Aller au contenu

Régression depuis le début de l’école

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Je m'inscris gratuitement

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Enfants Précoces Info Forums Forum principal Régression depuis le début de l’école

2 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 année et 3 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • Bonjour,

    Je vous explique mon souci. Tout d’abord, pour faciliter la compréhension, je précise que j’habite en Suisse et que l’école commence à 4ans. Donc mon fils qui a bientôt 5ans et en première année d’école.
    On a toujours su que T. Avait un truc de plus, je sais pas comment expliquer, mais déjà bébé, il était très expressif, il dormait quasiment jamais ! Il pleurait énormément. Il a marché à 11mois, à 1 année il disait déjà quelques mots, des phrases à 18mois et un langage presque parfait à 2ans.
    On a toujours été dérouté par sa mémoire et sa réflexion. Il a toujours été au niveau de son frère qui a 18mois de plus que lui. A 2ans il connaissait des pages de livres par cœur.
    On s’est toujours dit qu’à l’école ça serait facile pour lui. Avant de commencer l’école, il était intéressé par pleins de choses, il connaissait l’alphabet, il reconnaissait des mots et comptait jusqu’à 20. Dans ma tête, je me disais qu’on serait convoqué pour nous dire que notre fils s’ennuie et qu’il est en avance.
    On a eu l’entretien avec la maitresse le mois passé et en fait on n’a pas reconnu notre fils. Il ne montre absolument pas ses capacités à l’école, il comprend pas les consignes à de la peine à faire ce que demande les maîtresses.
    Et la j’essaie de faire des exercices avec lui à la maison et je remarque que non seulement il n’a pas évolué depuis son entrée à l’école mais au contraire, il a régressé. Je lui demande de mettre la table il me dit je sais pas compté, il me met 6 fourchettes au lieu de 4 tout ce que je lui demande il me dit « je sais pas », tout part au conflit !!!
    Moi qui le pensait hpi j’en suis à me demander s’il n’est pas en retard sur les autres enfants. Est-ce que quelqu’un a connu cette situation ? Es-tu que quelqu’un peut m’aiguiller ?


    @christine07

    Bonjour,
    Je pense que beaucoup de parents d’enfants précoces ont vécu ce que vous connaissez actuellement.
    Avez-vous fait testė votre enfant malgré son jeune âge ?
    Cette 1ère démarche vous permettra de prendre ensuite des décisions motivées.
    Je vais essayer de vous apporter mon éclairage en espérant que d’autres réponses de parents viendront le complėter.
    Pour cela, je reprends un extrait de vos phrases entre guillemets.
    « On s’est toujours dit qu’à l’école ça serait facile pour lui » :
    L’école n’est pas forcément facile pour un Précoce car, s’il mémorise rapidement ce qu’il apprend, il peut avoir des difficultés à suivre une méthode qui ne correspond pas à sa propre logique et son mode de cognition en cascade ;
    Il peut aussi se lasser lorsque le professeur répète l’apprentissage afin de s’assurer que tous les élèves en difficultés ont bien compris ;
    Il ne va pas forcément savoir expliquer ce qu’il a appris ni voir l’intėrêt de la reproductibilité de ces acquis ou encore adopter un raisonnement rationnel autour de cet apprentissage.
    Il serait intéressant de discuter avec lui de à quoi ça sert l’école pour donner du sens à ce qu’il vit.
    « Avant de commencer l’école, il était intéressé par pleins de choses… Il ne montre absolument pas ses capacités à l’école, il comprend pas les consignes à de la peine à faire ce que demande les maîtresses » :
    Au départ, votre enfant semblait être vivement intéressé par ce qu’on allait lui apprendre à l’école ;
    Sa déception est inversement proportionnelle à son enthousiasme initial.
    En conséquence, il se désintéresse à ce qu’on lui demande car ça n’a plus aucun sens pour lui.
    « Et la j’essaie de faire des exercices avec lui à la maison et je remarque que non seulement il n’a pas évolué depuis son entrée à l’école mais au contraire, il a régressé »
    Votre enfant fait de gros efforts tout au long de la journée :
    – Il essaie de canaliser son mental et son énergie ;
    – Il freine son appétit intellectuel, son intérêt pour la nouveauté et il met ses questionnements en sourdine ;
    – Il est contraint de s’ennuyer car il ne voit pas l’intérêt de ce qu’on lui apprends où il a déjà ces connaissances de façon quasi « intuitive ;
    – Pire, peut-être se sent-il inconsciemment transparent dans cette classe ou encore a-t-il des difficultés relationnelles ?
    Alors, c’est normal : le soir, il n’en peut plus. Divertissez-le pour le réénergiser en tenant compte de ce qui le passionne.
    Un saut de classe pourrait remédier à ce problème s’il n’y a pas un trop grand décalage avec son affect (ce qui est le lot de beaucoup de Prėcoces) car cette annėe de maternelle superflue pourrait le marquer négativement.
    « Je lui demande de mettre la table… il me dit « je sais pas », tout part au conflit… j’en suis à me demander s’il n’est pas en retard sur les autres enfants. Est-ce que quelqu’un a connu cette situation ? »
    Nous aussi, nous avons connu cela avec notre petit THPI.
    La provocation est courante chez ses enfants mais dans ce cas précis, n’est-elle pas là pour vous signifier son désintérêt pour ce qu’il connaît déjà et vous amener à l’intéresser à d’autres centres d’intérêt ?
    Cette régression me semble traduire l’expression d’un profond ennui.
    Bien cordialement.

    A l’entrée à l’école (juste avant ses 3 ans car fin d’année) j’ai vu des régressions chez mon plus jeune mais pas sur le plan scolaire, sur le plan du comportement. Des choses très bébé qu’il ne faisait plus depuis longtemps.

    Comme attraper les lunettes il a cassé celles de son frère quelques fois pendant une bonne année…
    Par niveau apprentissage il était très critique sur les autres. “maman tu te rends compte je comprend pas quand C. parle, c’est pas articulé”

    Mon grand en MS savait compter jsqu’au 69 mais sur le livret d’évalution il savait compte jusqu’à 6, notion (compter jusqu’à 15) Non acquise.
    En fait ils avait appris à dénombrer et à tracer les nombres jusqu’à 6 en classe alors il s’est dit que sa maîtresse demandait que jusquà 6 que c’était pas la peine de se fatiguer…

    Ou peut-être qu’une fois la maîtresse lui a dit qu’il allait trop loin que ça ne l’interessait pas…

    Il se peut qu’il se dise qu’il doit pas être plus en avance que les copains, qu’il a mal interpréter un “tu vas trop loin” de la maîtresse ou que la maîtresse le bride. Du coup il se bride aussi à la maison.

    Mais ne doutait pas de ses capacités, c’est évident il les a.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris