Utilité d'un test QI et TDAH?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19806 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par gege05 il y a il y a 1 mois et 2 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Mon fils de 11 ans a été diagnostiqué TDAH il y a quelques années (CP). Il est sous Ritaline (1 cp le matin et 1 cp le midi),a un suivi CMP et accompagnementSessad; les années de primaire ont été chaotiques avec un corps enseignant réfractaire.
    En CM2 -après séparation parentale- j’ai déménagé sur Nantes et le CM2 a été presque « idyllique » avec une maitresse « adaptée », compréhensive et ferme à la fois.
    Il est donc arrivé au collège avec son AVS, son traitement. Après quelques semaines -juste avant de prendre sa Ritaline du midi- il a eu un épisode de violence (verbale et physique) vis à vis d l’infirmière scolaire.
    Ce qui a conduit à une ESS où l’on m’a « fermement préconisé » un passage en temps partagé 50/50 ITEP -collège.
    J’ai demandé réflexion pour échanger avec le père et avec le nouveau thérapeute libéral (car le CMP n’avais toujours pas repris le suivi depuis juin…). Nous avons réaménagé le traitement en une seule prise à libération prolongée le matin.
    Mais 10 jours avant les vacances de la Toussaint nouvel épisode avec un coup de raquette donné sur le coude d’un élève. Il y a eu conseil de discipline où il m’a été reproché de ne pas avoir mis en place l’aménagement ITEP suite au premier incident et face à ma « réaction défensive » il a été exclus sur le champs du collège…
    1 mois plus tard de déscolarisation, mon fils a intégré un nouveau collège avec 2 demi-journée ITEP, des temps de classe normale et des temps de classe Ulis. Pour le moment il se sent bien.
    J’ai discuté avec des parents d’enfant TDAH sur mon souhait de refaire un test QI (qui n’a pas abouti par manque de compliance de « Loulou » lors du diagnostic initial) pour savoir si un EIP se cachait ou était associé. Un parent m’a répondu que se serait 200 ou 300 euros dépensé et qu’ensuite que ferait-on de plus ?
    C’est effectivement une question qui se pose, qu’en pensez-vous et avez-vous eu un parcours identique ?


    Participant

    Bonjour,
    Suite à votre témoignage et aux questions que vous vous posez concernant le fait que votre fils pourrait être HP, effectivement,n’hésitez Pas, faites lui passer le test! Concernant les tarifs, chaque psychologue spécialisée à ses propres tarifs!
    Ce test vous permettra de mieux connaître votre fils et lui aussi, de mieux se connaître dans sa façon d’etre au monde. Donner du sens à ce qu’on vit, pourquoi on mi vit est très sécurisant pour les humains que nous sommes! Bonne chance pourvu la suite !


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Pour ma part je pense que la difficulté est toujours l’erreur de « diagnostic » ou la confusion entre les causes et les conséquences : il pourrait être agité parce que précoce et mal adapté au système scolaire, ou tdah et précoce… et donc il s’agit de trouver la bonne réponse. S’il était effectivement précoce et qu’il a dû évoluer dans des classes ulis (plutôt pour des enfants en difficulté) cela pourrait expliquer un malaise et des accès de violence du fait de se retrouver dans un environnement qui ne le porte pas forcément vers l’avant.


    Participant

    Bonjour,
    Mon cas est similaire. TDAH ou HP? HP caché par TDAH ?
    Mon fils est suivis en CMPP depuis 1 an, Il a 7 ans. Il a toujours été dans le mouvement perpétuel ( dejà à 9/12 mois) et est très excité depuis qu’il a 18/20 mois. J’ai fini par consulter car l’attsem et la maitresse ne le supportaient plus. Il a été stigmatisé depuis 3 ans à l’école (« tu es idiot », isolement lors de la récré, …). C’est physiquement et psychiquement épuisant pour moi. Nous sommes allés au CMPP. Il a fait les tests mais a eu un score bas au WISC car il a refusé de faire ou pas eu le temps de finir des questions. Les psychologue, pédopsychiatre et psychomotrice qu’il a vu lui ont détecté des symptômes hyperactifs, un manque de confiance en lui, une peur de l’échec, des difficultés de sociabilisation, une grande raideur du corps ( carapace) et du bras qui fait qu’il a du mal à écrire. Par contre, c’est un enfant vif, qui comprends vite, qui fréquente des enfants plus âgés, qui ski très bien au point de sauter 2 niveaux cette année ( il ski avec des enfants de 10/12 ans). Il est très en avances physiquement sur plusieurs sports ( équilibre, rapidité, agilité, rythme..). Ces résultats à l’école sont bons mais il a besoin d’un adulte constamment avec lui pour le démobiliser au travail. Sinon il ne fait rien. Le CMPP a donc appuyé un dossier de demande d’AVS sur indication de la psychomotricienne. Il va dans un groupe de psychopédagogie 1x /semaine. Il a une séance de psychothérapie depuis Juin. Je ne suis pas convaincue du diagnostique qui a été fait sur mon fils. Pour moi il est hyperactif , ce ne sont pas que des symptômes et je me demande si il est précoce. J’ai lu les profiles et le double étiquette /provocateur lui ressemble. J’aurai aimé échanger avec des parents qui ont le même profile pour avoir des conseils afin de comprendre mon fils et de lui apporter des solutions éducative et scolaire adaptées. Il a un petit retard ( vue avec orthophoniste en Juin) de 2 mois à l’école en terme d’écriture et lecture.
    Je pense que le WISC 4 a été passé dans de mauvaises conditions. Il a des gros problèmes d’attention et d’hyperactivité. La psy n’a pas adapté la passation du test: il l’a fait en 2 fois 1 heure. Autant dire que pour un enfant hyperactif c’est impossible d’avoir plus de 15/20 minute de concentration. En plus, il a refusé de répondre à certaines questions et pour d’autres le fait d’être chronométré l’a tétanisé. Cette remise en question du WISC a été renforcé depuis que j’ai appris par la passation du WAIS avec ma psychologue que j’étais Haut potentiel ( à mon grand étonnement…). Ma psy m’a parlé du centre « COGITOZ « à Lyon créé par Jeanne Siaux Fachin ( qu’on ne présente plus aux HP!) pour lui faire repasser des tests d’ici l’année prochaine. Que pensez vous de ce centre si vous le connaissez et de mes interrogations ? merci à vous.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19806 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris