Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

violence et manque d'autorité du papa

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16566 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par marmum il y a il y a 2 mois et 1 semaine.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à tous, nouvelle sur le site et le forum, mais j’ai deja sou mariné quelques fois…. aujourd’hui la situation avec notre fils de bientôt 9 ans est catastrophique!

    Il a passer le wisc, et nous avons rempli avec son instit les questionnaires pour l’hyperactivité. Nous attendons impatiemment le rdv neuropédiatre.

    Je suis plus severe que papa, papa est plus cool et je trouve qu’il se laisse manipuler… et notre loulou a bien compris et en profite.

    Nous sommes épuisés nerveusement physiquement, et notre comportement et réponse envers lui deviennent compliquer pour nous aussi.

    il est opposant sur tout, et devient de plus en plus violent verbalement et physiquement. Il n’accepte pas d’être isoler le temps que tout le monde se calme… comment faire il revient sans cesse à la charge me bouscule et en viendrait à se faire et me faire mal. Comment gérer cette violence? puisqu’il revient sans cesse a bousculer….. et si çà ne marche pas avec nous il embete son frere…

    merci de m’avoir lu..

    dsl j’ai publié une note au lieu d’un nouveau sujet, je ne pouvais pas répondre aux questions de Francoise!


    Participant

    Françoise pour répondre à tes questions, effectivement papa ne comprend pas l’impact des écrans (lui meme etant assez addict il donne donc une mauvaise image à son fils)…

    il a toujours était plus ou moins vif, là y’a aussi un déménagement de prévu suite à la vente de notre maison… et je suis très stressée. le truc c’est qu’il ne veut pas parler pas discuter de ce qui le tracasse.
    pourquoi il est violent… je m’oppose à lui, et je ne laisse plus rien passer, mais du coup… avec une éducation cool et plus severe… il fait son choix!

    A l’école, c’est paradoxal car plus c’est l’enfer à la maison plus çà se passe mieux à l’école!!


    Admin bbPress

    Il a sans doute besoin d’évacuer quelque chose, stress, trop plein d’énergie… Certains se contiennent tellement à l’école qu’ils explosent à la maison (ça pourrait être le cas ?). Il faudrait pouvoir lui proposer une activité qui le détente ou le déstresse, qu’elle soit physique (sport pour décharger, sport de concentration, ou au contraire relaxation ou yoga…) ou encore une activité intellectuelle ou musicale (on a tendance à négliger ce paramètres pour les enfants hp) qui lui permette de mobiliser son esprit positivement. Dans ce cas l’ordinateur peut être une solution à condition de proposer une activité ciblée, non violente, pas trop tard et pas trop longtemps, ou partager avec lui un jeu de logique ou de réflexion, ça aura l’avantage de le valoriser et changer la nature de la relation entre vous.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Bonjour,

    Mon fils de 7 ans souffre également d’un trouble oppositionnel avec provocation. Il nous frappait depuis sa naissance.

    Nous avons mis en place dess chartes d récompense qui ont fortement fait chuter les troubles du comportement.

    C’est une discipline positive qui consiste à récompenser les bons comportements et ignorer les mauvais car il s’agit souvent pour ces enfants d’attirer l’attention du parent.

    Une discipline sévère ne fonctionne pas avec ces enfants aux profils rigides.

    Ignorez votre enfant quand il fait ses crises (la seule intervention de votre part doit avoir lieu en cas de mise en danger). N’y accordez aucun crédit.
    Mettez en place une charte avec des objectifs (par exemple les moments d’opposition s’ils sont ciblés, pour nous c’est toute demande et contrainte qui émane de notre part comme se laver, venir manger, faire les devoirs..)
    À chaque fois que votre enfant a le comportement attendu, remettez lui un bon point , une imagee qu’il aime. Au bout de 10/20.. points une récompense : aller au cinéma , piscine, parc, faire un gâteau , jouer à la tablette 30mn…

    Bref, la carotte en discipline permanente . Retrait d’attention le reste du temps (ignorance si crise).
    Cela peut sembler agaçant car l’enfant devrait obéir parce que c’est ainsi seulement ces enfants là n’ont pas les moyens de réagir comme les neurotypiques .

    Et évidemment , essayez de vs accorder avec le papa 😉

    Bon courage.


    Participant

    Bonjour à tous,

    J’ai l’impression de lire chez les autres ce que je vis chez moi. J’ai 4 enfants, dont 2 HP avérés. L’aîné de 14 ans est un profil linéaire qui ne pose aucun problème. Ma seconde en revanche est un volcan depuis sa naissance, mais nous n’avons franchi le cap du diagnostic qu’en décembre dernier, car autour de nous, tout le monde, y compris le psychologue scolaire, nous disait que l’on exagérait son comportement… HP donc, complexe, avec TDA (pas d’hyperactivité dans son cas). Petite fille modèle à l’école, sage, brillante, mais aussi effacée, renfermée. A la maison, elle explose, depuis sa naissance : bébé impossible à poser dans son lit, sourires très rares. L’arrivée de la troisième a été catastrophique : elle l’a littéralement prise en grippe. Et un coup de coude par-ci, et un croche-pied par-là. Avec nous parents, c’est crescendo avec son âge. Elle ne parle qu’en hurlant, n’écoute rien, s’oppose à tout, balance dans la pièce tout ce qui lui passe par la main, nous tape, nous insulte, bref, un vrai bonheur. Et donc une violence qui s’est installée insidieusement dans nos rapports. Nous avons des moments de profond désespoir dans lesquels nous disons des choses affreuses. Je dois cependant apporter quelques nuances. Depuis la pose du diagnostic, et depuis qu’elle sait qu’elle va dans une classe de 6° adaptée l’an prochain, je dirai que les crises sont moins nombreuses, ou tout du moins moins longues et parfois désamorçables. Et moi-même m’étant mise à lire beaucoup sur le sujet, même si ses réactions me semblent totalement disproportionnées et incompréhensibles, je les ramène à ce qu’elle est, ce qui m’aide beaucoup…

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16566 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Agissons ensemble pour les enfants précoces !

Découvrez et soutenez nos 10 projets pour les enfants précocess
Enfants Précoces Info vous informe depuis 2002 sur le haut potentiel intellectuel. Aujourd'hui nous avons l'opportunité d'agir concrètement pour une meilleure prise en compte de nos enfants à l'école.

Avec vous, nous allons informer directement les enseignants sur l'enfant précoce et ses besoins.

605 familles participent déjà à cette opération mais nous avons besoin de chacun de vous pour atteindre notre objectif. Sans vous, rien ne sera possible. Avouez que ce serait dommage !

En savoir plus !