Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Questions au sujet du bilan Wisc V de mon fils (bientôt 7 ans)

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

7 réponses et 8 participants
Dernière mise à jour par Elodie2812 il y a il y a 1 semaine et 1 jour.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Pardon par avance pour mon très long message !!

    Mon fils aîné va bientôt avoir 7 ans (dans 2 mois). Il a une petite soeur de 4 ans 1/2 et un petit frère d’1 an.

    Depuis toujours, mais surtout depuis la naissance de sa petite soeur (il avait 2 ans 1/2), c’est, disons, assez voire très compliqué à la maison. Il est très très sensible, anxieux, très jaloux, souvent dans l’opposition et la confrontation (même si ça va beaucoup mieux). Par moments, il nous dit qu’il « veut mourir », qu’il veut « se cacher ». Beaucoup plus régulièrement, il dit qu’il est nul, qu’il n’y arrivera pas. Il développe aussi depuis un moment un « complexe » lié à sa taille (il n’est pas grand) et se montre très sensible aux éventuelles moqueries des autres enfants. Il manque globalement beaucoup de confiance en lui, même si on l’aide beaucoup pour que ça change. Quand il n’est pas envahi par la colère ou la jalousie, c’est un enfant extrêmement emphatique, et très sensible (il est capable de se mettre à pleurer simplement parce qu’il voit une personne pleurer au restaurant, par exemple). Ca va mieux aujourd’hui, mais pendant longtemps on ne pouvait pas inviter de monde à la maison, et on limitait nous aussi nos sorties parce que c’était absolument ingérable.

    Aujourd’hui, il porte encore des couches la nuit, et il en souffre (enfin, il alterne périodes d’indifférence et périodes de souffrance, d’autant plus que sa petite soeur n’a plus de couches, ni le jour ni la nuit, depuis ses 3 ans).

    A l’école, en revanche, pour l’instant : Rien à signaler. C’est un enfant globalement sage, qui cherche, je pense, à passer inaperçu (il déteste se mettre en avant, alors qu’à la maison, depuis toujours, il fait tout pour être au centre de l’attention, que ce soit en bougeant beaucoup, en parlant beaucoup, voire en criant, en tapant ou en taquinant sa soeur). Il a toujours été content d’aller à l’école, surtout depuis son entrée en CP (en MS et GS, il a eu une maîtresse peu bienveillante, et qui lui avait collé l’étiquette indélébile de « susceptible », notamment). En CP, il était décrit comme un très bon élève. Il a appris à lire très vite, en tout début de CP. Cette année, en CE1, nous manquons encore de recul, mais selon la maîtresse, ça se passe bien (notamment parce qu' »il fait ce qu’on lui demande », selon elle). Il a toutefois des difficultés en graphisme, et ce depuis toujours (il n’aime pas trop dessiner, colorier, écrire ; et aujourd’hui encore écrire lui demande beaucoup d’efforts). Il a peu d’amis, mais il en a quelques uns (même si ses deux grands amis ont déménagé coup sur coup, ce qui l’a beaucoup affecté, bien plus que je n’aurais pu l’imaginer).

    Toutes ces difficultés nous ont conduits à consulter une psychologue, qu’il voit depuis le mois de février. Sur les conseils de notre pédiatre, et de la psychologue, il a passé un bilan wisc V au mois de juillet (il avait donc 6 ans 1/2).

    Voici les résultats, indice par indice :
    _ Compréhension verbale (ICV) : 116
    _ Visuospatial (IVS) : 102 (un bilan orthoptique est préconisé)
    _ Raisonnement fluide (IRF) : 137
    _ Mémoire de travail (IMT) : 100
    _ Vitesse de traitement (IVT) : 114

    Selon le compte rendu de la psychologue,
    « (…) il est souriant tout au long du bilan (1h15). Il se montre très motivé et attentif. Il commente très facilement les items et sa méthode pour parvenir aux résultats. Sur certains subtests, (…) il a pu se décourager. Il est parfois pris dans une peur de l’échec qui l’amène à se bloquer. Il se peut se montrer impulsif et peut avoir tendance à se précipiter. De façon générale, il est sensible aux encouragements ».
    Et en conclusion :
    « Pour résumer, Le bilan psychométrique met en évidence un profil hétérogène, avec de très belles compétences dans les domaines de compréhension verbale et raisonnement logique. L’hétérogénéité du profil ne permet pas le calcul du QIT, ni le calcul de l’IAG. L’hypothèse de Haut Potentiel Intellectuelle ne peut pas être confirmée ni infirmée actuellement sur l’ensemble du bilan de façon globale ».

    Je précise que sur les conseils de la psychologue, il devait faire un bilan orthoptiste, et à la première consultation, la rééducation à faire était visiblement assez importante… Mais l’orthoptiste l’a revu hier : finalement en une semaine il semble que ca se soit déjà amélioré … (elle m’a dit que vu son « profil », il devait cogiter beaucoup, et que ca arrivait parfois, qu’un enfant prenne soudainement conscience de sa capacité à mieux utiliser ses yeux et son regard ; je l’ai d’ailleurs vu « s’entraîner » à plusieurs reprises à la maison), donc on aura peut etre moins de séances que prévu…). De mon côté, j’en ai déduit que ses difficultés d’ordre « visuel » n’avaient donc pu jouer qu’à la marge sur son bilan… donc pour moi pas de profil HP pour mon enfant, et donc des pistes à creuser ailleurs…

    Lors de son dernier RV, la psychologue me disait qu’il y avait bel et bien une piste nous conduisant vers un profil de haut potentiel (avec selon elle un bilan à refaire dans deux ans). Et selon notre pédiatre, la précocité ne fait pas de doute (elle le connait très bien, depuis qu’il est né).

    Néanmoins, je n’y connais pas grand chose, mais pour moi, aucune conclusion ne peut être tirée de ce bilan, et donc j’ai du mal d’y voir une source dans laquelle puiser de nouvelles pistes pour mieux comprendre mon enfant et pour l’aider (dois-je acheter plein de livres sur le sujet, me documenter ? Ou chercher ailleurs ? Peu importe pour moi qu’il soit « précoce » ou non, je veux juste mieux le comprendre, et, surtout, l’aider). Par ailleurs, en lisant pas mal de choses à droite et à gauche, de plus en plus je me dis que s’il avait eu un profil HP, quelqu’un l’aurait forcément décelé, à l’école notamment (? ou pas, je ne sais pas !). Or, aucun enseignant ne nous a dit quoique ce soit en ce sens…

    Bref, que pensez vous de mon analyse, suis-je à côté de la plaque ?

    Un immense merci par avance !


    Participant

    Bonjour, je ne peux pas vous éclairer mais j’imagine qu’il doit être frustrant de faire ce bilan et de ne finalement pas avoir plus de pistes… Je voulais simplement vous dire que mes 3 petits frères (18, 15 et 13 ans) ont été testés l’année dernière et sont pour les deux plus grands surdoués (142 et 143) et le plus petit à très haut potentiel (129) et pourtant jamais l’école n’a soulevé quoique ce soit ou émis une hypothèse dans ce sens… Ils ont tous les 3 des profils scolaires différents : le plus grand est peu travailleur, n’a pas vraiment de facilités mais obtient de bons résultats avec un peu de travail, il est assez bavard en classe donc ne passe pas inaperçu. Outre l’école, il est très sensible (il pleure très facilement, encore aujourd’hui si il y a un conflit il en arrive très facilement aux larmes) et la moindre remarque lui est très blessante. Il manque beaucoup de confiance en lui et se cache derrière une façade de garçon sûr de lui (voire un peu arrogant par moments…).
    Le second a beaucoup de facilités, est vu comme le bon élève et se donne beaucoup quand ça l’intéresse.
    Le troisième n’est pas « scolaire », quand il était en primaire je l’aidais pour ses devoirs et il faisait preuve de mauvaise volonté car ça ne l’intéressait pas, il est bien plus intéressé par tout ce qui est manuel et ne veut pas s’engager dans de longues études, il veut travailler au plus vite. Néanmoins il ne se fait pas particulièrement remarquer en classe.
    Tout ça pour vous dire que l’école ne les a pas « repérés » et pourtant ils étaient bien précoces… J’espère en tout cas vraiment que vous trouverez des pistes pour accompagner votre fils !
    Bonne journée 🙂


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui, comme le dit zzz, un enfant précoce n’est pas forcément un enfant scolaire et tous sont différents.
    Ce que le bilan vous apprend, outre le fait qu’il a des bons résultats, est surtout qu’il peut être, malgré de réelles capacités, freiné par sa grande sensibilité et des besoins d’encouragements plus importants que chez un autre enfant. C’est sur ce point précis que vous pouvez l’aider en le valorisant, en l’encourageant… J’ai aussi le même exemple avec mon deuxième qui est une vraie éponge émotionnelle et s’imprègne de trop de toutes les perturbations extérieures.
    A nous de leur apprendre à se détacher, à alléger leur quotidien autant que possible et à vivre avec cette faculté à comprendre les autres et leur environnement pour en faire un avantage.
    Je vous mets un lien vers les 6 profils, vous retrouverez peut être votre fils dans le celui de l’enfant discret :

    Les 6 profils d’enfants surdoués


    Regardez bien le tableau récapitulatif qui pourra vous éclairer.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Bonjour
    Je suis papa d’un garçon de 8 ans qui vient de passer le test wisc V et tests attentionnels à la demande d’une neuropédiatre conseillée par notre pédiatre car les colères, les pleures sans raisons apparantes, l’agitation permanente de notre fils rendent la vie familiale un peu compliquée et difficile à vivre parfois pour lui, son petit frère de 4 ans et nous les parents. Pour la vie scolaire, il se concentre tellement pour gesticuler le moins possible (à notre demande) qu’il rentre le soir complètement épuisé avec des maux de tête.
    Bref, la neuropédiatre nous a demandé de lui faire passer le fameux test wisc V et tests attentionnels avec une neuropsychologue. Après une séance d’1 heure 30 en famille, 4 séances d’au moins 1 heure chacunes pour le test wisc V et tests attentionnels, nous sommes dans l’attente du bilan final qui aura lieu le 5 novembre.
    Je ne vous cache pas que nous sommes inquiets des suites pour notre fils A. qui semble avoir « a.d.o.r.é » ces tests selon ses dires.
    Voici ce qu’il ressort des comptes-rendus de chaque séance:
    tests du langage : 133 percentil 99
    test du puzzle visuel :15
    test cube: 10
    memoire visuelle: 16
    memoire auditive: 8
    test memoire de travail: 112
    test visuo-spatial:114
    test résonnement fluide: 123
    vitesse de traitement: 92
    matrice: 12
    balance: 16 (conversion à 3 balances, la spy n’a apparemment jamais vu ça à 8ans)
    QI non significative à 117 car on serait beaucoup trop bas par rapport au potentiel car la mémoire de travail fait chuter la moyenne puisqu’ il aurait un trouble de l’attention
    ce qui peut expliquer ses troubles de colères et de gestion des émotitions.
    selon elle, « Il travaille en arborescence, il ne doute pas de ce qu’il fait », « c’est un enfant qui a un très haut niveau, il a un camion avec un moteur de mobilette à cause de l’attention ce qui peut expliquer ses frustrations »
    test animaux par groupe de 4 : 8 catégories de trouvées dans le temps donné.
    Test Compréhension de consignes: 28/33
    en fin de test le trouble de l’attention est avéré.
    lettre-chriffre : 13 percentil 84
    mémoire des chiffres: 8
    On attend donc avec impatience le rapport final. En attendant elle nous a demandé de prendre un rendez-vous pour faire un bilan orthoptiste. Ce rendez-vous à eu lieu et au final, pour l’orthoptiste notre fils n’a aucunement besoin de rééducation ou suivi orthoptiste.
    Nous sommes donc inquiets pour les suites, qu’allons nous pouvoir mettre en place pour aider notre petit bout à être mieux et plus serein et angoissés pour le résultat final, puisque la neuropsy nous indique que 117 n’est pas la réalité et que son potentiel est supérieur à ça. Nous sommes un peu désemparés (surtout que le petit frère de 4 ans, d’après la neuropsy, serait peut-être dans le même cas puisqu’elle a pu le voir à chaque rdv à l’oeuvre).
    Angoisse également vis à vis des autres personnes. Nous n’avons pas envie qu’il soit pris pour une « bête de foire » ou « bête curieuse ». Nous subissons déjà le regard des autres depuis si longtemps sur ses comportements (et ceux de son petit frère), on a l’impression de lire dans les yeux des autres adultes: « qui sont ses enfants mais élevés et capricieux !!! » etc… Alors que dans la réalité, ils ne peuvent même pas imaginer qu’il n’en est rien !!! Nous sommes bien loin de faire leurs caprices. Tous ces moments sont épuisants
    Nous nous reposons qu’à partir du moment où ils sont au lit … jusqu’au moment où ils posent leurs pieds au sol dès le levé…
    Je comprends vos questionnements et ce que vous pouvez vivre dans cette situation.
    Je m’aperçois que nous sommes beaucoup à nous poser les mêmes questions au fil de la lecture de différents forums à ce sujet.


    Participant

    Seul le psychologue qui a fait passer le test est en mesure de l’interpréter. Car si les chiffres apportent un côté « quantitatif » nécessaire, l’aspect quantitatif l’est tout autant ! Donc effectivement les chiffres ne disent pas tout. Un bilan orthoptique avec un résultat de 102 parait incompréhensible, mais encore une fois seul ce psychologue peut argumenter le pourquoi.
    Vu la réticence à l’écriture, au dessin, PEUT-ETRE a t-il un problème de motricité fine ? Si oui, c’est un bilan psychomoteur qu’il faudrait faire.


    Participant

    Mon fils de 7 ans a passé le wipsi 3 a 4 ans avec des résultats de 143 en qi verbal, 98 en qi performance et 112 en vitesse de traitement. Il a toujours eu des copains qui ont 1 an de plus. L’année dernière en cp, il s’ennuyait beaucoup et les instits ne faisait rien j’ai donc alerté la directrice qui en a parlé à la psy scolaire. Mon fils a fait les tests wisc iv à 6,5 ans et il en ressort compréhension verbal 152, raisonnement perceptif 109, mémoire travail 115, et vitesse traitement 103. Au vu des résultats très différents la psy dit qu’on ne peut pas évoquer une précocité mais qu’il faut lui laisser le temps d’équilibrer son fonctionnement cognitif.
    Mon fils s’ennuie un peu moins en CE1 mais vu ses difficultés en écriture, il est lent car veux bien faire, il a du mal à finir son travail dans les temps. De plus il discute, s’agite et taille sans cesse son crayon. Il me dit qu’il s’ennuie des fois mais que ça va. L’instit est au courant des capacités de Maxime et si besoin il adaptera le travail en maths. Il est en classe à horaires aménagés musique donc a 2 demi journée en moins de classe puisqu’il va au conservatoire, je pense que c’est ça qui fait qu’il s’ennuie moins.
    Je comprends vos interrogations, c’est difficile des enfants dissynchronique, mais pour moi du moment où plusieurs items sont supérieurs à 100 c’est que l’enfant est précoce mais vu les différences on ne peut pas envisager de saut de classe. Mon fils devait rentrer en CE1-CE2 mais comme il est en cham il l’ont mis en CE1. C’est en maternelle qu’il aurait dû sauter une classe, mais dans l’ancienne école, la directrice était contre les sauts de classe et il m’a même été reproché que mon fils sache lire l’heure à 5 ans et qu’il ne regarde aucun dessin animé. Courage et bonne continuation.


    Participant

    Bonjour, je me permets d’intervenir car votre histoire me fait penser à moi il y a quelques temps. ….
    je suis maman de 4 enfants. Les filles ,( des jumelles ) sont actuellement en terminale , petites,le problème du saut de classe s’est posée pour l’une d’elle (car elle lisait parfaitement bien avant l’entrée en cp) Je m’y suis fermement opposé à l’époque (de peur que sa soeur le vive mal).il était évident que E avait des capacités hors normes c’est pourquoi la musique (le violon)l’a aidé à s’épanouir. Elle a été en classe à horaires aménagées du ce2 à la 3ème. …et il est vrai que le conservatoire lui a permis de moins s’ennuier.
    Par contre, pour notre 4ème enfant . ….. qui a 8 ans maintenant. …. et qui est scolarisé en CM2 avec 2 ans d’avance. …le parcours est bien différent. Nous avons du accepter de le faire tester très tôt, à la demande de l’école. Il a un QI très élevé (probablement sa soeur aussi)et il est également au conservatoire où il étudie le piano (je ne le vois pas en cham car je préfère garder des activités pour le soir pour éviter l’ennui ).
    Donc, pour ma fille, les cham »ont été une alternative au saut de classe.
    Je ne sais pas si mon témoignage pourra apporter quelque chose.. …mais je l’espère.
    Ce qui compte par dessus tout,c’ est de faire au mieux, pour chaque enfant. (Qu’il soit zébré ou pas ).
    Bon courage.


    Participant

    quand j’ai parlé a la maitresse de mon dernier de 7 ans ( tres haut potentiel( plus de 140)) que j’allais fais les tests à la demande de l’orthophoniste, elle m’a dit sure d’elle: il n’est certainement pas précoce! alors que si.
    La maitresse de cette année n’a pas eté surprise, mais quand je lui ai dis que son frere ( qu’elle avait eu l’année d’avant) lui avait un qi encore plus elevé. elle ne me croyait pas, heureusement que j’avais les tests sous le nez.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Vous aussi, soutenez la cause des enfants précoces !