il va passer les tests

Accueil Enfants Précoces Info Forums Forum principal il va passer les tests

8 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par doty il y a il y a 2 ans et 3 mois.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages

  • doty
    Participant

    Mon fils de 7 ans va passer les tests à la fin du mois pour confirmer ou non qu’il est à haut potentiel. La spy qui va les lui faire passer m’a demandé de ne pas lui en parler trop tôt car cela risque d’être une source de stress pour lui. C’est un enfant très stressé et super sensible. Je voulais juste un conseil pour savoir comment lui expliquer pourquoi nous lui faisons passer ces tests. Il n’a pas conscience d’être en avance pour son age même si cela parait évident. Pour lui, le problème, ce sont les autres. J’ai souhaité qu’il passe ces tests car la situation à la maison est de plus en plus compliquée. Tout est source de conflit. je vis avec un ado de 7 ans et j’ai aussi beaucoup de mal à gérer son besoin de se nourrir en permanence de savoir. Ses questions et son énergie m’épuisent. Je n’ai plus aucune patience avec lui. A l’extérieur, il devient de plus en plus agité, difficile à gérer et il me fait honte (coupe tout le temps la parole, reprend tout le monde, veut toujours avoir le dernier mot, ne tient pas en place etc…). A l’école, ce n’est pas facile non plus. La maîtresse connait un tout autre enfant qui a beaucoup de vocabulaire, s’intéresse à tout, est adorable. Elle ne s’imaginait pas l’envers du décor. Quand il rentre de l’école (CE1), il faut faire des divisions, jouer à des jeux de stratégie, creuser le terre pour comprendre la vie des fourmis, jouer au pendu mentalement, faire des origamis, faire des expériences et arriver à changer la couleur jaune de son shampoing en vert fluo (ce qu’il a fait !), inventer des choses pour faciliter la vie : une machine pour colorier plus vite, un détecteur de mensonges etc… bref, il n’arrête JAMAIS.

    dernièrement je suis un peu inquiète car sa dernière lubie et de mieux comprendre son corps. Il fait exprès de s’arracher la peau pour analyser le temps de cicatrisation, retire ensuite la croute, refait saigner, cherche même l’infection pour voir comment ça fait. Il est resté 4 semaines avec une écorchure sur le front. La plaie a enfin cicatrisé alors il s’est acharné sur son poignée et fait la même chose. La semaine dernière, il m’a dit : « ça sera bien si je me coupais la jambe, je verrais comment c’est les « noeuds »en parlant des muscles lorsqu’ils sont tendus. Je lui ai dit que j’allais lui montrer dans un livre.

    Je passe mon temps à expliquer puis râler, crier. je n’en peux plus. Il me tarde qu’il passe ces tests pour avoir un verdict clair et surtout savoir comment l’aider, nous aider.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui ce n’est pas toujours facile à expliquer et dépend de la sensibilité de l’enfant.
    Pour mes garçons j’avait dit « on fera des petits jeux avec une dame pour qu’elle voit comment tu réfléchis », mais la psychologue qui m’avait demandé ce qu’on lui a dit n’a pas apprécié l’expression « jeu » au départ car cela pouvait être pris pour de l’amusement, or mon fils a participé volontiers de cette façon car cela correspondait bien pour lui à son ressenti, et elle l’a reconnu ensuite.
    Je pense que si vous et votre fils avez du mal à vous « entendre », expliquez lui simplement et en toute franchise que vous allez voir une personne qui est là pour faire en sorte que vous vous compreniez mieux sans vous fâcher et que pour cela elle lui demandera de faire diverses activités et lui posera des questions pour comprendre son fonctionnement à lui, sans parler de test, mot qui inquiète.

    Ne vous inquiétez pas vous non plus, les tests, et surtout leur interprétation, sont une aide à la fois pour les enfants et pour les parents.
    Patience d’ici là !


    doty
    Participant

    Merci de votre réponse. C’est vrai que j’attends cette date depuis plusieurs mois car la situation à la maison se détériore de plus en plus. je vis avec un ado de 7 ans qui est très agressif, hausse le ton, ne respecte rien, claque les portes, lève les yeux au ciel quand je lui parle, me repousse. je compte beaucoup sur cette spy avec qui le courant est bien passé avec moi pour nous aider à nous comprendre. J’en attends peut être trop…


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Le pense que cette étape vous fera du bien, à vous de même qu’à votre fils. La plupart du temps les enfants sortent changés du bilan psy car ils se sentent enfin compris et pris en charge. Par ailleurs il aura en face de lui quelqu’un qui sera à même de recadrer les choses et de lui renvoyer une image dont il n’a pas forcément conscience, cela peut créer un choc salutaire.

    Courage en attendant,
    Françoise.


    doty
    Participant

    Bonsoir Françoise,
    Je suis partie seule avec mon fils samedi en Espagne voir le Musée Dali puis à Collioure. Nous avons passé une super journée mais au retour, dans la voiture, il s’est mis à sangloter, il n’arrivait plus à s’arrêter. Il m’a expliqué qu’il n’avait pas d’amis et qu’il ne le supportait plus. Il n’en pouvait plus d’être toujours tout seul et son rêve le plus cher est d’avoir un chien pour avoir un ami. Il m’a dit : « tu vois, Maman, mon ami c’est Personne ». Il était triste et en colère à la fois. J’ai fait l’imbécile au début en lui disant : « mais pourquoi tu dis cela ? quand je viens te chercher au centre aéré ou à la garderie, tu joues avec Loudao par exemple ». Il me répond : « jouer au tennis tout seul, c’est impossible alors je joues avec lui mais il ne m’intéresse pas, c’est ni un copain, ni un ami. J’ai Personne » puis « pourquoi tu crois que je vais à l’école avec des bonbons ? c’est pour avoir des amis ». Je lui ai répondu que je m’étais bien rendu compte qu’il n’avait pas d’amis mais que je croyais que cela lui était égal et qu’il n’en souffrait pas. Son visage s’est illuminé : « ha bon ? tu t’en étais rendu compte ? » comme s’il était libéré d’un poids, celui de faire comme si cela allait alors que ce n’est visiblement pas le cas. Facile de s’en rendre compte, il n’est jamais invité aux anniversaires ou à aller jouer chez les autres. Cette discussion m’a permise de lui parler de Julie, cette dame que nous allons voir samedi, celle qui aide les enfants comme lui à avoir des amis, moins s’ennuyer en classe et à apaiser les tensions à la maison. Celle qui aide aussi Matis, le frère d’un garçon qui est dans sa classe. Celle qui va lui faire faire des exercices pour comprendre comment il réfléchit pour pouvoir l’aider ensuite. Il était très content et m’a même dit que attendre une semaine encore, ça risque d’être long !
    Ce qui m’a fait de la peine aussi pour lui, c’est que je lui ai demandé : « et si tu pouvais avoir un ami dans ta classe, tu aimerais que ce soit qui ? », il m’a répondu : « personne », bon d’accord et dans toute l’école alors, la même réponse : « personne ». De plus, il revient de plus en plus à la maison avec des griffures, écorchures et quand je lui demande ce que c’est, il me répond que ce sont 2 CP qui lui font ça (mon fils est en CE1). Je lui demande pourquoi. Il me répond en haussant les épaules, qu’il n’en sait rien. Je lui demande s’il se défend, il me répond que non, que c’est pas grave et passe à autre chose. Il s’arrache aussi lui-même la peau sur le front et aux poignets. Cela m’inquiète. Je vais en parler samedi à Julie si j’en ai l’occasion.


    titouan200111
    Participant

    Bonjour,

    je suis aussi en attente avec mon fils de passage de test pour savoir.

    Je pressens depuis la petite section de maternelle l’avance de notre fils. beaucoup de colère contre moi exclusivement, à cette époque, jamais en présence de papa, m’ont fait réagir. l’année d’après rencontre au CMPP, amélioration des colères, et de notre relation, car maintenant à 7 ans (CP car début d’année), j’ai des calins et beaucoup de complicité avec lui.

    la psy du CMPP, lui a permis de travailler sur la relation avec les autres et en particulier avec ses pairs même si il y a encore du boulot cela va beaucoup mieux, il a maintenant un copain, et invité aux anniversaires d’une dizaines d’autres et ce sent enfin intégré à la classe et à l’école.

    la maitresse de cette année (CP/CE1) y ai pour beaucoup car elle lui donne du travail de ce1 pour l’occuper, il fait moins le clown en classe pour faire rire les copains, il fait de l’humour avec sa maitresse et il nous explique qu’enfin cette année cette maitresse l’aime et l’aprècie ce qui était loin d’être le cas avant.

    depuis qu’il sait lire en grande section, il nous pose moins de questions, car il va chercher les réponses à ses questions dans les livres.

    les maths, pour lui, c’est un jeu. il a du mal à faire ses devoirs, la répétition d’exercice ou l’apprentissage d’une récitation peuvent devenir calvers car il a l’impression de refaire toujours pareil alors qu’une ou deux lectures suffises à connaitre le poème par coeur.

    l’apprentissage des mots en français ne sait pas, par la copie 5 ou 10 des mots mais par la phase oral, il épele les mots et c’est rentré.

    par contre, les performances à l’école sont parfois très bonnes et parfois beaucoup moins, selon le moment, la matière et s’il lui trotte d’autres choses plus compliquées et intéressantes pour lui dans la tête.

    alors courage, les tests, je pense, peuvent donner une base au travail qui doit être fait derrière pour l’aider à apprendre et à se comporter avec les autres. et à nous aussi parents et entourages, pour s’adapter à ses particularités.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui, c’est dur de voir son enfant seul et incompris. J’ai bien connu aussi les goûters d’anniversaire désastreux… c’est assez éprouvant.
    Comme le mentionne Titouan, le fait de trouver un copain est important et lorsque la « rencontre » se fait, c’est assez magique. En fait nos enfants sont inconsciemment à la recherche de quelqu’un comme eux mais ne parviennent pas à définir ce qu’ils cherchent…ils se sentent juste en décalage par rapport aux autres sans comprendre pourquoi.
    Je vous conseille de prendre contact avec les associations pour enfants précoces de votre secteur (afep, anpeip + votre département), de participer à l’une ou l’autre sortie ou rencontre s’il y en a, cela fera le plus grand bien à votre fils, et sinon trouver une activité en foction de ses centres d’intérêts à laquelle il puisse éventuellement participer avec des enfants un peu plus agés.
    Courage donc en attendant le bilan, vous avez déjà fait un bout du chemin puisque votre fils commence à se sentir compris, vous aurez plus d’éclaircissements et sans doute un grand soulagement après.


    doty
    Participant

    Bonsoir, Nous avons eu aujourd’hui RDV avec la Psy. Pour cette première étape, elle nous a reçu mon fils et moi et nous avons discuté tous les 3 pendant 1h30. Il passera les tests dans 15 jours seul avec elle. le contact est bien passé. Il était content d’y aller. Dans ses réflexions, sa manière de penser, son comportement, elle a effectivement trouvé que cela était « typique » d’un HP, les tests vont donc le confirmer…ou pas. Elle lui a demandé de lui dessiner son plus beau bonhomme. Il lui a répondu qu’il ne savait pas dessiner. Elle l’a rassuré. J’ai ri quand il lui a brandi fièrement le portrait de … François Hollande avec bien entendu en légende « François Hollande, Président ». Elle : « pourquoi tu as dessiné notre président ? », lui : « j’ai trouvé que cela pouvait être intéressant ». On a parlé aussi « chiffon ». Je lui ai dit qu’il avait fait l’effort de mettre un pantalon aujourd’hui car il passerait son temps en jogging. Il déteste être étriqué dans ses habits, ne pas pouvoir écarter les jambes,la laine le gratte, les étiquettes le grattent, les vestes sont lourdes, les coutures le gênent, les chaussettes ça grattent. J’ai enfin compris grâce à elle que ce n’était pas des caprices mais que ce sont des enfants qui ont une véritable sensibilité à la peau. J’espère quand même que cela changera… Elle m’a aussi donné des pistes et ce soir pour la première fois depuis des mois, mon fils s’est endormi tout seul (un peu tard aussi)dans son lit. Pourvu que ca dure !!!!!


    doty
    Participant

    Depuis notre dernier RDV les choses ont beaucoup évoluées. Il dort enfin dans sa chambre (il se couche beaucoup plus tard à cause des ses angoisses mais dans son lit ! YEEEEES ! Il est redevenu le garçon gentil que je connais et est beaucoup moins agressif. Je le sens plus détendu.
    Il a passé les tests samedi. La spy m’a donné son ressenti à chaud. Elle ne voit pas de HP, me dit qu’il se positionne en surpuissance (ce qui peut expliquer qu’il souhaite arrêter l’école pour travailler. Il semblerait qu’il souhaite devenir vite un adulte pour échapper aux contraintes de son age qui l’embêtent), elle pense aussi qu’il est dyspraxique (il tient mal sa fourchette, a du mal à couper, ne sait pas faire de vélo, ses lacets, à du mal à s’habiller tout seul, ne sait pas reproduire la moitié d’une image manquante dans un quadrillage, a des difficultés en géométrie, est lent). Elle est perplexe car mon fils est pourtant bon à l’école (dernières éval du trimestre : 20 en grammaire, 17 en dictée, 19 en math, 16 en compréhension de lecture mais 8 en géométrie). Pour elle, le fait qu’il n’aime ni lire ni écrire montre qu’il a une difficulté. Comme elle trouve qu’il y a pourtant des signes de HP même si elles n’en a apparemment pas vu lors des tests (fait ses devoirs tout en regardant la TV et jouant à son Ipad, son raisonnement lors de notre précédent entretien), elle me dit qu’il faut qu’elle analyse tout cela car souvent une dyspraxie peut cacher un HP. Pour elle, il a aussi un trouble de l’attention car durant les tests, il décrochait avec les yeux dans le vague. Je n’ai jamais eu ce retour de sa maîtresse et je ne m’en suis pas aperçue non plus car il est capable de jouer des heures à un jeu qui l’intéresse (puissance 4, monopoly). Elle me dit aussi qu’il est complètement fermé aux autres et centré sur lui-même et que quand il se plaint de ne pas avoir d’amis, c’est lui qui ne va pas vers les autres et surement pas l’inverse. Sur ce point je ne la rejoins pas car pourquoi alors souffre t-il de ne pas avoir de copains ? C’est vrai que face à un groupe, il est plutôt en retrait mais quand je l’emmène quelque part, il trouve souvent un copain (toujours plus grand). Il va dans ces cas la vers les autres. Elle me dit aussi que c’est un enfant super angoissé (oui c’est évident). Bref, pour le moment et en attendant les résultats, je suis complétement perdue. HP ou pas, ce n’est pas un problème pour moi. Je souhaite juste ne plus vivre l’année prochaine et les autres avenir l’enfer de l’école.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.