Parents perdus ! Marre du système !

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Ve il y a il y a 10 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à tous,
    Je vais essayer d’expliquer notre parcours avec notre fils de âgé de 10 ans en CM2 actuellement.

    Dès son plus jeune âge, dès l’apprentissage de la marche, notre fils s’est montré curieux de tout, on lui a rapidement collé l’étiquette du bougeon. La Petite section de maternelle, se passe très mal je suis obligé de le changer d’école, la maîtresse me convoquant tous les soirs et criant au scandale.

    2eme école : ses besoins sont mieux reconnus arrivée en MS l’enseignante me parle de précocité mais dit devant mon fils qui devrait aller dans une école spécialisée, qu’ici il n’a pas sa place. Ce qui provoque chez mon tout petit une colère énorme. Il passe un test avec la psychologue scolaire en début de GS qui écarte des troubles de comportement mais elle n’arrive à traiter le QI. Le test s’est déroulé pendant la récréation et notre fils ne souhaite qu’une chose sortir, la colère étant très présente chez lui, il doit décharger toutes ses émotions. On en reste là. Pas plus pas moins. A une chose près notre loulou ne comprend plus rien. Nous comprenons que le système scolaire n’est pas adapté. Les problème d’écriture commencent à apparaître, il casse ses stylos, fait des trous dans les pages à force de se corriger. Nous prenons rdv avec le CMP de notre région et là coup dur : 2 ans d’attente !!! On me répond que nous travaillons tous les 2 donc nous pouvons consulter en libéral. Ce que nous faisons, et nous allons le regretter.
    Nous nous oriontons vers le psy Bernard Perbet pour ne pas le nommer à St Étienne ! La pire chose que nous pouvions imposer à notre fils. Il pousse au travail, il faut limite travailler le test avant et dénigre l enfant le test n’est même pas reconnu par l’EN (ce que j’ai su après coup) notre fils à été évalué à QI 121. Nous sommes répartis sans rien comprendre une fois de plus.
    Et la colère ne cesse d’augmenter ! Je regarde mon loulou et lui promet d’arrêter avec ses tests et la précocité, on va te laisser tranquille maintenant.

    La vie fait que nous demenageons, nouvelle école. Nouveau défi pour lui une école où tous les garçons jouent au foot. 1er jour, il tombe dans les pommes ! Les 3 premiers mois sont terribles il est mis à l’écart, les crises sont quotidiennes à la maison, il s’enferme dans sa chambre poussant son lit contre sa porte, me reprochant le changement. Puis vient un jour où en rentrant, il me dit voilà je suis ami avec tout le monde, je joue au foot même si je n’aime pas ça et au fait j’ai invité tout la classe à mon anniversaire !! Mon petit caméléon est en action !! Mais le constat est sans appel en classe, il ne supporte pas le bruit des autres, ne supporte pas l’injustice et dans cette école de village il a de quoi faire ! Il prend tout à coeur, s’interpose, s’offusque contre les décisions des maîtresses qui sont injustes à son sens. Il s’ennuie, il déteste la répétition, on s’est lire pourquoi s’entraîner à lire et relire puis on s’est compter alors pourquoi faire et refaire. Il dit à une maîtresse qu’elle ne sait pas tenir sa classe et qu’il ne serait pas étonné qu’elle n’est pas réussi son concours ! Il s’énerve de plus en plus et décroche, ne suit plus rien, il est en refus de travail et regarde l’horloge pour être libéré. Les copains sont plus vraiment des copains, ils comprennent rien Maman et les filles elles sont tellement bêtes à faire des histoires ce sont des bébés ! Les mots sont quotidiens, provocation, ne respecte aucun adulte, tient tête et justifie sa position en se présentant comme victime d’injustice. L’école ne comprend rien mais je ne veux pas prendre mon environnement. Il est partagé, ne voudrait pas être différent.
    Cette année, il a débuté une psychothérapie pour gérer sa colère grâce au CMP qui 2 ans après ma bien recontacté ! Mais bizarrement cela empire son comportement en classe, la maîtresse me reparle de test de QI et d’un PAP mais je ne sais plus quoi penser. Mais crainte serait que notre fils ne soit pas vraiment précoce, si ses tests n’étaient pas concluant, je n’ose imaginer sa déception à nouveau. Il a toute l’attitude, il répond à tous les « critères » si j’ose dire lorsque nous lisons le profil Eip provocateur il semble que c’est la description de notre fils mais si nous nous trompons à nouveau…Je n’y crois plus vraiment à ce test. Et après quoi sa changera quoi, il fait son entrée au collègue l’année prochaine, les profs ne sont pas si sensibilisés. Je suis autant déçue que mon fils et me sent démuni face à tout ça. Voilà où nous en sommes !
    (J’ai été très longue, désolée)


    Participant

    Bonjour
    Nous vivons la même chose avec mon fils de 6 ans en CP de puis ses 2 ans et demi notes sommes confronté à des murs de plus en plus haut cette société n’est pas adapté. Ma colère grandit de jour en jour fasse à ce déni de l’éducation nationale.. Ne lâchez rien garder la tête haute et continuer à vous battre pour lui.. Mon fils est malheureux et en décharge émotionnelle continuelle.. Ici nous avons de la change les psychologue et médecin comprenne.. Mais c’est encore insuffisant vu que l’école ne suit en rien les conseil des psychologue qui le suivent.. Je sais ça n’a rien de facile de géré un enfant comme ça c’est très dur on le vit tout les jours.. Ça va allé ne vous inquiétez pas


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je fais vite car je suis pressée mais oui, si le pap vous est proposé, n’hésitez pas.
    Votre fils est mal à l’aise et il faut savoir pourquoi. La seule précaution est de trouver la personne compétente pour faire un bilan, qui vous dira de quoi il a besoin et s’il a accumulé des lacunes du fait de sa non prise en charge antérieure.
    Vous le faites pour lui et lui donnez une chance d’aller de l’avant, de mieux se comprendre et de se « reconcilier » avec lui même et les autres ensuite.
    Courage!


    Participant

    Bonjour, je pense comme Françoise que vous devriez effectuer un nouveau bilan. Par contre ce serait bien il me semble de faire un bilan chez un neuropsychologue, qui ne se contentera pas du test de QI mais qui élargira son investigation. A l’issue de ce bilan vous recevrez des conclusions détaillées pour vous, et des recommandations pédagogiques que vous pourrez utiliser pour le PAP. Mon fils et moi sommes passés par le WISC4 en CP et un bilan complet chez une neuropsychologue en CM2. Le second bilan à largement compléter le premier. Ça se passe en plusieurs scéances. Vu mon « état » les deux fois, j’avais opté pour faire les bilans en libéral pour que ça aille plus vite. En parallèle j’avais comme vous contacté le CMPP. Un an après Timothé a commencé l’art thérapie. Et encore un an après il a commencé la psychomotricité. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur du résultat du bilan. Qu’il soit ou non haut potentiel il a besoin qu’on s’occupe de ses particularités et qu’on le rassure. Le bilan chez le neuropsychologue comme nous l’avons vécu pourrait vous donner de bonnes pistes. Je vais conclure sur le collège. Nous avons eu la chance que l’entrée en 6eme de Tim cohinside avec l’ouverture dans notre département d’une classe d’intégration d’EIP en difficulté. Le processus de passe sur deux ans, 6ème 5ème, mais même si ça signifie pour Tim de partir le matin à 6h30 et de revenir à 19h et passer de long moments dans les transports, il a absolument tenu à rester dans le même collège pour la 4eme et la 3eme. Tout n’est pas gagné, mais on a bien avancés. Et c’est grâce aux multiples démarches. Ne vous découragez pas. Revoyez le médecin scolaire. Rejoignez une association de petits zèbres. Votre généraliste peut peut-être vous diriger vers des spécialistes en libéral.


    Participant

    Merci de prendre le temps de me répondre. Nous avons rdv avec le psy de Roman la semaine prochaine pour faire un point et à cette occasion nous allons fixer le rdv avec le pédopsychiatre. Je vais aborder avec elle le neuropsy car effectivement je pense qu’il est vraiment important que les particularités de notre fils soient identifiées. J’espère m’entourer des bons professionnels cette fois ci.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19798 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés