Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?


Notice: bp_is_group_forum est obsolète depuis la version 3.0 ! Utilisez legacy forum support removed à la place. in /home/enfantsp/www/wp-includes/functions.php on line 3853

Besoin avis – difficulté à obtenir un RDV avec une Psy par chez nous

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 13737 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 6 mois et 1 semaine.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Je prends contact avec vous au sujet de notre enfant de 5 ans. Jai tenté d’obtenir un RDV avec une psychologue marchez nous pour y voir plus clair et comprendre mais en vain… Alors je tente de demander déjà des avis.

    Voici les raisons qui me poussent à prendre contact avec vous:

    A l’âge de 18 mois, il nous surprenait déjà dans son langage, l’apprentissage des couleurs à sa propre demande, il déformait très peu la prononciation des mots qu’il apprenait.

    A la crèche, il avait entre 2 ans et 2 ans et demi, il faisait des puzzles de 60 pièces, qui ne correspondaient pas du tout à son âge. Obligé d’en acheter d’autres avec toujours plus de pièces car il était demandeur et parce qu’il finissait par les connaitre par cœur.

    Aaron sait faire du vélo sans les petites roues depuis qu’il a eu ses 3 ans.

    Aaron adore les LEGO, depuis qu’il a 2 ans et demi – 3 ans, il a découvert cela chez mes parents, il joue avec les LEGO, sait monter tout seul une scène pour des âges à partir de 5-6 ans grâce à la notice.

    Déjà en maternelle, petite section, les retours de la maîtresse concernant notre enfant, Aaron est un élève « locomotive », qui fait avancer la classe, il est pédagogue (la maîtresse et moi-même l’avons déjà surpris en train d’apprendre ou d’aider ses camarades, il en fait de même maintenant avec sa petite sœur). Aaron a un vocabulaire riche et sait l’utiliser dans les bonnes situations.

    Depuis qu’il sait bien parler, disons dialoguer, il est curieux, pose énormément de questions, des questions en « cascades »: la réponse qu’on lui apporte va entrainer une nouvelle question chez Aaron…etc. Ses questions sont tout à fait pertinentes, intéressantes pour lesquelles j’ai parfois besoin de m’aider d’un support livre ou Internet pour confirmer ce que j’avance.

    Nous abordant des sujets dont un adulte pourrait s’y intéresser lui-même : le fonctionnement des éoliennes, le système solaire (dernièrement), le phénomène de la pluie, les ombbres, la généalogie, le cycle de la vie, la mort (il en parle de temps en temps, j’essaie de le rassurer)… c’est grâce à l’ensemble de ses questions que nous finissons par aborder des sujets sérieux avec lui. Cela ne vient absolument pas de nous. Nous nous efforçons d’illustrer par des mises en scènes, schémas, ce qui semble très parlant à Aaron. Nous lui expliquons, nous ne souhaitons évidemment pas le laisser sans réponse face à des thèmes qui nous intéressent tout autant.

    Aaron a une imagination débordante, même ses maîtresses me l’ont dit. L’an dernier, la maîtresse lisait une histoire à l’ensemble de la classe. Le but était d’inventer pour terminer l’histoire. Aaron aurait pris la parole, aurait terminé l’histoire avec une imagination débordante tout en faisant rigoler toute la classe !

    Aaron est très régulièrement dans la « lune », il est comme dans sa bulle, il a les yeux dans le vide, comme s’il réfléchissait : lorsqu’on arrive en classe, ou à table…

    C’est un enfant soucieux du détail. Si Aaron a décidé que tel objet devait être dans ce sens et pas dans un autre, cela peut déclencher une crise si malencontreusement nous avons bougé l’objet.

    Soucieux du détail également, il est extrêmement observateur, il trouve des « défauts » dans les dessins animés. Un exemple qui nous a étonné : Aaron a un dessin animé favori (qu’on le laisse regarder avec modération tout de même !) où il est question d’un hibou sans « aigrette ». Aaron ne comprenait pas pourquoi le hibou du dessin animé n’avait pas d’aigrette alors qu’il s’agissait bien d’un hibou dans le dessin animé et que dans ce cas là, il s’agirait d’une chouette. Obligé de vérifier ses dires pour confirmer qu’il avait effectivement raison. De constater, qu’à nous, adultes, il nous rappelait cette fameuse différence entre le hibou et la chouette et de nous redonner le terme exact que sont les « aigrettes » nous a surpris. Où avait-il pu apprendre cela ? A l’école sans doute, visiblement pas avec nous puisque nous avons dû vérifier ce qu’il nous disait.

    Je me suis aperçue depuis environ 2 ans, mais cela s’est réellement manifesté il y 6 mois environ, qu’il avait une phobie des étiquettes et écritures. Je pourrais vous expliquer oralement exactement comment cela se manifeste. Ce qui devenait de plus en plus gênant dans la gestion du quotidien, une réelle obsession. Un jour où cela a fini par déclencher une crise terrible chez Aaron, une sorte de mal-être ou de souffrance, un matin avant d’aller à l’école pour un vêtement où il y a la marque (l’écriture) du vêtement dissimulé dans le dessin du polo en question. C’est à ce moment là que j’ai compris qu’il s’agissait très certainement d’un TOC et que je ne pouvais pas laisser mon enfant ainsi. J’ai pris contact avec une psychologue spécialisée dans les Troubles Obsessionnels Compulsifs chez l’enfant, nous avons parlé au téléphone et j’ai pris RDV. Entre temps, j’ai pris le temps de revenir là-dessus avec mon enfant en lui expliquant que les écritures étaient indispensables, que sans les écritures nous ne pourrions pas lire des histoires, qu’il ne s’appellerait pas Aaron…etc. Il m’a dit « Oui Maman, je vais faire des efforts. » Il semblait rassuré, comme s’il voyait que je le comprenais. J’ai rappelé pour annuler le RDV en expliquant que cela s’était finalement arrangé.

    La problématique aujourd’hui :

    Depuis qu’il est rentré à l’école à l’âge de 3 ans, Aaron revient tous les jours tristement parce que ses camarades de classe le tapent, le bousculent. J’ai essayé de comprendre les choses avec Aaron, de minimiser, lui dire que ça ne lui fait peut être pas si mal que cela. Mais Aaron vient de rentrer en Grande Section et cela se réitère et tous les jours. Au vu des discussions que j’ai avec mon enfant, il semble réellement mal le vivre et je ressens vraiment comme une difficulté d’intégration de la part de mon enfant avec les autres camarades de son école / de sa classe. Nous avons eu des périodes avec des pleurs le soir, des angoisses mais sans se réveiller la nuit. Nous avons essayé de lui donner des clés pour essayer de s’intégrer, faire comprendre à ses petits copains qu’il fallait arrêter de se faire du mal, nous avons tenté d’en discuter avec certains parents que nous connaissions (une catastrophe !), nous en avons parlé à la maîtresse mais cela semble être du jeu… Ce qui ne règle pas la détresse de mon enfant face à ses relations de classe. Est-il différent au point d’être rejeté ? A-t-il un comportement qui ne rentre pas dans le « moule » et dont les autres enfants s’aperçoivent? Il nous dit qu’il n’a pas de copain, qu’ils le tapent tous, qu’il se retrouve tout seul dans la cours de récréation. Pourtant lorsque je viens le chercher à la périscolaire le soir, il ne semble pas si isolé que cela. Je m’efforce de l’habiller avec des vêtements actuels, des vêtements de marque pour éviter le rejet par ses camarades. Pour ses 4 ans, nous avons invité une 10aine de copains classe/école/voisinage dans un parc d’attraction pour fêter son anniversaire et ainsi créer une certaine cohésion.

    Je me renseigne, je cherche, pour comprendre et surtout aider mon enfant et de fil en aiguille, de cette histoire de TOC et la façon dont je finis par mieux cerner le problème d’intégration grâce aux explications de mon enfant qui s’exprime de mieux en mieux, je finis par tomber sur le terme d’enfant « zèbre ». Il est vrai qu’il y a beaucoup de choses (pas toutes) qui décrivent assez bien mon enfant. Maintenant le terme de surdoué, sans vouloir rabaisser mon enfant ne me semble (pour le moment en tous cas) pas approprié. Pour nous, Aaron est un enfant qui suit très bien à l’école, qui écoute, qui comprend très bien, qui nous rapporte ce qu’il a fait en classe sans difficulté, menu de la cantine, chansons, poèmes et même les consignes de la maîtresse ou du Directeur. Il nous semble très bien à sa place en classe de Grande Section, sans avance particulière dans le programme de grande section. C’est pourquoi je suis perdue, il me semble heureux malgré tout, à sa place en classe mais avec un sentiment de problème d’intégration, et des TOC qui semblent revenir depuis cette nouvelle rentrée… Un enfant curieux sur des thèmes qui ne semblent au premier abord pas forcément de son âge.

    Je ne veux pas faire de notre enfant quelqu’un d’à part, bien au contraire, je préfèrerais ne pas avoir besoin de m’inquiéter ainsi. Je souhaite mieux le comprendre pour l’aider, le soutenir, qu’il finisse par s’intégrer.

    Je pense vous avoir donné les grandes lignes concernant le comportement de mon enfant. Pouvez-vous me dire ce que vous en pensez ?

    D’avance merci de m’avoir lu et pour vos éventuelles réponses.

    ML


    Participant

    Bonjour,
    Je connais les mêmes difficultés que vous avec mon fils de bientot 8 ans. Depuis son entrée à l’école les difficultés sont nombreuses. Beaucoup de mal à s’integrer depuis toujours et grande détresse par rapport à tout ca.
    Il est suivi par une psychologue ce qui lui fait beaucoup de bien.
    Je vous laisse mon adresse mail et n’hésitez pas à me
    Contacter! Ca peut faire du bien de ne pas se sentir seul. kettywill@gmail.com
    Nous habitons fougeres.


    Participant

    Bonjour,

    Votre fils me fait beaucoup penser au mien : une curiosité illimitée et une passion pour toutes les sciences, une imagination débordante avec un univers bien à lui, une grosse créativité, des difficultés d’intégration en classe, un peu d’anxiété scolaire, des angoisses, une hypersensibilité…
    A mon sens, c’est une bonne idée de prendre l’avis d’un psy. Mais ne mettez pas la piste du bilan intellectuel de côté. Le rapport du test peut vous ouvrir d’autres pistes. Vous pouvez prendre rdv au CNAPH de Rennes, ils reçoivent parents et enfant gratuitement (prise en charge cpam) pour la passation du test. Seul hic, il faut compter un an et demi, voire 2 ans d’attente. Mais l’équipe est sympa et apporte de nombreux conseils.

    Mon fils consulte un psy également, mais il voit en plus une hypnothérapeute. Excellent pour la gestion de stress, angoisse, les émotions négatives et surtout regagner confiance en soi, pourvu qu’on trouve un bon praticien.

    Bonne continuation

    Sunsun


    Participant

    Bonjour, merci pour vos messages. C’est rassurant de savoir que d’autres parents vivent des choses similaires et que d’autres enfants aussi par la même occasion.
    Entre temps, j’ai enfin réussi à obtenir un RDV pour mon enfant fin décembre mais pas le choix, je me rends à nantes car toujours pas de réponse / rappel ou toujours débordés.
    Aussi, j’ai pris RDV avec sa maîtresse de grande Section par rapport à son mal être. Depuis quelques jours, mon enfant me disait le soir « jai beaucoup de soucis à l’école », « personne de m’aime »… La maitresse n’en revenait pas évidemment et elle m’a parlé de la partie scolaire pure, chose pour laquelle je n’étais pas spécialement venue puisque pour moi, mon enfant semble bien suivre. Cette fois-ci c’est moi qui n’en revenait pas, Mon enfant est son meilleur élève, il est « leader » dans la classe et les autres le respecte beaucoup pour ca. Il n’aime pas qu’on lui copie dessus, et les autres savent qu’il a toujours la bonne réponse… peut être qu’il lui en fait plus me dit-elle. Il est hypersensible… On a évidemment conclu qu’il était indispensable de prendre un RDV avec une Psy pour faire le point et surtout un bilan quitte à aller jusque Nantes.
    Affaire à suivre… et vous tiendrais au courant.
    ML


    Participant

    Bonjour, je viens donner des nouvelles suite au RDV chez une psychologue que j’ai enfin obtenu.
    Je lui avais envoyé un mail avant le RDV pour qu’elle comprenne pourquoi je venais en lui parlant de notre enfant.
    Donc on arrive et à peine installé la Psy me dit que Aaron a le profil type d’un enfant à Haut Potentiel au vu du mail que je lui avais envoyé, elle m’a donné le titre d’un livre que je lirais.
    On a la possibilité de faire un test donc de QI pour lever les doutes et être certain (mais je crois que ça coûte genre 200€) et pour le moment il est encore un peu tôt, avant 6 ans il y a un test qui existe mais il n’est pas très précis l’idéal serait d’attendre 1 an donc pour faire celui à partir de 6 ans. Surtout que l’on fait ce test s’il y a des gros problèmes de comportement ou si à l’école le corps enseignant se pose la question de faire sauter 1 classe à l’enfant alors Cest bien de le faire. Donc elle s’est plus attardeé sur les problèmes que aaron rencontre avec ses camarades de classe, lui a posé des questions pour le faire parler, comprendre et essayer de trouver des solutions pour que ça s’arrange. Elle m’a expliqué que ces enfants là se mettent beaucoup de pression, voient tous les aspects négatifs, ne sont jamais satisfaits car ils souhaitent tjs atteindre la perfection. Ce sont des enfants en décalage avec les autres dans le comportement, les autres ressentent que ces enfants sont différents et n’aiment pas les meme jeux, ce qui crée des écarts entre eux, des mises à l’écart. Aussi, ces enfants prennent les choses tellement à cœur que la moindre moquerie ou la moindre bousculade ils le prennent mal et le multiplient puissance 10 alors que tous se bousculent entre eux.
    Elle lui a dit à base d’un exemple d’essayer de prendre les choses plus à la légère, d’essayer d’en rigoler, qu’il était un petit garçon un peu plus mature pour comprendre les autres, comme si chaque copain avait une notice comme dans les LEGO qu’il aime tant, mais une notice invisible /perdue et qu’il fallait comprendre comment chacun était fait pour les comprendre et s’adapter à eux car il en a un peu plus la capacité que les autres.
    Il semblait attentif et acquiesçait tout ce qu’elle disait. Je pense que Ca l’a aidé, il rentré comme soulagé. Il m’a dit dans la voiture « au début je ne voulais pas aller voir ce docteur » (Cest ce que je lui avais prétexté: un docteur pour faire un bilan de l’école), « mais en fait elle était gentil » 😂
    Voilà. À surveiller, à nous de l’aider et surtout je vais acheter le livre qu’elle m’a conseillé : L’Enfant surdoué par Jeanne Siaud-Facchin
    ML


    Admin bbPress

    Bonsoir,

    C’est une bonne nouvelle dans la mesure où un premier contact est établi et où cela lui donne confiance en lui.
    Je pense tout de même qu’il faudra faire le bilan des que possible afin que sa scolarité soit bien adaptée. De votre côté n’hésitez pas à le nourrir intellectuellement et à lui explique les différences qu’il peut ressentir à l’école s’il vous en parle et surtout veillez à ce qu’il garde le moral, si la maîtresse peut l’aider à aller de l’avant en l’encourageant et en lui donnant des activités plus poussées, ce sera un plus !


    Participant

    Bonsoir,
    La question que je me pose cest une fois l’éventuel diagnostic posé suite à un test, qu’est ce que cela va faire de plus? Le corps enseignant va rien faire de plus?! Le changer d’école?! Jamais, nous ne voulons pas. Nous sommes devant un test qui nous révèle un éventuel résultat, Cest bien mais c’est quoi la suite. Sauf erreur de ma part, j’ai le sentiment qu’il ne faut pas passer l’étape du test. Ca va nous apporter quoi de plus que ce qu’on sait déjà?
    Merci d’avance pour votre retour.
    ML


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je vous sens méfiante à l’égard du test. Si vous ne le sentez pas, il n’y a en effet aucune obligation mais je vais quand même vous donner des arguments en faveur :
    – c’est à prendre comme un outil de compréhension de votre enfant : pour l’instant vous avez des ressentis par rapport à ses capacités, certaines différences, certains troubles (tocs…). Le test vous indiquera quelle est la réalité du décalage que vit votre enfant et avec quelle intensité il vit ses émotions… Pour vous donner un exemple, partant du principe que la moyenne à 100, il y a autant de décalage affectif et intellectuel entre un enfant type et un eip à 130 qu’entre un enfant type et un enfant déficient intellectuel (qi 70). L’adaptation à un environnement standard pour les 2 types d’enfants nécessite que les différences soient comprises.
    – vous n’êtes pas obligée de mettre en avant le test dans la vie de tous les jours de votre enfant ni d’en parler en dehors du cadre familial si vous ne le souhaitez pas, mais il vous aidera vous à accompagner votre enfant et lui à s’adapter en fonction des autres s’il sait qu’il n’a pas les mêmes codes que la moyenne des enfants.
    – avec un décalage important, il est fort probable qu’à un moment ou un autre votre fils ait besoin sur le plan scolaire d’une adaptation (saut de classe, enrichissement…) afin de ne pas s’ennuyer et surtout d’être dans un contexte d’apprentissage et d’effort réel.

    Pour finir, pour l’instant on lui demande de s’adapter aux autres, sans contrepartie, mais il y a un moment où il risque de s’épuiser à s’adapter tout seul s’il n’a aucune motivation autre que celle d’être comme tout le monde.


    Participant

    Bonsoir, effectivement une fois expliqué je comprends mieux l’intérêt du test. Cela ne m’a pas du tout ete expliqué. Nous allons faire en sorte de lui faire faire le test, cela sera mieux pour comprendre où il en est réellement et surtout l’aider!
    Merci pour ce retour.
    Cdt, ML


    Admin bbPress

    N’hésitez pas si vous avez d’autres questions et tenez-nous au courant pour votre fiston si vous le souhaitez.
    Bonne soirée.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 13737 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris