emotion et violence au college

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19653 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

8 réponses et 6 participants
Dernière mise à jour par Christelle Schnitzler – Association APS il y a il y a 3 mois et 2 semaines.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    bonjour,
    je viens d’apprendre que mon fils, 11 ans 1/2 tapait son meilleur copain au collège régulièrement. Je pense que quand ses émotions le dépassent, il lui faut un exécutoire et malheureusement c’est lui. a la maison, c’est souvent sa grande soeur qui supportait ses colères. nous sommes démuni en tant que parent face à ça. Je savais qu’il ne savait pas gérer ses émotions. Nous l’avons donc fait suivre pendant 6 mois par une psychologue, avant sa rentrée en 6ème, puis à la rentrée. ça allait beaucoup mieux en apparence. Que faire ?


    Participant

    Bonjour Gwendo,
    Idéalement, vu le comportement de votre enfant je vous invite à consulter un neuropédiatre. Explorer les pistes du TDAH , TOP, pour cela des bilans sont nécessaires et il saura vous guider vers lesquels. S’il réagit de la sorte c’est qu’il y a une souffrance qui peut se cacher derrière lié à une différence de fonctionnement, important de les identifier, pour l’aider au mieux.
    Cordialement,
    Christelle


    Participant

    Merci pour votre réponse. Qu’est ce que le TDAH ET LE TOP? Je viens de prendre rdv avec la neuropsy qui le suivait.
    Merci


    Participant

    Bonjour,

    Le TDAH est un trouble de l’attention (trouble déficit de l’attention hyperactivité) qui se manifeste par de grosses difficultés de l’attention, de l’impulsivité et des fois on y greffe de l’hyperactivité. Ces enfants sont des piles électriques, ils ne s’arrêtent jamais.

    LE TOP est un trouble oppositionnel avec provocation, c’est surtout de comportements négatif et provocateur .. toujours dans l’opposition

    Mais ce qui est sur, c’est que l’avis d’un neuropsychologue s’impose, pour le bien de votre enfant et des autres enfants également.

    Je vous souhaite bon courage


    Participant

    Bonjour

    Une autre question aussi à vous poser : quelle est l’ambiance à la maison ? Y a-t-il des tensions entre certains membres de la famille : dans la fratrie, dans le couple ?
    Si il fait « éponge » des émotions de la maison, il a besoin de les libérer à l’extérieur … et le meilleur copain est le seul qui pourra lui pardonner cet écart, donc ça tombe sur lui !!

    Et comment gérez-vous les colères à la maison, les débordements ? Peut-il se sentir contenu et accueilli ?

    Je vous souhaite un bon week-end, paisible avec lui !

    Mélanie


    Participant

    Cela arrive bien souvent Mélanie, après c’est vraiment au cas par cas. Pour libérer les tensions ou pour éviter d’en arriver à des explosions d’émotions, faire des activités régulières peut être bénéfique, un sport qu’il aime, balade, courir. Allez voir sur des sites comme https://tdah-partout-pareil.info , quand on est parent d’enfants atypiques cela est souvent épuisant, et surtout parce que le système en place nous épuise. Pensez également à faire autre chose que tout le domaine thérapeutique, activités en famille pour sortir du contexte « problème » 🙂


    Participant

    Bonjour,
    Mon fils est un enfant précoce et connaît actuellement un rejet, voir un harcèlement de la part de ses camarades, il est en 5ème. Il avait déjà vécu cela à l’école primaire, j’avais pu recadrer les choses et avais fini par le changer d’école (la directrice m’avait juste répondu : « Vous comprenez, il agace ses camarades, puisqu’il est dans la parole et qu’il raisonne tous les autres, alors qu’à cet âge, ils sont plutôt dans le physique, à se frapper .. » Bref, c’était « de sa faute »… Il n’aimait déjà pas l’école, mais désormais il refuse de s’y rendre. Je ne sais pas comment agir et l’aider bien que je comprenne ce qu’il vive, l’ayant moi-même vécu. Pour l’instant je le force à aller à l’école mais nous sommes en conflit permanent. J’aurais aimé l’inscrire dans une école dédiée aux HP, mais le peu qui existent sont hors de prix. J’ai informé l’école, tenté de dialoguer avec les responsables mais c’est un dialogue de sourds ! Ne parlons pas de ses résultats scolaires – il refuse de travailler – et des nombreuses remarques qu’il récolte de la part de ses professeurs… parce qu’il est très provocateur… Bref, je sens et je vois qu’il est en train de sombrer, mais je ne sais pas du tout quoi faire. J’avais tenté de lui faire consulter des psychologues mais c’est un rejet total de sa part. Il me dit ne pas en avoir besoin, me dit qu’ils lui posent des questions débiles et refuse de parler car les émotions le dépassent alors. Je le comprends, il n’a pas de « problème », il est ce qu’il est… pourquoi lui reprocher ? Compliqué. Quelqu’un aurait-il un conseil, une idée, une personne, ou un établissement sur Paris à me conseiller ??… Merci d’avance…


    Participant

    Bonsoir,
    Val75, j’ai exactement le même soucis avec mon fils. Il est rejeté par ses profs, mais aussi par ses camarades, et on le fait passer pour le méchant. Pourquoi ? Parce qu’il insulte, frappe, titille pour se défendre du harcèlement qu’il subit régulièrement. On le frappe, on le fait tomber …. et personne ne dit rien, et bizarrement, c’est toujours de sa faute, jamais celle des autres.

    Il pleure à l’aller, comme au retour, il a un emploi du temps tellement chargé qu’il n’a plus de sas de décompression. La CPE l’oblige à se rapprocher des autres, quant ceux-ci s’éloignent, les profs l’obligent à travailler en groupe, et ne comprennent pas pourquoi il ne veut pas. Je suis perdue, choquée par tant d’incompréhension, et ça toujours été comme ça.

    J’ai proposé et demandé plusieurs fois qu’il ait un sas de décompression, un endroit à lui où il peut être tranquille, mais tout le monde s’en fiche. Il veut aider les autres, se rapprocher d’eux, mais personne ne veut de lui. Il se sent persécuter, j’habite dans le Tarn, est-ce que quelqu’un connaîtrait un pédopsy qui pourrait l’aider ? Merci pour votre aide !


    Participant

    Première chose à faire, demander une réunion d’équipe éducative, puis si votre enfant est déjà bilanté faites appel au chargé de mission référent EIP et troubles des apprentissages de votre académie. N’attendez pas que l’établissement se réveille, chercher de l’aide à l’extérieur.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19653 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris