Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Bonjour

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

4 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par alexa il y a il y a 1 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour à tous,

    Je me présente Émilie maman de 2 petits garçons Nathan 3,5 ans et Timothée 9 mois.

    Nous rencontrons actuellement des difficultés avec notre « grand » qui vient de rentrer en ps de maternelle.

    Nathan a toujours été un petit garçon très éveillé en avance sur ses savoirs mais très « pataud », il fait preuve de beaucoup de curiosité ( ce matin j’ai dû tenter de lui expliquer la différence entre un moteur hydraulique et un moteur électrique…), il veut tout savoir sur tout en permanence et comprend très vite. Nous avons découvert il y a un mois qu’il savait écrire son prénom tout seul…
    Le revers de la médaille est une hypersensibilité accrue, un comportement inadapté en cas d’échec ( cris, colère), une angoisse de séparation qui ne s’estompe pas avec le temps…
    aujourd’hui c’est l’ecole qui commence à nous poser question, c’était rigolo les 3 premières semaines mais maintenant il refuse d’y aller car il trouve (je cite) « ridicule d’y aller pour faire de la peinture et pas apprendre à lire »

    Nous avons rencontré un psychologue qui va le tester dans les prochaines semaines.
    Nous sommes démunis face à cette situation, incompréhension de ses comportements de la part de papa et maman étant elle même HP avec un QI de 150 qui ne sait déjà pas gérer ça pour elle même alors pour mon fils n’en parlons pas…

    Bref tout le monde vit des moments difficiles je vous rejoins donc pour tenter d’y voir plus clair!


    Participant

    Bienvenue!

    Je reconnais ma fille dans ton bonhomme au même age. En moyenne section elle piquait des colères incompréhensibles pour l’instit car elle refusait de faire la sieste. Notre louloute n’a jamais fait de siestes…même bébé. A la crèche elle escaladait son lit alors faire la sieste à l’école: une mauvaise blague pour elle. Bref…je comprends ton loulou qui s’ennuie déjà. En PS beaucoup d’enfants sont tout petit et les enseignants s’adaptent surtout à eux. Ce n’est pas une critique car: je suis enseignante donc je connais très bien le métier, ses possibles, ses impossibles et mon garçon est entré en PS en étant « tout petit » et lui il lui a fallu 1 période pour s’ouvrir aux autres en classe et quitter le coin petites voitures. On a même pensé à des troubles autistiques car il ne les quittait que rarement…mais non…il aimait juste beaucoup observer le fonctionnement des roulements!

    Vous avez raison de le faire tester. J’espère que l’école sera aussi répondre à ses besoins: nous ne sommes pas formés à la précocité donc ce n’est pas simple mais de petites choses faciles peuvent être mises en place.

    Pour est qui est de toi et bien quand on sait que être maman est déjà très compliqué alors avec un enfant « hors normes » ça l’est encore plus. Mon mari et moi n’avons pas été testé mais il n’y a aucun doute que mon mari soit à haut potentiel. Pour ma part je ne sais pas…peut être. Bref…nos enfants nous renvoient des choses sympas et pas sympas sur notre propre enfance, notre vécu donc en rien il est simple de les accompagner.
    Tu es à haut potentiel mais tu l’es à ta manière et ce n’est pas celle de ton enfant.
    Il y a des groupes de paroles organisés par les associations enfants précoces. L’année dernière ils m’ont beaucoup accompagnés.

    Bon courage.


    Participant

    Bonjour,

    Merci pour ton retour, je me sent moins seule face à cette situation un peu décontenançante!
    J’ai essayé de joindre une asso près de chez moi qui me déconseille de le faire tester avant 6 ans mais 2 ans et demi à attendre sans savoir si c’est ça ou si il a un soucis ailleurs me perturbe un peu. Il est en souffrance et je ne me voit pas le laisser ainsi tout ce temps!
    Aujourd’hui l’école n’est pas faite pour gérer les individualités de chaque enfant et je comprend que le corps enseignant ne peut pas (en termes de moyens) se focaliser sur mon fils! A lui de s’adapter au système et à nous de l’encourager et de lui donner les clés pour que cela se passe au mieux!
    La sieste est aussi un gros point noir pour nous il se met à hurler de 13h30 à 15h et leur dit qu’il refuse catégoriquement de s’allonger dans le noir du coup il empêche ses petits camarades de se reposer et je vois arriver à grands pas le jour où ils vont refuser de me le prendre l’après-midi…


    Admin bbPress

    Bonjour,

    La petite section de maternelle est souvent une vraie épreuve pour les petits précoces, et si votre fils a hérité de ses parents, il n’est pas étonnant qu’il ne trouve rien d’intéressant à faire à l’école. Mettez vous à sa place, il cherche à comprendre la vie, à apprendre… et se retrouve à colorier (il le dit lui même) pour au final apprendre les couleurs, les grandeurs…. Toutes ces notions qu’il maîtrise crtainement parfaitement. En parallèle il a sans doute du mal à échanger avec ses camarades.
    Le faire attendre jusqu’à 6 ans reviendrait à le maintenir pendant 3 ans dans une situation très inconfortable au risque de la voir se dégrader.
    N’attendez pas, il vaut mieux être fixée dès maintenant. Une solution simple serait de demander dans un premier temps une intégration en ms.


    ➽  Ma réponse vous a été utile ? Aidez Enfants Précoces Info à mettre en oeuvre 10 projets pour soutenir les enfants précoces et leurs familles en 2019.

    Participant

    Bonjour
    Je suis d’accord avec Françoise. le saut de classe peut être bénéfique. Pour ma fille cela avait été envisagée. Elle a fait une TPS et une PS. Les enseignants envisageaient un saut de classe (la MS). Notre fille a fait sa rentrée chez les Moyen/grand (cours double) et on envisageait le glissement en cours d’année sauf que ça été une catastrophe: tout en étant en MS encore elle s’est mise à se ronger les ongles, à vomir les veilles d’école. Elle s’est mise une pression de malade. Du coup elle n’a pas sauté de classe. En GS elle est tombée avec une instit vraiment super qui différenciait et elle ne s’est pas ennuyée du tout.

    Bon…ce n’est que mon expérience. Chaque enfant est différent bien sur. Mais attention car nos enfants sont le plus souvent très sensibles et peuvent se mettre la pression.
    Un saut de classe est à réfléchir avec tout le monde: parents, enseignant, neuropsy, l’enfant: a t-il des copains dans sa classe?…
    On ne regrette pas le non saut de classe en maternelle pour notre fille mais un saut de classe du CP ou du CE1 aurait été vraiment bien…et la 5eme qui ne sert à rien (un peu brut comme phrase j’admets).

    Bon courage!

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16255 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Vous aussi, soutenez la cause des enfants précoces !