C'est le dernier jour pour commander votre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel, ne tardez plus  !

Plaquette d'information, couverture provisoire

Dans quelques jours, nous allons expédier notre plaquette d'information sur l’élève à haut potentiel intellectuel à  8 000 établissements scolaires. La liste des destinataires sera close mardi 28 mai à 8 heures.

Jour
Heure
Minute
Seconde

Nous pouvons la faire parvenir à l’établissement ou à l'enseignant de votre choix. Nous pouvons aussi vous l'envoyer pour que vous puissiez la remettre en main propre au professeur de votre enfant si vous le souhaitez.

Ne perdez plus de temps, à la fin de cette semaine il sera trop tard pour profiter de cette occasion unique.

Help

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 18995 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Mots-clés : 

5 réponses et 6 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 semaine et 4 jours.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à tous et à toute,
    Je me présente je m’appelle Mélanie jai 32 ans et suis là maman dune petite Chloé de 6 ans qui est aujourd’hui en CP. Depuis l’âge de 3 ans environs elle a rencontré 3 psychologue pour des problèmes de comportement à la maison : violence physique et verbale , grosse émotivité . Lorsque Chloé est en colère elle passe de 1 à 100 en une fraction de seconde , il suffit que je ne comprenne pas sa question, que j’aille pas dans son sens, qu’elle soit en échec et que je tente de l’aider ou que tout simplement je lui dise non pour la protéger et c un ouragan qui se déclenche. Ensuite bien souvent elle vient s’excuser une fois calmer . Ceci est majoré lorsque une situation à venir la stress, l’inconnu, le manque de fatigue….
    Chloé a aussi des peurs paniques, les a araignées, restée seule (je l’amène encore aux wc et doit rester avec elle au bain, elle refuse de jouer à l’étage si je ny suis pas moi même et même si jy suis elle déménage ses jouets dans la pièce dans laquelle je me trouve).
    Bref je pourrai en parler des heures mais la vie à la maison est vraiment difficile et surtout je vois ma puce en grande souffrance.
    Les 3 psychologue rencontrés on suspecter une précocité chez Chloé et la dernière (très efficace) ma orienté vers la pedopsychiatre du cmpp… des mois d’attente et lundi enfin le rdv et la la descente aux enfers . Une personne froide et antipathique qui a cessé de me dire que le problème venait de moi qui avait pas su couper le cordon et de mon mari pas assez investi de par son travail. Je vous en passe et des meilleures , que je pourrai aller consulter 50 psy ça changerai rien que pour l’avenir de ma rien ça ne présager rien de bon, quelle ne savait si Ct encore récupérable.
    Je suis sortie de la au 4eme sous sol complètement sous le choc et meduser.
    Contrairement à se quelle pense je ne veux pas à toute fin que ma fille soit précoce je veux juste savoir ce quelle a pour être en souffrance de cette manière.
    Chloé serait également dyspraxique et éventuellement dyslexique avec peut être un trouble de l’attention (d’après cette fameuse pedopsy qui la vu une heure gigoter sur sa chaise Parce que très mal à l’aise ).
    Visiblement elle avait pas pris la peine de lire le courrier de la psychologue qui parler dune petite fille fine hypersensible et très intelligente.
    Tout ça pour dire que je suis totalement désemparé. Aujourd’hui je dois prendre rdv pour les test psychometrique mais ne sait pas vraiment vers qui me tourner en libérale.
    J’ai besoin de votre aide, vos expérience, vos conseils votre soutien
    Merci par avance


    Participant

    Bonjour,
    Je ne sais pas dans quelle région vous habitez, mais ce que je peux dire, c’est que tous les psychologues ne se valent pas !
    Il faut tomber sur un bon.
    Ainsi notre dernier avait vu 2 psychologues et des tas d’autres professionnels au cours de sa scolarité et nous avons fini par trouver (bien tard) un psychologue compétent qui a testé notre fils et nous a permis de comprendre quels étaient ses forces et ses faiblesses.
    Malheureusement il est sans doute trop tard pour remédier à certaines faiblesses, il ne faut donc rien lâcher quand ils sont jeunes et trouver un bon psychologue.
    Je ne sais pas si j’en ai le droit mais sur je peux citer sur la région toulousaine le groupement alexalie.


    Participant

    Bonjour Mélanie,
    Je compatis à ta détresse. Certains professionnels de l’enfance, ou de la psy, sont désemparants de maladresse et de jugements à l’emporte piece.
    Je ne sais pas s’ils se rendent compte de la portée de leurs mots sur une maman…Bref, tu vas te ressaisir, et continuer de chercher la personne qui vous aidera ta fille et toi. Je ne sais pas si tu es déjà sur ce chemin la ou pas, mais il est important d’apprendre aux enfants à reconnaitre et nommer leurs ressentis. Il existe bcp de livres sur les emotions maintenant, cela aidera surement Chloé. Et puis, enfants particuliers ou non, bien souvent les comportements “explosifs” sont une maniere aussi d’exprimer un mal-être ou une problematique familiale, parentale… Si toi aussi tu as des soucis personnels, des difficultés, il me parait important de le mettre en mots et de l’exprimer à ta fille. Voila, je te souhaite de vite retrouver ta détermination et de trouver la suite du chemin pour vous… 🙂


    Participant

    Bonjour,
    Je comprend tout à fait votre désarroi car nous avons vécu la même chose avec notre fils de 6 ans qui est actuellement au CP.
    Il a été diagnostiqué THP à 5 ans et a suivi des séances de psychomot pour apprendre à gérer ses émotions et ses peurs (noir, mort…)
    Il ne supporte pas le contact physique avec les autres et faire la bises est une souffrance pour lui.
    Il a beaucoup de frustration lorsqu’il n’arrive pas à faire ce qu’il a en tête, il est à fleur de peau, pleure et se renferme avant de revenir faire un câlin.
    Il bouge beaucoup et parle énormément même lorsqu’il est seul.
    Lorsque l’on est à table c’est un calvaire pour lui de ne pas se lever et rester assis.
    Lorsque j’ai lu que vous l’emmeniez encore aux toilettes cela m’a fait pensé à Deyan qui a encore beaucoup de mal à aller aux toilettes seul, qui a ne pas y aller de la journée à l’école.
    C’est très compliqué à gérer au quotidien, dès que l’on sort du cadre habituel, même un simple repas dans la famille ou chez des amis, nous sommes obligé de le briffer avant de partir afin de pouvoir le rassurer car l’inconnu lui fait peur et éviter les débordements.
    Ce qui me fait le plus mal c’est l’incompréhension et les regards des gens qui ne comprennent pas et qui font ressentir à Deyan qu’il est anormal ce qui n’est pas le cas il est juste différent des autres enfants de son âge.
    Si vous souhaiter en discuter autrement que par mail j’en serai ravie.


    Participant

    Bonjour
    Je suis la maman d’un petit garçon de 7 ans 1/2. Il est actuellement en CE1. Sa scolarité en maternelle a été un calvaire pour se terminer par un changement d’école brutalement au dernier trimestre de la grande section. Il a été diagnostiqué HP à 5 ans. Il a été suivi par divers psychologues depuis ses 2 ans. Ses résultats au test étaient homogènes donc on n ‘a pas poussé plus loin l’investigation. Cependant son intolérance à la frustration (un biscuit brisé à cause d’un paquet mal ouvert peut engendrer une crise terrible jusqu’à tout balancer à travers la pièce…), sa violence physique et verbale lors de ses colères, son opposition systématique à toute demande, m’ont conduit à pousser plus loin les investigations.
    En entrant au CP, avec l’aide précieuse de la maîtresse, mon fils a été finalement diagnostiqué TDAH également. Il est suivi à l’hôpital Debré par un psychiatre renommé et spécialisé dans le TDAH et suit une thérapie comportementale et cognitif par une psychologue spécialisée ainsi que des séances de musicothérapie dans un cabinet spécialisé pour les TDAH et les autistes.
    Mon fils est également médicamenté pour réduire son hyperactivité, son impulsivité et son trouble attentionnel. Depuis, à l’école, tout va bien, il est brillant et très agréable en classe (et dans la cour! enfin!) aux dires de la maîtresse de cette année. Même si elle me dit souvent que mon fils est très facilement et débordé par ses émotions mais sous traitement cela reste “gérable” comme elle me dit. il a la chance, depuis son entrée en élémentaire, d’être tombé sur des enseignantes vraiment bienveillantes, patientes et compréhensives.
    A la maison, cela reste difficile. Il n ‘est pas sous traitement les we ni pendant les vacances. C ‘est un petit garçon adorable, attachant, très éveillé et câlin mais il est très vite débordé par tout ce côté émotionnel qu’il gère très laborieusement. Les relations sociales (sans traitement) avec ses copains restent également compliquées…
    Bon courage à vous…


    Participant

    Oui bon ce pédospy au secours… il y a encore des psychologues et des pédopsy pour qui c’est “la faute de la mère” (merci Freud)

    La peur d’être seul mon loulou 6 ans et demi (CP, loulou de fin d’année) l’a et j’avais lu un truc très éclairant, chez les enfants cette peur serait la manifestation d’une peur de la mort. (pas un problème de cordon), et franchement j’y crois, il a développé cette peur suite au décès de mon papa quand il avait 4 ans et demi
    Mon mari refuse d’entendre que c’est pas un caprice, qu’il faut qu’il grandisse…
    Sauf qu’il est perclus d’angoisse, de peur etc.

    Il ronge (crayon/ vêtement/ draps…) Il a peur d’être seul sur un étage. S’il a besoin d’aller aux toilettes et que celles de l’étage où on est sont prises et qu’à l’autre étage il n’y a personne c’est panique à bord.

    Chez l’ergo, temps que j’étais dans le bureau pour le bilan quand il a fallu présenter loulou et répondre à quelques questions il a été très agité (il attendait, et disait “je m’ennuiiiiiiieeeeee”. L’ergo était inquiète, puis quand il a fait les exercices du bilan il a été super, concentré, réceptif etc. Elle m’a dit “il est précoce non ?” il semble que bons nombres de petits précoces ont des comportements proches de l’hyperactivité. Et loulou a justement ce comportement physiquement “instable” quand son cerveau n’est pas occupé. J’ai vu en classe quand il travaille c’est bon, il est occupé. Mais quand il attend les copains il gigote. Donc attention à ne pas partir trop vite sur une hyperactivité. Chez l’ergo pour le bilan il a enchainé les exercices pendant plus 1h30 sans s’agiter. Il était occupé. Mais en classe il se fait ch*er du coup il s’agite. Mais ça maîtresse voit bien que c’est l’attente qui génère cette instabilité corporelle.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 18995 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris