Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Petite fille de 4 ans qui nous surprend souvent!

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

8 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par cindyb73 il y a il y a 4 mois et 3 semaines.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages

  • cindyb73
    Participant

    Bonjour,

    je suis la maman d’une petite fille qui vient tout juste d’avoir 4 ans et d’un petit garçon qui va avoir 2 ans. Nous nous interrogeons bcp sur notre fille depuis qu’elle est toute petite.

    Très tôt, elle fixait tout ce qui l’entourait d’un regard très profond. Elle n’a pas perdu ce regard. Elle a marché assez tard (16 mois) mais a parlé très tôt. Les premières phrases sont venues vers 18 mois et à 2 ans elle parlait normalement. Actuellement, elle a bcp de vocabulaire, fait des phrases complexes et nous reprend régulièrement quand on n’utilise pas le mot approprié. Elle s’intéresse à beaucoup de choses (en ce moment, c’est le corps humain (en détail) et les centrales hydroélectriques) et les séries de pourquoi sont régulières. Elle cherche à comprendre les choses. Dernièrement, elle m’a demandé un soir « pourquoi c’est plat par terre alors que la Terre est ronde ? »
    Elle semble avoir une mémoire phénoménale, se repère très bien dans l’espace. Elle est très logique dans ses raisonnements et semble être en permanence connectée à son environnement, comme si elle percevait tout ce qu’il se passe. les livres « où on apprend des choses » la passionnent (mais elle ne semble pas franchement motivée pour apprendre à lire).

    A côté de cela, elle a un comportement très bébé, principalement avec les personnes autres que la famille. Elle se met à parler « bébé » quand qqn lui parle… Elle a besoin de bcp d’attention. Elle est peu persévérante et refuse facilement de faire qqch (est-ce parce que ça ne l’intéresse pas ou parce qu’elle craint de ne pas y arriver ?). Elle va s’énerver très facilement si qqch lui résiste (mettre un habit ou attraper qqch)…

    Son entrée en petite section s’est relativement bien passée même si elle préfère de loin les we. Cependant, plusieurs retours de l’instit nous renforce dans notre questionnement. Lucie semble s’ennuyer parfois en classe et joue très peu avec les autres enfants. Elle recherche plutôt la compagnie des adultes (elle dit d’ailleurs que l’instit est sa copine). Il faut la motiver pour certaines activités. L’instit pense que Lucie ne voit pas l’intérêt de refaire certaines choses comprises ou qu’elle ne voit pas l’intérêt d’être en classe. Elle pense que Lucie a de grandes capacités mais qu’elle ne les montre pas. Je pense également qu’elle s’adapte au comportement des autres enfants de son âge. L’instit a remarqué qu’elle a une excellente mémoire et qu’elle comprend très rapidement les nouvelles choses.

    Elle est donc capable de mener de grands raisonnements, d’être très logique et perspicace dans ses réflexions (on a parfois l’impression de parler avec un adulte.. sentiment partagé par plusieurs personnes autour de nous) mais à côté de cela, elle a un comportement « bébé » qui déroute.

    Nous nous posons donc la question de lui faire passer des tests et de suivre au plus près l’évolution à l’école. J’espère que lors de l’année prochaine le déclin de motivation de ces dernières semaines ne va pas empirer.

    Si vous avez un avis à me donner, je suis preneuse car nous ne savons pas trop quoi penser!

    Merci!


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Votre fille semble avoir beaucoup de caractéristiques de l’enfant précoce, avec en même temps le besoin d’apprendre et découvrir, le besoin d’encouragements face à la nouveauté, une certaine forme d’ennui d’ou refus de faire…
    Sa maîtwresse du moment semble l’avoir bien cernée, il faudrait voir ce que l’école ou elle (aura t elle la même maîtresse à la rentrée ? ) peut lui proposer pour faire en sorte qu’elle ne s’ennuie pas et soit motivée par le travail proposé. Avez vous eu l’occasion d’échanger avec la maîtresse sur les aptitudes concrètes de votre fille, sur ce qui l’intéresse vraiment, pour les comparer à la demande scolaire ? Le fait de constatater un réel écart est un autre élément allant dans le sens de la précocité.
    De la même façon le comportement bébé que vous soulignez est une façon de s’adapter et de se conformer aux autres, et change radicalement en présence d’enfants plus âgés, peut être avez vous eu l’occasion de le constater?
    Je dirais que si l’année prochaine une adaptation qui fait du bien à votre fille peut être trouvée, le bilan peut attendre, et sinon si elle vous sembler décliner, dans ce cas il faudrait voir.


    cindyb73
    Participant

    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me donner ces indications!

    Lucie est déjà dans une classe à multiples niveaux (petite section à CP), il y a seulement 2 classes dans l’école où elle se trouve. Au cours d’une journée, il y a des phases de « regroupement » et des phases de travaux séparés. Après plusieurs petites remarques de sa part, elle semble profiter de ce qui est expliqué au plus grand mais selon l’instit, elle ne semble pas montrer bcp plus de motivation qd un travail de « grand » lui est proposé.
    (Mais je pense qu’il faudrait qu’on ait à ce sujet une discussion plus approfondie avec l’instit pour savoir réellement comment elle se comporte).

    Au bilan de mi-année, l’instit nous a seulement indiqué que Lucie comprenait très vite et qu’elle avait déjà acquis une majorité des compétences demandées même en fin de maternelle.

    Avec des enfants plus grands de l’école, elle se comporte presque tout le temps en bébé également…c’est vrai lorsque les relations sont « superficielles ». Mais lorsqu’elle a l’occasion de jouer à la maison avec des plus grands, elle est « normale »… tout dépend du contexte, du degré de connaissance de la personne, et de son humeur!

    Nous allons essayer d’en savoir un peu plus auprès de l’instit sur le comportement et l’implication de Lucie en classe…


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Cindy,

    Oui, l’environnement est très important pour permettre à l’enfant précoce qui y est sensible de s’épanouir à sa juste mesure. Par exemple ma fille du même âge que la vôtre, non scolarisée pour ces raisons, se ratatine littéralement en milieu non connu ou en compagnie de petits de son âge et en vient à devenir très très bébé et très nerveuse. Sa meilleure copine, avec qui elle est à l’aise, a trois 3 de plus.
    J’ai l’impression que votre fille y ressemble beaucoup et qu’elle a besoin de beaucoup plus.
    Pour l’école, si la maîtresse dit que les compétences de fin de maternelle sont déjà acquises il est alors difficile de lui proposer quelque chose de motivant et qui lui donne envie de faire. L’implication dépend beaucoup du plaisir que peut avoir votre fille à faire telle ou telle activité, c’est de l’ordre à cet âge du ressenti ce qui veut dire qu’ils ont du mal à se forcer à faire, ils réagissent finalement à une stimulation. Si elle n’est pas suffisante cela peut expliquer le manque d’entrain, le fait de na pas faire, se mettre en retrait ou encore l’agitation, la nervosité pour certains….
    Il se pourrait qu’une incursion vers le cp lui fasse du bien, la maîtresse serait-elle prête à tenter le coup, même ponctuellement ?


    cindyb73
    Participant

    Tout ce que vous dites me parle bien!

    Lors d’un échange avec la maîtresse, j’avais justement demandé si des activités plus difficiles semblaient la motiver et elle m’a indiqué qu’elle avait pris une fois un groupe de petits (dont ma fille) pour les faire travailler dans la salle des CP (mais je pense que le travail demandé était niveau maternelle et non CP – seul le lieu était modifié).Et cette fois-là, Lucie avait un peu fait le bazar (rigolades malgré plusieurs remarques de la maîtresse) mais à la maison elle m’a expliqué que les copains avaient fait des choses drôles (donc ce n’était pas de la provocation de sa part)… du coup, la maîtresse n’a pas été convaincue… mais je pense que l’expérience a été de toute manière ponctuelle.

    Le problème est que Lucie ne maîtrise pas tout ce qui est vraiment scolaire : connaissance de l’alphabet (c’est en cours d’acquisition, mais je me demande si elle ne nous cache pas des choses tout de même!), écriture. Les nombres semblent maîtrisés (elle dénombre jusqu’à 20 et quelques….). En fait, elle ne présente pas de « grande marque de précocité » d’un point de vue scolaire et ne montre pas beaucoup de motivation pour accéder à ces connaissances. Elles ne nous questionnent pas sur les lettres ou les mots qu’elle voit par exemple contrairement à ce que j’ai pu lire dans de nombreuses autres descriptions.

    En revanche, le repérage dans l’espace et le temps ainsi que la capacité à retransmettre une histoire ou une consigne par exemple sont bien maîtrisés… Elle se démarque donc principalement sur les connaissances générales, sur ces réflexions qui peuvent être très approfondies, sur son raisonnement logique, sur sa mémoire, sur sa soif d’apprendre. Plusieurs personnes de notre entourage nous en ont fait les remarques donc nous commençons à nous dire qu’il doit tt de même y avoir qqch et que ce n’est pas une simple « lubie » de notre part.
    Vos commentaires renforcent donc notre sentiment.

    Je crains tout de même de paraître « prétentieuse » ou « pédante » en allant voir directement l’instit pour réfléchir sur des activités adaptées… nous allons donc peut-être prendre rdv chez une psychologue (référence transmise par l’AFEP) pour une passation de tests. Ainsi, nous aurons plus d’éléments en main pour échanger avec l’instit (si précocité il y a bien entendu).

    J’ai parfois l’impression que la journée d’école idéale pour ma fille serait : lecture de livres (très nombreux si possible!), théâtre ou danse (elle souhaite fortement apprendre), observation de la nature et balades, discussions en tout genre, et surtout de la nouveauté!

    Durant l’hiver, lorsque nous sommes plus à l’intérieur et que le train-train quotidien prend le dessus, j’ai parfois l’impression de voir une petite fille triste, renfermée sur elle-même… peut-être est-ce de la fatigue mais je ne suis pas sûre… Est-ce le cas de votre fille ?
    Ce n’est pas toujours évident de voir son enfant ainsi.

    merci encore pour vos réflexions!


    cindyb73
    Participant

    Mais peut-être avons nous une petit fille logique, curieuse, pertinente sans qu’elle soit pour autant précoce….
    Peut-être….


    cindyb73
    Participant

    Je reviens donner quelques nouvelles puisque nous avons finalement pu rencontrer une psychologue qui a fait passer des tests à Lucie (WPPSI IV), suite à nos multiples questionnements et au sentiment que Lucie se bride.

    Nous n’avons pas encore reçu le détail écrit mais un entretien a suivi les tests et la psychologue nous a présenté l’ensemble des résultats. Il s’avère que Lucie ne rentre pas dans la définition des enfants HP (total à 114). Cependant, la psy a bien insisté sur le fait que ces tests ne sont pas très fiables à cet âge-là et qu’elle n’a pu faire que le strict minimum (4 subtests). Elle a également observé plusieurs comportements de Lucie qui incitent à la prudence quant au résultat. Elle nous conseille fortement de refaire un bilan d’ici 2 ou 3 ans.
    En revanche, elle a été très étonnée par le comportement de Lucie qui pour elle ne correspond pas au comportement d’une enfant de 4 ans (patience, aisance dans la communication,…). Au cours de l’entretien avec nous, nous avons pu lui apporter un certain nombre d’éléments (comportement, questionnements de Lucie,…) et elle semble avoir peu de doute sur la précocité de Lucie. De nombreux semblent aller dans le sens d’une précocité.

    Elle nous a donc conseillé d’en discuter avec l’instit, ce que nous avons fait. Et c’est là que les choses se compliquent… Etant dans une classe multi-niveaux (petite section à CP) elle pourrait profiter des temps communs avec les plus grands pour acquérir des notions plus complexes. Mais selon la maîtresse elle ne semble pas y porter beaucoup plus d’intérêt. De même, elle ne montre pas forcément de l’aisance dans l’accomplissement de certaines tâches (même des jeux de logique bien qu’on lui demande tout de même de faire des niveaux de difficulté plus élevés que les copains).
    A la maison, nous constatons un peu les mêmes choses. Sur certaines acquisitions (lettres, calcul, lecture de l’heure, puzzle) elle ne semble pas avoir de facilité particulière… comme on pourrait « l’attendre » d’un enfant HP…

    Du coup, nous nous posons les questions suivantes :
    – est-ce qu’il est possible qu’un enfant soit HP sans montrer de grande facilité pour les choses scolaires ?
    – est-ce qu’il arrive qu’un enfant détecté non précoce avec le WPPSI soit finalement précoce ?

    Nous craignons en fait une inhibition de la part de Lucie ou une adaptabilité très grande pour se fondre dans le moule…. nous ne voudrions pas passer à côté de sa vraie personnalité…

    Merci!


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonsoir Cindy,

    Effectivement le scolaire n’est forcément ce qui attire un enfant précoce. Ce qui vous aidera à mieux comprendre est le décalage qu’il peut y avoir entre la demande scolaire et ce qu’elle peut faire ou aimer faire par ailleurs (dans les jeux, dans ses centres d’intérêts, dans sa façon de comprendre le monde qui l’entouré…). Le langage aussi est souvent un élément déterminant, si elle attire l’attention dans sa façon de s’exprimer lorsqu elle est dans son cadre naturel, en balade, aux courses…
    Par ailleurs il y a aussi le cadre scolaire, comme je l’évoquais déjà, qui peut être « oppressant » pour elle à tel point que sa personnalité n’est pas la même qu’en dehors et ne peut s’exprimer vraiment. Pour mon deuxième ce fut le cas, complètement bloqué en ms, impossible de parler et d’échanger dans la cadre scolaire, et ceci s’est débloqué l’année suivante avec un saut de classe. Par contre il faut y faire attention quand même, ça reste un élément de personnalité important à ne pas négliger. Dans notre cas il reste un enfant très sensible avec de grands besoins d’être encouragé, rassuré…
    Profitez des vacances qui approchent pour essayer de faire le point sur ses demandes, centres d’intérêts, la mettre en contact avac d’autres enfants pour voir…
    Ce qui importe vraiment c’est que votre fille reste à l’aise dans son environnement, vous iavez quelques doutes donc il faudra rester attentive pour pouvoir agir si nécessaire.


    cindyb73
    Participant

    Merci beaucoup pour votre réponse!
    Nous allons suivre vos conseils et profiter des vacances.
    A la rentrée, l’instit nous a dit qu’elle pourra être de temps en temps avec les grandes sections pour voir comment elle s’y sent. Elle n’est pas contre un saut de classe mais Lucie doit montrer avt tt de l’intérêt pour des activités plus compliquées.

    Nous avons également discuté avec Lucie pour lui dire qu’on avait compris un peu plus comment elle fonctionne Et j’ai déjà l’impression de retrouver une petite fille moins « faussée ». L’instit va faire la même chose.

    Quoi qu’il en soit, nous sommes convaincus qu’il y a un réel décalage entre son comportement à certains moments et son âge. Et j’ai souvent eu des remarques à ce sujet d’autres personnes… même à plusieurs reprises de personnes inconnues en prenant le train sur des longs trajets.

    Nous allons laisser passer les vacances et suivrons tout ça de près à la rentrée…

    merci encore

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement les 9165 membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.