Aller au contenu

Loulou tourne mal ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 25188 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

6 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 2 années et 3 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour,

    Je fais une petite présentation rapide car j’ai déjà posté plusieurs fois et je ne voudrai pas trop me répéter…

    Donc je suis la maman de Loulou, petit garçon de 4,5 ans non testé (ce sera fait en novembre). Loulou vient de passer officieusement en GS car il faisait des crises monstrueuses à l’ecole (pleurait, ne voulait pas participer, se renfermait…) et montré de grandes capacités (calculs, lecture, repérage dans le temps, géographie).

    Aux dernières nouvelles cela va beaucoup mieux à l’ecole. MAIS !

    On peut dire que Loulou est difficile depuis 1 an maintenant. Il est dans la provocation et l’opposition, ne cède pas ou au prix d’une crise phénoménale (monte sur les meubles, tape, crie etc…). Cette opposition semble plutôt s’accentuer… Lorsqu’on l’oblige à faire quelque chose on sait d’avance qu’on est parti pour la crise (on se concentre sur l’essentiel : la propreté, le coucher, le repas). Depuis quelques temps j’ai pris le parti d’ignorer toutes ses manifestations de violences : je reste ferme mais calme, le puni dans sa chambre quelques minutes (à clés sinon il en sort à coup sûr). Il ne se calme qu’une fois épuisé et ne semble pas retenir la leçon à savoir : CE N’EST PAS LOULOU QUI DÉCIDE !

    Et puis maintenant il nous fait ce genre de crise quand on l’emmene Dans un endroit inhabituel :
    – je dois passer en coup de vent chez une amie, il hurle dans la voiture, se détache, je le laisse dans la voiture de peur qu’il coure sur la route il essaie d’ouvrir (Bref il est enragé !
    – ce matin impossible de le laisser au centre aéré. C’est mon conjoint qui l’a amené mais j’imagine très bien le tableau : hurle, essaie de s’enfuir etc… c’etait La 1ère fois qu’il devait y aller et je me dis que maintenant qu’on a cédé c’est foutu !

    Enfin tout est compliqué ! On marche sur des œufs en permanence. On essaie de lui donner un cadre et des règles de vie. On essaie de continuer à vivre notre vie, aller chez des amis, aller se promener, bref faire autre chose que rester à la maison (c’est la qu’il veut être). Si on l’ecoutait il faudrait le laisser tout seul à la maison ! C’est ce qu’il nous dit : c’est pas grave je reste tout seul !

    Enfin j’espere que la psychologue pourra nous donner quelques clés car je commence à avoir peur qu’il tourne mal…
    Et puis le papa ne veut pas se renseigner sur la précocité et pense que ce sont des caprices et que nous sommes capables de gérer cela tout seuls. Honnêtement je commence à en douter…

    Avez vous connu une période comme celle ci avec vos enfants ? Si oui comment vous en êtes vous sortis ?
    J’ai toujours un doute sur le versant asperger (il adore tout ce qui est chiffres) et me demande si son problème avec les nouveautés ne viendrait pas de là.
    Avez vous eu des difficultés de compréhension dans le couple ? Des visions différentes qui amènent des réactions opposées ?

    Par avance merci pour vos conseils si vous en avez !

    Particulier

    Loulou 6 ans est toujours en mode crise. (surtout quand c’est “allez on va à l’école” )
    On ne cède pas, mais mon astuce c’est de détourner l’attention du jeune-homme.
    1- il sait qu’on va aller à tel endroit
    2- crise
    3- détournement d’attention
    4- discussion de tout et de rien en préparant le jeune-homme.
    5- re protestation …

    Mais on ne cède pas.
    Plus tard quand il est vraiment calmer on rediscute sur la crise.

    On a aussi pris un punching ball pour qu’ils puissent extérioriser leurs colères. On n’a encore assez de recul pour savoir si c’est efficace, souvent loulou est assez réfractaire pour s’en servir mais une fois qu’il commence à taper dedans il se lâche.

    Là comme c’est les vacances moins de fatigue et pas d’école il est moins colérique. Mais comme vous je pense avoir un précoce provocateur. (la maître d’armes du mardi m’a dit ce soir à l’issue de son entrainement que malgré sa petite taille -il fait la même taille que certains MS- qu’il a du potentiel à l’escrime “et en plus y’en a la dedans il percute bien” il va à l’entrainement 1 semaine le mardi, 1 semaine le vendredi les 2 cours étant complémentaire mais 1 entrainement par semaine c’est largement suffisant pour mes garçons) donc depuis la rentrée il a fait que 5 ou 6 séances avec elle. (Cette femme sait comment prendre mes mômes c’est dingue que ce soit le grand ou le petit elle les as cernés, elle a fait beaucoup pour l’estime de lui du grand (même s’il reste beaucoup de boulot de ce point de vue)

    L’escrime est une discipline qui leur fait du bien, elle nécessite de se canaliser et elle a des valeurs qu’il faut respecter, notamment “je me maîtrise” qui ne fait pas de mal à loulou.

    Particulier

    Ah lala, comme je connais !
    Depuis ses 2 ans, mon grand (de maintenant 6 ans et demi) nous a fait des crises monumentales pour souvent pas grand chose, sans qu’on cède. Généralement, il y a une forte corrélation avec la fatigue ou le stress. Dans le couple, on a toujours été plutôt d’accord sur la manière de se comporter par contre. Ca arrive parfois que le papa soit excédé et considère que c’est un caprice mais quand on en discuter, je lui montre que ce n’est pas le cas. Des fois, moi aussi je suis découragée.

    Niveau solution, je n’ai pas trouvé de méthodes miracles malheureusement. C’est surtout le temps qui semble faire effet. Il grandit donc il arrive de mieux en mieux à se contrôler et réaliser ce qui se passe. A chaque fois, il se montre désolé, une fois calmer et il regrette toujours. On a acheté des tas de bouquins pour lui apprendre à contrôler ses émotions. Ca marche un peu. Faire du sport est une bonne solution aussi pour canaliser comme l’indique Damael. Je pense aussi que la méditation ou la relaxation sont de bons moyens.

    bon courage !!

    Particulier

    Merci les mamans pour vos conseils !
    Je retiens :
    – le putching ball.
    – les bouquins sur les émotions.

    Nous pratiquons aussi la diversion mais Loulou ne se laisse pas avoir très longtemps malheureusement… un truc qui je pense montre obstination : quand il s’endort sur un caprice le soir, et bien le matin en se levant il repart sur son caprice dans les 5 minutes (sans exagérer ! Je trouve ça dingue !).
    J’espere Que le temps et les conseils diminueront la fréquence et l’intensite Des ces crises comme ça semble être le cas pour vos enfants !

    DAMAEL,
    J’ai cru comprendre que votre Loulou avait une maladie chronique…
    Sans indiscrétion de quoi s’agit-t’il ?
    Mon Loulou a le syndrome de Marshall (fièvres récurrentes auto-inflammatoires). Ces fièvres se sont espacées comme prévu mais le spectre d’une MICI (Maladie Intestinale Chronique Infantile) plane toujours, d’autant qu’il y en a dans la famille.
    Pendant longtemps on a cru que ses poussées de ´´géni’´ venaient de son syndrome (comme si l’inflammation dopait son cerveau ?!)… J’ai aussi vu sur les forums consacrés à cette maladie que d’autres enfants avaient été diagnostiqués précoces…

    Voilà d’autres interrogations…

    Particulier

    C’est mon grand qui a une maladie chronique. Le petit va bien (du moins pour l’instant, mais pas à l’abri non plus, maladie très présente dans la famille, il s’agit du diabète de type 1 et qui est très instable par dessus le marché.)

    Le détournement fonctionne difficilement et encore parce que je suis encore plus têtue que lui et que je sais sur quoi partir (il veut devenir astronaute, je lui parle planète étoile etc c’est tout de suite plus intéressant que de me hurler dans les oreilles (mais il a aussi très bien compris que c’est une astuce, mais il se laisse plus ou moins faire)

    Une autre fois j’ai joué a “devine mon personnage” mais il ne voulait pas me poser de question alors j’ai donné des indices jusqu’à ce que ça trop tentant pour lui de me montrer qu’il connaissait la réponse en criant “MAIS JE SAAAIIIIISSSS, J’AI TROUVE C’EST TINTIN!!!!” J’ai fait un 2e tour de jeu comme ça en donnant moi-même les indices et il a donné la réponse sans crier 3e personnages “mais pourquoi tu me donnes les indices d’habitude je pose les questions?” et hop il a poser les questions. On a fait plusieurs tours de jeu comme ça et on est revenu sur la crise (c’était une trrrrrèèèèèès grosse crise qui aurait été dangereuse dans la voiture, j’ai prévenu loulou que s’il se calmait pas il était bon pour faire les 2km5 à pieds. Il a continué de hurler, j’ai dit à mon mari d’arrêter la voiture ça valait mieux. ça a permis à loulou de retrouver ses esprits et la marche ça n’a jamais tuer personne les loulous sont habitués à marcher depuis petits. J’avais juste une honte monstrueuse au début les gens qui nous regardaient (jugeaient?) parce qu’il hurlait à plein poumons.

    Par contre quand une journée est placé sous le signe de la crise (comme ce matin) on est bon pour la journée, chaque contrariété finira en crise (pas moins de 4 ce matin pour des broutilles) mais depuis ce matin j’ai aussi une nouvelle corde à mon arc : la lecture. Il a pris une BD de son frère et a commencé à lire, bon il n’a que 6 ans et quelques semaines il a lu 2 pages, mais ça l’a apaisé, moi je lui ai lu la suite. Bref la lecture l’a semble-t-il aidé à se recentrer, je me demande s’il n’a pas essayé de trouver tout seul un “détournement” pour se sortir de cette rage, comme dit Manue il grandit ça aide aussi à l’apaisement.

    Je valide aussi la méditation, j’ai eu des résultats positifs mais on n’arrive pas à s’astreindre à la faire tous les jours. pourtant il faut que ça soit quotidien pour que ça porte vraiment ses fruits.

    Loulou a aussi de la suite dans les idées par exemple quelques jours avant son anniversaire comme ça cache le matin avant de dire bonjours “il reste 6 jours et c’est mon anniversaire” le lendemain je le réveille, ses yeux embrouillés de sommeil, en s’étirant “il reste 5 jours avant mon anniversaire” toute la semaine. Il m’a fait pareil avant les vacances, mais vendredi matin “mais non c’est aujourd’hui les vacances pourquoi tu me réveilles?” “c’est ce soir après l’école mon chéri” “ahhhhhh nnnnnonnnnnnn pas l’école, j’aime pas l’école!!!!!! grrrrrrrrr” il hurle tellement à longueur de journée que je m’étonnes que les voisins n’ai pas contacté les services sociaux.

    Mais ces colères + ses compétences scolaires poussent la psychothérapeute qui le suivait au CAMSP a demander qu’il soit vu par une psychologue du CMPP-CAMSP pour un test, j’attends l’appel, y’a sans doute d’autres enfants a passer avant.
    Cette psychothérapeute m’a déjà dit en juin à se dernière séance “on bien est à 130” et quelques secondes plus tard “a parce qu’en plus il est de la fin de l’année”

    Bien qu’il ait “saccagé” certaines pages du fichier de lecture (y’a pas d’autres mots : gribouillées, des dessins qui n’ont rien à voir, exercice foiré car il n’a pas écouter les consignes), y’a des pages de “très bien” et y’a des jours où monsieur semble considérer qu’il peut se passer de correction car il n’a pas rendu son fichier…)
    Quand je lis à la 5e page du ficher “à revoir” sur les sons voyelles ça me fait rire, il le savait déjà en PS… Mais sa maîtresse a conscience que c’est pas du tout révélateur de ses connaissance mais de son envie. (faudrait vraiment qu’elle me l’occupe autrement si elle s’en rend compte)

    Particulier

    Donc nos maladies n’ont rien à voir (surtout si c’est votre grand qui est touché !). C’etait juste au cas où… bon courage en tout cas, ça fait ça de plus a gérer !

    Mais c’est vrai que nos loulous se ressemblent pas mal ! Quand vous dites que le trajet en voiture aurait été dangereux je comprend tout à fait !
    Personnellement je me fous royalement du regard des gens, et heureusement parce que certaines fois ils doivent vraiment se dire que la famille a un grain !

    C’est plus difficile avec les proches et la famille…
    Parfois je me dis qu’il faut leur expliquer un peu le fonctionnement de Loulou (enfin ce que j’en sais), parfois je me dis qu’il vaut mieux les laisser dire ou faire… Nos proches savent que Loulou est très en avance mais je pense qu’ils imaginent que ses crises viennent du fait qu’on le met sur un piédestal, qu’on le laisse tout faire : pour certains je pense que ça ne sert à rien d’essayer de leur expliquer le contraire.
    Par chance sa maîtresse de PS l’an dernier l’a bien cerné (c’est elle qui nous a alerté en premier), il a commencé à faire des crises à l’ecole en septembre et début octobre il est passé de MS en GS en une journée, sans questions ni chichis ! Je l’entend encore me dire l’annee dernière : « il est impressionnant ! Vous savez qu’il ne va pas tarder à lire ?! Pourtant sa grande sœur elle était normale… ».
    Enfin elle est super ! On peut vraiment lui faire confiance et je sais que ce n’est pas donné à tout le monde !

    Pour les dates Loulou est pas mal dans son genre aussi ! Il connaît la date du jour et se repère parfaitement dans le temps. Un exemple samedi dernier, nous sommes chez des amis et je lui remet ses chaussures… « Maman, on sera aussi chez X le 20 octobre 2019 ? ». Pfff… je lui ai expliqué qu’on ne savait pas encore mais cette question me fait comprendre à quel point Loulou a besoin que tout rentre dans une case…

    Enfin pour ce qui est du sport, nous l’avons inscrit au basket car il adore ça et qu’il s’en sort pas trop mal. Problème : nous avons fini par comprendre que Mr ne voulait pas être « inscrit » (je ne sais pas pourquoi ce mot lui pose probleme). Donc il y va mais on ne lui a pas dit qu’il était inscrit : du coup plus de problème ! Franchement il en faut de l’imagination pour s’occuper de Loulous pareils !

    Particulier

    Le grand est très différent, mais pour lui aussi je soupçonne une précocité mais avec un (des?) trouble dys (comme sa cousine précoce dys) Le grand a eu un très important retard de langage, a eu 2 ans d’orthophonie petit. (vu son retard initial il paraît que c’est peu) en CP sa maîtresse me louait son vocabulaire.
    La lecture reste difficile mais il a fait un sacré bon cet été en découvrant le plaisir de lire seul et un attrait pour certains livres.
    Il a des difficulté en motricité fine (faire ses lacets… j’ai abandonne l’idée et je ne lui achète plus que des scratch.

    Des centres d’intérêt atypique : l’écologie (depuis tout petit il se scandalisait devant un papier jeté hors des poubelles) les arbres, les champignons… il est en train de devenir végétarien.
    Depuis tout petit il connait pas mal de truc du code de la route et quand il avait 4 ans il relevait toutes les infractions qu’il voyait.

    A le jugement de la famille je connais…
    J’ai un beau frère spécialiste pour nous dire “réagissez maintenant vous allez souffrir à l’adolescence” parce nos garçons sont des bougeons et que oui ils sont bruyants. Mais c’est des enfants des enfants ça jouent. (mais bon il doit pas savoir il a élevé sa gamine avec 2 baby-sitter : tablette et télé qui officient en même temps… en plus un enfant unique est par définition moins bruyant qu’une fratrie)

    Pour les dates je me rappelle cette anecdote
    on faisait l’aniversaire du grand avec ses copains en juin. (loulou avait 2 ans et demi) je vais levé loulou de sa sieste pour le goûter dans le jardin, je l’installe sur sa chaise, il regarde autour de la table, regarde le jardin avec les ballons et nous sort :
    “moi je fera un anniversaire Mike le chevalier j’invitera les copains de l’école (il était tout juste inscrit pour la rentrée) je soufflera les bougie dans le jardin et je mangera mon gâteau. ”

    De juin jusqu’en octobre “mon anniversaire mike le chevalier” par ci “mon anniversaire mike le chevalier” par là… et le soir de ses 3 ans au coucher ” ouinnnnnn, on a pas fait mon anniversaire mike le chevalier” Il m’avait pourtant vu préparer des invitation, des décorations etc. et il avait donné les invitations le matin même. J’avais dû lui expliquer qu’on le ferait un autre jour. ça me paraissait tellement évident qu’on ne pouvait pas un anniversaire un jeudi en pleine période scolaire, mais c’était pas évident pour lui.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 25188 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés