Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Besoin d'aide – comprendre ce qu'il se passe pour et chez ma fille

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Mots-clés : 

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par Stella il y a il y a 2 mois et 2 semaines.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à tous,

    Je suis maman d’une fille de 10 ans. Nous habitons Paris dans le 18ème.
    Ma fille a eu une scolarité très chaotique en primaire. Elle rentre en 6ème en septembre.
    A la crèche et l’école maternelle tout se passait très bien. Extrêmement bien.
    Bébé, dès la naissance, elle dormait peu.
    Ma fille est très visuelle. Elle a une excellente mémoire visuelle.
    Elle faisait des colères à cause des étiquettes et des coutures des chaussettes au point de se rouler part terre jusqu’à la crise de nerf.
    Elle s’exprime très bien. Et vers 2 ans et demi, commençait presque toutes ses phrases par : Mais encore, en outre, par conséquent…
    Elle me dit qu’elle s’ennuie en classe, que les enseignants répètent tout le temps la même chose.

    En classe, les enseignants se plaignent de sa lenteur, de son manque de motivation, son désintérêt. L’enseignante de CM2 a même suggérée que c’était de la paresse et de la fainéantise. Or elle travaille, et nous l’aidons dans ses devoirs.

    Elle joue avec ces mains, avec le petit matériel qui se trouve autour d’elle, voir elle dessine. Ce qui énerve les enseignants.
    Elle a d’ailleurs été exclue de la classe car elle jouait avec ses doigts avec un mot en rouge dans son cahier.

    Je l’ai retrouvée sur le canapé du salon en pleurs, ne voulant plus aller à l’école, « de toute façon elle est nulle ! » Pendant 2 mois elle ne notait plus ses leçons.

    Nous avons fait faire un bilan chez l’orthophoniste, un bilan chez une psychologue clinicienne, un bilan chez un orthoptiste, un bilan avec une ergothérapeute.
    On ne trouve pas ce qui ne va pas. Aucun trouble particulier. Pas de déficit de l’attention, pas de dys…
    Dans les tests d’intelligence, de très hauts scores en verbal, mais chute l’écrit.

    La seule chose que nous ont dit les enseignants, c’était d’expliquer à notre fille qu’il fallait être concentrée en classe et être attentive.
    Quelqu’un a la recette, je suis preneuse !

    Est-ce que quelqu’un a connu la même situation avec son enfant ? Mis en place des outils, des solutions. Contacté des spécialistes, une structure.

    Merci beaucoup pour vos retours.
    Pascale


    Participant

    Bonjour Pascale,

    En vous lisant on ressent un ennui profond chez votre fille, ennui qui s’est certainement installé au fil du primaire. Vous ne précisez pas si votre fille a bénéficié d’un aménagement d’apprentissage, saut de classe ou autre. Elle ne comprend probablement pas pourquoi on lui impose de faire et refaire les mêmes choses alors qu’elle a assimilé les concepts la première fois. De plus, la grande différence entre sa rapidité de compréhension, son expression oral très supérieur et sa « lenteur en l’écriture » ou la « qualité moindre de son écriture » peut être source de grande frustration car cette tâche peut s’avérer être fastidieuse pour certains enfants HPI. L’ennui associé à l’effort demandé pour écrire peut expliquer en partie l’attitude de votre fille: Elle tente de s’évader comme elle peut à travers ses jeux, ses dessins etc. Elle ne le fait pas contre l’enseignante mais pour gérer son ennui et sa frustration. Je vous conseille le livre « J’aide mon enfant précoce: Déceler, comprendre et accompagner les hauts potentiels et les surdoués » de Stéphanie Simon et Anne Grammond aux éditions Eyrolles. Ce livre a mis les mots sur les maux de notre fils alors qu’il était en CP.

    Je ne suis pas en mesure de dire si votre fille a besoin d’un accompagnement de spécialistes par contre vous pouvez continuer le dialogue avec elle : lui laisser la possibilité d’exprimer toutes ces frustrations derrière le  » elle est nulle » pour décrire son enseignante, il peut se cacher une véritable souffrance. Vous devez aussi décrypter les codes de l’école pour votre fille en lui reformulant les attentes de l’école et en vous assurant de donner un sens à tout ce qui lui est demandé car ce n’est pas toujours évident de comprendre ou d’accepter les attentes de l’école pour un enfant précoce. Ainsi réciter un poème par coeur, recopier un texte ou encore faire le même type d’exercices pendant tout un cycle sont non seulement des tâches ennuyeuses, sans intérêt et fastidieuses pour beaucoup d’enfants mais pour un enfant précoce elles n’ont aucun sens d’où le refus de faire au bout d’un certain temps. A défaut d’avoir un enseignant/enseignante qui sache expliquer et motiver le sens de ce travail, vous allez devoir l’expliquer à votre fille si possible en début d’année après avoir pris connaissance du programme. L’autre chose que vous pouvez faire c’est de donner des outils adaptés au besoin de votre fille. Par exemple, dans le cas de mon fils, il s’avère qu’il aimait beaucoup écrire par contre il avait mal au doigt à force d’écrire toute la journée de plus encore aujourd’hui cette tâche lui demande une concentration plus importante: il pense vite mais ses doigts ne suivent pas donc oublie de mots ou de lettres alors qu’il est très bon en orthographe et grammaire. Dans un premier temps j’ai trouvé des embouts en plastique qui s’adaptent aux stylos, cela l’a aidé mais c’était très visible donc moqueries de la part de l’enseignant et des élèves. Cette année, je lui ai acheté des stylos ergonmiques, c’est discret et cela l’aide beaucoup. Demander à votre fille ce qui pourrait l’aider à écrire mieux ou plus vite.

    Pour pratiquer en douceur l’écriture pendant l’été, vous pouvez lui faire pratiquer en lui offrant un journal de vacances où elle pourra décrire ses journées, ce qu’elle a fait, aimé. Une carte postale à une copine ou aux grand- parents. Encore une façon de lui faire écrire pour le plaisir. Cela l’amenera à écrire tous les jours mais pendant une courte période de temps. Pendant l’année, cela peut prendre la forme d’un compte rendu de visite d’une expo, d’un musée ou de la décourverte d’une activité.

    Enfin le dernier volet pour moi réside dans la méthodologie surtout que votre fille entre en 6ème. « Mon agenda malin » agenda semainier avec une organisation à double entrée pour les matières et les jours de la semaine, super pour noter les leçons plus vite et s’organiser en 6ème. Par contre il faudrait une édition plus Collège mais en c’est mieux que les agendas classiques. Je le teste à la rentrée prochaine mais en le voyant mon fils m’a dit qu’il ne voulait plus d’autre agenda! Des codes couleurs pour les matières, l’importance, les titres; des stickers, des pastilles, des flèches pour les choses à ne pas oublier. Vous dites que votre fille est très visuelle et qu’elle aime dessiner, faites lui faire des mindmap ou des inforgraphies à partir de ses cours cet été. Cela lui permettra de prendre des notes plus vite et d’apprendre en s’amusant sur un format qui correspond plus à sa mémoire visuelle. Par contre, soyez claire sur les attentdus (nécessité de rédiger des phrases lors des évaluations, si le prof demande du par coeur alors c’est du par coeur et elle doit s’y conformer). Maintenant si l’écriture est un vrai frein, un aménagement peut être mis en place, sait-elle taper rapidement sur un ordinateur pour la prise de note? Il faudra en revanche que le collège soit partie prenante et accepte

    Voilà une réponse longue mais le sujet est complexe et chaque enfant est spécifique. En espérant que mon retour d’expérience vous permettra de trouver des pistes pour votre situation. Bon courage et bonne rentrée en 6ème pour votre fille.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 14549 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris