Soutenez notre campagne d'information à destination des enseignants !

Des parents se rassemblent pour agir en faveur d'une meilleure prise en charge des élèves à haut potentiel intellectuel à l'école. Découvrez comment les rejoindre maintenant.

écoles informées

Besoin d'aide

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 20090 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

2 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 2 ans.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonsoir,

    Je suis maman d’un petit garçon de presque 7 ans et j’ai besoin d’information.

    En CP l’année dernière, on m’a convoqué pour me dire qu’il avait un pb avec les autres, qu’il ne tenait pas en place et qu’il devait voir la psychologue scolaire. Avec mon mari nous avons été surpris mais avons accepté. En février mon fils me dit que la psy scolaire est venue le chercher en classe, qu’il a passé des tests et qu’il avait eu peur et que j’aurais pu le prévenir. J’étais surprise car je n’avais moi-même pas été prévenue. La réponse du directeur de l’école a été brute.
    J’avais dit Ok pour qu’elle le rencontre donc je n’avais rien à dire. Le bilan m’a anéanti. D’après elle, mon fils ne trouvait pas sa place au sein de la famille, il souffrait d’un sentiment d’injustice et il avait besoin d’un suivi psy régulier. J’en ai parle à mon médecin et il m’a orienté vers une psychologue. Elle nous a rassuré et suspecte une précocité. En effet, mon fils fait partie des meilleurs de sa classe, fait très vite ses exercices, tout lui paraît facile. Il s’ intéresse à l’Égypte et aux dinosaures. Dévore tout ce qu’il trouve sur ces sujets. A un vocabulaire très développé.
    Il vient de rentrer en CES ET les problèmes commencent. On lui a collé une étiquette d’enfant agité et tout est de sa faute. Je commence à déprimer et mon fils le sent et le vit très mal. Pouvez vous m’aider et me dire si il faut lui faire passer les test de précocité.
    Vous remerciant par avance


    Participant

    Bonsoir,
    Faire passer le test de précosité (test de QI) ne permettra pas de debloquer la situation. Il faut discuter avec votre fils pour savoir exactement la cause de son mal-être et agir sur cette cause. En tant que parent, nous ne sommes pas forcément les mieux placés et je pense que l’aide un pedopsychiatre (séances prises en charge par la sécu/mutuelle) ou d’un psychologue (non pris en charge) peut vous être utile.
    A 5 ans, mon fils voulait sauter par la fenêtre. Ca a été le choc pour nous. Il a fallut 3 à 4 séances chez une pedopsychiatre pour comprendre qu’il s’ennuillait en classe. C’est un enfant qui s’interessait à tout et posait beaucoup de questions mais à force de se faire rabrouer par la maitresse, il devenait agressif avec tout le monde. La maîtresse se plaignait de lui, disait qu’il ne faisait pas le travail demandé et qu’il perturbait la classe. Mon fils a fini par déprimer et ne plus trouver de sens à la vie. En tant que parents, nous étions démunis. Dès que la pedopsychiatre a trouvé la cause de son mal-être, ça a tout de suite été mieux. Il se sentait enfin compris, même si sa maîtresse restait buttée et continuait de ne pas répondre à ses questions.
    Nous lui avons fait passé le test de QI mais cela n’a rien changé. Nous avons pris RDV avec la directrice de son école, qui nous a dit que certains enseignants sont +/- pedagogues et qui nous a dit que le passage en classe supérieur en cours d’année n’était pas forcément non plus la solution. Elle nous a conseillé de compenser à la maison les manques. C’est ce que nous avons fait et mon fils s’est senti mieux. Du coup, il était moins agressif à la maison et à l’école et a commencé à se faire des copains, alors que ses relations avec les autres étaient pourtant compliquées.
    En résumé, vous pouvez faire le test pour « savoir » mais n’attendez pas que ce test résolve le problème relationnel entre votre fils et les autres. N’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels.
    J’espère que la situation va s’arranger pour vous et votre fils.


    Admin bbPress

    Bonjour,

    En effet le test n’est pas une fin en soi, mais il permet e trouver l’origine des difficultés auxquelles il faudra trouver une réponse adaptée.
    Si votre fils comprend vite, travaille bien, s’intéresse à différents sujets…, il se peut que son agitation en classe et sa difficulté à échanger avec les autres soient une manifestation d’ennui et d’un mode de pensée différent. S’il est réellement précoce il aura besoin d’avancer autrement, plus vite très souvent…et je ne pense pas que la classe « ces » soit adaptée dans ce cas, bien au contraire. C’est en agissant sur les causes du malaise de votre fils qu’il pourra aller mieux, donc à mon sens il vaut mieux savoir.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 20090 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris