Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Comment "réveiller" son quotient intellectuel ? Comment avoir confiance en soi ?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 15668 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

1 réponse et 2 participants
Dernière mise à jour par Olivier il y a il y a 5 ans et 9 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour, Je suis actuellement en Terminale S. En fin de 6e, on m’a diagnostiqué une dyslexie et une dysorthographie, puis par la suite on m’a fait passer un test pour déterminer mon QI qui est de 150. Je ne  travaillais pas beaucoup, au collège, seconde et première, je me débrouillais toujours pour avoir la moyenne et plus. Mais cette année je commence vraiment à travailler, avec beaucoup de difficultés, ce qui entraîne une moyenne catastrophique . De plus je n’arrive pas vraiment  à me concentrer en cours ou pour mes devoirs car je ne vois pas l’intérêt de ce qu’on étudie en cours. Et h’ai du mal à mettre à l’écrit ce que je pense. Ainsi, je ne sais toujours pas quoi faire comme étude plus tard. Et je manque de confiance en moi, car même si je connais toutes les réponses, je ne les inscris pas sur mes copies par peur de me tromper.Je voulais savoir comment on peut avoir confiance en soi,, et ne plus avoir peur de commettre d’erreurs ? Mais aussi comment « réveiller » le quotient intellectuel ?   J’ai vu un livre qui parlait de neuro-intelligence, un livre de Sophie Côte, Doué, Surdoué, Précoce, L’enfant prometteur et l’école


    Admin bbPress

    Bonjour Celemi. Je ne suis pas spécialiste, mais il me semble que « réveiller » le QI ou je dirais plutôt apprendre à utiliser le potentiel qu’il t’offre passe par deux choses que tu as énoncées dans ton message : la confiance en soi d’une part, l’intérêt pour la chose étudiée d’autre part. Tu n’es de loin pas le seul dans ton cas à ressentir ce genre de difficultés (à tout âge d’ailleurs).

    Pour la confiance en soi, il n’y a pas de recette miracle. C’est quelque chose qui se construit petit à petit et qui ne se décrète pas. Ça provient beaucoup du regard des autres mais aussi et surtout de ses propres réussites (même minimes). N’hésite pas à répondre aux questions sur tes copies. Tu penses avoir la bonne réponse ? Réponds sans tergiverser, qu’as-tu à perdre ? Peu à peu, avec les bons résultat, la confiance reviendra (Mais fais attention à la forme, pas seulement au fond, ça me semble important en terminale).

    Trouver de l’intérêt à la chose étudiée n’est pas toujours facile au lycée. Console-toi en te disant que l’intérêt viendra plus tard, lors des études supérieures. A condition bien entendu que tu saches (et que tu puisses en fonction de tes résultats) choisir un domaine qui t’intéresse. C’est là aussi que tu pourras rencontrer des gens intéressants en plus grand nombre, ceux qui auront choisi le même cursus que toi et qui donc, au moins pour certains d’entre eux, devraient un peu te ressembler.

    Pas sûr que ma réponse puisse t’aider mais si elle peut déjà te motiver pour finir l’année en beauté, tant mieux. Mon fils aîné est en terminale S lui aussi et je sais combien ça peut être difficile de prendre une décision pour l’avenir. Bonne chance et bon courage.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 15668 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris