Aller au contenu

Sarah, 17ans, HP, mon expérience… En quête d’amis HP.

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Je m'inscris gratuitement

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Enfants Précoces Info Forums Forum principal Sarah, 17ans, HP, mon expérience… En quête d’amis HP.

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par n_vnt il y a il y a 1 semaine et 5 jours.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • Bonjour à tous,

    Je vais vous raconter mon histoire en espérant que ça aidera certains parents ou certains jeunes HP car c’est vraiment compliqué à vivre.

    Je m’appelle Sarah, j’ai 17 ans et je suis HP. Le problème c’est que je l’ai découvert officiellement assez tardivement.
    Depuis toute petite mes parents auraient dû sans douter car je n’ai jamais rien fait comme les autres.. J’ai su lire en moyenne section, je posais des tas de questions dont ils n’avaient pas la réponse, je ne jouais qu’avec des enfants beaucoup plus grands que moi.. etc. Mais je suis l’aînée donc mes parents n’avaient pas d’autre enfant pour comparer et ils ont pensé que c’était banal.
    Bref, pour faire court ma primaire c’est assez mal passée, je rentrais tous les soirs en répétant que je m’ennuyais mais mes parents n’ont pas relevé. Et un jour en CM2 quelqu’un a réalisé la situation et m’a fait passé un test de QI.
    Le verdict est tombé j’étais une enfant précoce de haut niveau. À ce moment là mais parents ont vu la réalité en face et ont essayé de me faire sauter la 6eme mais le directeur était contre car il était très mal renseigné sur le sujet. J’ai donc poursuivi ma scolarité comme je l’avais toujours fait et personne ne voyait mon mal-être parce que j’avais d’excellentes notes et que j’avais l’air d’aller bien.
    Et arrivée en 5eme ça été la goutte d’eau qui fait déborder le vase.. Je m’ennuyais vraiment trop et je voulais plus aller au collège. Après plusieurs RDV avec le principal, il a décidé de me laisser ma chance pour 2 semaines et j’ai donc intégré une classe de 4eme à la rentrée des vacances de Noël.
    Ça a été super ! J’apprenais pleins de nouvelles choses, je devais réussir à rattraper tout mon retard de la 5eme et du 1er trimestre de 4eme tout en continuant à suivre les cours de ma nouvelle classe mais c’était vraiment top ! Pour la première fois de ma vie mon esprit était suffisamment occupé, et la différence avec les autres élèves ne s’est même pas sentie. Je suis donc restée en 4eme. J’aurais vraiment dû faire ça avant mais bon l’important c’est que je l’ai fait.
    Après au lycée ça allait, j’étais toujours dans les meilleurs de la classe et même si je continuais toujours à m’ennuyer ça allait quand même nettement mieux. Le problème c’était plus socialement, parce que je m’entendais bien avec tout le monde mais pour moi c’était juste des camarades de classes, j’ai jamais eu de vrais amis avec qui je partageait pleins de points communs. Je me sentais toujours différente quand j’étais avec eux parce que on avait pas les mêmes sujets de discussion, pas les mêmes connaissances et pas les mêmes centres d’intérêts. Mais bon je me suis dis que ça viendrais plus tard et j’ai pas cherché plus loin.
    J’ai eu la chance de faire un bac STD2A qui est en fait un bac technologique spécialisé dans le design et les arts appliques. Vraiment ça m’a sauvé parce que c’était plus du tout scolaire et je pouvais être occupé tout le temps. On devait concevoir des projets comme des professionnels, en plus c’était dans le milieu artistique et j’adore ça donc c’était un très bon compromis.
    Et me voilà aujourd’hui dans une grande école parisienne de design pour devenir architecte, moi la petite savoyarde..

    Mais malgré cette réussite professionelle je ne suis toujours pas à l’aise avec le social. Je désire plus que tout rencontrer des gens comme moi pour me sentir moins anormale et peut être avoir de vrais amis ? C’est pour cette raison que je suis venue sur ce site alors si jamais vous aussi vous ressentez la même chose venez parler 😁 je ne mord pas.

    J’espère que mon expérience pourra aider certains d’entre vous et si vous avez des questions n’hésitez pas.

    Salut,
    J’ai également 17 ans et je suis une fille. Je m’appelle Noa et je sais depuis petite que je suis hp et jusque là je me sentais différente des autres mais je le vivait bien. Toutefois, ces derniers mois ma différence a commencé a prendre pas mal de place dans ma vie et me “pourrit” la vie. J’ai consulté une kinésiologue qui connait bien les enfants hp et on a beaucoup discuté. Elle m’a conseillée de rencontrer d’autres hp en m’expliquant que je trouverais certainement mes relations avec eux plus intéressantes et productives, je me suis donc lancée dans de longues recherches avant de tomber sur ce site puis sur ton message.
    En espérant que tu verras ma réponse ! On pourrait essayer de discuter ensemble 🙂

    Bonne journée à toi !

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris