Skip to content

besoin d'aide

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 20885 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

18 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par julia47 il y a il y a 1 year.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • Participant

    bonjour

    j’ai 44 ans, en fin année dernière, mon fils a été « soupçonné » d’être précoce, il y a 15 jours nous avons fait le test et les resultats sont la : il l’est. c’est super je me dit que c’est une chance.
    avant de faire le test je me suis documentée, j’ai toujours penser que mon fils me resemblait beaucoup dans ses raisonnement, ses deductions, ses attidudes, ses etats emotifs, sa vivacité d’esprit, beaucoup dans mon entourage disait quand il etait en avance sur son ages pour ceci ou cela mais pour moi c’etait normal.

    mais voila, apres toutes ces lectures le sujet, plus je lisais, plus je m’identifiais, moi qui me suis toujours trouvée en décalage avec les gens, leurs façon de penser, leurs réactions et par la même occasions toujours été considérée comme « pas comme les autres » meme mon conjoint me trouve décalé, avec des raisonnements bien a moi, pose trop de questions, est trop curieuse….sur le sujet toujours par rapport a mon fils, je me suis tellement identifier a travers ses lignes , que j’ai eu le besoin de metre un mot, une origine a mon « decalagee et mal etre.

    donc le jour de la remise de résultat de mon fils j’ai demandé a faire le test pour adulte, je ne savais pas si j’etais « surdouée », et je m’en moquais mais ca me permetais enfin de metre une « solution » a toutes ces differences remarquées.

    je n’ai pas dit a mon conjoint que j’avais fait le test et je ne lui dirai pas.

    mais depuis les resultat de mon fils, mon conjoint qui as eu une tres belle reussite professionnele et surtout un ego demesuré, pense que l’hérédité de notre fils lui appartien et en profite pour etre un peu voir beaucoup desagréable.
    je trouve ridicule d’aller s’attribuer de tel atout ou meme de se « comparer ».
    jai l’impression qu’il le vit tres mal le fait que notre fils soit HPI. et je ne comprend pas vraiment son comportement vis a vis de moi.

    je vous avoues qu’aujourd’hui je me sens perdue et encore moins bien comprise, j’en ai parler a personne mais je ne sais pas trop comment réagir face a tout ca.

    avez vous eté confronté a cela?
    merci

    Participant

    Bonjour
    Quel âge a votre fils?
    Le mien va rencontrer 1 psychologue bientôt pour y voir + clair, il s’ennuie en classe et peine un peu cette année à trouver des amis dans sa nouvelle école… je ne sais pas si je suis moi-même « précoce » mais ça se pourrait également car je me sens souvent « décalée » moi aussi depuis l’enfance (malgré mon « avance » à l’école…) je vise surtout comme objectif qu’il se sente bien et ne s’ennuie pas trop… et reste actif dans le domaine des apprentissages… j’essaie de lui apporter un équilibre, le meilleur possible, afin que la vie reste agréable et que son environnement soit aussi un peu adapté À LUI (donc lui convienne)… plutôt que, toujours, l’inverse…
    concernant le père de votre fils, je pense qu’il serait bon pour tout le monde qu’il entende que son fils est aussi le vôtre et qu’il a aussi vos gènes, y compris qualitativement et intellectuellement… et que vous partagiez tout cela ENSEMBLE avec bonheur… s’il n’y a pas une grande souffrance dûe à un déséquilibre (savoir lire à 3 ans, être un « THP » asocial voire autiste, qui désinvestit le corps, les relations humaines, etc…) c’est facilement gérable et c’est une grande chance, donc que du bonheur!
    Bon courage!

    Participant

    Bonsoir Julie.

    Je vais vois répondre selon ma première intuition qui est peut-être fausse, mais elle me commande de vous dire ceci :
    – vous avez bien fait de ne pas parler du test à votre mari. Il vous juge négativement (trop curieuse, trop de questions, décalée), en profite pour être désagréable et vous pensez qu’il a un problème avec le test de QI de votre fils. Vous parlez aussi d’ego démesuré. A travers vos lignes il a l’air de se sentir « menacé » au niveau de son ego, à la fois par son fils, mais aussi par vous, et ses remarques me semblent « rabaissantes » à votre égard.
    – Continuez à vous informer, lisez « je pense trop » de Christel Petitcolin car il m’a permis de mieux cerner les caractéristiques avant que je n’aie confirmation par le test du WAIS, ainsi que ce que ça implique dans les interactions avec son entourage (un chapitre très important sur le fonctionnement des « normo-pensants » et un autre sur les risques d’être victime de manipulation) et je vous conseillerais ensuite, de la même auteure « pourquoi trop penser rend manipulable ».

    Il y aurait plein d’autres choses à dire, j’ai volontairement un peu occulté la question de votre fils car d’autres en ont parlé, mais il me semble prioritaire de vous occuper de vous d’abord pour pouvoir aider votre fils ensuite.
    Bon courage et continuez à faire confiance à votre intuition.

    Participant

    Je vous remercie pour vos réponses
    Effectivement E-mile, j’ai egalement l’impression que mon conjoint se sent touché dans son amour propre.
    Je vois bien que je suis différente dans mes pensées et surtout dans mes déductions. Je pensais avoir beaucoup d’intuition, plus que la plupart des gens, je me disait une j’étais juste plus observatrice et que j’analysais plus rapidement les gens, ou que j’avais plus d’intuition, mon entourage pensais parfois que ça relevais du semis paranormal,(je devinais souvent comment aller tourner les choses). Jamais je n’aurais même penser à lire et me renseigner sur le sujet HPI si l’ancienne maîtresse de mon fils ne mavais pas mis là puce à l’oreille en me parlant de mon fils. Mais aujourd’hui bien que je n’ai pas encore eu le bilan, j’ai l’impression enfin d’être libérer de quelque chose, comme si pour la première fois je me sentais comprise à travers tout les témoignages ou lectures. Ça fait du bien. Ça m’a liberer. Peut être que je me gargarise en m’imaginant être aussi HPI je ne sais pas mais c’est quand même une sensation étrange .

    Participant

    pranayama mon fils a 6 ans. Pour l’instant ça va. On a une très très grande complicité, je sais que pour lui c’est difficile de rester calme en classe et de suivre le rythme des autres mais nous bons trouver un compromis, tout les soit après l’école nous allons faire du sport soit dans un club soit ensemble (j’ai également besoin de me dépenser) et pendant l’école, pour qu’il ne perturbe pas trop la classe nous avons mis dans son cartables, avec l’accord de sa maîtresse, un cahier de coloriage qui peut sortir dès qu’il a fini ses exercices et pour l’instant ça lui convient. Nous communiquons beaucoup ensemble je suis très à l’écoute et j’essaie d’être très observatrice fasse à ses comportements . Mais pour l’instant il a l’air bien dans sa peau.

    Participant

    Ah, bien! l’essentiel est qu’il aille bien, la maîtresse peut aussi proposer d’autres activités qui lui soient accessibles dans la classe: livres, jeux, coloriages « magiques » (avec des chiffres)
    Je me reconnais dans votre côté « intuitif » voire « devin », ça m’arrive souvent de « deviner » des choses dont on ne m’a jamais informée… c’est dû à une forte intelligence intuitive je pense, comme vous semblez l’avoir aussi… bonne journée!

    Participant

    Bonjour,

    Être surdouée ne sous entends pas que vous êtes supérieur aux autres mais que le fonctionnement de votre mode de pensée est fondamentalement singuluer. D’ailleurs vous allez le remarquer plutards que le surdoué « enfant ou adulte  » n’a « jamais la grosse tête » bien au contraire. Parfois certains essayent de se fondre dans la masse afin de mieux s’intégrer dans le groupe et ainsi de passer inaperçus. .
    Mon fils de 12ans a été diagnostiqué en Mars dernier HPI après son passage en 6ème ,en réalité, j’ai toujours douté de sa précocité depuis qu’il avait l’âge de 4ans. Je ferais passer des tests à ma fille également tres prochainement j’espère
    Aujourd’hui, je me bats pour que mon enfant ne soit pas exclut du cadre scolaire car nous ne comprenons pas la raison du rejet dont il fait objet actuellement. Il était excellent jusqu’en CM2 avec 16 de moyenne et sans effort mais avec des soucis mineurs de comportement. Cest une fois au collège que les vrais ennuis commencent.les Établissents scolaires surtout dans les quartiers populaires ne font pas toujours l’effort de considérer des enfants surdoués comme des enfants en difficulté »s’il était si intelligent, il réussirait ». L’école comme le précisent les textes doit être l’école de toutes les differences, hors ce n’est pas toujours le cas malheureusement.
    Je n’ai pas de conseil a vous donner par rapport à votre mari , essayez plutôt de comprendre pourquoi il se sent attaqué, cela permet de dédramatiser et de débloquer certaines dituations. Sans oublier de prendre le soin de choisir quelque livres afin de mieux cerner
    Les particularités du fonctionement des enfanrs et des adultes surdoués. Cela m’a beaucoup aidé.

    Bon courage.

    Participant

    bonjour

    je suis d’accord avec vous Chiraz, je pense que c’est juste un mode de fonctionnement différent. mais mon mari ne veut pas comprendre, j’ai bien peur qu’il nous fasse un petit complexe d’infériorité, que son ego est été touché au plus au point.
    la psy nous a dit que c’était a priori à 70% héréditaire. nous avons 1 fils en commun M qui a été detecteé HPI il y a 15 jours et lui de son coté a 2 enfants plus grand. qui ne sont pas du tout HPI. du coup comme il s’appercois bien que je suis egalement differente, il ma souvant dit par le passé que notre fils avait le méme mode de fonctionnement, j’ai l’impression qu’il se sent defaillant, ou inferieur (il a un ego tres demesuré)
    j’ai beau lui expliqué que quelqu’un de surdoué n’a pas forcement mieux reussi ou est plus intelligent etc etc , mais c’est quelqu’un qui n’a pas les memes fonctionneements.

    mais je vous avoue que ca me depasse un peu, pourquoi est il autant sur la defensive? enfin j’ai ma petite idée mais je trouve cela ridicule au plus haut point.
    je suis preneuse de toute lecture qui m’aiderai a y voir plus clair

    Participant

    Il est sur la défensive peut être qu’il a besoin de temps pour intégrer cette information et donc d’accepter votre différence ..(vous et votre fils) et ce que cela implique.
    Des réactions de ce type j’en ai eu aussi dans mon entourage et c’est l’incompréhension totale ded deux côtés. Ne restez pas braqué sur cela même si ça fait mal,..concentrez votre énergie sur l’essentiel , et si c’est quelqu’un de narcisdique et toxique , prenez la fuite !

    Courage

    Participant

    Merci Chirac, je sais qu’il est un peu narcissique et peut être même toxique, je l’ai toujiyrs su. Mais je me suis toujours dit qu’au fond il n’était pas comme ça qu’à force peut être qu’un jour il changerais à force de lui parler. Mais après avoir lu beaucoup de post apparement je m’aperçois que c’est un trait de caractère de la douance: ne pas s’arrêter à l’apparence et voir l’intérieur mais aussi que les gens ne peuvent pas comprendre même avec de beau et long discourt. Je vais lui laisser le temps de digérer tout ça et je verrai après merci de vos conseuls

    Participant

    @ Julia:
    le père de votre fils se sent peut-être « différent » de vous 2, du coup… et peut-être moins intelligent… ce n’est peut-être pas facile… peur de se sentir exclu peut-être…? c’est ce que je ressentirais moi-même je pense… peut-être aussi peur de « perdre la main » (sur son fils? sur vous 2?), voire de vous voir s’éloigner de lui (de vous perdre en route?)
    Bon courage

    Participant

    Pranayama peut être avez vous raison, ceci dit ca fait 7 ans que l’on vit ensemble maintenant, je vois pas en quoi le fait d’apprendre que je suis potentiellement « surdouée » peut changer ma façon d’être aujourd’hui, ca fait 7 ans qu’il me connait telle que je suis, j’ai toujours eu conscience que je n’était pas comme tout le monde (on me la assez répéter aussi d’ailleur) et je l’ai toujours revendiqué, maintenant je vais mètre une définition sur le « pas comme tout le monde » voila tout.
    je pense plus que c’est son ego qui en a pris un sacré coup.
    il a toujours pensé et crié haut et fort qu’il était plus intelligent que les autres, plus ceci ou plus cela sous prétexte qu’il avais réussi professionnellement et du coup financièrement et je lui ai toujours rétorqué qu’il était comme tout le monde il avait juste mieux réussit professionnellement car il était opportuniste et tres fort dans son domaine. mais j’ai impression aujourd’hui qu’il se masque derrière cette étiquette de « surdoué ». nous avons toujours eu un décalage de compréhension, de justesse des mots, peut être se sen t’il rabaissé a son tour.
    ca part dans tout les sens, il me pose une question, si je repond mais que la reponse ne lui convient pas il me balance « c’est normal tu peu pas te metre a mon niveau intellectuel » et si par malheur je lui retorque qu’il n’est pas dans le vrai j’ai droit a « c’est vrai que toi tu es surdouée bla bla bla  »

    c’est a ne plus rien comprendre

    çà doit être dur de s’être cru le BOSS, d’avoir toujours dit a sa copine tu es différente de moi car tu es nulle et en fait de se rendre compte 8 ans après que c’est elle la « surdouée » et que lui fait partie du commun qu’il a toujours critiqué. …. (ceci etant bien entendue une dérision de ma part)

    dans tout les cas, je trouve cela peu important de savoir qui es ou qui n’est pas, l’essentiel est d’être bien dans sa peau, de trouver des réponses existentielles a un mal être profond, j’ai vraiment du mal a comprendre ses réactions si peu cohérentes, ou alors il s’affirme entant qu’HPI et c’est moi qui es vraiment un très très gros problème….

    je me dit cependant que ci c’est ce qu’il me montre etre surdoué et bien bonjour…..

    enfin je ne vais plus abordé le sujet et je vais le laisser digérer tout ca.

    Participant

    Il se comporte très mal avec vous je trouve, il doit vous respecter, surdoué(e)(s) ou pas…
    Bon courage à vous!

    Participant

    Bonsoir Julia ( et non Julie comme dans le premier message).
    Cela confirme ma première impression. La chance que vous avez est que vous êtes très lucide sur la situation.
    Bon courageet ne doutez pas de vous.

    Participant

    « Renoncer à ses propres besoins et répondre à ceux de l’être en voie de formation, telle est la ligne de conduite qui devrait être celle de l’adulte. »
    Maria Montessori

    Participant

    Et bien on en ai loin. À force de déduction je viens de voir un reportage sur les pervers narcissique et le constat fait froid dans le dos

    Participant

    Je ne doute pas de moi. Je pense que tant que c’était flou je me contentais de mes supposition mais là pour moi les choses sont claires je ne sais si je suis surdoué ( une que je le pense je n’aime surtout pas me vanter) je pense que mon mari est un pervers narcissique. Je m’en douter fortement c’est juste une évidence maintenant

    Participant

    En tout cas il ne faut pas vous laisser faire… vous avez votre vie à vivre, dans laquelle il y a votre vie de maman qui doit aimer et aussi protéger son fils.
    Ce n’est pas bon pour lui que son père se comporte ainsi avec sa mère.
    Réfléchissez bien à la meilleure manière d’agir et ne doutez JAMAIS de vous dans cette situation. Et faites-vous aider si besoin.
    Je vous souhaite plein de bonnes choses et plein de courage.

    Participant

    bonjour a tous

    je suis allé recuperer mon compte rendu du test hier, et je vous avoue que je suis tres perturber par la reponse.
    lors du test j’été tres angoisé et je perdais mes moyens, hier la psy ma rendu mon compte rendu, en me disant :
     » vous avez trouver ca comment?alors vous n’etes pas du tout HPI »
    tres psychologue pour une psy…
    je ne sais pas trop ce que ça veut dire mais elle ma pas vraiment expliquer, la remise du bilan c’est faite en 15 minutes montre en main de l’entrée a la sortie de son bureau.
    ma juste annoncé des chiffre en me disant que l’angoisse et le stress n’était pas un facteur perturbateur au résultat. elle ma quand meme precisé que c’etait un bon resultat au vu de ma dyslexie reconnue.
    en IVC 114 IRP 112 IMT 114 IVT 126
    a conclus a in QI total de 116
    et conclut que bien que l’ensemble des élément évoquait au départ le présence d’un haut potentiel, les résultat ne permettent pas de conclure dans se sens.
    je n’ai pas vraiment eu discution avant le test, elle ma juste demander pourquoi j’etait la, et comment je pouvait me decrire.
    ceci dit peut importe d’etre HPI ou pas, ce qui m’interroge le plus et de savoir pourquoi alors je m’identifie autant quand je lie tous ces descriptif sur le HPI?
    ais je pu rater mon test ou simplement puis je ressentir des point commun avec HP sans en etre?
    vous trouver peut etre mon raisonnement idiot,je vous avoue que ca m’intrigue

    merci de vos reponse

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 20885 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris