Recherche d'un collège adapté aux enfants précoces

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19641 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par Doc il y a il y a 2 mois et 2 semaines.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Je suis la maman d’Alix, 11 ans 1/2 aujourd’hui, détecté précoce il y a 2-3 ans.
    Cette première année de collège qui se termine a été terrible. Tout d’abord, une terrible surprise, puisque jusqu’à présent l’école était à peu près le seul endroit où Alix n’avait pas de problème : intérêt pour l’école, pour l’apprentissage (mais pas le travail), pour les copains. A la rentrée de 6e, très très rapidement, nous avons vu la différence : difficulté à comprendre le fonctionnement du collège, le principe des devoirs, la nécessité d’être plus organisé car moins encadré. Et tout de suite, des problèmes de comportement en cours : enfant inattentif, dispersé, qui a du mal à se concentrer, à travailler en groupe, qui intervient de manière intempestive, remet en cause les instructions et les remarques des professeurs. En octobre, j’étais déjà convoquée par le professeur principal. Et à la maison, refus de faire les devoirs, des crises interminables, de l’opposition etc etc…

    Nous sommes maintenant en mai, et tout cela ne s’est pas du tout amélioré. Nous nous sommes (les parents) énormément investi pour accompagner Alix dans les devoirs, avons déployé des trésors de diplomatie et d’imagination pour amoindrir les conflits sur le sujet, avons rencontré les professeurs et conseillers d’éducation. Au final, porté à bout de bras, Alix a des résultats moyens, ne montre aucun intérêt pour l’école, voire du dégoût, ses professeurs le considèrent simplement comme un enfant dissipé qui ne travaille pas, et le tout tourne en boucle. Nous sommes tous, parents, enfant, complètement découragés, et l’ambiance à la maison est horrible.

    Bref… j’ai raconté ma vie. Tout cela pour expliquer que j’envisage peut-être de changer Alix d’école, pour un collège au cadre bienveillant en ce qui concerne les enfants précoces, aux méthodes d’apprentissage adaptées. Alex peut être extrêmement concentré, attentif, persévérant, et très créatif pour des sujets qui le passionnent. J’aimerais qu’il ait l’opportunité de s’épanouir au collège, sinon nous allons tous vivre un enfer.

    Connaissez-vous les collèges à Bordeaux qui proposent un cadre particulier pour les enfants précoces ? J’ai entendu parler de L’Assumption Sainte Clothilde, de Notre Dame, et éventuellement de Tivoli (?). Savez-vous s’il y a une infime chance d’obtenir une place une fois les dates d’inscription passées ?

    Et une dernière question… je suis la seule à envisager ce projet : le papa ainsi qu’Alix sont opposés à l’idée. Avez-vous vécu pareille situation ?

    En vous remerciant infiniment pour votre attention – c’est précieux de pouvoir partager sur nos vies compliquées !

    Natacha


    Participant

    Bonjour nnattk,

    Je peux vous répondre concernant les inscriptions à Tivoli : impossible d’avoir une place après les inscriptions (liste d’attente interminable). Pour ce collège je vous conseille de vous surveiller de TRÈS près le site internet à partir de septembre, et de sauter sur le dossier d’inscription le jour où il sera en ligne ! En théorie les 1ers dossiers sont les 1ers pris (mais en 4ème il y aura très peu de places car peu de départs a priori…).

    Pour ce qui est de leur pédagogie, je n’ai pas encore pu la constater dans les faits car ma fille n’y entre que l’an prochain (et mon fils l’année suivante). Lors de l’entretien la directrice nous a expliqué qu’ils accordent beaucoup d’importance aux différences de chaque enfant, ils essaient de s’y adapter et en échange ils attendent des enfants qu’ils fassent toujours de leur mieux.

    Oui il y a un collège avec classe spéciale EIP à Bordeaux mais je ne sais plus lequel (voir sur le net). Après la liste d’attente est là aussi très longue donc je serai vous je remplirai un dossier tout de suite (ça ne mange pas de pain !).

    Enfin pour tous ces établissements, pour avoir une place il faut vraiment être sur le pont ! Aller aux portes ouvertes, demander un entretien (même si vous n’avez pas de place) etc… vous montrer quoi ! Avec un peu de chance vous grappillerez quelques places !

    Sinon concernant le désaccord avec votre mari et votre fils :
    – pourquoi votre mari est contre ?
    – pourquoi votre fils est contre ?
    – pourquoi pas dans ce cas s’en servir comme d’une ‘´menace’´ ? « Essaie de faire des progrès sinon il faudra qu’on trouve un collège qui puisse t’aider… ».

    Voilà ce qui me vient. Bon courage ce n’est pas facile tous les jours mais il y a quand même de belles journées ! C’est ce que je me dis souvent !


    Participant

    bonjour le collège notre dame à bordeaux de se présente comme spécialisé dans la prise en charge des enfants precoces et autres particularites (affichage ou réalité ?)
    ils n ont cependant que 3 à 4 ans de recul dans le domaine. Ça peut constituer une solution pour un enfant en rupture totale. a partir de la 5ème l enfant peut suivre des enseignement dans différents niveaux en fonction des matières…


    Participant

    bonjour
    je ne sias pas quelle est la position du papa, pour votre fils j’imagine, comme j’ai pu voir par ailleurs parfois, qu’il a fait un rejet total
    ça paraît normal, ou du moins logique vu l’enfer que ça doit être pour lui d’être autant montré du doigt
    si vous le déscolarisez il se pourrait qu’il ne veuille jamais revenir à l’école
    après, il y a des enfants IEF qui réussissent très bien mais c’est pas automatique d’une part et c’est dur à gérer d’autre part
    il me semble moi que la solution que vous proposez est la meilleure
    j’ai vu des cas comme ça aussi, pour lesquels une déscolarisation partielle était aidante
    si l’administration de votre collège est fermée à la question des EIP, vous devriez rencontrer l’inspection académique
    il y a toujours un référent EIP qui théoriquement devrait connaître ces problématiques
    parfois le changement pour un établissement non spécialisé EIP, mais plus humain tout simplement, peut être la clé
    sinon il y a aussi un collège à Orthez mais ça fait loin de chez vous
    je connais aussi une psy spécialiste entre autres des EIP, à Bordeaux, elle a été très éclairante pour nous avec notre fils EIP de 7 ans (qui est en école Steiner pour le moment…)


    Participant

    Bonjour

    Je pense comme « mathoscope » qu’un cadre bienveillant est préférable à un cadre « EIP ».

    Les enfants avancent à la carotte et pas au bâton. Donc ils ont besoin de motivation, d’encouragements, de soutien des adultes qui les entourent pour avancer.
    Pour les apprentissages, les enfants HP ont besoin d’avoir du sens. Si ils ne voient pas pourquoi ils doivent apprendre ceci ou cela, ou pourquoi l’apprendre comme cela, ils bloquent. Leur cerveau est alors incapable de laisser entrer ou sortir l’information. Cela ne sert à rien de faire faire les devoirs de force. A mon avis, votre rôle en tant que parents, est de l’aimer (de le lui dire et le lui montrer par vos actes), de lui faire confiance (et le lui montrer en le laissant essayer et se tromper, puisqu’on n’apprend que par essais-erreurs), et de le soutenir dans ses projets (scolaires éventuellement, mais surtout extra-scolaires).

    Mon fils qui est HP et TDAH, était un élève très médiocre en 3è (limite à être orienté en pro !), car cela ne l’intéressait pas. Il s’est passionné par le Basket, s’est mis à s’entrainer 3 fois par semaine avec matchs le week end. Il est monté en compétences, ce qui lui a redonné confiance en lui et en ses capacités. Il est actuellement en sport études et envisage d’entrer en Maths Sup. Avec son papa, nous avons toujours privilégié le dialogue, l’écoute et les encouragement, aux critiques et à la contrainte des devoirs.

    Personne n’aime échouer, personne n’aime les mauvaises notes. Donc si ils veulent que cela change, ils trouveront les ressources. Mais avec leurs solutions, pas les notres, peut-être inadaptées à leur profil !

    Je vous souhaite un bon week-end.

    Mélanie

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19641 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris