Précocité avant 3 ans

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 17739 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 mois et 1 semaine.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Mon petit garçon aura 3 ans dans un mois et depuis sa naissance je le trouve très éveillé et très réveillé également, il a toujours très peu dormi avec de grosses difficultés d’endormissement, sans compter que le moindre bruit le réveille.
    Il s’est très tôt intéressé aux chiffres, il a su compter jusqu’à 10 et reconnaître les chiffres écrits vers 2 ans environs. Maintenant il compte facilement jusqu’à 40 puis de 10 en 10 jusqu’à 100. Il connaît également toutes les lettres majuscules et un mot qui commence par chaque lettre.
    Il est actuellement en toute petite section de maternelle, en l’inscrivant nous pensions qu’il pourrait ainsi continuer à apprendre plein de choses, et puis sa nounou chez qui ça ce passait très bien attendait un bébé et devait s’arrêter.
    Il est donc le matin à l’école et l’après midi chez une nouvelle nounou. Mais ça ne se passe pas vraiment bien ni chez l’une ni chez l’autre! La maîtresse me dit qu’il ne cesse de courir,grimper ou crier, qu’il ne peut pas fixer son attention et qu’il rigole quand elle le gronde. De plus il peut avoir un comportement agressif avec ses camarades (doigts dans les yeux et morsures), ce matin la maîtresse l’a même envoyé chez la directrice, ce qui je pense n’a pas dû avoir beaucoup d’effet!
    Chez la nounou, c’est pire, il fait des caprices en permanence, et n’écoute absolument aucune consigne. La nounou a reproché à mon mari de ne pas être assez sévère et de tout lui passer, ce qui n’est vraiment pas le cas.
    À la maison, c’est un petit garçon tres affectueux plein de vie et de joie de vivre,C’est vrai qu’il n’arrête pas un instant,il veut toujours jouer,rire et n’en faire qu’à sa tête, il est très difficile de le faire obéir et pour le faire plier ou même le punir il est difficile de trouver quelque chose qui va le toucher, quand on le gronde il vous regarde droit dans les yeux avec un petit sourire et dit  » C’est rigolo » bref il nous pousse à bout !
    Pour le moment il était trop petit pour le faire tester et même actuellement je ne sais pas si cela serait judicieux et s’il vaut mieux que je m’adresse à un psychologue privé ou s’il est possible de le faire dans le milieux scolaire. Ma principale inquiétude est qu’il arrive à trouver sa place et à s’épanouir dans l’apprentissage de connaissances. J’aimerais pouvoir l’accompagner au mieux et qu’il soit reconnu à sa juste valeur et non pas stigmatiser comme un enfant difficile !
    Merci d’avoir lu mon message,j’espère avoir été claire ce n’est pas vraiment facile de résumer son enfant!! Merci également pour ce site qui nous donne pleins d’informations et qui nous aide à nous sentir moins seuls!
    Magray


    Participant

    Alors je reconnais mon 6 ans à son entrée à l’école en PS (loulou e fin d’année donc pas tout à fait 3 ans à la rentrée.
    A l’école il a « régressé » pas au niveau intellectuel, mais au niveau comportemental, des gestes qu’il n’avait plus fait depuis longtemps : doigts dans les oreilles les yeux des autres (comme votre enfant) arrachage de lunettes!!!!
    Sa maîtresse vers la mois de mars m’a dit : « il est en décalage entre ce qu’il sait et son âge réel il est perdu » elle l’a aiguillé vers le CAMSP, mais on n’a pas eu de chace sur le suivi, sa psychothérapeute a arrêté le suivi alors que tout n’est pas réglé. Au CAMSP il a souvent été question des tests « pas maintenant y’a pas urgence » « on le voit qu’il est intelligent » « oui peut-être » « finalement non on est débordé il nous manque une psychologue » « mais bon il est bien à 130… Ah parce qu’en plus il est de la fin de l’année » Je ne peux actuellement pas faire passer les tests, financièrement parlant c’est une grosse somme, qu’il va aussi falloir que je lui fasse faire une rééducation en écriture (qui ne sera pas prise en charge)
    J’ai juste la « chance » que son avance est visible et n’est pas remise en cause, les termes « intelligent » « intellectuel » « en avance » sont annoncés tous les ans par les maîtresses. La maîtresse de GS espérait que le CAMSP le teste « ça serait intéressant d’avoir un résultat chiffré car je pense bien qu’il y a de ça » Mais on est toujours au même stade. La psychologue en arrêt est revnue la psychothérapeute de mon 6 ans a soit disant mis le nom de mon petit dans la liste d’attente pour voir une psychologue, mais depuis octobre j’ai pas eu de nouvelle, je commence à croire qu’on est encore passé à la trappe.

    Sinon il y a un test pour les maternelles, vous n’êtes pas obligé d’attendre qu’il grandisse.


    Admin bbPress

    Bonjour Magray, et Damael,

    Oui, le problème avec ces enfants là, surtout si jeunes, est qu’ils ont de forts besoins d’apprentissage et lorsqu’ils se retrouvent, en maternelle, propulsés dans un environnement qu’ils ne comprennent plus et ne leur apporte pas grand chose (par rapport à leurs attentes toujours), ils réagissent comme ils peuvent : certains s’agitent, font des bêtises, d’autres se mettent complètement en retrait dans leur monde.
    Je pense que vous pouvez dans un premier temps tenter la discussion avec ma maîtresse, voire la directrice, pour expliquer ce qu’il sait faire (en disant il aime …), dire que vous pensez qu’il s’agite par dépit et voir si un glissement vers la petite section n’est pas possible. Cela vaut le coup d’essayer ne serait-ce que pour constater une amélioration du comportement (tout en relativisant les aspects apprentissage pour votre enfant et en mettant plus l’accent sur les activités manuelles, de jeux…).
    En principe un enseignant compréhensif devrait pouvoir réagir sans bilan, la bonne volonté seule (au moins faire un test) devrait être suffisante.
    Damael c’est pareil pour vous, plus ils vous font attendre plus votre fils risque de développer des comportements ou signes de désintérêt. Voyez pour qu’au moins des activités plus poussées ou des passages dans la classe supérieure lui soient proposés dans les domaines où il se sent à l’aise. Le but n’est pas de prouver quoi que ce soit mais de lui proposer des moments agréables, de défi, durant lesquels il se sente investi et confiant.


    Participant

    Bonjour Françoise étant donné qu’il va devoir probablement louper la classe quand on aura un place pour la rééducation de l’écriture (c’est un peu le désert en terme de paramédical ici) ça me paraît plus raisonnable qu’il reste dans une classe sans difficulté. Lui est pour l’instant réfractaire.
    La classe au dessus est trop chargées ils ont du mettre des CE1 dans la classe CE2.
    Je sais que la maîtresse fait des petites adaptations en fonction du niveau de chacun mais je pense que c’est pas assez pour lui. mais en même temps il avait besoin de son CP car il avait une lecture trèèèèès hachée : en son par son, là il a gagner une fluidité assez impressionnante.

    Pour le stimuler un peu, à sa demande,à noël il a eu un petit piano électrique (un vrai, pas un jouet) et on a commencé, il en fait au moins 5 fois par semaine, mais des session courte. Via des vidéos pour l’instant c’est juste pour voir s’il accroche et s’il persévère, avant de l’inscrire à un cours de musique éventuellement à la rentrée de septembre. Mais là les premières difficultés arrivent, le piano lui fait une petite résistance et que ce jeune homme trop impatient refuse d’écouter les consignes. Du coup il se braque « c’est trop dur, j’arrête » je lui explique que s’il arrête ça ne sert à rien de garder le piano qu’il ferait mieux de le revendre pour mettre les sous sur son compte.
    « D’accord je continue! » mais comme à ce moment là il est énervé, je le fais se calmer avant de reprendre son piano je lui explique que c’est normal de se tromper que c’est même une bonne chose que ça lui montre les choses difficiles sur lesquelles il faut prendre son temps. Bref ça lui apprend un peu la frustration d’un apprentissage qui résiste et aussi un peu le goût de l’effort.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  damael.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par  damael.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 17739 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris