Avis sur éventuelle précocité ? Merci

Accueil Enfants Précoces Info Forums Mon enfant est-il précoce ? Avis sur éventuelle précocité ? Merci

Mots-clés : 

3 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 2 ans et 4 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Rosalie64
    Participant

    Bonjour. Je suis nouvelle sur ce groupe. Mon fils, né en décembre, a eu 8 ans et est au ce2. Il rencontre des difficultés scolaires. Il réussit plus que brillamment à la maison mais fait de multiples fautes en classe et tout le monde s’accorde donc à dire qu’il est en difficulté. Je cherche par tous les moyens à l’aider. Il a été testé et ses résultats hétérogènes n’ont pu aboutir à un QIT, son QIV est de 143, QIT 114, IMT 91 et IVT 96. La psy qui l’a testé parle « d’intelligence vive » mais pas de précocité ??? Le psy qui le suit en libéral, lui, en revanche, parle de précocité. Maintenant je dois faire reconnaitre sa « précocité » par l’éducation nationale afin qu’il puisse bénéficier d’aménagements et je me demande si la psychologue scolaire va valider ou non cette précocité, d’ailleurs l’est-il réellement ? Je ne cherche pas à avoir un enfant précoce à tout prix, je cherche uniquement le moyen de leur montrer tout ce que mon loulou fait à la maison sans plus de difficultés et surtout à ce qu’enfin il entre dans les apprentissages qui selon moi doivent s’acquérir sans souffrance, dans le plaisir (nous en sommes loin). Pour moi c’est un enfant moyen (scolarisent bien sûr) voire moyen faible mais quant à parler de difficultés et de redoublement !!!! voilà, je souhaite juste pouvoir avoir d’autres avis de parents qui seraient confrontés aux mêmes problèmes ou qui auraient fait reconnaitre la précocité de leur enfant par l’éducation nationale ou qui auraient un enfant avec le même profil que mon Loulou. Merci de m’accueillir parmi vous.
    PS. : je me permets de faire un copier coller dans la rubrique « mon enfant est-il précoce ? » et je laisse le soin aux administrateurs de modifier ou déplacer l’un ou l’autre de mes messages et m’excusant par avance du temps que cela leur prendra.
    Cordialement


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Rosalie,

    Pour la partie technique, j’ai conservé votre message ici, merci d’avoir prévenu !

    Pour votre fils, même si un qi total ne peut être établi, ce qui compte est de savoir qu’il a de fortes capacités pour l’indice verbal d’une part, et de se demander pour le reste pourquoi et dans quelles circonstances le résultat est moindre. S’il est brillant à la maison et moins à l’école, cela pourrait vouloir dire que l’environnement scolaire le stresse, par peur de ne pas réussir ? trop émotif ? …perfectionnisme qui le rendrait trop lent ? De là à justifier un redoublement, effectivement c’est sans doute exagéré, d’autant plus qu’en cas de précocité c’est la pire des choses à faire. Mais vous pouvez le refuser il me semble.
    Je vous conseille jeter lire les 6 profils des enfants précoces sur le site :

    Les 6 profils d’enfants surdoués


    Vous y trouverez peut-être des caractéristiques de votre fils sur les profils « décrocheur » ou discret », dans ce cas il faudrait travailler avec lui sur la confiance, l’encourager même si le résultat n’est pas parfait, l’essentiel étant d’abord de réussir à exécuter la tâche proposée sans trop y attacher d’importance ni trop réfléchir, l’entrainer à jouer à des jeux de rapidité, de réflexes…

    De même pour l’EN, vous pouvez simplement exposer ses difficultés et ses forces à sa maîtresse pour faire en sorte d’obtenir de l’aide de part et d’autre. Pour mon fils à l’époque, le travail strictement scolaire ne posait pas de problème par contre nous avions expliqué que tout le côté moteur, ranger ses affaires, le sport…les séances de piscine catastrophiques… nécessitait un soutien et une patience particulière !
    On y gagne parfois à expliquer les faits tels qu’ils sont et en toute simpicité.


    Rosalie64
    Participant

    Merci pour votre réponse. Ce que je trouve aberrant est qu’il faut une reconnaisse par l’éducation nationale pour obtenir des aménagements. Comme si un enfant sans pathologie ne pouvait bénéficier d’aucune aide. Il a en effet une piètre estime de soi, et un stress de performance mais par manque de formation son instit, par ailleurs bienveillante, ne le voit pas de cette œil. Le souci, si je refuse un redoublement est que sans aménagement, s’il est tjrs considéré comme étant en difficulté on me renvoie la responsabilité : »vous avez refusé un redoublement qui lui aurait sans doute fait du bien ». Le choix est corneilien. Accepter et voir son estime de soi baisser encore plus au risque qu’il abandonne tout effort, ou refuser et ne pas obtenir de soutien de l’école. Quant au fait de changer d’école, nous n’avons aucune structure adéquat dans la région. Encore merci de votre soutien.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Rosalie,

    A mon avis il faudrait que vous obteniez un avis tranché du psy libéral qui suit votre fils, qu’il vous dise s’il le pense précoce, ce qu’il préconise pour sa scolarité, ce qu’il pense du redoublement compte tenu de sa sensibilité. Sur cette base vous pourrez aller voir l’équipe enseignante pour leur expliquer ce dont a besoin votre fils. Parce que en effet, à la limite qu’il soit précoce ou non, peu importe, rien n’empêche l’enseignante de répondre objectivement (ou honnêtement) à ses besoins et de l’encourager lorsqu’il doute! Par ailleurs on ne fait pas redoubler tous les enfants qui ont des difficultés et il faut relativiser la notion de difficulté. Et pour finir, la reconnaissance de la précocité n’entraîne pas automatiquement une prise en compte adaptée aujourd’hui, malgré les textes, il faut encore bien trop souvent se battre.
    Voilà, je voulais simplement vous dire de vous fier à votre instinct de maman et prendre la décision que vous jugerez bonne pour votre fils.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.