Aller au contenu

Au secours !

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 24441 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

7 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par celinelucas il y a il y a 7 années et 9 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Bonjour,je viens de m inscrire sur le site.femme de 33 ans HP et mere d un garcon de 10 ans HP egalement,je me trouve desemparee.En effet,mon fils Lucas a deja fait 4 etablissements scolaires ou les 6 premiers mois sont toujours un havre de paix.la suite l est beaucoup moins…..lucas a des troubles du comportement socials important et du coup la relation avec l ecole est tendue et difficile meme si il desire y rester.Cette annee de CM2 et nouvelle ecole etait pleine d espoir.enfin une equipe qui re connait sa precocite ,met en place le PPRE et propose d adapter la scolarite de Lucas.Un moment de bonheur pour tous.Mais depuis quelques semaines tout a vole en eclat:le comportement de monfils s est degrade a vue d oeil mettant l ecole a mal.Agressivite,refus des regles ,opposition pour tout,crise de nerf,…Une reunion educative a ete organisee afin de faire le poin t et trouver des solutions.Pour resume ,Lucas ne peut plus participer au sport a la musique,la recre n est possible qu une fois sur deux,l isolement de Lucas est preconise.De plus je dois monter un dossier MDPH pour qu on reconnaisse mon fils avec un handicap social pour avoir une possibilite d admission pour la 6 eme en ITEP(institut therapeutique  educatif et pedagogique).Lucas voit depuis un an un therapeute specialise ,membre de l AFEP.Je viens de faire une premiere consultation avec un psy specialise .Il faut dire que Lucas a vu beaucoup de monde jusque la et est tres opposant des qu on lui parle psy.Il semble toutefois adherer  a ces nouveaux professionnels FORMES.il n empeche que la situation est critique mon fils risquant de ne pouvoir etre scolarise .j interviens regulierement a l ecole pour apaiser Lucas et le ramener a la maison ce qu il a du mal a accapter.On me dit que si la situation venait a ampirer et que je ne puisse venir l ecole n aura d autre choix que d appeler les pompiers et certainement d hospitaliser mon enfant.A la maison Lucas teste les regles sans arret ce qui est usant mais il ne clash pas.il semble ne pas supporter d etre avec les autres enfants  sans presenter des comportements difficilement gerables.Que faire?si d autres parents ont vecu ce genre de cauchemar…….Merci d avance

     

    Particulier

    Bonjour, je suis moi même la maman de deux enfants précoces. Si mon ainé a suivi un scolarité tranquille avec tout de même un an d’avance, ce n’est pas du tout le cas du cadet. Lui aussi a ” sauté” une classe sur décision de la directrice son parcours s’est aggravé en 4 ème . En effet on peut constater que souvent la primaire ne leur pose pas trop de difficultés mais ensuite les choses empirent. Mon fils s’est fait exclure régulièrement à cause de son comportement. Depuis son plus jeune age, il a un problème avec l’autorité et les règles. Ce sont des enfants qui sont souvent en décalage avec les enfants de leur age. ILs se sentent incompris par les enseignants et travaillent souvent à l’affectif. Arrivé au collège, ils sont fondus dans la masse alors qu’ils ont besoin qu’on s’occupent d’eux. Ils ne supportent pas l’echec. Mon fils a commencé à somatisé dès la 4 ème ayant sans cesse des maux de ventre, en 3 ème il a commencé à se rebeller et est devenu dépressif. Cette année il a redoublé dans un autre établissement et s’est fait exclure. Bref c’est l’enfer pour eux et aussi pour nous. Je n’ai pas de solution a vous apporté malheureusement mais je vous comprend car on se sent bien seule face à ce problème. J’ai demandé un suivi éducatif, il consulte un psychologue mais c’est le système scolaire qui fait défaut pour ces enfants à haut potentiel. C’est du gachis….Je viens de faire une demande dans un centre éducatif car par le biais d’activités avec l’encadrement d’éducateurs, ils arrivent parfois à se reconcilier avec l’école…

    Je vous souhaite bon courage

    Martine

    AdminPremium

    Bonjour,

    N’ayant pas vécu de situation aussi tendue, je ne suis pas forcément la mieux placée pour vous répondre, cependant à mon avis la place des enfants précoces n’est pas dans des établissements “médicalisés” ou traitant de handicaps, car ils ne sont ni malades ni handicapés.

    Votre fils a sans doute jusqu’ici dû accumuler au fil de sa scolarité des tensions liées probablement à une gestion inappropriée de ses particularités, et les “punitions” ou privations de sport, musique…n’arrangeront sans doute rien, bien au contraire.

    Ce dont il a besoin à mon avis est une vraie prise en charge, qu’il comprenne pourquoi il va mal et surtout qu’il soit et se sente compris.

    A mon avis il vaut mieux mettre l’accent sur la prise en charge par les professionnels spécialisés afin de lui permettre de se sentir mieux, quitte éventuellement à trouver une solution temporaire pour la fin de son CM2, et essayer de voir pour la 6ème si vous pouvez trouver un établissement qui prend en charge les eip.

    Je rejoins Martine, la grande partie des problèmes vient du système scolaire qui n’est pas adapté car ils ne rentrent pas dans le cadre qu’on leur impose.

    bon courage à toutes les 2. 

    Bonsoir,

    papa de deux enfants HPI de 8 et 11 ans et très intéressé par le sujet depuis deux ans.

    En toute humilité après lecture de votre message les questions suivantes sont a se poser:

    Le bilan QI et personnalité est-il équilibré, il y a des pistes de réflexion, de travail ?
    L’attitude de révolte et de provocation a un sens, il y a forcément un ou plusieurs problème(s) , pourquoi un dossier MDPH puis ITEP c’est pas une maladie les personnes quel est le niveau de connaissance des personnes qui suggèrent cela ?
    Le PPRE pourquoi pas, mais qu’est-ce que l’on met dedans (saut de classe, accélération comme 2 années en une par exemple).

    Trouver les raisons un bilan qi + personnalité complet est obligatoire, instaurer une relation avec un seul thérapeute spécialisé dans la précocité afin que votre enfant soit en confiance (besoin d’affectif).
    Eviter l’ITEP ce n’est pas la place d’un enfant précoce, on ne mais pas un enfant qui a besoin d’avancer très vite avec des enfants qui avancent beaucoup moins vite que les autres. Le résultat risque d’être sévère.

    Bon courage.

    Bonjour,
    je ne suis pas inscrite encore sur ce forum, toutefois je cherche moi aussi des solutions pour aider mon fils de 9 ans EIP.
    Et je tombe sur ton appel à l’aide Celinelucas. Comment ne pas me sentir concernée alors que je vis aujourd’hui la même situation que toi !
    A croire que l’ITEP semble être la solution à tous les problèmes !!
    Mon enfant est en classe de CE2, et a 9 ans. Nous avons du le changer 3 fois d’école depuis son entrée au CP. Au départ tout se passe bien pendant environ un mois (c’est bcp moins que Lucas!) puis très vite les relations avec ses pairs se dégradent, la relation à l’adulte devient conflictuelle. Au menu, insultes, menaces, arrogance et insolence en tout genre.
    2 équipes éducatives déjà accomplies, un dossier MDPH demandé “couteau sous la gorge”. En effet, celui ci revenait sur le tapis plus que régulièrement. Voulant apaiser les tensions j’ai du m’y résoudre. Gagner du temps, telle serait ma volonté. Le dossier MDPH passera en comission en moins de 3 semaines nous recevons la notification de prise en charge en ITEP.
    Il n’y a pas de place pour le moment, l’école sature. Mon fils est suivi aussi au sein d’un établissement hospitalier, on me parle de TOP, on susurre le TDA(H), on veut refaire des bilans comprendre pourquoi il agit ainsi. L’ITEP ne me parait pas envisageable pour lui toutefois comment faire ? Vers qui me tourner pour obtenir des réponses ? Dans ma région pas d’école plus adaptée (ou alors à des prix défiant l’entendement et réservé à une élite …).
    Alors comme toi Celine, je me pose des questions, comme toi l’avenir de mon fils se profile avec un grand point d’interrogation, comme toi je cherche des solutions, des réponses, je cours les forums. Egoïstement ton témoignage m’a mis du baume au coeur, je ne suis pas seule ! Soutenons nous !
    Merci à vous tous !
    Je suis sceptique, n’ai plus confiance. a tout bout de champs sa précocité plus qu’évidente et avérée est mis à mal. Combien de fois entends je ” l’un n’explique pas l’autre Madame” ?
    Comme pour Lucas, à la maison ce n’est pas le même enfant, ces comportements apparaissent en présence d’autres enfants. Il ne semble pas compris, il est seul 99% du temps, les autres enfants se liguent à présent contre lui et font front en cas de désaccord. Il a des résultats parfois brillants. Il apprend vite, mais souffre d’un sens de l’effort inexistant ou presque.

    AdminPremium

    Bonjour,

    Comme Compix 38, je pense aussi qu’il faut absolument refuser la prise en charge de nos enfants dans des établissements tels que les itep…, c’est pénible cette façon de toujours vouloir tout médicaliser dès que l’on sort des rails. Pour les TDA, c’est pareil ! D’autant plus pénible lorsque le bilan de précocité est posé, on sait maintenant que nos enfants ont besoin d’une prise en charge différente, on parle d’accélération ou d’approfondissement, et là, on veut les soigner !!

    Je ne connais pas l’histoire ni le passé de votre enfant, mais a t-il déjà bénéficié d’un vrai aménagement scolaire ? (CE2 à 9 ans?), une simple accélération serait certainement plus bénéfique, son arrogance n’est-elle pas liée à de l’ennui tout simplement? et dans ce cas ceci expliquerait effectivement cela, quoiqu’en disent certains.

    Je vous suggère donc de résister, éventuellement obtenir des préconisations d’un psy spécialisé.

    Pour ma part, à l’époque, l’incompréhension du système scolaire nous a menés à la scolarité à distance, décision pas facile à prendre car on se retrouve vraiment “seuls”, mais aujourd’hui je ne le regrette pas un instant !

    Bon courage à tous.

    Bonjour,
    Je suis tombé sur votre forum en cherchant des infos sur les claesses spécialisées ou aménagées pour le collège et j’ai été attirée par cet appel à l’aide.
    Je me présente, je suis une maman d’un garçon compliqué de 8 ans en CE2 et d’une fille plus simple de 5 ans en CP.
    Ca me scandalise également qu’on veuille orienter un enfant précoce vers des structures pur handicapés.
    Mon fils après un parcours très compliqué (pb de différence importante avec troubles du comportement dès la crèche). Il a fait partie des tetes de turc jusqu’en milieu de grande section. Nous avons fait le forcing pour un saut de classe car il ne montrait rien en classe mais savait déjà déchiffrer. Nous sommes tombé sur une enseignante de CP géniale qui lui a redonné confiance en lui. Mais cela n’a pas résolu tous les problèmes et c’est l’objet de mon intervention aujourd’hui.
    En effet, le post précédent rale contre le fait de chercher des causes médicales.
    Je voulait témoigner que dans certains cas (plus courants qu’on ne le pense) etre EIP ne signifie pas qu’il n’ y a pas de trouble cognitif derrrière.
    Mon fils en l’occurence après un errement entre divers professionnels mal qualifiés a fini par avoir un bilan pluridisciplinaire complet (pédopsy, psychomot, ergothérapeute, pédiatre, neuropsy, orthoptie). Ce qui a mis la puce à l’oreille était le test de QI réalisé par la psy scolaire pour valider le saut de classe qui a révélé un fort potentiel certe (QIV 148) mais QIP à 105, IMT à 104 et IVT à … 88. Au final il a de gros pb visuels (strabisme opéré, daltonisme, pas de vision 3d, très mauvaise poursuite visuelle, gros pb visuo attentionnel) et un trouble de l’attention/inhibition avec un peu d’hyperactivité/opposition (mais ce n’était plus au premier plan depuis le saut de classe, je pense que c’était accentué par son mal etre).
    Au final, il s’en sort plutot bien à présent grace à un léger traitement médicamenteux (type ritaline) pour le TDA qui a résolu en grnade partie les pb visuo attentionnels (ils apparaissent encore un peu aux bilans, mais ne posent plus de soucis à l’école (il ne faudrait pas non plus lui demander d’etre fort en tennis, il n’arriverai pas à suivre la balle…), mais surtout, ce qui l’a aider à s’en sortir c’est un dialogue permanent avec les enseignants en leur axliquant les différentes difficultés de mon fils, avec tact, et en répétant, répétant, répétant, les progrès de mon fils les encourageant à mieux comprendre. Mais j’avoue que je suis tombé sur des enseignants relativement ouverts. Finalement, au dela des adaptations qui sont finalement inexistantes cette année, c’est le regard des enseignants sur mon fils qui a amélioré les choses et lui a redonné confiance, le fait qu’on comprenne que meme s’il réagit mal ou défie lorsqu’on le gronde, en fait il suffit d’une remarque pour qu’il soit atteint, il est très exigeant envers lui meme.
    Bref, j’ai été un peu longue, mais je pense parler en connaissance de cause pour dire qu’un enfant précoce qui est en echec avec l’école cache souvent (toujours ?) une bonne raison (psychologique éventuellement, mais aussi neurologique, etc..).
    Cordialement,

    Particulier

    Merci pour toutes vos reponses.

    Les dernieres semaines ont ete un peu plus tranquilles, mais on sent que pour Lucas c est au prix d un effort important et qui,cela me fait peur,ne peut pas perdurer dans le temps.Pour repondre a certains,mon fils est suivi depuis 1 an par une psychotherapeute specialise dans la precocite et depuis peu par une psychologue eglement specialisee dans la precocite (merci l AFEP pour m avoir mis en relation avec ces professionnels).Cela semble faire du bien a Lucas (quelle difference avec ses reactions face aux memes professionnels non specialises….!Comme dirait Lucas “blablabla”).Le probleme aujourd hui c est la difference de prise en charge qu il existe suivant le lieu geographique ou habite l enfant et la capacite financiere des parents a pouvoir ou non faire suivre ces enfants(50 euros la sceance  par professionnel ,2 fois par mois et le transport  en sus).Pour ma part,je n ai pas d etablissement qui pourrait accueillir mon fils.Ce dossier qui n est certes pas adapte ,je le sais,me permet simplement d ouvrir la porte a Lucas a des etablissements qui utilisent des professeurs formes aux troubles du comportement et a des educateurs.Maintenant la question est ,est ce que Lucas va s y retrouver avec des enfants comme lui parfois mais aussi presentants pour certains d autres troubles du comportement plus ou moins importants?Est ce que cela ne va pas raviver des pulsions violentes ,que j ai reussi a lui faire contenir et parfois deviees ,au prix de plusieurs annees de travail et de communication avec mon fils?

    Je ne sais pas si ma decision est la bonne mais on ne me laisse pas vraiment ni le temps (il faut 3-4 mois pour que le dossier soit traite et que la reponse soit donnee puis vient la demande d inscription dans  l etablissement spec et de nouveau dossier…..pour une rentree en septembre!)ni le choix(pas d autres etablissements susceptibles d accueillir votre fils Madame).

    Alors que faire?certainement etre vigilante tout de meme.Stimuler intellectuellement Lucas en dehors des cours,etre a l ecoute de ses angoisses,son bien etre ,ses desirs,…..et verifier qu il acquerisse le programme scolaire classique en suivant celui des enfants des amis et ,sous forme ludique,lui redonner ce qui va lui manquer.

    Lucas va avoir la possibilite d acceder a des ateliers ,comme le travail du bois(redonner confiance en eux aux enfants ) avec des professionnels patients et formes.Lucas a deja reagit positivement face a cela.Le  travail sur la confiance en soi est un travail immense et tres important pour mon fils.

    En bref,je suis perdue mais je n ai pas le choix…..que dire d autre……

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 24441 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés