peu dormi en journée.

    Je ne sais pas si elle est HPI mais on est en train de faire tester sa sœur qui a 4,5 ans. La psy nous a dit au premier rdv qu’il y avait de fortes chance qu’elle le soit…
    Nous n’avions pas connu ça avec elle, mais par contre elle bougeait et parlait énormément dans son sommeil…. Selon ce que j’ai lu, il s’agit d’une manifestation apparentée, il y a comme un gradient de parler et bouger dans le sommeil, la terreur nocturne et au bout le somnambulisme.

    J’espère que mon témoignage vous apportera quelques pistes. Pas de recette miracle, mais tout mon soutien dans cette situation.
    Bon courage à vous.

    Bonjour,

    Vos témoignages me parlent. Notre fils âgé de 2 ans et 3 mois est dans cette même situation depuis ses 8/10 mois environ. Cela a commencé par des “réveils/crises” à la sieste (quasiment après la même durée de sommeil à chaque fois) puis depuis cet été cela se passe également la nuit. Au début la piste des otites a été étudiée car il en faisait souvent puis malgré la pose de drains….cela persiste. Il a vu un pédo psychiatre, pédiatres, ostéo, neuro pédiatre etc. pour procéder par élimination et pour mettre un mot sur ce qui se passait. Nous avons enfin obtenu une réponse partielle. Notre fils fait ce que l’on appel de l’éveil confusionnel: ce sont des phases “d’éveil” sauf qu’en réalité, il n’est absolument pas réveillé. Durant ces phases il peut crier, jeter les choses etc…et tout cela en dormant. Nous pensions au début qu’il était réveillé mais avec le temps nous avons fini par comprendre que non et il n’a aucun souvenir de ces épisodes. Aujourd’hui et suite aux divers rendez-vous, la piste de la précocité semble se dessiner pour expliquer en partie ces problèmes de sommeil. En effet, il est “très” avancé pour son âge (je ne suis pas capable d’évaluer son degré d’avancement cependant), il fait des phrases longues depuis déjà plusieurs mois, est capable depuis longtemps de faire la différence avec il/elle , est/sont, il connait un panel de couleurs plus élargit que les couleurs de bases, très curieux, mémoire visuelle et auditive très développée, assez sensible surtout sur le plan de la frustration…etc etc. Aujourd’hui, nous sommes dans l’attente d’une “solution” ou tout du moins d’outils qui pourraient nous permettre de lui permettre un sommeil très réparateur. Je vais tenter de lire le livre cité dans le commentaire précédent mais si jamais quelqu’un a des solutions à nous apporter….Merci d’avance.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 26367 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris