Aller au contenu

Très haut potentiel mais pas à l’école… ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 24447 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

2 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par brigitte il y a il y a 7 années et 11 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour,Me revoilà, mais cette fois pour ma fille 6,5 ans en CP dans une classe double-niveaux  CP-CE1.Nous avons décidé de la faire tester parce que son frère est précoce avec des difficultés associées et parce qu’elle verbalisait son ennui en classe : elle a appris à lire seule en maternelle entre autres. Elle est suradaptée à l’école : en parlant de la particularité de ma fille, je me suis heurtée à un mur ; son instit (aussi directrice) dit que les autres cp savent aussi lire, que ma fille ne fait pas les fiches d’autonomie, qu’elle ne lève pas le doigt et répond : “je sais déjà”, alors qu’elle ne comprend pas tout…qu’elle ne pense qu’à dessiner… Ma fille dit : “c’est tjs la même chose, et j’aime dessiner…”La psychologue qui l’a testée, explique l’importance d’une accélération dans ses apprentissages (proposition : faire le travail de cp et lui permettre de faire ensuite celui du ce1, sans la noter, pour ne pas la stresser, car elle n’est pas encline, pour le moment, à montrer ce qu’elle sait faire, et peut-être, parce qu’elle se compare à son frère qui a rencontré des difficultés + un saut de classe un peu compliqué…). Cette instit avait aussi mon fils en charge et nous a contraints à changer d’école en cours d’année…J’ai rencontré le psy scolaire, qui n’a pas su évaluer la motivation de ma fille pour une accélération éventuelle ! De notre côté, quand nous lui avons expliqué sa spécificité, notre fille semblait soulagée et heureuse de participer aux travaux du ce1.Mais depuis, nous sommes en attente d’une réunion d’ici janvier, avec une personne référente sur la précocité de l’EN (une ASH), notre fille, sentant nos doutes (provoqués par l’instit), notre fille se montre maintenant ambivalente et refuse toute modification dans son parcours scolaire ! A la maison, elle fait ses devoirs mais après multiples négociations (dorénavant, je vais simplement superviser), ne fait pas trop d’exercices ou de la lecture d’un niveau supérieur (ceci avait été proposé aussi par la psy qui l’a testée) et dit : “c’est trop dur !”La psy nous conseille de ne pas hésiter à dire à notre fille de plus s’investir, que c’est important pour nous, que les enfants à cet âge-là, répondent aux demandes parentales, à partir du moment où elles sont claires et sans ambiguité. Oui, mais si l’instit ne va pas dans le même sens, ça n’ira pas ! Il est indispensable, je crois, que le projet pour notre fille, soit validé par tous ceux qui l’entourent ! Attendre janvier ?… en espérant que son instit adhère à l’idée que notre fille ait bien besoin d’une aide spécifique, non ?Que pouvons-nous faire en attendant, et surtout, pensez-vous qu’il faille surpasser les inquiétudes de notre filles pour un glissement vers le niveau supérieur ? Elle continuerait à voir ses camarades… A ce jour, elle refuse de parler de tout cela, j’ai peur qu’elle fasse un blocage ! (NB : son QIT>150 et pas de “dys”).Merci pour vos conseils !

    AdminPremium

    Je dirais d’attendre janvier en essayant de ne plus trop aborder le sujet avec votre fille pour le moment (à cause des doutes, qui sont anxiogènes), ni avec l’institutrice qui ne veut pas comprendre. Dites à chacune que la réunion prévue en janvier permettra d’y voir plus clair. Il y a tout de même eu des évolutions du côté de l’EN ces derniers temps et, normalement, le référent que vous allez rencontrer devrait connaître un tant soit peu le sujet. De votre côté, peut-être faudrait-il obtenir un avis clair et circonstancié pour ce qui concerne les bienfaits de l’accélération et en faveur de cette solution de la part de la psychologue qui a testé votre fille. En vous appuyant sur ce document, vous aurez plus de poids.

    En ce qui concerne mon fils aîné, en CP nous avions obtenu qu’il puisse aller en classe de CE2 suivre des cours de mathématiques. Cela lui avait fait beaucoup de bien et il nous revenait toujours très joyeux quand sa journée avait comporté ce genre d’aménagement.

    J’anime EPI depuis 2002 et je suis papa de 4 enfants précoces.

    Olivier, merci pour vos conseils !Je viens d’avoir la référente de la précocité au tél : elle m’a bcp rassurée ! Elle a rencontré les instit, leur a donné des documents pour les informer et a insisté sur les besoins spécifiques de ces enfants ! …. Les maîtresses sont “sereines car elles comprennent mieux” , mot écrit par les instit à la référente !!! Elles trouvent que notre fille répond mieux à la demande depuis et continuent à lui donner des fiches d’autonomie cp et ce1 et bien qu’elle ai compris, exigent d’elle (comme leur a expliqué la référente) que ce soit nickel (chose qui rebute évidemment notre fille)…. La référente est positive quant à la position prise par la maîtresse-directrice (ne compare plus notre fille avec les autres cp !), que le saut de classe sera très probablement effectif, mais qu’en attendant janvier, les choses évoluent vraiment bien, ma fille semble plus heureuse ! Ouf ! Elle m’a aussi conseillé un suivi psy pour lui permettre de mettre des mots, un sens sur ses ressentis, ce sentiment de décalage entre l’intellect et le corps (à noter que ma fille porte tjs des couches la nuit !)…. J’ai pris contact avec les psy scolaire pour cela (s’il est dispo, on verra).Ce matin, ma fille disait que les fiches sont tjs pour les bébés et qu’elle aimerait faire les calculs des ce1…  Mais c’est vrai, que lorsqu’on aborde l’école, elle refuse d’en parler en gal et peut se boucher les oreilles ! On va se détendre et faire confiance à la référente qui joue tb son rôle de médiatrice en nous et les instit, et reste très dispo ! Je vous informerai pour la suite, vous dire comment tout ça évolue, si ça peut guider d’autres parents dans le doute, le questionnement… ! Merci et bonne journée ! 

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 24447 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés