Perdue, auriez-vous des conseils ?

Accueil Enfants Précoces Info Forums Forum principal Perdue, auriez-vous des conseils ?

3 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Souki il y a il y a 4 ans et 4 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Souki
    Participant

    Bonjour/bonsoir,

    Premièrement je ne sais pas si ce qui va suivre peut être qualifié d’important, si ce n’est pas le cas, je vous prie de déplacer le sujet et de pardonner mon « arrogance ».

    Donc, je vais entrer dans le vif du sujet, je suis une jeune personne de 15 ans détectée à l’âge de 5 ans comme « surdouée » (138 de QI à « ce moment là »).

    J’ai eu un passé familial assez chargé, j’ai toujours eu de la peine à m’intégrer, n’ayant pas forcément les mêmes passions, goûts, intérêts que les autres gens de mon âge, ou tout simplement rangée dans la case « bizarre » par les autres.

    Je me sens vraiment en décalage et ce depuis longtemps, mais ce sentiment s’est accentué ces derniers mois, pourtant je suis très loin d’être « mature ».. J’ai eu un comportement très puéril il y a quelques mois, j’ai arrêté d’aller en cours, les premières semaines c’était à cause du « ras le bol ». Et puis j’ai développé une phobie scolaire et une légère agoraphobie. Impossible de sortir de chez moi, être en présence de gens inconnus me stressait énormément, rien que le fait de m’approcher du collège me donnait la nausée..

    J’ai donc été déscolarisée après 3 mois de laisser aller à la maison pour finir dans une école privée, avec des classes à plus petit effectif, ça va un peu mieux depuis que je suis là bas au niveau de la phobie scolaire. Cependant, l’autre jours une prof a lancé un débat sur les personnes surdouées,  les affirmant comme des personnes prétentieuses etc etc. J’ai un gros problème avec l’injustice et m’emballe facilement, j’ai trouvé horrible de stigmatiser devant un groupe d’adolescents une part de la population, j’ai vraiment du me retenir, j’étais au bord des larmes.

    Je sais qu’elle va relancer le sujet prochainement (celui-ci étant venu en nous distribuant des « tests de QI » que nous devront « corriger » dans peu de temps).

    Comment réagir ? Je n’arrive pas à trouver des mots qui ne la vexeraient pas, je ne veux pas être impolie mais juste lui faire comprendre qu’au final elle a « faux ». Je ne pense pas être quelqu’un de supérieur, qui sait tout. Mais je sais une chose, c’est que tous les surdoués ne sont pas prétentieux, l’image des personnes ayant un QI élevé est faussée par les médias..

    Je ne me sens plus du tout à ma place dans ce monde, je le trouve débile ( dépenser des milliers d’euros pour des télé réalités bidons alors que des gens meurent de faim et crèvent sous des ponts, par exemple). Pour faire plaisir à ma mère je suis allée chez plusieurs psys  sauf qu’au lieu de m’aider j’ai l’impression que ça aggrave mon cas.

    J’ai l’impression d’être seule, les psys ne me comprennent pas, mes amis non plus, ma mère je ne sais pas trop.. Je n’avais que peu d’amis et je suis en train de tous les perdre.

    Enfin, est-ce que vous auriez des conseils (des activités, de simples trucs pour « favoriser » l’intégration ; devrais-je faire semblant de ne pas être moi ?)

    J’ai des idées noires depuis quelques temps.. J’ai cherché des groupes de parole pour personnes surdouées, mais il n’y a rien près de chez moi.

    Le sentiment de décalage et d’être rejeté est pesant.. J’ai peur de faire une crise d’angoisse, de paniquer et de passer à l’acte.

    PS : j’avais oublié, j’ai été retestée dans le but de détecter une éventuelle hyperactivité , négatif, par contre dyspraxie visuo-spatiale , et un QI à 118, baissé par mon état anxio-dépressif (9/10) et la dyspraxie. C’est pour ça que j’ai dis « à ce moment là » au début de mon message.

    Encore désolée si ce message ne fait pas partie de la catégorie « urgence ».

    Bonne soirée/bonne journée

     


    beboo
    Participant

    Bonjour Souki,

    Je suis tombée par hasard sur ton message. Je suis juste une maman qui recherche des conseils mais ton message m’interpèle et je ne peux m’empêcher de te répondre même si je ne suis pas très calée dans le domaine. Je pense que ton message est bien à sa place et je ne trouve pas du tout arrogante. Tu as juste ta manière de voir les choses et tu es certainement plus mature que bien des personnes de ton âge !! Ne fait qui rien puisse te mettre en danger ! essaie d’appeler une amie, une tante ? 

    Il ne faut pas faire semblant de ne pas être toi comme tu dis… tu traverse une période difficile ne te juge pas si sévèrement.

    Voilà je ne sais que rajouter. Je pense que d’autres personnes de ce forum vont répondre à ton appel et certainement te donner de très bons conseils. 

    Courage, tu n’es pas seule.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonsoir Souki,

    Je suis bien d’accord avec vous sur votre constat de société, bien plus facile de s’occuper de choses futiles que de problèmes de fond.

    Par ailleurs je ne comprends pas bien la démarche de votre professeur, c’est assez antinomique, faire passer des tests de qi et en même temps critiquer les surdoués sans vraiment savoir de quoi il parle, la prétention vient de lui je pense.

    Cependant, pour relativiser tout ceci, il est vrai qu’à votre jeune âge il est plus difficile de vivre avec tout ça du fait de votre sensibilité et de votre capacité à percevoir les faits de façon plus lucide, alors qu’à l’adolescence la plupart des jeunes sont plus « légers » ou insouscients. Mais si aujourd’hui cela vous chagrine un peu, plus tard ce sera pour vous une force et une chance, et vous tomberez forcément sur des gens qui vous ressemblent car même si vous n’êtes pas nombreux, il y en a, et en général les bonnes rencontres se font « instinctivement ». Comme le dit Beboo, vous n’êtes pas seule.

    Pour les activités, si vous avez une passion, éventuellement vous lancer à fond dedans. Y a t-il des associations (afep, anpeip) dans votre région qui vous permettraient éventuellement de rencontrer d’autres personnes ?

    Sinon un bon exutoire serait d’écrire tout ce que vous ressentez dans un carnet, quitte à le montrer un jour à une personne de confiance (éventuellement un psy spécialisé de la précocité, j’insiste sur le spécialiste, ou un proche, le mieux étant bien sûr que votre maman puisse vous écouter, ou vous lire par hasard ?, car je crois que les chiens ne font pas des chats et elle est sans doute un peu comme vous).

    Je voudrais vraiment réussir à vous rassurer en vous disant que vous n’êtes ni seule, ni arrogante (on qualifie souvent à tort le fait d’entendre un avis fondé venant de la part de personnes jeunes ou censées être inexpérimentées !! , sans doute un peu bizarre comme d’autres, mais vaut-il mieux être un simple mouton ou être bizarre ? et très certainement une personne de grande valeur !

    Courage, une maman de plusieurs « énergumènes » tous très bizarres !  


    Souki
    Participant

    Bonjour, merci beaucoup de vos réponses,

    Je vais essayer de mettre vos conseils en pratique (écrire dans un carnet). Je le ferai lire à ma mère car malheureusement aucune association n’existe près de chez moi, (je vis actuellement en Suisse), les « associations » présentent dans les autres cantons se révèlent être pour les enfants jusqu’à environ 12 ans, je vais poursuivre mes recherches.

    Je vais par ailleurs essayer de me trouver une passion (j’ai un petit problème à ce niveau là, je suis obsédée par quelque chose et dès que j’ai l’impression d’avoir fait le tour de la chose, inconsciemment bien sûr je me lasse).

    Encore merci pour vos réponses !

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.