Skip to content

Comment réagir face à la méchanceté des autres enfants.

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 20583 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 mois et 2 semaines.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Je suis maman d’un enfant précoce de 8ans. L’année dernière en toute fin d’année scolaire, il a sauté une classe. Hier il a fait sa rentrée en CM1, et déja, il s’est fait embêter. Comment puis je l’aider : dois je lui apprendre à répondre, dois je lui dire se taire ?
    Pour le présenter un peu, il est petit en taille (le plus petit de sa classe), il est renfermé, timide et ultra émotif. Je ne veux pas le sur-protéger. Je ne veux pas le rendre encore plus renfermé qu’il ne l’ai déja.
    Je vous remercie par avance pour vos conseils.
    Cordialement


    Participant

    Bonour
    Vous connaissez les ouvrage d’Emmanuelle Piquet, une psychologue qui s’occupe beaucoup d’enfants harcelés.
    En résumé, elle propose « d’accepter » (faire semblant d’accepter) la critique et de renvoyer une flèche verbale. Car ce qui fait que les harceleurs se sentent forts c’est quand ils voient qu’ils blessent les autres. Si l’autre ne semble pas blessé, ce n’est plus aussi drôle.

    Expliquez lui que les autres font ça pour se sentir fort (comprendre ça m’a fait beaucoup de bien quand j’étais harcelée au collège, qu’ils se sentaient fort en m’attaquant, mais qu’au fond j’étais moi plus forte qu’eux car ils n’auraient jamais pu encaisser ce que j’ai encaissé, puis j’ai trouvé UNE répartie, il m’a fallu plusieurs jours pour la trouver, mais à partir de là les choses se sont apaisés.

    Par exemple si les autres se moquent de sa taille, il peut dire « ouais je suis petit, mais au moins quand il pleut je suis le dernier à être mouillé » ou « oui je suis petit, mais c’est normal je suis plus jeune j’ai encore le temps de grandir, par contre désolé mais pour ton intelligence, j’ai bien peur que ça ne s’arrange pas » c’est peut-être pas les meilleures réparties mais ça montre que cette attaque là ne le blesse pas (même si c’est faux) ça fonctionne plus que de rentrer dans le lard.

    A ceux qui se mettent en groupe pour le harceler « je suis donc tellement fort qu’il faut se mettre à 5 contre moi ? » etc

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 20583 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris