Aller au contenu

Enfant HP suspicion TDA-H – problèmes en milieu scolaire

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 23267 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

8 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 1 semaine et 2 jours.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • Bonjour

    Mon fils de 7 ans a été diagnostiqué précoce au mois de janvier. J’ai toujours su qu il avait ce profil mais tant qu il n avait pas l âge de passer les tests nous n avions que notre parole pour expliquer les raisons de son profil atypique aux enseignantes qu il a eu.
    Lors de son entrée en PS ca a été la catastrophe il était très avance et a montré des signes de provocation forts face à son institutrice qui n avait pas la méthode et la formation pour le gérer… allez expliquer à une institutrice que l on pense que son enfant de 3 ans est précoce … je ne dois pas être la seule à avoir subi ce regard qui dit “elle encense son enfant il est juste mal élevé” …. bref Leo a fini son année tant bien que mal. Il est passé en MS et au bout de 10 jours son institutrice, de concert avec la psychologue scolaire a proposé le passage en GS. Ce que j ai accepté.
    L année a elle aussi été compliquée. Rdv sur rdv, convocation sur convocation…
    Puis il est passé au CP et là ca a été la catastrophe. Refus de faire le travail avec provocation (jet de cahier, sortie de la classe, agitation permanente). Nous avons appris avec effroi que son institutrice l avait giflé peu de temps avant le début de l année (je vous passe les détails de ce qu’on nous avons entrepris derrière car ca n est pas le sujet) ce qui a dû très probablement exacerber son rejet de l ecole et du système scolaire en général. Il a été renvoyé de la cantine et exclu du centre de loisirs ….
    Nous avons changé leo d école, avec réunion préalable avec la directrice de cette nouvelle école pour expliquer le profil de leo. Bien que son institutrice de CE1 a vraiment fait beaucoup pour lui en le prenant vraiment en considération en en s adaptant au mieux à ses besoins ca a encore été compliqué. Il a repris le 22 juin et c est à nouveau la cata, désintéressement total, provocation, agitation etc … il a pourtant un très bon niveau scolaire.
    Je ne sais plus quelle attitude adopter pour qu il arrive à se canaliser à l école et qu il respecte les règles de vie en collectivité et les humains qui l entoure… à la maison au quotidien je n ai pas ce genre de pb…. faut-il que je le change encore d ecole au profit d un établissement “spécialisé” ou dois je m accrocher en réunissant une équipe éducative en début d annee prochaine pour mettre un accompagnement spécialisé en place ? Quelle réaction dois je avoir avec lui? Car même si parfois il dépasse les bornes je sais aussi qu il subit sa précocité et en même temps je ne peux pas tout excuser ….
    Desolee pour ce roman mais je me sens bien seule face à ce combat scolaire et relationnel et j’ai peur de ne pas réussir à trouver les bonnes clefs pour l aider.
    Alors si quelqu un à quelques conseils à me prodiguer je suis preneuse 😊
    Merci par avance !

    AdminPremium

    Bonjour Alexia,

    Il y a plusieurs choses à prendre en compte pour aider votre fils :
    – son passé scolaire “mouvementé” peut en effet avoir laissé des traces, négatives, et votre fils aura besoin de se retrouver avec une personne en qui il a confiance pour avancer positivement (un plan d’accompagnement pourrait aller dans ce sens).
    – ses tests sont-ils homogènes, hétérogènes ? selon le cas ils doivent être expliqués en termes de besoin de l’enfant. Des tests hétérogènes peuvent suggérer des difficultés de type dys, tda… et il faudrait creuser la question. En cas d’homogénéité par contre vous vous trouvez face à des enfants qui devraient bien fonctionner vu leur niveau de compréhension à condition d’être assez sollicités, la répétition etc les ennuie et par ailleurs il faut prendre garde chez les jeunes enfants qui accélèrent en maternelle-cp à bien faire la différence entre les acquis oraux et de compréhension qui sont sont facilités, à distinguer de tout ce qui tourne autour des capacités motrices qui risque d’être plus problématique en cas d’avance vu qu’ils n’ont que le physique de leur âge.
    Il faudrait réussir à comprendre ce qui le bloque et pouvoir expliquer précisément à l’équipe enseignante son profil particulier pour mettre quelque chose en place.
    J’avais expliqué en son temps à la maitresse de cp de mon fils qui avit sauté la grande section qu’il n’avait ps de soucis d’apprentissages, par contre toute la partie gestion de ses affaires, activités physiques etc…nécessitait une attention et un accompagnement particuliers. Je crois qu’il faut pouvoir ouvrir la discussion dans le détail pour votre enfant et sur le même principe, lui expliquer à lui sur quel points il peut faire des efforts et sur lesquels il peut demander de l’aide.
    – avez-vous eu des conseils suite au bilan, ont-ils été pris en compte ?

    Particulier

    Chère Alexia,
    Je vais tenter de vous apporter quelques clefs, fruits de mon expérience qui relèvent plus d’un ensemble de mesures qui se cumulent, se répètent et s’adaptent (néanmoins, je ne suis pas spécialiste de la précocité même si ma formation initiale d’éducatrice m’anime toujours).
    Vous n’êtes pas seule dans ce combat du quotidien où il y a beaucoup d’incompréhension, notamment du corps enseignant et parfois son cortège de psy, référents précocité et autres qui sont loin d’imaginer nos préoccupations de tous les jours (pardon à ceux qui ont une connaissance pointue en ce domaine : il y a tout et son contraire dans tous les métiers) et la charge de travail associée à cette précocité qui est quand même et avant-tout, une chance même si, quand on a le nez dedans, on a tendance à l’oublier.
    – Surtout : ne vous découragez pas. Il y a une évolution positive au fil du temps, ce qui suppose un investissement éducatif considérable et parfois une extrême lassitude.
    – Vous avez raison de dire que votre enfant subit lui-aussi sa précocité : ça n’est pas facile d’avoir un cerveau qui bouillonne et un affect en-deçà de son âge qui empêche d’analyser correctement ce qui se passe pour faire face à une situation donnée (voir le schéma de la psy Anne-Laure Fontannaz, édité par Repairage).
    Son vécu est déjà lourd pour un petit enfant. Son rejet de l’école d’autant plus compréhensible.
    – Pour cela, votre enfant a besoin de comprendre ce qui se passe en lui avec des mots simples :
    o Son cerveau va plus vite que les autres alors que la maîtresse a besoin de répéter pour les autres élèves ; comme il n’a pas de difficultés de compréhension liée aux apprentissages, la maîtresse estime qu’elle doit se consacrer à ceux qui ont des problèmes (ce qui est une aberration de laisser un enfant en chemin !). Convenez avec lui que ce n’est pas très juste, il y a des solutions, ça peut prendre du temps, mais vous vous y employez ; délestez-le de cette charge mentale : c’est un problème de grands, vous vous en chargez, il peut vous faire confiance.
    o Son cerveau est très gourmand d’informations alors que les autres se contentent de ce qu’on leur donne comme informations, les oubliant parfois contrairement à lui.
    o Son cerveau manque de repos mais rassurez-le, vous allez l’aider en ce sens, car c’est fatigant pour tout le monde et il existe des solutions.
    o Proposez-lui de la détente : nourrissez-le de sorties plurielles, d’activités en tous genres non coûteuses (bilbliothèque/ludothèque/musicothèque/expositions/les programmes culturels des élèves du conservatoire/expositions culturelles locales/arborétum/visites de châteaux), etc.
    o Participez à des colloques pour rencontrer d’autres enfants précoces.
    o Pensez à la méditation régulière (Lubtsynski, Petit Bambou, Papa Positive, etc), yoga et hypnose régulière pour enfant ; en cas de crise ou perte de confiance : EFT
    o Son cerveau va si vite qu’il ne laisse pas le temps aux autres parties du cerveau d’analyser la situation, de gérer ses émotions ou les attitudes à avoir
    o Entendez-vous avec lui sur de petites stratégies à mettre en place qui, mine de rien, vont l’aider : parlez beaucoup, faites-lui identifier et nommer ses ressentis en le questionnant lors d’un problème rencontré pour aborder la résolution du problème).
    – Valorisez le moindre petit effort ou comportement adéquat : quand améliore la durée de ses devoirs du soir, quand il exprime un ressenti, quand il met le couvert, quand il range son bureau, quand il arrive à s’habiller, quand il prévoit avec vous d’organiser un goûter d’anniversaire, quand il parle de l’expo qu’il a vu, quand vous l’avez trouvé courageux d’aller chez le docteur, etc.
    – Confiez-lui des tâches et félicitez-le sans vergogne quand il les accomplit.
    – Empêchez-le de se victimiser : ce n’est pas en mettant la faute sur les autres ou en cherchant à être malheureux que la situation va s’améliorer et à la place responsabilisez set valorisez ses actions positives ; faites-lui entendre qu’un acte négatif induit en face une réaction négative.
    – Redite-lui que c’est une richesse d’être précoce même si pour l’instant il y a des réglages à faire.
    – Ne laissez plus passer de gifle sous silence. Actez-la officiellement d’un courrier à l’Inspection, au Rectorat et à l’enseignant.
    – Encore une fois, expliquez à votre enfant : l’adulte a eu tort car il a réagit sous l’impulsion alors qu’il a le devoir de bien se comporter de la même façon que lui a le devoir d’être correct. Cherchez à comprendre ensemble le comportement inadéquat de votre enfant qui a amené l’adulte à ce débordement (et qu’a ressenti votre enfant : où se situait son mal-être : au niveau de la respiration, de la gorge, du cœur, de la tête et qu’est-ce que ça lui faisait : une douleur, autre… ?).
    Dites-lui qu’à l’avenir, vous réagirez auprès de son chef. En retour, dites-lui ce que vous attendez de lui (aide à la gestion de ses émotions).
    – Qu’entendez-vous par établissement spécialisé : un établissement pour précoces ou un institut spécialisé pour enfants ayant des troubles du comportement ?
    L’établissement pour enfants précoces est un choix personnel fonction de l’école, de son management, de son lieu, de votre vie, de la sensibilité de votre enfant, etc.
    L’institut spécialisé suppose qu’il y ait des troubles sérieux du comportement. Avant cela, il faudrait être absolument certaine que votre enfant relève de ce type d’établissement. Différencier les vrais troubles de ceux de la précocité relève d’un spécialiste telle que Arielle Adda ou autre.
    Selon moi, j’ai l’impression que tous ces stéréotypes proviennent de cette précocité mais il faut en être sûre.
    – Dans tous les cas, ne vous découragez pas. Je l’affirme, en menant ce combat, on arrive à inverser les points négatifs. Ce n’est pas simple, mais croyez-y très fort.
    – De gros bisous à votre enfant qui est très courageux et que, nous, ici, on comprends. Qu’il garde toujours ses envies, sa curiosités, ses rêves. Et il peut m’écrire s’il le veut pour se décharger quand ça ne va pas (ou quand il est content). Cordialement.

    Merci pour ce retour et ces conseils précieux.
    La gifle n a pas été passée sous silence j ai fait un courrier à l’inspection et j’ai discuté avec lui de cet acte inadmissible de cette institutrice (enfant precoce ou pas). Il y a eu plusieurs rdv à l ecole avec cette dernière le directeur et un parent représentant d eleve…. mais le plus navrant dans tout ça c est qu elle n a eu qu a dire qu elle s engageait à ne plus faire ça….. bien maigre bilan pour toutes les conséquences potentielles que cette violence a eu sur mon fils.
    J’entends par etablissement spécialisé une école qui peut accueillir les enfants précoces avec un corps enseignant formé pour. Je me dis qu il pourra certainement mieux s epanouir dans ce genre de structure. Mais il est toujours difficile de démêler ce qui nous rassure nous parents de ce qui est vraiment mieux pour nos enfants…

    Bonjour Françoise,

    Merci pour votre retour.
    Il a un profil hétérogène avec possible TDA-H … mais je reste réservée sur ce point.
    Il n a pas de soucis en terme d apprentissages au contraire il verbalise le fait qu il s ennuie et que ça l énerve que la maitresse répète plusieurs fois les mêmes choses. De façon générale il ne canalise pas ses émotions négatives (à l école pcq à la maison tout va bien) et il est très spontané dans ses réflexions ce qui dérange.
    Le résumé du bilan est qu il faut le laisser tranquille et gérer sa journée. S il a besoin de quitter son bureau pour s adonner à une autre activité (lecture puzzle etc) il faut le laisser faire et ne pas le contraindre (imposer une place dans le rang, faire une activité, imposer de terminer une fiche etc). C est qqch qui est compliqué je pense à mettre en place pour une institutrice qui n y est pas habitué car cela sort du schéma standard. Cependant j ai été “attrapée” vendredi soir par la directrice et son institutrice suite à de nouveaux soucis de comportement et j ai remis en relief son profil et ce qui devait être fait pour que cela se passe bien pour tout le monde et leur ai rappelé que si elles ne mettaient pas en place ce qui a été préconisé nous allions avoir cette discussion tous les 2 jours. Nous avons convenu pour cette semaine qu elles mettent ca en place. J ai donné à Léo des livres sur des thèmes qu il affectionne et il a pris des jouets pour qu il puisse s évader et se canaliser en cas de montée de colère, frustration etc…. j espere que ça va fonctionner même si je sais que que ça ne va pas se résoudre en un claquement de doigts.

    AdminPremium

    Bonjour Alexia,

    Vosu avez bien fait de mettre l’accent sur ce qui devrait être fait ” leur ai rappelé que si elles ne mettaient pas en place ce qui a été préconisé nous allions avoir cette discussion tous les 2 jours”. Oui même si la mise en place de ce type d’aménagement n’est pas systématique, c’est vers une prise en charge personnalisée qu’il convient d’aller pour que les enseignants puissent cerner votre fils. Parmi les points favorables, il y a aussi l’approfondissement ou l’enrichissement, la mise en place de défis pour votre fils, la possibilité de compliquer la tâche voire même de la présenter autrement pour favoriser la stimulation intellectuelle. A terme le laisser simplement lire ou jouer dans son coin ne sera suffisant car votre fils a aussi besoin de faire face à la difficulé, réelle, pour apprendre à apprendre et de se sentir faire partie intégrante de la classe et non pas mis de côté.
    Une classe double niveau l’année prochaine dans laquelle il puisse “prendre” en fonction de ses activités pourrait être une alternative favorable.
    Vous pouvez aussi faire appel au référent “élève à haut potentiel de votre académie” pour vous appuyer dans vos démarches.

    AdminPremium

    Je rajoute un détail au passage : à l’approche des vacances, les cahiers de vacances et d’activités divers sont de bons outils pour comprendre réellement à quel point le programme de l’année en cours et meêm de l’année à venir est stimulant ou non pour un enfant en termes d’apprentissages.

    Bonjour Françoise,

    Vous avez raison je vais lui en acheter.

    J’ai encore eu une entrevue “surprise” avec la directrice de l’école. Bilan (et résumé) elles ne sont pas formées et ne savent pas comment gérer Léo. J’ai été fortement invitée à le changer d etablissement car elles sont (je cite) désemparées.
    Je suis désespérée j’ai l’impression qu’il ne va jamais trouver sa place.
    J’ai écrit en catastrophe à une école a proximité de chez moi qui a une cellule permettant l’accompagnement des enfants qui ont des besoins spécifiques. Mais 2 jours avant la fin de l année scolaire j’ai du mal à croire au miracle… Léo ne finira pas son année en classe, tout le monde est en souffrance je n en voyait pas l intérêt. Mais si mon mail d appel à l aide ne fonctionne pas j’ai très très peur pour l année prochaine.
    Je ne sais plus quelle attitude adopter avec lui. Certes il y a sa précocité et des attitudes qui en découlent, mais de fait il est très malin et voit toutes les brèches des solutions qu on lui propose du coup au lieu d’utiliser les outils qu’on met à sa disposition il les exploite de façon abusive pour pousser à bout les adultes qui l entoure (dans le milieu scolaire uniquement)
    Hier je lui ai demandé pourquoi il ne respectait pas les règles et les maitresses comme il le fait très bien à la maison et il m’a répondu “parce que elles ne sont pas ma mère”. C est vrai que c’est un enfant qui ne tisse pas de liens. Alors avec certains camarades et quelques membres de sa famille si mais de façon générale on sent que les autres sont “accessoires” et je pense qu’en effet c’est la raison pour laquelle ils n ont à ses yeux aucune importance et donc ne mérite aucune considération et aucun respect.

    AdminPremium

    Bonjour Alexia,

    J’espère que votre fils sera accepté dans l’école dont vous parlez et que tout finira par s’arranger, ou au moins s’améliorer.
    Je relève au passage vos paroles qui il me semble méritent qu’on s’attache à trouver leurs causes, lorsque vous dites “les autres sont accessoires, il ne tisse pas de liens et elles ne sont pas ma mère” : il peut en effet y avoir une part de désintérêt liée au haut potentiel et à son passé, mais j’avoue que de sentir un tel détachement des autres est assez déstabilisant. Il faudrait peut être approfondir la question auprès d’un psychologue pour vérifier qu’il réussisse quand même à se construire au milieu des autres (adultes et enfants), apprenne à faire confiance à autrui… ou qu’il n’y ait pas dans son profil autre chose de plus compliqué qui l’en empêche (une forme d’autisme, sans vouloir vous alarmer peut être qu’un contact auprès d’un CRA, centre ressource pour l’autisme, pourrait vous être utile ?).

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 23267 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés