Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Asperger et précocité

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 16144 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

17 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Lomylou il y a il y a 2 jours.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Bonjour,

    Je suis la maman de 2 petites filles, L 8 ans et C 3 ans.
    Nous avons toujours suspecté et suspectons toujours une précocité chez notre aînée, elle a appris à lire seule en moyenne section, est hyper sensible, s’est toujours intéressée à des sujets qui ne passionne qu’elle, est intarissable de questions et avide d’apprendre.
    On nous a proposé 2 fois un saut de classe que nous avons refusé car L. est immature et à l’aise avec ses pairs voire même plutôt  » bébé  » sur certaines choses.
    Elle est très sociable et pleine de vie, nous n’avons pas éprouvé le besoin pour l’instant de la tester tant qu’elle se sent bien au quotidien et dans sa scolarité. Elle a souvent le rôle de tutrice et cela semble lui convenir.

    Ce qui me fait venir parmi vous aujourd’hui est le quotidien avec C.
    Nous nous sommes dit assez tôt (avant 2 ans) que C allait être  » pire  » que sa soeur. De par son comportement très volontaire et ses capacités cognitives. A 23 mois, C connaissait son alphabet (comptine numérique et reconnaissance des lettres), déchiffrait les chiffres, connaissait ses couleurs. Elle compte aujourd’hui jusqu’à 50 et 10 en anglais, connait toutes ses doigts, les jours de la semaine, les saisons, les repères spacio-visuels (dedans, derrière, dessous, à côté…).
    Bref…
    Par contre dès l’âge de la marche (15 mois), elle semblait ne plus nous entendre et avancer comme si elle n’avait plus besoin de nous et voulait tout explorer. Impossible de lui faire nous donner la main, grimpait partout en se mettant en danger, s’enfuyait, débordements excessifs lors de frustrations….
    Nous nous posions vraiment des questions, de mon côté pensant à une précocité avec des troubles du comportement qui partiraient sûrement une fois qu’elle aurait intégrée les règles collectives (gardée à la maison en alternance papa-maman après ses 14 mois).
    Sauf que lors de l’entretien pour l’école, la directrice s’est tout de suite inquiétée de son comportement…
    (Grosse colère car pas de chaise pour elle, a montré toutes ses capacités alors que d’habitude quand on lui demande ne fait rien… chiffres et lettres lus sur son clavier et dessins très élaborés bonhommes avec détails, escargots et poissons dont les branchies !)
    D’ailleurs depuis ce magnifique dessin que la directrice a gardé, C a refusé de dessiner à nouveau et fait « des gribouillis ».
    Beaucoup d’écholalies directes ou différées (je pensais qu’elle apprenait le langage ainsi).
    Elle nous a donc alerté sur le comportement atypique de C et qu’il fallait consulter (mon médecin traitant me disait qu’il fallait que je la laisse grandir…)
    Je vous épargne le parcours du combattant mais la pédopsychiatre diagnostiquerait Syndrôme d’asperger et précocité. Pour moi Syndrôme d’Asperger incluait précocité sans qu’on ait besoin de le mentionner mais les 2 termes sont ici bien distincts.
    D’autres évoquent plutôt des troubles envahissants du développement en général.
    Vous me direz peut être que je ne suis pas sur le bon forum, mais je voulais savoir si d’autres parents parmi vous ont des enfants avec ce profil.
    Merci de m’avoir lue et si vous pouvez m’aider!


    Participant

    Bonjour Cassoulette,
    J’aurai aimé pouvoir apporter mon point de vue plus tôt mais je ne pouvais plus me connecter… bref…
    Je ne sais pas si je vais vous aider mais je retrouve chez C quelques traits de personnalité de mon Loulou (qui va entrer en MS). Je me suis toujours inquiétée pour lui mais tout le monde me dit qu’il n’est pas autiste (y compris sa maîtresse qui pense simplement lui faire sauter la GS). Je vous donne donc ses particularités (celles en lien avec un éventuel asperger) et vous me direz…
    – hypersensibilite (au bruit surtout).
    – une phase pendant laquelle il se tapait la tête quand il était gêné).
    – met longtemps à regarder dans les yeux quand il ne connaît pas (d’abord il ferme les yeux, puis regarde de travers, puis se lance au bout de 30 minutes…)
    – aligne de temps en temps (pas tout le temps).
    – beaucoup d’obsessions (presque toujours en lien avec les chiffres ou les codes).
    – répète des phrases (sans sembler se lasser ou s’enerver) jusqu’a Ce qu’on lui réponde.
    – des tics mais pas trop voyants ou envahissants (raclement de gorge, claquement de doigts).
    Il peut aussi rentrer dans ses colères qui paraissent incontrôlables sinon il est plutôt mature et posé quand le sujet l’interesse…
    Voilà le portrait de mon Loulou, non testé, non diagnostiqué, mais qui n’a inquiète personne sauf moi jusqu’a aujourd’hui. Je précise qu’en classe il fonctionne comme un petit soldat qui fait EXACTEMENT ce qu’on lui demande (mais à la récré il a des copains et des copines de tous les âges).
    J’espere Que mon témoignage vous aura aidée ou réconfortée…


    Participant

    Bonsoir Cassoulette
    ma réponse vient très tardivement… j’espère qu’elle vous sera utile et que l’on pourra échanger, car je me pose également des questions…qui concernent mon 3eme enfant L. âgé de 7 ans aujourd’hui.
    Il a su son alphabet à 18 mois, les chiffres à 2 ans (commençait à faire des additions et soustractions simples), lire l’heure à 3 ans, savoir lire à 4 ans. Mais dès 18 mois, son comportement pouvait être étrange : ne jouait pas avec les jeux de son âge de manière conventionnelle, était terrorisé par certains bruits (cloches d’eglise par ex), ne faisait pas de phrases, était très agité, se mettait dans de grosses colères lors de frustrations et était très angoissé. Mais ce qui m’inquiétait le plus, c’était qu’il longeait les murs, les barrières en mettant son visage le plus près possible, alignait ses petites voitures, était obsédé par les chiffres, restait de longs moments à contempler la machine à laver fonctionner, et papillonnait avec les bras. J’ai donc suspecté un trouble autistique et enclencher les demarches diagnostiques auprès du CRA. Entre temps, nous avons arrêté la garde chez la nourrice et l’avons mis au jardin d’enfants. Ce qui a eu pour effet de l’apaiser et le langage est apparu. Le CRA, sans poser de diagnostic d’autisme, puisque les hypothèses des troubles étaient soit une précocité intellectuelle, soit un syndrome d’asperger, soit un mauvais maternage de l’assistante maternelle, l’a ensuite pris en charge à raison d’1 séance par semaine de psychomotricité et d’habiletés sociales. Comme ça se passait très mal dans ce centre, aussi bien pour L. que pour moi sa maman, j’ai arrêté cette prise en charge au bout de quelques mois. Je me suis alors tournée vers une psychologue libérale, effectuant des diagnostics d’autisme dans son cabinet et au sein de l’hopital. Après son bilan, qui a eu lieu pour les 4 ans de L., la psycho a écarté l’autisme, et s’est orienté vers une douance, confirmée par un test psychométrique à ses 6 ans. Mais depuis, je ne regarde plus mon fils sereinement. J’ai été très marquée par cette prise en chage au CRA, et suspecte encore aujourd’hui et malgré les tests, quelques troubles autistiques. D’autant plus que son papa, suite à la suspicion d’autisme chez L. a été diagnostiqué asperger. Et je retrouve des traits communs entre L. et son père. Que je retrouve aussi chez ma 2eme fille elle aussi HPI. Des fois, quand il est contrarié ou fatigué il a tendance à s’isoler, à retomber dans ses obsessions de chiffres et de listes, alors je me dis que sa douance masque un autisme. D’autres fois je le trouve très en relation, très ouvert, et du coup je suis plus sereine! La frontière est parfois infime entre la douance et l’autisme.
    Désolée pour ce roman! Je serai intéressée de savoir comment va votre fille maintenant, si vous voulez bien 😉


    Participant

    Bonjour Pep,

    Comment va votre Loulou? Avez vous fait des tests ou êtes vous toujours dans le flou? Le fait qu’il ait des amis est une très bonne chose. Ici, C n’en a pas, elle ne sait pas échanger avec eux sauf pour les taper ou leur tirer les cheveux.
    Effectivement, vos inquiétudes décrites peuvent ressembler à des troubles du TSA mais en réfléchissant, ma grande de 8 ans avait certains « tocs » elle aussi mais tout est « normal » à présent.
    Si vos inquiétudes continuent, vers 6 ans un neurologue ou psy pourra lui faire faire des tests…
    En attendant vous pouvez aussi faire un bilan orthophonique et / ou psychomotricien mais il faut une ordonnance de médecin….
    Il échange correctement avec vous?
    C me dit tous les jours les mêmes phrases même si le contexte est bon, rien ne vient d’elle, c’est toujours quelque chose d’entendu auparavant…


    Participant

    Bonjour Lomylou,

    Je ne suis pas du tout médecin ou psy mais si votre conjoint est asperger, il y a de fortes « chances » que votre enfant le soit aussi, le comportement de L est très proche de celui de C. Mais je n’ai pas encore de diagnostic vraiment posé. Les professionnels sont dans le flou et on attend vraiment notre RDV au CRA mais les délais sont très très très longs. On continue donc sa prise en charge en psychomot et orthophonie en libéral. Elle est suivie en CMPP uniquement pour la pédopsy.
    Pour avoir vu des reportages et comme vous le dites, la frontière peut être très fine entre douance et autisme… Et les 2 peuvent exister ensemble effectivement, ce qui fait que l’un masque l’autre, souvent la douance masque les aspects de l’autisme qui peuvent ressortir lors de moments compliqués à gérer (de ce qui j’ai pu lire ou voir) et comme vous sembler le remarquer pour votre enfant.
    Merci pour votre témoignage. Pourquoi le CRA n’a t-il pas pu poser de diagnostic?
    Je vois que je ne suis pas « seule » à galérer mais c’est ce flou et cette impression d’être baladée qui est pénible.
    On me dit souvent de ne pas mettre une étiquette mais je crois plutôt que personne ne sait…et que cette phrase les arrange bien….
    Vous vouliez des nouvelles de C.
    Elle est entrée en PS à temps très partiel de 8h30 à 10h. Elle n’écoute pas trop les consignes ou très peu de temps, se sauvait de la classe (mais le fait moins), ne fait pas attention aux autres enfants ou seulement pour leur faire du mal. Elle est dans son monde même si elle communique avec nous mais toujours avec des phrases déjà entendues auparavant….
    Après les vacances, elle ira une matinée entière par semaine et on intègrara la récré les jours sans prise en charge.
    Nous sommes en attente d’une AVS demandée à la MDPH.
    J’ai dû arrêter de travailler.
    Comment est L avec vous, les autres? Ce qui nous inquiète le plus c’est vraiment son comportement non adapté avec ses pairs… sans parler du regard des autres à l’extérieur…


    Participant

    Bonjour Cassoulette,

    De mon côté le côté asperger est plus ou moins écarté (par moi) car je me rends compte que Loulou rentre quand même de plus en plus facilement en contact avec les autres. Il ne regarde presque plus de travers et sait se faire des amis (même si son abord est très protocolaire : «  Bonjour, je m’appelle Loulou, j’ai 4,5 ans, tu veux jouer avec moi ? »). Il va d’ailleurs agir de la sorte quelque soit l’age de l’interlocuteur ! Et ma foi ça marche plutôt pas mal donc…
    Concernant l’école il a été demanagé ´´de force’´ chez les grands la semaine dernière. Nous avons appris presque par hasard qu’il faisait beaucoup de grosses crises, les maîtresses pensaient à de l’ennui mais lui refusait de passer chez les grands (pour lui chaque chose a sa place et il n’aime pas du tout le changement). Du coup réunion en urgence avec les maîtresses et la directrice, nous lui annonçons la conclusion dans la foulée et il passe chez les grands dans la foulée : je pense que cette réunion l’a impressionné et il a accepté sans sourciller. Du coup apparemment, et pour le moment, ça se passe beaucoup mieux à l’école !
    A la maison ça reste très compliqué et il continue de faire beaucoup de crises :
    – ne veut manger que des pâtes ou du riz ou des yaourts.
    – ne veut que du sport à la télé.
    – veut TOUJOURS être le premier (devant sa sœur).
    – toujours les mêmes jeux.
    Et si on improvise c’est la crise assurée (par exemple ce soir une amie me propose de passer récupérer un livre en sortant du sport : il a littéralement pete les plombs dans la voiture alors qu’il ne s’agissait que d’un arrêt minute à 100 m de la maison).
    La seule chose avec laquelle on peut le contrôler c’est les chiffres : tu regarde le sport pendant 10 min, tu manges 3 cuillères de purée, on fait 2 parties de cartes etc… Seuls les chiffres ont de l’autorité sur lui.
    Enfin maintenant que j’ai compris ça ça va un peu mieux mais c’est pas facile tous les jours !

    J’ai RDV chez une psy spécialisée en novembre on verra ce qu’il en ressort. D’ailleurs si vous pouvez me donner votre avis : elle le prend TOUTE une journée ! Le matin anamnèse et prise de contact (avec les parents), l’apres midi tests (tout seul). Je ne suis pas sure non plus de vouloir qu’elle teste le fameux QI : ça me gêne et je crois qu’il n’est pas fiable avant 6 ans. Du coup j’aimerais juste qu’elle nous dise… ce qu’elle pense de lui et comment l’aider à s’epanouir.

    Désolée pour le pavé ! Et ravie de suivre l’evolution de vos « précoces ou aspergers ? » ?


    Participant

    Bonjour Pep,

    C’est une bonne choses ce RDV psy spécialisé. Je pensais que les RDV se faisaient en plusieurs fois, mais pourquoi pas sur 1 journée…vous me direz si vous le voulez bien quel test il aura passer? Car effectivement 6 ans est l’âge préconisé mais rien n’empêche pour se faire une idée quitte à affiner à 6 ans…
    C’est super finalement que le passage chez des plus grands se passe bien, peut-être juste un besoin d’être plus stimulé intellectuellement… Dommage que ce passage dû être « forcé »…
    Nous attendons un RDV au CRA pour avril….encore à patienter…
    Bon courage.


    Participant

    Bonsoir Cassoulette, et bonsoir Pep
    J’ai passé 1h hier à vous écrire un long roman 😉, mais apparemment mon message n’a pas été publié. Tant pis, ou tant mieux je vais faire plus condensé!
    Cassoulette, c’est bien que votre petite puce soit scolarisée, même si pour l’instant c’est à temps partiel. Elle est jeune, elle est prise en charge, et quel que soit le diagnostic qu’elle aura, elle est pleine de capacités qui ne demandent qu’à se developper. Vous parlez du regard des autres, et je vous comprends. C’est vraiment blessant de voir des regards stigmatisants ou culpabilisants, sur son enfant qui est tellement innocent. Je ne sais pas comment on peut faire pour encaisser… Je me suis fait suivre par une psycho, même encore un peu encore, car c’est pas facile d’être la maman d’un enfant hors norme. Il y a un mélange de sentiments de culpabilité, d’angoisse, d’impuissance, la fratrie peut être délaissée.
    Le CRA n’avait pas posé de diagnostic car pour le psychiatre de ce centre, il y avait 3 hypothèses qui pouvaient expliquer les troubles de L. : – des séquelles de défenses autistiques réactionnelles à une situation difficile chez la nourrice (quand on a enlevé L. de chez cette nourrice, beaucoup de facteurs de risque autistique ont disparu), – un asperger, – ou un haut degré de précocité intellectuelle qui aurait entrainer une dysharmonie de mise en place des intérêts. Lors des observations au CRA, L. présentait de bonnes capacités relationnelles et d’attention conjointe. Le psychiatre avait noté des intérêts hors normes pour tout ce qui concerne les chiffres, difficulté dans les jeux symboliques, peu d’idées et d’initiative dans les jeux, une grande maitrise de ce qui se passe autour de lui. Le test psychométrique passé à ses 6 ans a montré un thqi. Pep, on pourrait copier/coller la description que vous faites de votre fils à celle que je pourrais faire du mien quand il avait 3/4 ans. Il n’avait pas de sélection alimentaire, mais il fallait toujours qu’il soit 1er (à sortir de la maison, à monter dans la voiture…) sinon c’était la crise assurée. Il supportait mal aussi ne pas être prévenu des changements. Et les chiffres étaient un bon moyen de l’apaiser. Il était perclus d’angoisse et les chiffres le rassuraient beaucoup.
    Cassoulette, vous me demandez comment est L. dans ses relations. Il ne me parle pas d’un copain en particulier, mais il me dit qu’il joue avec les autres dans la cour. Ses relations ne sont pas parfaites, il a un peu du mal à se mettre au niveau des autres, à comprendre que les autres ne sont pas forcément intéressés par ce qu’il dit ou par ses jeux qui sont souvent bizarres! Il fait preuve d’empathie, mais des fois ses réactions semblent être un copié-collé d’une situation antérieure. L. a beaucoup changé depuis ses 18 mois et l’apparition des ses 1ers troubles. Il n’y aurait pas eu le diagnostic d’asperger pour son père, je me ferai sans doute moins de souci quant à son comportement. Il y a tellement de points communs entre L. et son père que c’est déstabilisant, même s’il y a aussi de grosses différences rassurantes.
    Pep, en ce qui concerne le rv chez la psycho, j’avais vu en cherchant pour mon fils que certains professionnels faisaient effectivement des bilans sur une journée. On peut penser que c’est bien parce que le bilan est complet, l’anamnèse n’est pas bâclée, ou bien on peut penser que c’est trop long, que l’enfant va devoir mobiliser beaucoup de patience et d’énergie. Je ne sais pas du tout si c’est mieux ou pas.
    Décidément je ne sais pas faire du condensé!
    Bon courage à vous


    Participant

    Bonsoir Pep et Lomylou,

    Allez Pep, on se rapproche de novembre et J’espère que cette psy vous apportera des réponses adaptées pour votre Loulou….

    Lomylou, qques petites questions si vous le voulez bien…
    Votre conjoint a été diagnostiqué Asperger, suite au RDV CRA? Toute la famille est testée?
    Comment cela se caractérise chez Lui? Des doutes auparavant? Ce qui est rassurant, c’est qu’il a pu mener sa vie…..
    Et vos 2 autres enfants, pas de particularité?

    Pour nous, c’est dépaysement cette semaine en Bretagne…et bien que C ne manifeste pas trop lorsqu’on la change d environnement, les sorties restées très compliquées…!!
    Elle se roule par terre, veut faire ce qu’ elle décide, lèche les vitrines, donne des coups de pieds au chien qui passe….
    Bref, on est plus épuisés qu’ en restant chez nous mais on se dit qu’ on ne va rester enfermés non plus…
    On est déjà pas mal bridés dans ce qu’ on souhaiterait faire et on essaie de jongler tout ça avec notre grande….
    Heureusement, elle fait toujours ses siestes de 2h à 2h30. On recharge nos batteries même si ça nous coupe la journée et nous empêche d aller bien loin…
    Demain, on visite l aquarium de St Malo….à suivre 😧😉


    Participant

    Bonsoir Cassoulette et Lomylou !

    Et oui je rode souvent sur ce forum en quête d’indices, ou simplement pour apporter un pont de vue.

    Personnellement je trouve ça sympa que nous nous suivions car, même si nos enfants sont différents, nos questionnements se ressemblent et j’imagine que nous avons des choses à nous apporter.

    Cassoulette,
    J’ai cru comprendre que C. n’allait à l’ecole que quelques heures ? Je n’ai peut être pas bien suivi mais dans votre description je ne vois pas pourquoi ?! Elle tire les cheveux et tape c’est ça ? Je ne veux surtout pas juger mais pour moi ce n’est pas une raison valable.
    Mon Loulou a eu ce genre de comportement au début de cette année de MS, entre autre il a failli faire pleurer sa maîtresse (d’ailleurs je ne l’ai su qu’au bout de plusieurs semaines). Pour autant on ne m’a jamais fait la moindre remarque négative et je sais qu’ils ont tout tenté avant de nous alerté (j’aurai préféré être mise au courant quand même mais bon…).
    C’est vrai que C. est en PS et qu’ils ne la connaissent pas mais je trouve ça un peu rude que l’ecole ne cherche pas plus d’adaptation ?! Enfin j’espere qu’elle pourra y aller de plus en plus longtemps pour être dans le bain de la sociabilisation (1er rôle de l’ecole Maternelle soit dit en passant !).

    Pour nous la vie suit son cours (mouvementé). Quelques moments de calme et BEAUCOUP d’opposition et de crises !
    Il me tarde ce RDV (plus que 15 jours !) pour débrouiller un peu tout ça et avoir quelques conseils…

    En attendant je suis ravie que vous puissiez souffler un peu du côté de la Bretagne ! Et je vous souhaite de bons moments en famille !


    Participant

    Bonsoir Cassoulette et Pep,
    Cassoulette, profitez bien de vos vacances en Bretagne c’est tellement beau, même si votre petite C. fait bien sentir sa présence 😉. Est ce que quelqu’un vous aide pour vous dire comment gérer les crises de C.? Est-ce qu’au CMPP des professionnels vous accompagnent pour vous aider à mettre des choses en place? Je vous demande ça, car c’est hyper important et c’est ce que je reprochais au personnel du CRA. Personne ne répondait à mes interrogations, ni ne m’aidait à mettre des choses en place à la maison. On attendait seulement de moi que j’amène mon fils à ses séances 🙁. C’est en partie pour ça que j’en suis partie et que j’ai cherché une prise en charge plus adaptée.
    Vous me demandez des infos concernant le papa de L. Quand L. a été suspecté d’asperger, je me suis renseignée sur ce handicap car je ne connaissais que l’autisme de Kanner. En lisant des descriptions, je me suis dit : je ne reconnais pas L., mais son père C…. Tout ne correspondait pas mais ça m’a sauté aux yeux, et pendant de nombreuses années je lui ai souvent dit, sans vraiment y croire, qu’il devait être autiste. Il a donc été testé par la même professionnelle et à la même periode que L. et on a eu les résultats le même jour : C. est asperger, L. non. Il n’a jamais manifesté de troubles du comportement, de stéréotypies. Il a eu son diagnostic a 41 ans, et personne ne suspecte quoi que ce soit en le rencontrant, juste dire éventuellement qu’il est timide ou distant. Mais pour moi qui vivait avec lui c’était autre chose! Sans m’en rendre compte, je me suis occupée de C. presque comme un enfant pendant 15 ans, jusqu’à ce que L. vienne au monde, et là j’avais trop de choses à gérer, j’ai donc arrêté de « l’étayer » et ses troubles sont apparus de façon plus prononcée. Aujourd’hui, pour vous faire un tableau : pas d’amis mais il parle sans soucis de la pluie et du beau temps avec les gens, pas d’implication dans le lien social, très peu d’initiatives, difficultés dans la compréhension des informations (pendant des années je croyais que c’était moi qui ne comprenait pas les choses😢), ne partage pas les informations avec les autres, difficultés à se mettre à la place de l’autre. C’est peut-être vague pour vous, des exemples des troubles dans la vie quotidienne serait plus parlant mais très longs à décrire !
    J’ai suspecté l’autisme chez 2 de mes enfants, les 2 qui sont HP car tous les 2 ont 7 ans d’écart mais on dirait des jumeaux! Seul L. a passé un bilan diagnostic autisme. Et les 3 ont passé un test de QI. Je pense aussi que plus le QI est haut et hétérogène, comme c’est le cas pour mes enfants, plus la personnalité est complexe, angoissée avec des comportements se rapprochant-ressemblant-s’apparentant à des troubles autistiques. Mais ça ce n’est que mon avis. Et ça me fait rebondir sur ce que vous avez dit dans un de vos précédents messages : vous n’avez pas tester votre grande car tout va bien. Je pensais comme vous avant, que les test n’étaient utiles que s’il y avait un problème. Mais il me semble, que même si ça ne lui pose pas toujours des problèmes, un enfant HP se sent différent, et que de savoir pourquoi ça l’aide forcément. Il comprend mieux son hypersensibilité, ses comportements excessifs, etc…
    Bonnes vacances à toute votre famille


    Participant

    Bonsoir les filles, j’espère que ce début de 2de semaine de vacances scolaires se passent bien…
    Et je pense que ce serait plus sympa de se tutoyer maintenant si vous le voulez bien 😉

    Ici nous sommes rentrés et C a retrouvé ses repères et cela va beaucoup mieux…
    Elle tourne en rond en fin de matinée et a du mal à rester sur une activité. Elle dérape tout de suite dans l’opposition +++ et attaque sa soeur, donc on attend vite vite qu’elle fasse sa sieste pour faire « reset » comme on dit et qu’elle reparte du bon pied… Quelle différence quand elle a son compte de sommeil..j’espère qu’elle conservera son temps de sieste encore un moment…

    Merci Lomylou pour les réponses à mes questions, tu as fait les tests de QI quand tes enfants avaient quel âge? C’est de ta propre initiative ou poussée par l’entourage (famille, école…)
    Je ne sais pas ce que tu as ressenti à l’annonce du diagnostic de ton conjoint, mais tu as du courage…car j’imagine qu’effectivement cela ne doit pas être facile à gérer et tu n »as peut être pas le soutien attendu du coup avec tes enfants….

    Pep, tu me parlais de l’école de C…
    En fait comme son comportement a interpellé dès l’entretien pour l’inscription scolaire…les RDV pour confirmer un TED (ce qui est pour l’instant diagnostiqué ( TED atypique exactement) en attente d’être affiné….) ont été fait dans la foulée…
    Et l’école a bien appuyé sur le fait qu’il fallait faire une adaptation en douceur pour simplifier les choses pour tout le monde sans rester « bloqué » sur un temps défini….
    Comme je me suis mise en congé de présence parentale et étant du coup disponible, j’ai joué le jeu… Et rien qu’à la maison quand je vois les fins de matinées, je crains pour l’école quand ce sera plus long….
    Aussi, pour avoir une prise en charge rapide, on a pu avoir des pro dispo mais avec des créneaux libres le matin…
    Donc finalement, cela arrangeait tout le monde…
    A la rentrée, elle va rester toute la matinée le vendredi (pas top car fin de semaine) mais c’est le seul jour où elle n’a pas de RDV…
    Et elle fera toute la récréation le lundi et le jeudi avant son RDV ortho…
    On essaiera ensuite de décaler le RDV psychomot du mardi matin si un créneau se libère…
    Et comme sa sieste est très importante, pas de RDV non plus sur le créneau 14h-16h…pour l’instant…
    Et en petite section, d’autres enfants ne vont pas à l’école l’après-midi…
    La cantine serait infernale comme elle ne tient pas en place et ne mange rien…et la sieste dans un dortoir de 60 serait compliquée aussi….

    Et vous, Pep et Lomylou, vous arrivez à avoir une vie professionnelle « normale »?

    A bientôt


    Participant

    Bonjour les mamans !

    Je rentre de vacances. Pour la 1ère fois on est partis sans les enfants un peu loin (New York). Ca fait du bien et en même temps beaucoup de choses à gérer avant de partir et au retour donc fatigant aussi 😊 !
    Loulou n’a pas beaucoup apprécié le départ (ça je m’en doutais !) mais il a réussi à passer 5 jours hors de ses bases sans trop de gros soucis (quelques crises mais qui sont apparemment restées gerables).
    Pour l’anecdote nous avons ramené une petite voiture de dessin animé (vous voyez ?!) car Loulou les collectionne : il a passé une heure à la comparer avec toutes les autres, comme il le fait à chaque nouvelle voiture 😊 !
    Mon RDV est mercredi prochain, il me tarde ! Je pense que cette psy est bien, c’est une ancienne qui a l’air un peu bizarre au téléphone. J’ai mené mon enquête elle est spécialisée dans les tests pour enfants particuliers en tous genres, handicapés mentaux, autistes, et précoces. Elle a publié quelques articles donc elle doit être investie je suppose. Et puis elle est croyante (merci le net !) et pratique des tarifs très bas : 180 € la journée c’est presque du bénévolat ! Enfin on verra mais je pense qu’elle a fait des enfants particuliers son cheval de bataille…

    Cassoulette,
    Je comprends mieux l’adaptation progressive. Si tu peux prendre le relais ça peut être une solution, l’essentiel est que le dialogue soit franc et ouvert avec l’ecole.
    Personnellement ça serait très compliqué : nous travaillons tous les 2, même si les mamies sont disponibles. Mais s’il l’avait fallu (ou si cela devient necessaire) nous aurions pris des dispositions pour nous libérer sans aucun complexe !

    Pour vous 2,
    Je penserai un peu à vous lors de mon RDV : si je peux glaner quelques infos qui vous aiderons… Et puis si cette psy est aussi bien qu’elle en a l’air, peut être qu’un bilan auprès d’elle (sans forcément faire un test) peut apporter des solutions ? Elle m’a dit que des parents venaient de loin pour la voir…

    Bon week-end à vous !
    Prochain message en fin de semaine prochaine 😊 !


    Participant

    Bonjour les mamans !

    Ça y est RDV passé : ça fait du bien !!! En gros :
    – pas d’autisme.
    – enfant très précoce homogène (il paraît que c’est plus facile à vivre pour l’enfant).
    – prévoir au moins 2 sauts de classe (gloups…).

    On digère (mais c’est quand même mieux que de ne pas savoir quoi manger…).

    Concernant le côté autisme/asperger/TED…
    Cette dame m’a expliquer qu’un enfant précoce perçoit tout beaucoup plus fort (ça j’avais remarqué) mais qu’en plus la réaction à ses stimuli était elle aussi exacerbée : c’est un peu l’effet boule de neige. Du coup l’enfant se sent vite dépassé, angoissé par les émotions qu’il risque de ressentir, et cherche un moyen d’eviter de les ressentir (elles sont trop intenses).
    – Pour certains c’est l’evitement (Ils évitent de se retrouver dans une situation nouvelle),
    – Pour d’autres c’est l’intellectualisation (ils se détournent de leurs émotions en braquant leur attention sur autre chose (compter, scruter les détails…).
    Lorsqu’il n’y parviennent pas c’est la crise (celle que vous connaissez), la colère, la violence, et/ou bien le mutisme et la dépression.
    Tous ces comportements font évidemment penser à un trouble (autisme/TED etc…) et risquent d’être plus marqués si le potentiel est haut. Leur expression dépend aussi de l’entourage socio-culturel et du caractère de l’enfant.

    Voilà.
    J’espère que ma petite pierre vous apportera quelque chose. Mais du coup je me dit qu’avant tout diagnostic autre, il faudrait peut-être faire un bilan QI ?


    Participant

    Merci Pep super toutes ces infos!! Et génial ce voyage à NYC…suis jalouse 😉 J’attendais impatiemment ton retour de RDV.
    Tu dois être soulagée que le côté autisme soit écarté même si la précocité engendre aussi son lot de difficultés!!
    Pas de pb pour les tests bien que ton fils « n’aie pas l’âge requis « ?
    Apparemment non, comme le qi a pu être testé et homogène en plus…
    Elle est où cette psy?
    En tout cas, super sympa de nous détailler tout cela….
    Ce qui me rend encore plus perplexe pour ma fille…
    Justement la pedopsy qui la suit, qui nous avait évoqué asperger avec précocité (sans poser de diagnostic nous a t elle dit), nous parle maintenant de précocité « trop rapide » et qu’ elle ne saurait pas gérer…, ce qui revient à ce que t a dit la psy….
    Je garde quand même plus le TSA en tête car elle a vraiment du mal avec les autres et toutes les règles en général…elle reste énormément dans la répétition (de phrases, de jeu, de comportement…), je compare souvent cela à un jour sans fin car je sais d avance ses phrases ou réactions…
    Et tu me disais que ton fils était un vrai petit soldat en classe, ici c est tout l inverse!!
    Ta psy ne t a pas parlé de troubles associés : dys….ou tda? Si on écartait le TSA, il y aurait sûrement autre chose pour C!
    Elle est encore petite mais j aimerais tellement l accompagner au mieux!!
    Notre psychomotricienne m a parlé de profil sensoriel, un test de 200 questions à remplir par papa et maman séparément puis l école pour établir donc son profil sensoriel pour avoir de meilleures pistes d accompagnement et voir à quoi elle est le plus réceptive, tu connais?
    La pedopsy me l a évoquée aussi avant que je lui en parle donc à voir….
    Voilà voilà…
    Bonne soirée, même bonne nuit et encore merci!
    Lomylou j espère que tu vas bien 😉


    Participant

    Bonjour cassoulette et pep
    Vous me faites envie avec vos voyages😉!
    Je viens de lire longuement des temoignages de mamans sur ce topic, et ce que j’en retiens c’est qu’on espère toutes mettre nos enfants dans des cases pour comprendre au mieux leur comportement, et même si c’est un réel soulagement d’avoir enfin un diagnostic, certaines interrogations peuvent demeurer malgré tout car tout cela est tellement complexe. Même chez les professionnels les avis, les conseils sont parfois différents…
    Pep, la psycho a parlé de 2 sauts de classe pour ton fils et tu as l’air d’être anxieuse, ce qui ce comprend! Voici le parcours scolaire de mon fils, et loin de moi l’idée de dire que c’est ce qu’il y a de mieux. Je pense qu’il n’y a pas vraiment de solution type ni miracle pour qu’un hpi ne s’ennuie pas en classe, il faut adapter en fonction de chaque enfant et des instits. En debut d’annee de GS de L. j’ai contacté l’inspecteur en charge des enfants précoces (il y en a un dans chaque académie). Dans la semaine, il a contacté la maitresse de L. et a mis en place un r-v avec la conseillere pédagogique pour venir observer L. Comme L. lisait couramment, comptait jusqu’à plusieurs centaines, etc… nous avons convenu d’un commun accord que L. fasse une classe passerelle en vue de passer au CE1 à la rentrée scolaire suivante. Dès novembre, L. en restant en GS a integré le CP progressivement, de 2h/sem au début jusqu’à 2x2h tous les jours à la fin de l’année. Pendant les heures de lecture du CP, L. restait en GS à faire du sport, lire des histoires aux élèves, aider la maitresse lors des corrections… En CE1, il a intégré les cours d’histoire-géo du CE2, faisait des maths d’un niveau plus haut que le ce1 sur un ordinateur. Cette année il est en ce2, dans une classe de ce2/cm1. Il travaille avec les cm1 pour les dictées, l’histoire-géo, va en cm2 pour les maths 2x/sem, va en cm2 1x/sem pour travailler sur un exposé, et en janvier ira au cp pour aider un groupe d’élèves. Pour l’instant je refuse qu’il saute encore une classe, et comme il a l’air de se contenter de ce qui lui est proposé (même si a chaque fois il est quand même déçu car il s’attend toujours à un niveau plus élevé) je reste juste attentive.
    Cassoulette, tu dis que C. est toujours dans la répétition, il s’agit d’echolalie? Elle répète ce qu’elle entend à la télé ou autre?
    Bonne journée et bon courage les super-mamans😄


    Participant

    Lomylou, oui de l’écholalie différée.
    Face à une situation je sais quelle phrase elle va me dire….
    Bien qu’ elle aie un vocabulaire développé et qu’ elle sait aussi l’employer à bon escient….
    Plus petite c’était vraiment de l’écholalie directe, elle ne parlait qu en écholalie, pas par elle même mais répétait nos phrases et nos questions, comme si elle n intégrait pas la notion d échange…
    De gros progrès quand même de ce côté!


    Participant

    Cassoulette,
    C’est de l’echolalie qui a un sens, je veux dire le ou les mots qu’elle emploit sont adaptés à la situation ? Ou bien c’est du style à dire « louper la marche » quand elle se fait mal parce que c’est une phrase qu’elle a entendue un jour quand elle est tombée dans les escaliers, par exemple? L’echolalie n’est pas typique de l’autisme. Dans mon métier auprès des enfants de 3-4 ans, je vois beaucoup d’echolalies dues à un manque de compréhension. Chez les enfants ayant un trouble primaire du langage également. Les psychiatres eux-mêmes ne sont pas d’accord sur l’echolalie; certains disent que c’est spécifique du TSA, d’autres non. C’est surtout l’association ou pas d’autres difficultés pragmatiques qui font pencher le diagnostic vers un TSA ou non. Ta puce a-t-elle un déficit de l’imaginaire? A-t-elle accès aux jeux symboliques? Vient-elle spontanément te montrer ses dessins, ses assemblages Lego, etc… Demande-t-elle verbalement de l’aide?
    Pour répondre à tes anciennes questions, L. avait passé, à ma demande un test de QI quand il était en PS, qui avait simplement montrer des résultats dans la moyenne haute mais sans précocité. Mais le test avait été fait alors qu’il avait 3 ans, par une psycho scolaire, et à une époque où il était perclus d’angoisses. A 6 ans il a passé le WISC 5, plus fiable car fait par une psycho rodée par ce genre de tests, car L. avait 6 ans et avait bien progressé au niveau de la gestion de ses émotions. Mes autres filles ont passé leurs tests par la suite, à 13 et 15 ans.
    Quant à l’annonce du diagnostic de leur père, ça a été plus un soulagement pour moi. D’abord parce que certaines personnes de mon entourage ont très mal réagi envers moi quand je leur avais fait part de mes soupçons. Ensuite parce que je pouvais enfin me déculpabiliser, car je croyais depuis 20 ans que les problèmes qu’il y avait entre nous étaient de ma faute. Enfin tout s’expliquait!
    A bientôt 😉

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 16144 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

3 enfants précoces


Menons ensemble 10 projets pour aider nos enfants

Informer les écoles et le public

Aider les familles d'enfants précoces

Accompagner les jeunes surdoués