enfant précoce probable mais peur des professionnels de santé….

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Alison il y a il y a 1 an et 3 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Après avoir montrer beaucoup de caractéristiques d’enfant précoce ma fille a passé le WISC septembre dernier avec des résultats très hétérogène (certains scores très très élevés et certains plus bas: conclusion ne pas exclure précocité mais ne peut pas le confirmer non plus. Recommendation de la psychologue – d’aller voir un psychométricien, et si nécessaire opticien, orthoptiste pour voir s’il y a un problème d’yeux qui explique les scores bas….et puis de revenir à la psy dans 2 ans. Ma fille n’a pas aimé du tout la visite psychologue et ne veut pas entendre parler d’elle, de son probable haut potentiel, de rien de tout ça même si elle est d’accord qu’elle n’est pas comme les autres à l’école (CM1) dans beaucoup de sens. On a fait l’orthoptiste mais là on a mis une heure à la calmer avant même de pouvoir faire les examens. L’orthoptiste n’a jamais vu pareil. Ma fille était dans un état pitoyable après. Donc je ne peux pas l’amener au psychomotricien, ni même pas en parler sans qu’elle s’éffondre en pleurs.
    Ma fille veut encore du travail à l’école, elle veut des livres en plus, elle veut rencontrer d’autres ‘comme elle’, elle est insupportable pendant les vacances scolaires mais sans avoir le diagnostique de HPI on ne peut rien faire. Je vais en parler avec la psychologue de nouveau mais ma fille ne veut pas y retourner……
    ….quelqu’un a des conseils svp ?


    Participant

    Peut être commencer par dédramatiser la situation. Être HP, ça peut être difficile à vivre parce qu’on se sent a part mais c’est important de le savoir pour mettre un environnement propice pour qu’elle se sente mieux. Une fois que c’est détecté, l’ecole peut faciliter la soif d’apprentissage et honnêtement, une fois que mes deux grands ont eu cet accompagnement, ils se sont sentis bien.
    Après, lui montrer les côtés positifs, tout le potentiel qu’elle pourra développer.
    Le CMP a suivi mon deuz qui était en difficulté et ils connaissent bien la pathologie


    Participant

    Bonjour Alison

    si votre fille veut rencontrer d’autres enfants HP est ce nécessaire d’avoir une reconnaissance officielle ? Nous n’avons pas encore participé à aucune sortie de l’association Plaisir d’Apprendre, mais j’imagine que avec le WISC, même hétérogène, vous pouvez vous inscrire et participer aux activités. Vous pouvez aussi trouvé des HP (officiels ou pas) aux cours de codage informatique (à mon avis).
    Ma fille a toujours un sentiment très déplaisant en commençant quelque chose de nouveau. Elle a pleuré pendant une heure quand on lui a proposé de faire un sport d’équipe (de son choix) pour travailler la confiance en soi. Nous faisons tout un travail préalable en lui expliquant en quoi consiste la nouvelle chose, en lui montrant des reportages qui expliquent comment telle technique est appliquée et quels sont les résultats. Après ma fille est très zen et assez facile à convaincre, mais je sais que le bon contact avec le professionnel est un élément essentiel. Peut-être que la psychologue a été peu rassurante? Vous êtes vous même touchée par cette ‘douance’ et involontairement lui transmettez des messages pas rassurants? Ce n’est pas facile! moi j’ai pleuré chez le psy quand elle m’a montré le résultat du test!
    Après elle a un problème en particulier? Pourquoi lui faire faire tout ça? Il se situe ou son problème principal? Peut-être que, en explorant avec elle le problème et les possibles solutions, elle sera plus apte à accepter d’aller voir le professionnel qu’elle aura choisi?
    Les ressources en ligne à lui montrer sont inépuisables. A Montpellier on a la chance d’avoir énormément de professionnels, il y en a pour tous les gouts!

    En espérant avoir été utile…


    Participant

    Merci Sandy Mélimélo et fioranna pour vos réponses utiles et intéressantes. Désolée pour le retard : nous avons été inondé chez nous !

    Je crois que vous avez raison que nous devons dédramatiser la situation. Nous avons fait tort de ne pas avoir bien expliqué ce qu’on faisait (en allant chez le psy) et pourquoi, mais à ce moment là nous ne savions pas comment gérer tout ça et nous avions voulu faire quelque chose pour calmer la vie familiale, surtout pendant les vacances et weekends quand elle s’ennuie.

    Il n’y a pas de problème trop grave à l’école sauf l’écriture et manque de soin et que le travail va trop lentement dans le sens qu’il y a trop de séances pour renforcer ce qu’elle a compris pendant la première séance. Mais elle va passer en CM2 et pour pour le collège (Limoux) il faut qu’elle se sent bien et qu’elle est bien suivie. Elle ne fait jamais ses devoirs car elle n’a jamais besoin de les faire…

    Nous (les parents) commençons maintenant à comprendre qu’il faut faire un travail de préparation pour toute chose nouvelle, où pour lui préparer pour d’éventuels changements, choses imprévues comme vous décrivez pour les sports d’équipes.

    Je crois, pour elle, qu’il faut rencontrer d’autres HP dans un cadre social (sorties, colonies, camps d’été ???) et en même temps de trouver du soutien pour nous pour nous renseigner comment gérer les situations difficiles car nous ne connaissons pas assez pour bien gérer les crises et comment lui répondre. Et c’est une bonne idée de lui proposer de choisir elle même un(e) professionnel pour lui aider à gérer ses emotions qui sont très fortes (et c’est son petit frère et moi qui recevons les coups).

    Donc oui, de l’aide pour ses émotions – quelqu’un à qui elle peut parler, des rencontres avec d’autres HP pour elle, et des conseils pour nous. Ca fait bien de mettre en écrit ce qu’il faut – ça m’aide à organiser mes pensées !!
    L’association dont vous parlez ‘Plaisir d’Apprendre’ – je vais voir où c’est mais nous sommes près de Limoux / Chalabre donc loin, loin de Montpellier !

    Merci beaucoup.
    Alison

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris