Des clés pour réagir aux remarques violentes des copains?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19350 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 1 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour
    Mon fils qui est en CP étant hyper sensible reçoit les remarques de ses copains d’école ou de parc au premier degré et cela le rend profondément triste et démultiplie son manque de confiance en lui et ses angoisses quotidiennes….
    Etant moi même hypersensible j’avoue que je ne sais pas lui donner les clés pour que cela lui pèse moins et surtout pour lui permettre de répondre à ses remarques…. je me sens totalement démunie.
    Et c’est vrai que ces remarques sont très violentes je trouve pour des enfants de CP…. du coup chaque soir j’en pleure en ayant l’impression que mon fils souffre mais n’arrivant pas à l’aider…
    Type de remarque – “je vais te tuer”, “barre toi on t’a pas causé”, “tu fais pas partie de la bande”, “je vais te taper”….

    Auriez vous des conseils à me donner?
    Merci
    S


    Participant

    Bonjour Sophie,

    En effet ces remarques sont très violentes et je comprends que vous soyez peinée !
    Voilà les quelques idées qui me viennent :
    1 – en parler avec sa maîtresse (certes elle ne peut tout surveiller en permanence mais un minimum d’attention me paraît justifié !).
    2 – continuer de dialoguer avec votre fils (c’est toujours moins lourd quand on se sent soutenu !).
    3 – expliquer à votre enfant que tous les enfants sont différents et qu’il devrait s’éloigner de ceux là, les ignorer et ne pas leur répondre. Pourquoi pas leur dire que si vraiment ils sont si forts, qu’ils aillent embêter des CE1 ou CE2 ! Il doit forcément y avoir des enfants plus gentils dans la cour (et pourquoi pas demander à la maîtresse leurs noms ?).
    4 – inviter des enfants (gentils) à la maison histoire que votre fils se fasse des relations en étant ‘´en position de force’´ et sous l’oeil de sa maman qui pourra peut être dénouer des situations qu’il ne comprend pas…
    5 – le sport et les loisirs sont aussi une piste à explorer (c’est caricatural mais au théâtre et à la musique les enfants sont dans l’ensemble plutôt sympa…).
    Votre fils doit comprendre qu’il n’est pas plus faible, il est simplement plus sensible (comme ma fille dit « moi j’ai de fortes émotions ! » mais elle s’assume totalement et ne se laisse pas marcher sur les pieds). Votre fils ne sera peut être jamais le roi de la récré mais on s’en fiche ! Le tout est qu’il y trouve une place, SA place.
    Bon courage en tous cas ! Et si ça ne s’arrange pas, personnellement j’irai dire 2 mots à ces enfants (ou à leurs parents) sans aucun complexe ! Non mais !


    Participant

    Déjà oui en parler à la maîtresse, surtout un “je vais te tuer” oO même un “je vais te taper”

    Le truc, déjà c’est d’être comédien et de ne pas montrer que les mots l’on blessé. Mais difficile à mettre en place en CP c’est de “valider” avec ironie. ou de retourner la flèche mais vraiment c’est très dur en CP. Par contre c’est efficace. Faut l’aider à trouver la réplique.

    “barre toi on t’a pas causé” ou “tu fais pas partie de la bande” : “Ah parce que tu crois que j’ai envie de faire partie de votre bande ?” “ah mais ça ne m’intéresse pas vos histoires, je ne fais que passer la cour est à tout le monde”

    “Je vais te taper” répondre avec un ton ironique ou blasé “j’ai trop peur, tu es tellement effrayant, j’ai tellement peur que je fuis de l’autre côté de la cour chaque fois que tu me parle” (ça marche mieux qu’un “même pas peur!” d’un ton bravache)

    Après mon plus jeune (CP aussi) a eu de gros soucis avec un camarade de classe cette année ça a duré plusieurs mois, jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’il valait mieux qu’ils s’éloignent l’un de l’autre. Là depuis peu ils commencent même à avoir des relations cordiales. il faut peut-être prendre le temps d’expliquer, de rééxpliquer autant que nécessaire à votre loulou que ce groupe n’est pas intéressant, Que le groupe “populaire” n’est en général par le groupe le plus sympa.

    Je déconseille fortement de parler aux enfants pas sympa et leurs parents, ça peut dégénérer. J’ai été victime de harcèlement. En CM2 un garçon (tout seul) à commencer à se moquer de mon prénom. J’ai rien dit, mais ma cousine elle en a parlé chez elle. Mon cousin (4e à l’époque) est venu à la sortie des classes pour parler au garçon. et là arrive les mots “t’es même pas capable de défendre toute seule! t’es qu’un bébé! t’es qu’une cafteuse” et d’un gars qui rigolait sur mon prénom j’ai été harcelée par un nombre grandissant de personne jusqu’à la fin de de la 3e.

    Je pense que le mieux est de guidé l’enfant pour qu’il ait des réponses et lui dire “si les phrases qu’on a trouvé sont sans effet on en rediscute, on en cherche d’autres ensemble. Dites lui bien que si vous n’intervenait pas directement c’est pour éviter que les autres pensent qu’il ne sait pas se défendre. Mais qu’il doit en effet le dire.
    Essayez de voir à votre médiathèque s’il y a les livres d’Emmanuelle Piquet “Te laisse pas faire” (plus a destination des parents) et “Je me défends du harcélement” plus pour les pré-ado/ado. les 2 racontent les mêmes histoires (rendu anonymes et les noms changent d’un livre à l’autre) ça peut vraiment donner des pistes pour aider à trouver un “retour de flèche à l’envoyeur”


    Participant

    Merci pour vos retours….
    J’en ai parlé à la maîtresse qui m’a dit avoir remarqué ses remarques violentes et être intervenue auprès de 2 élèves aujourd’hui.
    Pour aider mon fils… Je lui ai proposé de repo dre en effet avec vos propositions… Mais il a trop peur et pour l’instant ne souhaite pas…
    Par ailleurs depuis auj il veut se mettre au judo ou au karaté l’année prochaine pour apprendre à se défendre… J’ai beau lui dire qu’il faut se défendre avec des mots je crois qu’il en a besoin pour prendre confiance en lui.


    Participant

    Les arts martiaux ne servent pas à se défendre. Y’a des règles, des valeurs qui vont plus dans le sens d’une maîtrise de soi. Après savoir qu’il “pourrait” ça peut aussi l’aider comme vous dites à prendre confiance en lui. Vous pouvez peut-être d’ores et déjà faire un essai au club de judo. Beaucoup de club propose des séances d’essai gratuites.

    Comme je vous l’ai dit, je sais que c’est difficile de trouver la réplique et d’avoir le cran de la renvoyer (je suis passé par là, et j’étais plus grande pourtant.)
    Ce qui m’a aidé c’est quand j’ai réalisé qu’en fait j’étais plus forte que mes harceleurs. j’étais seule et eux étaient plusieurs. Jamais ils ne m’auraient attaquée s’il n’y avait pas eu l’effet “groupe” et au final s’ils avaient été à ma place, ils n’auraient peut-être pas pu encaisser les choses, cette prise de conscience m’a donné une grande force mentale (même si j’ai quelques “cicatrices” de cette époque comme un grand manque de confiance en moi.) ça a permis qu’ils ne démolissent pas mon mental.

    C’est bien que la maîtresse le remarque et sache que ce n’est pas un acte isolé, que c’est répétitif.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19350 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés