un p'tit coup de pouce pour une maman dans le doute ?

Accueil Enfants Précoces Info Forums Mon enfant est-il précoce ? un p'tit coup de pouce pour une maman dans le doute ?

4 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par poupoune29 il y a il y a 2 ans et 6 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • poupoune29
    Participant

    Bonjour à tous et à toutes,

    voilà, ça y est, je franchis le pas pour vous présenter ma fille, Camille, âgée de 5 ans et demi. Comme beaucoup de parents ici je me pose tout simplement des questions sur une éventuelle précocité…. j’espère réussir à ordonner le fil de ma pensée au cours de ces quelques lignes et avoir peut être quelques avis de parents.
    Petite fille joyeuse au vocabulaire riche, elle a toujours été une élève appréciée de ses enseignantes, de bons résultats, pas turbulente et intéressée par tout. A 5 ans nous nous sommes aperçus qu’elle savait lire (ça nous a d’abord intrigué) mais la maîtresse ne nous a rien dit alors à ce sujet (donc j’ai bêtement pensé qu’il devait en être de même pour ses camarades). Petit à petit elle a commencé à se plaindre de maux de ventre et de maux de tête (surtout le lundi matin) et cela s’accompagnait généralement de fortes fièvres l’obligeant à rester à la maison. Lors d’une consultation récente chez le médecin elle a dit du bout des lèvres qu’elle aimait être malade pour ne pas aller à l’école. Il lui a demandé pourquoi et elle a juste répondu qu’elle s’y ennuyait et qu’elle était mise « au coin » pendant que les autres travaillaient. Après avoir interrogé la maitresse elle m’a effectivement dit qu’elle préférait la mettre à l’écart lorsqu’elle faisait les exercices dans la classe pour éviter qu’elle ne donne la réponse (car elle avait constaté depuis un moment que ma fille savait lire….. mais n’avait pas jugé nécessaire de nous en parler)
    Compte tenu du fait qu’elle « somatisait » (dixit le médecin) j’ai demandé à l’enseignante (qui est également la directrice de l’école) si ma fille pouvait être vue par la psy scolaire ce à quoi elle m’a répondu qu’elle ne voyait aucune raison pour que ma fille consulte car elle ne présentait pas de comportement gênant dans sa classe, mais que moi je pouvais aller consulter car il n’est pas normal de pousser son enfant à ce point (aïe je ne m’y attendais pas à celle là !)
    Sinon pour ce qui est de son comportement à la maison, je m’y adapte au mieux pour répondre à sa demande mais je n’anticipe pas :
    on a eu la période « je veux apprendre le piano » j’ai répondu OK, je peux t’apprendre au clair de la Lune si tu veux : non je veux la musique à papa (Toccata de JS Bach !!!) je lui explique qu’on ne peut pas commencer par ça, elle s’énerve supplie et sans avoir jamais joué en moins de 30 minutes elle état capable de reproduire une bonne partie du morceau
    Puis la période « je veux apprendre l’anglais », celle des dinosaures, puis le Système solaire, la rotation de la Lune etc etc etc.
    Elle se sent selon ses propres mots « bizarre » par rapport aux autres enfants mais ne sait pas trop expliquer pourquoi
    Lorsqu’elle voit dans un livre quelque chose qui capte son attention ses questions sont souvent intrigantes du type : il est mort comment Van Gogh ? (sympa comme question au petit déjeuner… direction Wikipédia (zut il s’est suicidé) du coup je lui dis que je ne sais pas et elle me répond « tu veux pas me dire c’est pas pareil… »)
    Côté agilité c’est pas trop ça, assez maladroite dans ses gestes, très réticente lors des exercices d’écriture elle écrit assez bien mais met un temps fou pour écrire une phrase…
    Elle a également une estime d’elle assez basse avec de nombreuses réflexions du style « je suis nulle » et le moindre échec provoque une crise de larmes allant parfois jusqu’à se rouler par terre (fausse note au piano, lettre mal orthographiée…) surtout que toutes ces choses qui la mettent en rogne personne ne lui a demandé de les faire et qu’en l’occurrence elle peut arrêter « son supplice » de son plein gré.

    Je pense avoir fait le tour, des choses qui me poussent à me poser des questions, alors si vous avez envie de me faire part de votre avis, c’est avec plaisir ! merci d’avoir pris le temps de me lire 😉


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Vous avez à l’évidence une fille très curieuse d’une part, et peut-être trop perfectionniste par ailleurs, perfectionnismz qui la bloque. C’est assez fréquent chez les enfants précoces qui imaginent parfaitement le résultat qu’ils souhaitent atteindre et se fâchent s’ils n’y arrivent pas. Pour éviter cela il faut beaucoup la rassurer, lui expliquer qu’elle es jeune pour parvenir à toujours réussir parfaitement du premier coup, qu’il est normal qu’elle ne sache pas tout, que personne ne lui en veut…bref relativer le tout, bien que cela ne soit pas facile car effectivement ils sont exigeants envers eux-mêmes ! Le stylo qui reste suspendu en l’air pendant des minutes interminables j’ai connu aussi !

    Si vous avez l’impression que votre fille souffre, qu’elle est trop décalée, je vous suggère de consulter un psychologue pur un bilan. Vu les réticences de la maîtresse, vous y gagneriez sans doute à consulter un psy libéral, cela vous évitera de perdre du temps en négociations, énervements,… et vous aurez une vision juste du fonctionnment de votre fille.


    poupoune29
    Participant

    Bonjour,
    merci de m’avoir répondu, effectivement, dans le cas de ma fille c’est plus son perfectionnisme qui nous provoque du tracas que tous ses autres traits de caractère en général. Voir son enfant se rendre mal pour des choses qui nous semblent si minimes c’est assez perturbant.
    J’attendais un peu avant de consulter une psy, au cas où l’école finisse par se manifester, mais il est vrai que le temps passe et que je finis par croire que (hélàs et heureusement) ma fille ne pose pas de problème à l’école et que donc par conséquence l’aide attendue ne viendra pas de là.
    L’infirmière scolaire vue il y a quelques semaines à l’occasion de la visite pré-CP a pourtant décelé plusieurs points à approfondir et m’a promis de faire venir le médecin scolaire, c’est elle qui m’a parlé d’éventuelle précocité, mais également de potentielle dysgraphie (après lui avoir fait faire quelques exercices complémentaires) et chose qui m’a semblé vraiment impressionnante, elle entendait tous les sons lors du test audio, mais s’est trompée systématiquement lorsqu’elle devait indiquer si le son provenait de la droite ou de la gauche (alors qu’elle connaît très bien sa droite et sa gauche dans la vie quotidienne). L’infirmière m’a juste dit que cela était « typique » et venait la conforter dans son « idée » sans plus d’infos…
    Je pense que cela va vous paraître peut être idiot, mais c’est l’idée de la faire « tester » qui en soit me rebute un peu, je garde l’espoir qu’elle intègre l’année prochaine une classe de CP/CE1 (seulement 8 enfants de CP intégreront cette classe à la rentrée, les 28 autres iront en CP) et que les choses seront peut être plus faciles (ou déjà moins compliquées) avec un ou une autre enseignant(e)…
    Merci encore et je continuerais avec plaisir à dialoguer sur ce site qui apporte beaucoup


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Le risque est à mon avis de laisser s’installer une situation qui bloque votre fille si rien n’est fait et de reproduire le même schéma plus tard si le contexte n’est pas favorable.
    Le mot « tester » inquiète souvent, or il ne s’agit pas d’émettre un jugement de valeur mais simplement de parvenir à un bilan global qui vous éclairera sur le fonctionnement de votre fille.
    Vous pouvez effectivement attendre la rentrée de cp, avec un peu de chance… et faire le bilan psychologique à 6 ans si vous la sentez malgré tout en décalage. Ce que je veux essayer d’expliquer c’est que la précocité est un fonctionnement global différent qu’il vaut mieux prendre en compte le plus tôt possible afin de résoudre et devancer les problèmes qui pourraient se poser si cet état n’était pas reconnu. Par ailleurs, souvent les petites filles, beaucoup plus scolaires et adaptables, parviennent à jouer les caméléons un certain temps, mais cela ne veut pas dire qu’au fond d’elles-mêmes tout soit simple.
    Bon je dramatise un peu, mais je crois sincèrement qu’en cas de doute il vaut mieux savoir, au moment le plus opportun pour vous.


    poupoune29
    Participant

    Re-bonjour,
    Une fois encore merci de votre réponse. Jouer les « caméléons » est effectivement une caractéristique qui s’applique parfaitement à ma fille. Les personnes qui la fréquentent en dehors de l’école me demandent souvent comment « personne du milieu scolaire ne s’est rendu compte de ses capacités » mais je pense qu’elle sait très bien se fondre dans la masse (exemples : elle ne veut pas mettre de chaussures à lacets à l’école car ses camarades ne savent pas tous les faire et ne veut pas « se vanter » devant eux (dixit ma fille)… lorsqu’on lui donne du papier et un crayon à la maison ou ailleurs, en lui proposant de faire un dessin, elle se met systématiquement à poser des additions ou des soustractions et à les résoudre tout en ajoutant « mais t’inquiète pas, je fais pas ça à l’école… »)
    Bref grâce à vos réponses et à mes multiples recherches sur le sujet je me rend compte qu’il n’est jamais trop tôt pour effectuer un bilan et je vais dès demain tenter de contacter une psy compétente.
    Bonne soirée

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.