Aller au contenu

HPI et/ou autre?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Je m'inscris gratuitement

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 4 mois et 4 semaines.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • Bonjour à tous.
    Aujourd’hui je voudrais vous demander vos avis sur mon enfant de 5 ans.
    Nous sommes une famille biculturel moi italienne Papa français, nous vivons en île de France.
    Mon fils depuis tout petit il a montré d’être “à l’avance” mais à l’époque pour nous c’était juste “normal” étant qu’il était nôtre premier et pas beaucoup d’enfants dans notre entourage pour faire des “comparaison”.

    Déjà à 6/7 mois il restait à écouter et regardait nous lire un livre pour enfants.
    Il a fait 4pattes à 7 mois et a marché à 10 mois et demi.
    À 12 mois à commencé à parler, malgré les deux langues il a vit développé le language, à 15 mois il reconnaît les lettres de l’alphabet , à 18 mois il avait un vocabulaire de 130 mots au moins il commençait à faire des phrases à 21 mois il récitait des comptines par cœur et on pouvait jouer à ranger les jouets sur la dalle avec la lettre laquelle le jouet commence (buzz sur la B, ourson sur la O etc).
    À 2 ans et 3 mois il pouvait faire des puzzles de 48 morceaux Seul sans aide et savait écrire son prénom. En plus il avait déjà une bonne maîtrise du dessin, il a très peu voir pas fait de bonhomme têtu mais il a rapidement articulé ses dessins, à l’âge de 2 ans et 8 mois il détaillait le père Noël avec son bonnet avec pompon la barbe la ceinture les bottes la hotte, et plus on avance plus il fait des dessins détaillé (le dessin du bonhomme chez la psychomotricienne a été classé comme 8,5 ans).

    Il est passionné de squelettes (humain ou dinosaures, il connaît les noms des principaux os du corps humain depuis au moins un an et demi), par la photographie et les montages vidéo, les robots et par les bricolages en général (il souhaite essayer des petits trucs avec électricité et on va lui offrir ça pour son anniversaire la semaine prochaine).

    J’ai sûrement oublié des détails mais je ne veux pas me éternisé.

    En cet cadre nous avons des grosses difficultés de gestion car il veut tout toujours tout suite, de que il est contrarié (par nous ou car il n’arrive pas à faire ce qu’il veut) c’est des colères de fou, lance d’objets sur nous violence physique envers son petit frère ou nous cris puissance 1000 compliqué de le calmer (souvent il dit “seulement si j’ai ce que je veux je pourrais me calmer”).
    Il s’énerve aussi quand quelque camarades avec qui on fait le retour de l’école court plus vite que lui (ce que c’est assez systématique).

    Nous ne savons plus comment se y prendre, on se questionne sur un Éventuel hpi et/ou d’autres choses (comportement oppositive provocateur, tdah, hypersensibilité émotive… Je sais pas).

    Est-ce que faire une diagnostique hpi pourrait nous emmener aussi à trouver des solutions pour l’aider à être plus apaisé ?

    Bonjour,

    Je suis loin d’être une experte sur le sujet, mais je me permets d’apporter ma modeste réponse tout de même.

    Votre description et votre ressenti pointe manifestement vers un profil HPI. Un test pourra vous le confirmer. Cela vous donnera également une idée sur son profil et sa manière de fonctionner. Mais cela ne vous donnera pas de solutions concrètes et applicables aux problèmes de gestions de la frustration que vous évoquez. Peut-être pourriez-vous organiser un suivi avec un/une psy, cela permettrait de pointer du doigt vos problématiques quotidiennes, les évoquer “a froid” et essayer de trouver des solutions pratiques pour améliorer le quotidien. Peut-être qu’avec une personne extérieure et un dialogue en dehors des moments de colère, vous arriverez à trouver ensemble des stratégies pour diffuser ces situations tendues.

    Sinon en vrac quelques idées : les bouteilles sensorielles de retour au calme, ou les peluches avale soucis peuvent aider.

    Merci pour votre réponse.
    Nous avons essayé une psy mais elle a proposé de prendre en charge nous les parents sans l’enfant et nous a suggéré de le enfermer dans une pièce seul quand il fait ses crises car “il fait du mal au clan famille”. J’ai du mal à suivre ce style de comportement.

    Bouteille sensorielle fait il veut pas.
    Nous avons aussi une boîte/monstre mange colère mais il veut pas dessiner sa colère.
    On a construit un “efface colère” sur le style d’un attrape rêve avec des billes coloriée mais il veut pas l’utiliser.
    J’ai proposé de taper un coussin, refus.
    J’ai plus beaucoup d’idées honnêtement

    Alors pour les crises mon plus jeune en faisait je savais pas quoi faire la psychologue me croyait pas “ah bon? il est si mignon….”

    pourtant les crises éaient quotidiennes, plusieurs par jour et surtout très longue

    Je me suis débrouillée toute seule.
    J’ai tout essayé le coussin de la colère, le tenir, le laisser se calmer seul (la pire option c’est encore plus long)

    Bcp de lecture avec lui sur le sujet les colères vaste sujet, la médiathèque a sans doute plusieurs titre sur la question.
    et tous les jours on faisait des exercices de relaxation, méditation

    Pendant la colère je procédait :
    1- détournement de l’attention, sur le moment on est dépourvu mais j’avais ma botte secrète “devine à qui je pense je te donne des indices” quand la réponse est trop évidente il ne résitait pas et disait la réponse. Je faisais ainsi 3-4 personnages
    2- quand il est redescendu de sa colère, “maintenant que tu es plus calme identifions l’émotion qui a débordé, c’est naturel d’avoir eu cette émotion, tu as le droit de l’exprimer bien sûr mais pas de cette façon.
    3- Je ne peux pas accepter la colère que tu as fait, alors maintenant reste un petit instant seul ici (quelques minutes 5 maxi en fonction de son age avec le chrono du four “il faut que tu sois calme que tu puisses l’entendre,
    4- pardon bisous câlin

    Petit à petit les crises on été moins intenses
    moins fréquente.

    Il a 9 ans et peut vite partir au 1/4 de tour mais il sait aussi retrouver son calme seul en respirant. et ce n’est plus quotidien, c’est un garçon adorable une boule de tendresse qui a toujours besoin d’énormément de calins.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement [user_count] les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris