Skip to content

Rencontres 56

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 21263 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

9 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par CharlotteetCome il y a il y a 5 mois et 4 semaines.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • Participant

    Précocité descellée chez mon petit garçon de 7 ans.
    Nous sommes allés consulter pour un problème de gestion des émotions l année dernière et le psychologue de l époque nous avait rendu un bilan très mitigé, sans grandes explications et surtout avec une série de séances que nous avons écourtées puisque notre fils ne voulait plus y aller. (Il disait que ses méthodes à lui de contrôle étaient bien meilleures, il avait pris le dessus sur elle et n était plus en confiance).
    A la demande de sa maîtresse de Cp, nous avons refait un test qui s est révélé être bien plus élevé que le premier.
    (Avec un Qit de 136, et des indices détaillés)
    Mon fils est triste d être un peu laissé à l écart par les camarades de sa classe et il en souffre.
    J aimerai savoir s il y a d autres enfants dans le même cas, sur Vannes.
    Ne serait il pas intéressant de les faire se rencontrer? Une fois de temps en temps pour qu ils se sentent un peu moins seuls.
    Mon fils n aime ni les billes, ni le foot, il joue au moyen âge ou à l attaque des acariens et passe pour un extra terrestre… c est un peu triste de le voir ainsi.
    Nous résidons proche de Vannes et serions heureux de rencontrer des copines ou copains « bizarres » comme il se plait à le dire

    Participant

    Quel dommage qu’on ne soit pas du tout dans la même région.
    ici 6 ans et demi (CP) n’aime pas le foot ni les billes (« c’est pas normal que les enfants aiment ces jeux inintéressants) et jouerait volontiers au chevalier (par contre il va préférer jouer aux cités d’or qu’à l’attaque des acariens)

    Très peu d’amis et même de moins en moins, lui aussi est vu comme étrange par les copains. Il s’est rapproché de 2 copains de classe de son ainé (CM1) qui jouent à des jeux historiques, il y trouve son compte et les 2 grands ne sont gênés (je leur ai demandé) mêmes s’ils pensent que le 3e de leur bande (très solitaire) n’apprécient pas trop l’intrusion de mon loulou dans leur bandes.

    A aussi eu un suivi pour gestion des émotions (mais la bonne blague suivi fini de façon prématurée par le CAMSP « il fonctionne bien, c’est un enfant intelligent »  » Je n’en doute pas mais il ronge tout ce qui lui passe sous les dents regardez ses vêtements »  » Vous inquiétez pas on est bien à 130… et en plus il est de fin d’année!!! » « là n’est pas la question, il doit travailler la gestion des émotions et il suffit de voir ses vêtements pour voir que c’est pas régler. » « c’est rien, il fonctionne bien, si on le garde LUI dans un suivi alors que des enfants en réelle difficultés attendent » purée non c’est pas rien ce tic est arrivé après le décés de mon papa au tout début du suivi au CAMSP il avait 4 ans et demi. Il n’a pas su gérer cette émotion si forte…

    Loulou vient de passer des tests (WISC? Niveau scolaire ?) avec la psy scolaire j’aurais une restitution le 24.

    Participant

    Bonjour !
    Comme je suis heureuse de vous lire !!
    J’habite moi aussi près de Vannes, et je suis maman de plusieurs enfants, dont un petit garçon « pas comme les autres » qui a 8 ans. Nous avons affronté avec lui de nombreuses difficultés depuis ses 3 ans en particulier. C’est un enfant très intelligent mais dont les centres d’intérêt sont à des années-lumière des enfants de son âge. Il a réussi malgré tout (mais ça ne fait qu’un an) à se faire deux copains (plus âgés que lui, car il a sauté une classe). La scolarité est une souffrance pour lui : il n’est plus scolarisé normalement depuis Noël, mais en tout et pour tout, il n’a fait que deux semaines normales à l’école cette année, entre la rentrée et mi-septembre. Depuis, c’est sporadique. Il a un PAI à l’école pour encadrer ses nombreuses absences (notre médecin scolaire est super et a parfaitement compris son fonctionnement et sa souffrance), car il porte également un « trouble du développement neurosensoriel » (ce qui veut dire que ses sens sont sur-développés et que son cerveau gère mal les stimuli sensoriels) et un « syndrome de dyssynchronie sociale » très marqué. Il a fait beaucoup de progrès ces derniers temps grâce à plusieurs thérapies, notamment avec sa super psy et sa super orthophoniste (pour une remédiation neurosensorielle). Je trouve qu’on a de la chance : on a des professionnels de haute qualité à Vannes et Auray.
    Bref, si vous souhaitez discuter ou même que nos petits gars se rencontrent, ce serait génial ! Mais je préfère vous prévenir que mon petit bonhomme a du mal avec la nouveauté, et que les relations sociales sont difficiles pour lui. Il faut un certain temps pour qu’il s’ouvre, pour l’apprivoiser, même si ça va mieux depuis sa thérapie.
    N’hésitez pas à répondre si vous voulez ! Nous habitons à Plumergat, près de Sainte-Anne d’Auray. Où habitez-vous ?
    Belle journée !
    Claire

    Participant

    Bonjour Claire,
    Nous résidons sur la commune de Plaudren, au nord de Vannes, les enfants (j’en ai 3 de 12, 7, et 5) sont tous scolarisés à VANNES.
    Notre petit garçon n’a pas de problème relationnel en « surface », mais dans le fond il est un peu rejeté des groupes, parce qu’il n’arrive pas à jouer au foot ou aux billes ou aux jeux de cours de récré.
    Parfois il arrive à se faire un ami avec lequel il joue, puis le lendemain, l’autre s’en désintéresse.Côme en est conscient, il nous le cache, mais je sens une profonde tristesse.
    Depuis la visite chez le neuropsychologue, il a compris qu’il avait un « plus », alors que depuis tout petit il pense qu’il est « moins » bien que les autres. On essaie depuis de capitaliser dessus, sans pour autant le rendre trop sur de lui (là on en est loin!).
    Il n’a pas de problème de DYS, mais il n’a aucune confiance en lui du tout et a beaucoup de mal à se concentrer. Il est très fusionnel avec sa soeur, de 11 mois sa cadette et joue tout le temps avec elle à l’école. Le CE1 va être un vrai déchirement pour les deux. (ils ne seront plus dans la même cour).

    C’est fou ce décalage en très le plaisir et la fierté que l’on éprouve lorsque l’on vous remet un livret et qu’on y lit « efficience intellectuelle très supérieure à la moyenne des enfants de son âge », et… la détresse, qu l’on peut ressentir quand on s’aperçoit que le système scolaire ne capitalise pas du tout sur nos enfants.Ces petites têtes « bien faites », serait des hommes et femmes heureux et accomplis si on les écoutait et si admettait leur différence de fonctionnement. Bref, C’est l’ascenseur émotionnel, on est content d’avoir notre « petite tête bien faite », mais on ne sait pas trop comment l’aider.

    Côme est très sociable, il n’a pas peur d’aller vers les autres. Ce sont les autres qui n’aiment pas trop sa présence.
    Une rencontre dans l’été pourquoi pas, mais je ne sais pas trop comment m’y prendre, je n’ai jamais organiser de braindating!!!
    Continuons à échanger, le moment viendra surement naturellement.
    A t il des difficultés pour écrire? et la lecture?
    Il est en CE2 du coup si j’ai bien compris?
    Quel âge ont vos autres enfants?
    Charlotte

    Participant

    Bonjour Dameel,
    J’ai lu trop tard votre message, oui il est dommage que vous habitiez loin.
    Pour le problème de gestion des émotions (je connais assez bien le sujet avec Côme), c’est un vrai problème qui ne se limite pas au seul enfant, cela impacte toute la famille.
    Si l’intervenant ne souhaite pas s’en préoccuper, il faut en changer, comme dit Claire, il existe beaucoup de personnes compétentes et bienveillantes qui seront à même d’apporter des solutions à votre enfant. Il y a des neuropsychologues spécialisés pour enfants HPI, et des psychométriciens qui font des merveilles.
    Comment se passent l’acquisition de l’écriture et de la lecture? Et les devoirs?
    Charlotte

    Participant

    L’écriture c’est compliqué car mon loulou est un gaucher qui s’est contrarié tout seul en découvrant le sens de l’écriture (il était encore ambidextre à 3 ans et demi, du coup lorsqu’il a écrit la première fois sous mes yeux il a commencé avec sa main gauche et comme il se cachait ce qu’il avait écrit il a basculé sur sa main droite. Comme il n’était pas fixé je l’ai laisser tester et choisir.
    Depuis ce jour il n’a plus jamais tenu son crayon à gauche. pourtant à gauche il commençait à le tenir « bien » tandis qu’à droite il le tiens à pleine main.

    A l’escrime il est gaucher, ça a mis la puce à l’oreille à une des maîtres d’armes dont la nièce est gauchère contrariée. Je l’ai observé : boit avec sa main gauche, se brosse les dents à gauche, « vise » de l’oeil gauche, tiens le balai à l’envers par rapport à ce que je fais.

    Le paradoxe c’est que si on omet sa tenue du crayon (et l’écriture énorme et appuyée qui va avec) il n’a pas un vilaine écriture mais c’est fatiguant pour lui.

    ON a commencer un suivi en ergothérapie depuis début mai (bilanté en avril) qui confirme la gaucherie contrarié mais vu que 1- ça vient de lui et n’est pas décidé à utiliser sa main gauche et que 2- son écriture est plus qu’acceptable, son ergothérapeute le fait travailler pour perfectionner sa main droite.

    Les devoirs c’est mitigé, des jours où a va aller, d’autres plus compliqué. Il savait déchiffré depuis milieu de sa MS alors la lecture de CP bof bof pas motivé. Mais là ils ont commencé des histires ça lui plait déjà mieux.

    par contre il me ramène sans cesse des punitions copier 5fois… qui montre bien qu’il se fait ch*er en classe.

    Il a passé des tests avec la psy scolaire, et je vois la psy scolaire le 24. J’espère que suite à cela on pourra mettre des choses en place pour lui, là ça ne peut plus durer.

    Comme votre Côme j’ai en enfant sociable mais c’est les autres qui le rejettent. Loulou est un enfant qui est en gros décalage entre l’intellect et l’émotionnel. Faut que je file c’est la sortie des classes.

    Participant

    Bonjour Charlotte,
    En fait, j’ai 6 enfants de 17 ans, 15 ans 1/2, 13 ans 1/2, 11 ans, 8 ans et 4 ans 1/2. Ma grande de 15 ans a le même « souci » que Mayeul. Elle a été diagnostiquée THP l’an dernier suite à de nombreuses difficultés (avec, entre autre, un ICV de malade !) : phobie scolaire en 4ème et déscolarisation, angoisse terrible, stress ingérable (elle mettait des coups de poing dans les murs tant elle n’arrivait pas à gérer !). Elise a aussi un trouble du développement neurosensoriel, mais il est handicapant surtout pour le sens tactile, ce qui n’a pas arrangé sa phobie scolaire (impossibilité de gérer la proximité des autres : elle ne supportait même pas qu’on lui pose la main sur l’épaule pour lui dire bonjour !). Elle a travaillé avec une orthophoniste en remédiation sensorielle, ce qui lui a fait beaucoup de bien, puis elle a fait une thérapie à Vannes, avec la même neuropsy que Mayeul, et ça a été miraculeux ! Comme vous le dites, les problèmes de gestion des émotions impactent aussi la famille. Et quand ça va mieux, cela impacte la famille dans le bon sens ! Notre fille a quand-même un aménagement d’examen pour le bac. Elle passera les écrits dans une salle à effectifs réduits, et elle a un temps compensatoire. Elle a sauté la 3ème (sa déscolarisation lui a permis de travailler à la maison et de finir sa 4ème et faire sa 3ème en seulement 6 mois, en autonomie complète) et est donc en 1ère L cette année. Elle va mieux et cela a même eu un impact sur ses relations sociales, beaucoup plus fluides maintenant !
    En ce qui concerne Mayeul, il a en effet des difficultés d’écriture (on vient de faire un bilan avec une psychomotricienne à Auray : restitution le 24). L’écriture est très difficile, laborieuse et épuisante. Il lit bien, mais va trop vite et loupe des mots. Il a lu très tôt, puisqu’il n’a pas été en GS. Comme il ne va plus en classe, je lui fais rattraper ses leçons à la maison, mais c’est super compliqué car tout est en décalé par rapport à l’école, et la maîtresse ne me donne presque pas d’instructions. Du coup j’y vais au bon sens… Le problème, c’est que Mayeul voudrait passer très vite à la notion suivante quand il a compris quelque chose, et pourtant je reçois des dizaines de fiches (sur la même leçon) qu’il doit rendre. Sa maîtresse n’arrive pas à le comprendre, ce qui a sûrement contribué à son rejet de l’école. Elle applique le PAI à la lettre (ce qui est déjà bien !), mais sans aucune implication personnelle : pas de retour affectif, pas une parole encourageante… Elle lui a même dit une fois, devant moi, qu’il était ridicule : il faisait une crise d’angoisse pour essayer un coussin Dynair prescrit par le médecin scolaire. C’est vrai que ça paraît idiot comme ça, mais Mayeul a peur de la nouveauté et il était paniqué à l’idée qu’il aurait un coussin sur sa chaise que personne d’autre n’a. Après, quand il a vu que les enfants de sa classe voulaient tous l’essayer, il s’est détendu.
    Mayeul va à l’école le lundi matin, le mardi matin, le vendredi matin, parfois le jeudi après-midi, mais uniquement dans le bureau de la directrice, qui a décidé de le prendre sous son aile, puisque c’était impossible en classe. Elle est très bienveillante (c’était sa maîtresse en CE1) et pour le coup, il a tout le retour affectif dont il a besoin. Le jeudi et le vendredi, comme elle est en classe, il est avec la secrétaire qui appelle Mayeul « son petit collègue » et qui est très attentive à lui. En plus, il est au calme, avec assez peu de lumière, ce qui lui convient mieux. Sa maîtresse a refusé de dévisser le néon qui était au-dessus de sa tête et qui l’épuise visuellement.
    Sinon, mes autres enfants vont plutôt bien. D’après une professionnelle des enfants atypiques qui a voulu voir la fratrie, ils sont tous plutôt zébrés, mais n’ont pas forcément de problèmes. Par contre, c’est vrai qu’on voit petit à petit qu’ils sont très différents des enfants de leur âge, et qu’ils ont en général peu d’amis, ayant peu de sujets de conversation à partager. Notre aîné est un scientifique passionné par les maths et la physique. Il voulait prendre les deux spécialités en terminale S, mais c’est impossible ! Notre 3ème est un artiste, notre 4ème est un inventeur très ingénieux, et notre petite dernière, un mélange de tout ça !
    Bref, il y aurait encore des tas de choses à partager !
    Est-ce que votre Côme a des difficultés pour l’écriture et la lecture ? Est-ce qu’il a des centres d’intérêts particuliers ?
    Vous êtes-vous aussi posé la question pour vos autres enfants ?
    A très bientôt,
    Claire

    Participant

    Bonjour Damael,
    C’est étonnant ce que vous dites pour votre fils, concernant sa latéralité ! J’ai rencontré un peu la même chose avec ma fille aînée. Elle est toute latéralisée à gauche, sauf l’écriture. D’ailleurs, son écriture est laborieuse et pas très harmonieuse (et ne l’a jamais été).
    Je m’étais aussi posée la question a un moment si elle ne s’était pas contrariée en me voyant écrire (son père est gaucher, ainsi qu’un de nos enfants). Je me souviens que petite, elle prenait naturellement tout de sa main gauche, puis ça a changé avant son entrée à l’école. Depuis, on m’a dit qu’elle avait une latéralité croisée (pied directeur gauche, œil directeur gauche, mais main droite).
    Mais à 15 ans, je pense qu’on ne peut plus faire grand chose pour arranger son écriture…
    Bonne soirée,
    Claire

    Participant

    Claire si elle est gênée par son écriture, il est toujours possible, je pense, d’avoir recours à une rééducation.
    Après selon le problème c’est pas forcément le même spécialiste. Pour nous c’est ergothérapeute, car problème plus vaste que juste l’écriture (donc j’ai exclus la graphothérapeute) et comme c’est un problème plus « mécanique » que « psychomoteur » c’était l’ergo qui était le plus adapté. POur d’autre soucis d’écriture la psychomotricité sera plus adaptée. Pour une question de « fatigue d’écriture » et/ou de tracé la graphothérapeute peut être très efficace, même avec des ados. (le hic c’est que tout ça, y’a rien de rembourser et que c’est un budget). N’hésitez pas à aller voir le sous forum sur la précocité et l’écriture, vous verrez que nous ne sommes pas les seuls.

    Pour loulou, c’est pas une latéralité « croisée » car il utilise beaucoup sa main gauche : épée, brosse à dent, gobelet… manger c’est compliqué car il tient sa fourchette à droite mais empoigne ses aliments de la main gauche (et impossible de lui mettre la fourchette à gauche), si c’est un gâteau ou un sandwich c’est presque toujours à gauche, les ciseaux c’est variable mais privilégie sa main gauche (je lui ai pris des ciseaux de gauchers mais il peut les prendre avec sa main droite comme sa main gauche… comme les ciseaux de droitier. Les travaux d’aiguille (il en fait un peu) c’est main droite. En fait à 6 ans et demi sa latéralité est encore flottante, mais majoritairement à gauche.

    L’ergo a testé sa latéralité (et à l’issue du bilan a rejoint la longue liste de personnes évoquant la quasi-certitude d’une zébritude. Mais ma priorité est sa rééducation.) elle m’a dit « effectivement il est gaucher » elle a bien dit que c’était très atypique qu’il se soit contrarié seul (et je sais que la maîtresse de PS gauchère contrariée elle même n’a rien fait pour le contrarier que c’est bien venu de lui) « on ne va pas le faire mais je serai curieuse de voir à l’IRM ce qui se passe dans son cerveau au moment où il attrape son crayon »

    Et le plus épatant c’est que c’est pas lui qui a la plus vilaine écriture dans la classe. C’est gros, c’est appuyé mais c’est « beau » « c’est étonnant qu’en tenant son crayon comme un pieu il arrive à ce résultat. Et ses dessins… mazette les dessins qu’il fait !! Il est dans les 5-6 meilleurs dessinateurs de sa classe de CP (ils sont 29) et y’a un sacré décalage.

    Ce qui est marrant c’est que l’ainé de ma cousine (Classe de 4e) est zébré et gaucher sauf pour l’écriture (ce que j’ai appris l’année dernière alors que je me questionnait pour mon petit bout)

    Mon ainé est sans doute zébré aussi, mais assorti de troubles dys et psycho. du coup plus difficile à cerner.

    Participant

    Bonjour Claire,
    Oui Côme a des difficultés pour lire et écrire, parce qu’il manque de confiance en lui et pour lui, savoir écrire, c’est écrire comme nous vite et de façon fluide, et par la même, savoir lire, c’est pouvoir raconter une histoire avec le ton.
    Tout comme le vélo, il a mis un temps fou avant de monter sur un vélo, mais dès qu’il avait compris visuellement le principe, il est monté dessus sans roulettes et y est parvenu.

    Ses centres d’intérêts sont multiples, quel bonheur d’ailleurs d’avoir cette soif d’apprendre dès le matin et de poser la dernière question avant de fermer les yeux pour la nuit… C’est un régal pour nous.
    Il joue le paléontologue, ou l’archéologue en ce moment, il reproduit tous les dinosaures en lego et fait des fouilles dans sa chambres, et pour lui faire ranger sa chambre, je lui ai parler des acariens et lui en ai montré des photos, donc maintenant il joue à l’attaque des acariens. ( et sourit ses acariens avec du carton pour éviter qu’ils ne montent sur son lit, ça le dispense de ranger sa chambre.)
    Sinon, il adore les animaux et (malheureusement) adore aussi les expériences sur les animaux, mercredi une pauvre salamandre très belle en a fait les frais… « maman les salamandres ne savent pas nager… ».Nous habitons à la campagne et nous avons des chevaux, et chien et chats, donc il est très proche d’eux.
    Mais il regarde quand même des bêtises à la télé, il est comme absorbé, en mode pause.
    Mon ainé, Camille a 12 ans et il est en plein dans la crise d’ado… Un peu précoce du coup!! en refus de communication et commence à être en échec scolaire (alors qu’il ne travaillait pas mais maintenant une moyenne très correcte), je me pose des questions, et notre fille a 5 ans, Mahault, elle est très vive et très scolaire, et ça fait un bien fou de ne pas être convoqués un fois par trimestre. Si elle est aussi HP, le fait d’^être plus scolaire se voit moins, mais j’ai aussi un doute.
    Bref, on croyait bien faire, comme dit mon mari!
    Voila pour la présentation de mes petits chéris.
    J’ai une chance folle que Côme n’ait pas développer des troubles DYS, mais la situation n’est tout de même pas toujours simple.
    Quelles sont les activités des vôtres? Quels jeux à faire en famille? Avez vous des activités extra scolaires qui leur ont permis de s’épanouir un peu plus qu’à l’école?
    Côme fait de la guitare, et il aime bien.
    A vous lire
    Charlotte

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 21263 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés