Aller au contenu

Premières semaines de vie : c’était comment chez vous ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 24550 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

6 réponses et 1 participant
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 année.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonsoir à tous,
    Je me permets de lancer une discussion concernant les toutes premières semaines de vie de vos enfants « hauts potentiels ».
    En effet, les infos que je trouve concernent souvent les enfants qui ont déjà plus de 6 mois…
    Je suis maman de deux petites filles : une grande de 6 ans et demi, haut potentiel selon un médecin spécialisé, mais qui n’a pas été testée car nous ne l’avons pas jugé utile étant donné que cela ne lui pose pas spécialement de problème actuellement (elle vient de faire un passage anticipé en CE1 qui semble lui convenir). Nous veillons simplement à l’accompagner le mieux possible sur les aspects émotionnels.
    Je n’ai pas de souvenir précis de son comportement les première mois, elle semblait simplement très éveillée et a parlé tôt (je dirais 17 mois… en tout cas avant de marcher…! Et elle parlait couramment à 2 ans). L’entourage nous a toujours fait remarquer son avance, par rapport aux enfants de son âge, mais rien d’exceptionnel non plus, elle semblait juste se comporter comme une enfant de 1 ou 2 ans de plus, mais sans être « perchée » non plus.
    Je suis donc déjà un peu sensibilisée et informée sur le sujet des petits zèbres. 😉
    Et pourtant aujourd’hui, ma seconde fille qui vient d’avoir 2 mois m’amène à me poser des questions… et à vouloir échanger avec vous sur les comportements des enfants lors des premières semaines de vie.
    Pour mon aînée, je ne me souviens pas avoir remarqué tous les éléments qui vont suivre, ou pas aussi tôt, mais peut-être n’ai-je pas fait attention…
    Voilà quelques constats sur ses premières semaines de vie. Il ne s’agit pas forcément de choses « spéciales », certains comportements sont certainement tout à fait classiques chez un nourrisson de cet âge, je ne sais pas…
    (Je n’ose pas forcément discuter de tout cela avec mon entourage, car je crains que l’on me dise que j’imagine des choses… mais peut-être allez-vous m’en dire autant !!)
    – dès la maternité, vers le 3 ou 4e jour, elle avait un regard vif et a commencé à nous sourire (il nous a en tout cas semblé percevoir, déjà, des sourires d’intention)
    – à 5 jours, elle souriait clairement à sa grande sœur et la regardait intensément dans les yeux
    – depuis ses 1 mois au moins, elle entre quasiment systématiquement en communication avec les adultes qui lui parlent (regards, sourires)
    – Parfois aussi bien sûr, elle n’a pas envie et semble vous snober complètement
    – vers 1 mois et demi, lorsqu’on a commencé à lui montrer des peluches avec des yeux et des sourires, elle leur a souri et fronce aussi les sourcils lorsque la peluche tourne le dos. Elle est donc sensible aux expressions des visages de ses jouets.
    – Elle semble vouloir parler, babillages intensifs et longs moments yeux dans les yeux à essayer de communiquer
    – Elle a très vite (avant 1 mois je dirais) compris les rituels : par exemple lorsque je la pose dans son transat pour préparer le biberon > elle arrête de réclamer et attend patiemment, comme si elle comprenait que cela allait arriver. Idem pour les soins d’hygiène.
    – Elle pleure très peu, uniquement en cas de douleur ou quand c’est nécessaire, elle se fait comprendre très bien en commençant à râler un peu, et semble pleurer uniquement si on ne comprend pas son besoin (semble « frustrée »)
    Et enfin, peut-être ce qui me surprend le plus, et m’interroge sur le comportement à avoir avec elle :
    – Elle est très sensible, aux bruits, mais aussi aux situations : elle sursaute vite et se met à pleurer de peur, dès que quelque chose se produit et qu’elle ne s’y attendait pas, par exemple si je rentre dans sa chambre pour lui redonner sa sucette et qu’elle ne m’a pas entendue rentrer…

    Le but de mon message n’est pas de savoir ou non si ma seconde fille est HP, l’avenir le dira, mais plutôt d’avoir des témoignages pour savoir ce qui est étonnant ou pas, et pourquoi pas des conseils sur la façon d’accompagner au mieux ce drôle de bébé, dès ses premières semaines de vie…
    Pensez-vous qu’il y ait déjà, à cette âge là, une certaine vigilance et certains comportements à avoir / a proscrire ?
    Au plaisir d’échanger sur le sujet !

    Particulier

    Bonjour,

    J’ai également deux enfants, ma fille de 5 ans 1/2 n’a pas été testé non plus. Elle vient d’intégrer le CP dans une école à l’écoute des besoins de l’enfant.
    Sa maîtresse de maternelle (GS) a clairement dit qu’elle ne la sentait pas capable d’intégrer le CP.

    Elle a semble-t-il beaucoup de signes qui laissent à penser qu’elle est précoce voire haut potentiel. Mais finalement seuls les tests pourront nous le dire.

    Tout comme vous nous ne ressentons pas le besoin de les faire passer pour le moment. Tout se passe bien d’autant plus dans sa nouvelle école où elle s’épanouie encore plus.

    Dès les premières semaines de vie elle a eu ce regard instance et on nous l’a souvent fait remarquer.

    Nous n’y avions pas prêté attention plus que cela même si j’avoue au début je me posais des questions car vis-à-vis des gens extérieurs elle avait un regard méfiant ce qui était assez étrange pour un bébé (moins de 3 mois) mais qui ne nous a pas plus troublé que cela.

    Pour notre fils de 14 mois, on a été plus attentif.

    Et c’est vrai qu’il a également eu cette intensité dans le regard très tôt.

    Je ne pourrais pas vous dater en nombre de semaines mais je me souviendrais toujours d’une fois où ma plus grande faisait le pitre et que son frère l’a regardé en fronçant les sourcils d’un air de dire “Mais qu’est ce que tu es en train de faire?” à même pas un mois.

    Ou encore une fois ou nous étions chez le médecin, qu’il l’auscultait, il le regardait avec une telle intensité qu’il m’a dit “c’est marrant il dit tellement de chose avec son regard”.

    Et ce qui drôle c’est que j’ai eu une réflexion quasi identique de la sache femme qui s’occupait de moi pour la rééducation alors que j’y allais avec ma fille de même pas 3 mois.

    Je ne sais pas si mes enfants sont HP.

    Mais ils ont eu ce petit truc en plus.

    Alors peut-être que c’est juste parce que ce sont nos enfants. je ne sais pas.

    Mais je pense que de toute façon il faut être dans la discussion, l’explication et dans l’écoute de leur émotion.

    Ils comprennent très bien ce qu’on leur dit et si réellement ce sont des HP ils ont besoin d’énormément de bienveillance. Et s’ils ne le sont pas, cela ne pourra pas être négatif pour eux.

    Ce que je constate, c’est que ma fille vient de changer d’école. Elle n’était pas malheureuse mais à l’école elle n’était pas elle. C’est une petite fille épanouie et pleine de vie à la maison. A l’école elle était réservée et se contentait de faire ce qu’on attendait d’elle alors qu’elle était capable de mieux.

    Elle a intégré sa nouvelle école juste avant les vacances.

    Comme je le disais, c’est une école bienveillante qui est à l’écoute des enfants et de leur individualité.

    Dès le 1er jour d’intégration nous avons constaté un changement. Elle est encore plus heureuse qu’elle ne pouvait l’être auparavant. Elle a une soif d’apprendre. Et elle a intégré le CP alors que son institutrice ne l’en pensait pas capable.

    Je pense donc que l’écoute des besoins de l’enfant est important.

    Il ne faut que cela devienne une psychose mais être attentif.

    Particulier

    Merci Voilou pour votre retour !
    Effectivement il est très important que nos enfants soient compris par leurs enseignants, nous avons eu la chance que ce soit le cas pour notre aînée !
    J’avais aussi constaté en moyenne section, en étant invitée avec sa classe pour une activité, que l’école semblait la tirer vers le bas… elle n’était pas comme à la maison, elle rentrait dans le moule… et je trouvais les autres tellement « bébé » par rapport à la petite fille que je connaissais à la maison…
    En parallèle, elle a commencé à se désintéresser de plus en plus de école… et à être, à la maison, de plus en plus en demande d’activité cérébrale, cela en était fatigant !
    Heureusement pour elle, elle a intégré ensuite une classe à double niveau GS / CP, et après quelques semaines d’école, j’ai simplement échangé avec sa maîtresse sur ma crainte qu’elle ne cultive aucun sens de l’effort, sur mon impression qu’elle se reposait sur ses acquis. La maîtresse a été vigilante, et d’elle même, l’a progressivement fait glisser en CP.
    J’ai retrouvé une petite fille qui s’est remise à jouer à la maison, car elle avait enfin son compte à l’école !
    Pourquoi la maîtresse de votre fille vous ai indiqué qu’elle ne l’a voyait pas en CP ? Finalement elle a sauté un niveau quand même c’est ça ?
    Pour revenir à nos « bébés », du coup, j’ai aussi l’impression que les petits caprices arrivent plus tôt avec ce type d’enfant, non ?
    Ma dernière a donc 2 mois et j’ai déjà l’impression qu’elle commence à nous faire un peu marcher…
    Pourtant, tout le monde me dit qu’avant 6 mois, un enfant ne fait pas de caprice… qu’en pensez-vous ?

    Particulier

    Bonsoir,

    Happymum pour vous répondre non je ne pense pas qu’il y ai une attitude particulière à adopter avec un nourrisson potentiellement HP. Et en même temps je pense que chaque individu mérite d’avoir une approche personnalisée par ce qu’il est lui et pas un autre. Tout simplement.

    Pour répondre à vos autres questions succinctement. Ma fille(testée), ses particularités :

    Tenait sa tête à 3 jours de vie je crois ( on était encore à la maternité en tous cas)ne pleurait quasiment jamais.

    À la maternité je l’avais laissé en pouponnière le temps d’une douche et quand je allée la récupérer on entendait les pleures des bébés de la pouponnières dans le couloir, ils pleuraient tous et moi j’arrivais zen, je croise une sage femme qui me dit qu’elle est étonnée de mon calme et je lui réponds, c’est par ce que je n’entendais pas ses pleures par mis ceux des autres. Quand je suis arrivée elle était tranquillement installée dans le berceau et elle était là seule à ne pas pleurer, ce quk avait étonnée le personnel.

    À 1 semaine elle tournait la tête de tous les côtés pour tout voir, elle était en alerte permanente et elle dormait peu par rapport au nombre d’heure qu’est sensé dormir un nourrisson. Elle a d’ailleurs arrêté les siestes à 4 mois. Elle était très tonique.

    Elle avait un regard perçant. J’étais à milles lieux de m’imaginer qu’elle pouvait être HP mais j’avais quand même la sensation qu’il se passait milles choses dans sa tête !

    Mon fils pas testé encore

    Quand il a passé son examen des 1 mois le pédiatre a fait les tests ponctué de “parfait” “très bien” il s’assoit à son bureau, ouvre le carnet de santé et ” attendez… Il a 1 mois !!!! “ bah… Oui…” Mais… Mais… Je viens de lui faire passer l’examen des 3 mois ! Je n’ai rien vu ! Il est précoce ce petit !” ( on n’avait pas encore fait testé sa sœur qui avait alors 8 ans 1/2)

    Mes enfants pour conclure sur la dernière réflexion ne sont pas capricieux et ne l’ont jamais été. Comme tout enfant ils me demandent des choses si c’est oui c’est oui si c’est non c’est non, je leur explique pour quoi évidemment après ils vont éventuellement essayer de négocier ce qui est normal mais pas de caprices. Et aussi les caprices ça ne commence pas avant +ou- 2 ans il me semble. Mais capricieux à 6 mois et même avant… Non même en étant HP ça me semble très improbable… Il m’est avis que de voir des caprices ou pire (car ça arrive plus tard encore) de la manipulation plutôt de la part de QI petit bout c’est plutôt de l’ordre de l’interprétation et du regard de l’adulte…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 1 mois par qwerty.

    Particulier

    Bonsoir HappyMum,
    Ma fille a effectivement intégré le CP mais dans une autre école.
    Sa maîtresse ne la sentait pas capable d’entrer au CP tout simplement parce que ma fille se fond dans la masse et que dans son ancienne école elle ne faisait que ce que la maîtresse attendait d’elle, pas plus. Elle était Sage et disciplinée.
    En une journée dans sa nouvelle école tout a changé car la bienveillance et l’écoute est au rendez-vous.
    Pour ce qui est des bébés, je ne suis pas certaine que l’on puisse parler de caprice. On utilise bien souvent ce mot mais en réalité je pense que l’enfant, qu’il soit HP ou non, a des besoins et des envies et que ceux-ci ne correspondent pas toujours à ce qu’on attend d’eux. Du coup on va interpréter cela comme étant un caprice.
    Chaque enfant est différent qu’il soit HP ou non.
    Il y a même des enfants qui sont HP pour lesquels on y aurait même pas songé.
    Mon fils est un petit farceur. Il a déjà 14 mois donc pas réellement comparable avec votre fille de 2 mois. Mais ils savent à leur façon nous faire tourner la tête. Si c’est volontaire? Honnêtement je n’en sais rien. Impossible pour moi de vous donner une réponse catégorique.
    Mais en tout cas quand les enfants ont une idée en tête ils ne l’ont pas ailleurs.
    Je m’intéresse beaucoup à tous ces sujets car je me pose moi-même énormément de question.
    Pour le moment, et au regard de toutes les conversations que j’ai eu, les sujets que j’ai pu lire, c’est que finalement HP ou non un enfant a tout autant besoin qu’on prête attention à lui et qu’on soit à son écoute. J’agis de la même façon avec mon fils que je qu’avec ma fille. Qu’ils soient HP ou non. A la différence que chaque individu étant différent il faut parfois s’adapter.
    La différence avec un enfant HP c’est que les émotions peuvent parfois être plus intenses et la perception du monde qui les entourent aussi.
    Maintenant je ne suis pas une spécialiste alors c’est juste le ressenti d’une maman. Mais c’est vrai que quand on a des doutes sur l’un, je pense que beaucoup auront un regard plus averti sur l’autre. Cela ne veut pas pour autant dire que l’on va agir différemment.

    Particulier

    Bonjour à toutes et tous, nouvelle sur le forum, je lis vos messages et c’est comme si vous décriviez ma fille bébé. Quand elle est née (par césarienne) les médecins se sont exclamés, je ne comprenais pas mais la sage femme m’a expliqué que ma fille avait pleuré dans mon ventre avant qu’ils la sortent et que c’est très rare. Elle pleurait et quand ils me l’ont amené, je lui ai parlé, elle s’est arrêté d’un coup et m’a regardé avec ses grands yeux bien ouverts et depuis ce jour elle ne m’a plus lâché du regard.
    C’est un bébé très vif mais pas agité, qui ne pleurait pas son médecin disait même qu’elle ne savait pas pleurer, elle contrôle son univers depuis le début (maman, papa puis doudou, tétine, le chat, les ventilateurs ..).
    Il y a dans ma famille beaucoup d’adultes HP non testés (certains me diront qu’on ne peut pas savoir, mais si on sait, je peux en discuter dans un autre poste si vous le souhaitez) qui eux aussi ont des enfants HP testés, car maintenant ça existe ! et j’ai vu tout ce monde grandir autour de moi et quand je vois ma fille, je sais.
    Aujourd’hui, elle n’a que 18 mois, elle commence à parler en faisant des phrases : “papa en colère”, “on allume la lumière”, “je suis réveillée” …
    Lorsque je lui achète un jouet qui nécessite de nouvelles compétences, elle s’en empare avec appétit et le maîtrise en mois de 5 minutes, elle vit tout intensément au point que les nuits sont très difficiles, elle parle la nuit, bouge beaucoup , se réveille et me réclame beaucoup (trop !) comme une sorte de panique.
    Lors de son intégration à la crèche chez les moyens, ça s’est mal passé pendant les 2 premières semaines, elle subissait. Et puis un soir, je vais la chercher et je ne la vois nulle part! Elle avait décidé par elle même de changer de salle, elle est partie chez les grands sans rien demander à personne ! Les taties l’ont laissé faire et depuis ça roule ! Elle est très contente d’y aller. Avec son père on rigole en se disant qu’elle à sauté une classe à la crèche 🙂 on en rigole même si j’avoue que ça nous fait un peu flipper pour la suite.

    Particulier

    Y’a peut-être eu des choses étonnantes, mais qui nous ont semblé “normales” à l’époque, par contre je me souviens de quelques trucs

    Mon grand (profil hétérogène) à peine sorti du ventre, on me l’a mis dans les bras et je me souviens encore de notre échange de regard ni lui ni moi ne semblions pouvoir décrocher le regard de l’autre et ce regard a duré un grand moment, jusqu’à ce que ce petit bonhomme s’endorme.

    Le lendemain de sa naissance, la pédiatre vient l’examiner, elle me met sur le ventre, petit bonhomme pas super content redresse sa tête (en mode “tortue” lol) et la pédiatre s’est exclamée : “ah bin ça alors! j’ai jamais vu ça à 1 jour de vie!” elle était scotchée. Et tant qu’il était tout petit les gens autour de nous “mais tenez lui la tête tenez lui la tête!!!!” euh… pourquoi ? ils le prenaient et là ils comprenez, et puis j’ai pris dans mes bras une pépette d’un mois et demi dans le bras et j’ai compris le stress des gens, j’avais l’impression de tenir une poupée de chiffon.

    très tôt quand on le mettait sur nos genoux il poussait sur ses pieds pour être debout. “empêchez le de le faire, c’est mauvais pour son développement!!!” Bin prend le et essaie de l’en empêcher.

    Pendant longtemps c’était monsieur “micro sieste” à 1 mois c’était 2 siestes de 20 min, épuisant, car “intense”

    Mon plus jeune (pas testé mais précocité apparemment visible) Lui aussi a tenu sa tête tôt, c’était moins”ferme” que son aîné, mais il n’était pas “poupée de chiffon” , pareil pour le regard, un peu moins tôt que le grand.

    Il parait qu’à quelques semaines il comprenait son prénom (une voisine nounou l’affirmait, ma théorie était qu’il entendait une voix et qu’il tournait la tête par curiosité.

    Comme son frère s’est hissé sur ses jambes dès qu’il l’a pu.

    Par contre c’est surtout après un an que j’ai commencé à vraiment le trouver étonnant, ayant était maîtresse remplaçante et le voir faire à 15-18 mois des choses que certains enfants de 3 ans n’arrivent pas toujours à bien faire.

    Peut-être pour l’un ou l’autre des choses “étonnnantes” mais je les ai pas relevé, n’étant pas forcément au fait de ce qui est habituel ou non chez les tous petits.

    Mes 2 loulous ont su se mettre debout avant d’apprendre à se mettre assis, j’ai toujours trouvé ça étonnant de passer le lit de la position 1 : bébé couché, à la position 3 : bébé sait se mettre debout à … 6 mois

    Langage n’a pas été “précoce” mais trouble du langage pour le grand, quand au petit à partir du moment où il s’est lancé, l’évolution à été progressive mais super rapide. 2 ans 1 mois associations de mots occasionnelles 2 ans 2 mois associations de mots systématiques de 3 mots ou plus et là l’explosion les progrès étaient quotidiens

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 24550 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris