Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

En recherche d'informations

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 12249 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Mots-clés : 

6 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par fabrice vernezoul il y a il y a 1 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,
    Je suis le père de 3 enfants assez différents.
    Le premier a toujours été scolaire, il est actuellement en classe préparatoire.
    Le second est en Terminale S
    Le dernier redouble sa classe de 3eme et nous ne savons pas vers quoi nous allons pouvoir l’orienter.

    Je cherche des informations de façon peut être trop tardive pour mon second.
    On se sait pas s’il est précoce mais :
    Depuis sa plus tendre enfance on nous a fait remarquer que son cerveau fonctionnait bien.
    Au primaire une enseignante nous avait demandé si nous avions fait tester son QI, ce que nous n’avons jamais fait.
    Au collège de façon générale les professeurs nous ont fait la même remarque : élève agréable qui comprend vite et perturbe le cours alors que ses copains ont besoin de plus de temps.
    Lorsqu’il était en 3eme nous avions fait appel à une aide au devoir pour le faire travailler le soir ainsi que son frère plus jeune car nous rentrons tardivement du travail.
    L’aide au devoir était un professeur du supérieur qui dès la première séance nous a suggéré de faire tester le QI du second.

    Au lycée nous avons eu sensiblement les mêmes remarques (prof de math de 1ere : « on voit que son cerveau est bien câblé »)
    Il est actuellement en terminale et suite au rendez vous parents profs, nous venons de prendre conscience d’une difficulté qui n’était pas apparue ou plutôt que nous nous étions sans doute cachée jusque là ..
    Il a une énorme difficulté pour passer de l’oral à l’écrit et ce dans toutes les matières.
    Alors qu’il est qualifié de brillant à l’oral et d’élément moteur de la classe (le prof principal ayant même parlé d’éclairs de génie en conseil de classe) les notes de l’écrit sont moyennes.

    Il est sans doute un peu tard pour nous en préoccuper mais je cherche à savoir s’il existe des méthodes pour permettre un meilleur passage de l’oral à l’écrit et aussi quel serait l’intérêt de le faire tester, est ce que ça peut servir à quelque chose à son âge ?


    Admin bbPress

    Bonjour,

    A la lecture de votre description, oui je pense qu’il serait salutaire de lui faire passer le test de qi.
    Vous aurez ou non (mais j’ai l’impression que c’est plutot oui) la confirmation d’un ressenti quant à ses facilités et une éventuelle précocité. Même si le fait de le savoir ne changera rien dans l’immédiat, votre fils pourra comprendre d’où viennent ses difficultés pour l’écrit : il est probable que ce soit du fait de justement comprendre instinctivement et avoir les réponses de façon intuitive, ce qui lui permet d’avoir d’excellents résultats à l’oral; or à l’écrit il faut une pensée structurée, réfléchie, argumentée logiquement, tout le contraire de la spontanéité de l’oral.
    Par ailleurs s’il est effectivement précoce cela aura l’avantage de le rassurer sur ses capacités et de pouvoir remédier à ses difficultés en connaissance de cause.
    Dans un premier temps il serait donc bon de faire le test, comprendre comment il analyse et réfléchit, mettre les résultats en parallèle avec ses résultats scolaires et voir ensuite concrètement comment y remédier.


    Participant

    Bonsoir,
    Merci pour votre réponse, je vais discuter du test avec mon épouse. Nous ne voulons pas non plus le perturber avant le bac.
    En fait je cherche des méthodes, des recettes de cuisine qui pourraient l’aider rapidement.
    Sa prof d’histoire en a proposé une (faire les phrases dans sa tête avant d’écrire) et son prof de math de s’astreindre à aller plus lentement quitte à ne pas faire tout le sujet dans un premier temps, c’est la méthode qu’il avait préconisée à un enfant précoce qui avait d’après lui le même profil que mon fils.


    Admin bbPress

    Je comprends. Il faudrait déjà que lui réussisse à comprendre ce qui le gêne :
    Pour mon dernier c’est la compréhension même du sujet qui posait problème : il n’a pas appris à cerner la demande, à détailler et souligner les mots importants pour comprendre ce que l’on attend de lui.
    Pour certains, les sujets sont trop flous et semblent parfois trop simples, donc ils ont du mal à répondre à une question qui pour eux n’en est pas une.
    En maths il y a une logique à apprendre, répondre aux questions les unes après les autres, apprendre comment répondre aux questions (en détail, étape par étape, sans aller directement à la réponse). Le par coeur est important aussi (formule…) et pour certains ce n’est pas évident.
    Nous nous sommes procurés des livres type prépabac avec le programme de l’année, le minimum attendu, des fiches méthode et beaucoup d’exercices à faire, car la pratique compte beaucoup : mon n° 2 ne faisait pas les exercices au final, avait l’impression de comprendre en les lisant mais rien ne remplace la pratique.
    Pour structurer leur pensée, certains utilisent les cartes heuristiques ou mindmap : une idée de départ, différentes orientations… et ensuite réorganisation du tout en fonction du sujet.


    Participant

    Bonjour,
    J’ai essayé le mindmapping que j’utilise moi même au travail , mais aucun de mes enfants n’a accroché ..
    Sur le fond on ne sait pas vraiment quelle est la source du problème on observe seulement que les résultats ne sont pas ceux qu’ils devraient être.
    Nous ne sommes certains que d’une chose : c’est qu’il va trop vite.
    Nous avons maintenant un deuxième problème : Comme nous avons parlé librement de ses difficultés, maintenant il en joue.
    Il dit qu’il ne comprend pas (sous entendu parce-qu’il a un problème), alors que si on vérifie il ne sait pas faire parce-qu’il n’a même pas essayé de faire …
    Comme il n’a jamais eu à faire d’effort, il ne sait pas ce que c’est que de devoir en faire. Quand il est au lycée il en fait un minimum, mais dès qu’il est à la maison c’est un vraie galère que d’essayer de le tenir à ce même minimum …


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Oui, si les soucis sont de l’ordre da la motivation et l’habitude prise de ne pas pratiquer à l’écrit votre fils aura je pense besoin d’une contrainte extérieure qui l’oblige moralement à s’exécuter, de type aide aux devoirs… + contrôle par les profs qui soient au courant de ses difficultés pour pouvoir lui donner des conseils méthodologiques. Pour la suite je vous conseillerais vraiment de passer par le bilan afin de savoir comment fonctionne vraiment votre fils et comment remédier à ses problèmes. En attendant vous pourriez aussi consulter un graphotherapeuthe pour savoir s’il a réellement des difficultés sur le geste d’écriture ou si vraiment le problème est de s’y mettre. Je pense même qu’il pourrait lui donner des astuces pour dédramatiser le passage au geste écrit. Sinon il y a aussi l’ordinateur… à voir…
    Ceci dit je pense que c’est un tout et que c’est en ayant toutes les clés que vous trouverez les réponses adaptées.


    Participant

    La situation s’est un peu améliorée et pour tout dire n’est pas mauvaise donc nous y allons pas à pas.
    Au 2eme trimestre il a augmenté sa moyenne d’environ 3 points dans toutes les matières sauf une.
    Et surtout, il est dans une classe expérimentale de préparation au concours qu’il veut passer l’an prochain, il a fait premier à un test classant et il est apprécié de ses profs pour sa façon de raisonner particulière.
    Par contre je ne sais pas si je n’ai pas fait une erreur en abordant en sa présence le thème de la douance.
    J’ai appris ce matin par son jeune frère qu il a cherché un test de QI sur le net. Je ne pense pas qu’il faille y accorder de la valeur , mais je ne voudrais pas que lui en accorde ..
    Il a en effet fait passer le test à son grand frère (major de sa classe de prépa scientifique) qui d’après le benjamin a fait 139 alors qu’il a fait 156.
    Pour la petite histoire il a refusé que le benjamin fasse le test …
    Je ne vais rien changer pour l’instant : je ne sais pas ce qui pourrait etre amélioré si un vrai test montrait qu’il a un haut potentiel alors qu’il serait déstabilisé si le résultat montrait qu’il est dans la moyenne.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 12249 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris