Bonjour à toutes et à tous

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 19658 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Alyalis il y a il y a 5 mois et 1 semaine.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Cela doit faire une petite semaine que je me suis inscrite mais, je n’ai pas eu le temps de me présenter. Ici, je me prénomme Alyalis, j’ai 36 ans et la maman d’un petit garçon qui aura bientôt 5 ans.

    Cela fait plusieurs années que je suis en recherche sur « qui je-suis? ». A tenter de comprendre cette différence qui me colle à la peau. Un cheminement qui est long et qui va sans doute trouver ses réponses sous peu. J’ai dernièrement enfin osé franchir le pas, prendre rendez-vous avec une psychologue spécialisée dans la haut potentiel et qui travaille dans une structure orientée aussi sur le sujet. Dans quelques semaines, je passerai le teste.

    C’est à la lecture de plusieurs ouvrages dont celui de Jeanne Siaud-Fachin et de blogs, articles,… que je me suis reconnue dans ces profils. Mais, ce n’est pas toujours facile d’oser enfin aller voir quelqu’un et lui dire: « je pense que je suis concernée », d’autant que par moment, je crains que l’on me dise (et m’interroge aussi) sur la possibilité de m’identifier à ces profils. Donc, je fais des pauses puis je relis certains livres, articles et de nouveaux, je me reconnais.

    J’ai par ailleurs, des doutes au sujet de mon fils et aussi mon mari. Mais avant de lancer la démarche pour mon p’tit loup, je voudrais ‘justifier’, ‘prouver’ (je sais c’est sans doute bête, exagéré) de ma « différence » et quelle se situe bien à ce niveau avant de mettre mon fils en avant. Par exemple, mon mari aurait besoin d’une preuve tangible pour enfin, dire « ok, il est concerné » et cela en va aussi pour moi, même si au regard de ce que je peux lui rapporter il reconnait quelques traits.

    Je vous remercie pour le temps accordé à la lecture de ce message,
    Alysalis


    Admin bbPress

    Bonjour Alyalis,

    Je me rends compte que vous n’avez pas eu de réponse à votre présentation (pourtant il me semblait l’avoir fait ?!!! )
    Vous nous direz bientôt où vous en êtes, en espérant que vos « recherches » vous aideront à mieux vous comprendre.
    Il est très fréquent que les parents se reconnaissent ou se découvrent hp au contact de leurs enfants et c’est un point commun qui vous aidera l’un et l’autre à mieux vous comprendre. Veillez seulement à bien faire la différence entre votre façon d’être, hp ou pas, et celle de votre fils, hp ou pas, pour pouvoir porter sur lui un regard neutre si l’on peut dire afin de déterminer son « identité » à lui, même avec ce point commun, avec vous et, peut être aussi votre mari ?


    Participant

    Bonjour Françoise,

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre 🙂 Je sais à quel point s’occuper d’une plate forme qui permet à des personnes de réagir à une thématique, demande beaucoup de temps pour en faire le tour.

    J’ai rendez-vous dans quelques semaines pour faire ma passation. Je suis à la fois impatiente et tout autant stressé. Je sais qu’on ne peut pas « rater » un teste mais voilà, on se dit toute fois, serais-je à la hauteur 😀 .

    Il est vrai que ce n’est pas toujours évident de bien se placer entre notre vécu et celui de notre enfant qui se construit. Je ne veux pas qu’il subisse les mêmes erreurs que j’ai pu vivre. Je veux être dans la justesse autant que faire se peut. C’est pour cela aussi que je me suis décidée à franchir le pas.

    Pour ce qui est de mon mari, c’est plus complexe. Il n’est pas dans cette démarche. Je retrouve certains points de similitude avec les profils d’atypiques. Il faut que ça vienne déjà de lui ;).


    Participant

    Bonjour Alyalis,

    J’ai eu les mêmes interrogations que vous il y a quelques années maintenant mais je n’ai pas été jusqu’à passer de test. J’en étais arrivée à me dire que je devais avoir un problème quelque part… jusqu’à ce que je rencontre une HP. La révélation pour moi de rencontrer quelqu’un avec qui tout était fluide, tout le temps, un vrai bonheur. J’ai commencé à lire livres, articles sur ces thématiques. Je n’ai pas passé le cap du test, car trop de stress pour moi mais le simple fait de comprendre qu’il y avait des personnes qui avaient un fonctionnement différent m’a soulagé considérablement et m’a permis de m’assumer pleinement dans mes différences au fur et à mesure des années. Je ne vous dis pas que c’est toujours simple :-).

    C’est un sujet que je suis pour mes enfants. Ma fille de 6 ans est très complexe selon sa dernière maîtresse… le plus compliqué, c’est au quotidien la gestion de ses émotions, crises, angoisses. Elle veut tout contrôler, ultra-susceptible (hypersensible de manière générale), a une énergie inépuisable, ne sais pas s’occuper seule, négocie tout, tout le temps… En action permanente, elle nous épuise. Une alerte à l’école récemment, elle devenait méchante avec ses camarades, faisait mal ses exercices: vraisemblablement un bon moyen d’accaparer l’attention de la maîtresse (Types d’exercices qu’elle faisait très rapidement à la maison sans difficulté particulière…). Problème résolu pour le moment après discussions avec la maîtresse et avec ma fille. Pas évident de gérer un hypersensible quand on est pas habitué.
    Au quotidien, c’est beaucoup d’écoute, de discussion. Je puise des trucs dans l’éducation bienveillante mais clairement pas de recettes miracles. Le plus important je pense est de rester à l’écoute de son petit pour qu’il s’épanouisse le plus possible.

    La réflexion que vous menez – potentiellement pour votre petit garçon – est liée à des difficultés particulières?


    Participant

    Bonsoir Liau92,

    J’avais plus tôt dans la journée longuement répondu à votre message mais visiblement cela s’est perdu quelque part :/ (et manque de bol pour moi, je n’avais pas fait de copie avant l’envoi…)

    Je comprends cette impression où l’on se sent différent au point de penser que le problème vient de soi. Cette impression m’a suivit depuis que je suis petite. En fait, cette démarche de comprendre le « pourquoi » remonte à plusieurs années. Cela a commencé avec la découverte de la « résilience » de Boris Cyrulnik puis cela m’a mis sur le chemin du haut potentiel, uniquement sur internet. Ce n’est que l’année dernière où j’ai osé aller acheter un livre car je ne comprenais pas pourquoi je ressentais toujours autant ce décalage et pourquoi cela m’affectait autant. Je ne savais pas ce que je cherchais comme ouvrage et puis, je suis tombée sur LE livre magique de Jeanne Siaud-Fachin, parce que le titre « Trop intelligent pour être heureux » m’interpellait sur cette corrélation faite. Anecdote marante, je m’étais préparer une réplique si à tout hasard, la caissière m’aurait fait une remarque parce que s’afficher comme « plus intelligent que les autres » c’est faux et pas vraiment assumé (pour moi ^^). Alors quand j’ai lu le livre, ce fut une révélation. Comment cette personne qui ne m’avait jamais vu qui ne connait rien de ma personne, a pu me décrire ainsi?! J’ai pleuré du début à la fin de la lecture. Enfin, je comprenais des choses. Enfin, tout retrouvait du sens!
    Après, on arrive à tenir avec cette découverte mais les questions reviennent de plus belle avec celle qui est terrible car elle nous fait douter: Ne suis-je pas en train de m’identifier à ce profil. N’est-ce tout simplement pas une simple appropriation? Mais du coup, ne suis-je pas en train de me faire un faux-self? Du coup, ça en devient infernal (car ce n’est qu’un pale reflet des questionnements), j’avais envie d’en finir avec toutes ces questions, tout ces cheminements seule à coucher sur papier toutes les similitudes, à faire des liens comme pour me prouver que je suis dans le vrai. Franchir le pas est pour moi quelque chose de salvateur. Je suis curieuse du résultat et puis s’il n’est pas question de haut potentiel, j’aurai une grille de lecture qui me sera toujours utile.

    Quand je lis la description de votre fille, je vois mon garçon. Pareil, il est compliqué. Je suis tel un détective qui cherche à comprendre l’origine d’un changement brutale de comportement (opposition, colère, pleure excessif). Très sensible au bruit, au toucher s’il est à fleur de peau, hypersensible au quotidien. Je suis à l’affut pour l’aider à gérer tout ça et lui permettre de comprendre ce qu’il se passe. Cela passe par beaucoup de discussion. Et puis, il est comme branché sur une centrale nucléaire du matin au soir. Curieux de tout, il pose énormément de questions. Il se questionne beaucoup autour de la mort, le pourquoi du corps humain, le rôle des os, du cœur, du cerveau. A la maison, nous n’avons pas trop de problème hormis à faire quelque chose qu’on lui demande mais scrupuleux si nous ne faisons pas ce qu’on a dit que l’on ferait à la minute même.
    C’était plus durant sa première année de maternelle. La maîtresse s’est senti débordé par mon garçon dés le deuxième jour d’école. En classe, il avait du mal a comprendre l’utilité des règles mises en place. Puis, comme il est très sensible au bruit, il lui arrivait de sortir de la classe ou de la cantine pour trouver l’origine du bruit qu’il avait entendu ou était capable de mémoriser la chanson qui était chantée dans la classe d’à côté en plus de ce qu’il se faisait dans la classe. Pour les travaux fait en classe, s’il jugeait que ce n’était pas « utile » pour lui, il ne les faisait pas ou de manière bâclée. Il savait déjà faire beaucoup de choses. A la maison, il montrait de l’intérêt pour les lettres et les chiffres (uniquement avec moi). Sur mes conseilles, l’atsem avait essayé de faire des exercices sur du français et des maths niveau MS, mais mon garçon a refusé de les faire (alors qu’il savait le faire à la maison). En cours d’année, la maîtresse nous a parlé de précocité et puis un jour, c’était de l’autisme dont il s’agissait parce qu’au retour des vacances de noël, il s’était comme résigné alors il s’évadait dans son imaginaire au point de ne plus répondre aux demandes.

    Cette année, cela va mieux. Il a, je me rends compte, de grandes capacités à s’adapter. Mais j’ai peur qu’il ne se freine aussi pour se mettre au même niveau que ses camarades. Il ne veut pas que la maîtresse sache qu’il sait lire quelques mots ou qu’il veut apprendre à lire d’avantage. Il sait aussi charmer son entourage pour avoir son petit monde autour de lui. Il travaille bien, s’applique mais a toujours du mal à rester tranquille comme il faudrait qu’il soit. Toujours besoin de bouger, de chanter, de siffler pour se concentrer à une tâche et perd très vite les bons points qu’il peine à avoir. Tout ça lui demande beaucoup de concentration, du coup quand je le récupère le soir, il est exténué et s’endort dans la voiture.

    De manière générale, nous sommes attentive à ses demandes vis à vis de ces centres d’intérêts. On fait de notre mieux ^^.

    Je tenais à dire aussi que cela fait plaisir de voir qu’ici même quand on est pas encore diagnostiqué, on est lu et pris en considération dans nos questionnements. Dans beaucoup d’autres sites ou blogs, il faut avoir fait la passation pour être considéré. Alors, un grand merci 🙂

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 19658 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés