Aller au contenu

Apprendre à apprendre / cultiver le goût de l’effort

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 23283 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

8 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par damael il y a il y a 5 mois et 2 semaines.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • Particulier

    Mon 7 ans apprend avec une facilité déconcertante, il écrit sa poésie, elle est déjà au 3/4 sue. Les maths il passe pas des détours farfelus et tombe 90% du temps juste. (par exemple pour un 8+4 il va me faire du 10+2 (et encore cet exemple n’est pas un si gros détour il en fait des plus étonnant) et en même temps va bloquer sur un 3+2

    Mais ce qui m’amène c’est comment gérer sa “difficulté” qui est l’orthotographe. J’ai mis difficulté entre guillemet car ça n’en ai pas vraiment une à mes yeux mais à ces yeux c’est le bout du monde. Je le trouve plutôt bon d’autant plus qu’il y a plein de règles qu’il n’a pas encore vu ‘là dans la dictée pour demain il doit à 4 reprises choisir entre terminaison ER ou É quand on n’a pas appris les règles c’es juste du par cœur. mais je vois bien quand je lui dicte qu’il a déjà des réflexes super avancés. Il cherche les mots de la même famille pour trouver les lettre muettes “chat blanc trop facile ça fait cahtte blanche donc un t à chat et un c à blanc” “loup trop facile un p à la fin parce que ça vient du latin lupus” (je lui ai expliquer une fois il y a plusieurs semaines suite à un “pourquoi y’a un p à la fin d loup c’est pas logique”

    Bref tout ça pour dire que l’orthographe n’est pas un vrai soucis, je trouve au contraire qu’il a de bonnes bases et de bons réflexes pour réussir. Mais voilà, une dictée de mots invariables se gèrent plutôt bien, mais les petits textes de 3 phrases avec des règles non étudié, c’est dur… et encore après avoir étudié il n’y a que peu d’erreur (4 après avoir travailler la dictée une fois hier et une fois aujourd’hui. J’aurais aimé pouvoir le faire si facilement.

    Mais ces séances de travail de dictée sont fastidieuses car il n’aime pas, car “c’est trop dur ” “je suis nul” j’arrête j’abandonne” et j’en passe…

    J’essaie de lui dire que c’est normal d’avoir des choses plus facile, que c’est normal de devoir travailler, mais lui ne sais pas ça, c’est “nouveau” pour lui (l’année dernière il n’avait que les listes de mots et de temps en temps une toute petite phrase d’auto-dictée sans grandes difficultés, là je les trouve plutôt difficiles ces dictées) Il ne sait pas travailler, il ne sait pas faire un effort il fait des “OUINNNN” dès que je lui signale un mot à retravailler.

    Ce matin après la séance “dictée” je lui ai dit “Tu as une super chance c’est d’avoir une mémoire super efficace qui te permet d’apprendre super facilement les poésies,mais tout ne peux pas être super facile, et avec un peu de travail tes dictées on peut d’erreur car tu n’as de soucis majeur, OK ça te demande de travailler mais crois moi ça te demande moins que certains de tes camarades. Mais en même temps j’ai le sentiment que je m’y prend mal avec lui sur l’apprentissage de ces dictées. La méthode qui fonctionne avec les listes de mots invariables (il est le maître il m’explique les difficultés, il me dicte, je fais des fautes à tous les mots, il me dispute “mais je t’ai expliqué!” et sans le cahier il me fait des modèles que je dois recopier. Puis inversion des rôles je deviens la maîtresse, et il me fait une ou deux erreurs, il recopie 2 fois, efface et l’écrit sans modèle. ça nous prend 10 min, c’est à moitié dans le jeu.
    Mais la dictée “texte” s’est rallongée on ne peut plus fonctionner comme ça il perd patience, c’est trop long, si on garde la même façon de faire ça nous prendrait 30 min le samedi et 30 min le dimanche impensable.

    Je cherche une façon pour lui. Il faut savoir que c’est en enfant vif, même si le TDAH semble être écarté, il a besoin que ça bouge, de passer vite à la suite, là c’est trop long et trop statique, c’est pas pour lui.

    Je me doute que vous n’avez pas de réponses, que vous avez sans doute des soucis similaire, mais en partageant nos expériences on se sentira moins seuls.

    Particulier

    préparation de la dictée de mot ce matin.

    1ère tentative : 3 erreurs sur 10 mots, ça va c’est normal de faire des erreurs quand on apprend. Je lui demande de relire, il relit de façon superficiel.
    Du coup je lui signale les 3 mots “Je suis Nuuuuul”
    “je suis idiot”
    grosse crise de colère, il s’est même donné des coups, j’ai bien essayé de le raisonner.
    puis il a tout effacer et a exiger que je lui redicte en exigeant que je le fasse dans le désordre. Et avant même que je lui demande de relire. dès le dernier mot “cette fois je sais que j’ai tout juste”

    Vraiment il ne sait pas “apprendre” , se relire semble être un effort surhumain pour lui et en même temps il est perfectionniste. C’est un peu compliquer de combiner le côté perfectionniste et le côté “c’est trop dur” car c’est pas tout juste du premier coup.

    Particulier

    J’aurais du baptiser ce fil “le calvaire de la dictée”

    Ce matin, comme les 2 jours du week-end ça a encore été le calvaire de la dictée pour mon bonhomme. (hier il a pleuré)

    Le problème c’est que la dictée texte est longue et 4 phrases en un week-end c’est quand même beaucoup. Je vois qu’il se déconcentre en cours de route. (à l’école il y a 2 possibilités de s’arrêter, mais il fait en entier à chaque fois)

    On commence par lire le texte, on s’arrête sur les difficultés (si possible en passant pas l’étymologie car il en a besoin. Il sait écrire loup/ corps/ temps car il a compris le pourquoi ce ces lettres muettes grace à l’étymologie) on essaie de trouver les “histoires” mnémotechniques ‘ALLER 2 L car on a besoin de 2 pieds pour marche. Puis on passe à la partie dictée.

    Dès la première erreur : cris/ pleurs/ “efface tout je recommence depuis le début !!! ” donc épuisement et perte de concentration car c’est long…

    Je crois que je vais lui demander d’emmener son “cahier des sons” tous les lundis soirs, dès qu’il a la nouvelle dictée. et de faire une phrase par jour.

    Le pire c’est qu’il a de super réflexes comme la recherche des lettres muettes en cherchant les mots de la même famille, mais il a pris cette activité en grippe.

    Il adore écrire des histoire je lui lit “t’occupe pas l’orthographe, on corrigera après” mais pour le coup il apprend des orthographe fausse, “luis” au lieu de “lui”

    Particulier

    Et si vous lui appreniez la relaxation ? ça ne jouera pas sur l’orthographe ou le goût de l’effort mais ça peut l’aider à mieux gérer ses émotions et ses pensées de type “je suis nul”

    Particulier

    Bonjour Elo7 Pardon j’avais pas vu votre réponse.

    On travaille sur la relaxation (notamment avec Calme et attentif comme la grenouille) mais il n’est pas toujours réceptif et aussi c’est un travail qui ne porte pas encore ses fruits (et j’avoue qu’on est peut-être pas assez assidu, je suis la première à avoir du mal avec l’assiduité depuis toujours)

    Particulier

    Si il a une bonne mémoire visuelle, peut-être que de lui faire lire une ou 2 fois avant de commencer la copie ?

    Particulier

    C’est pas qu’il a des difficultés pour l’exercice, c’est juste que ça lui demande de fournir un effort, un effort qu’il ne veut pas faire.

    J’ai toujours demander de commencer par lire la dictée (je ne conçois pas d’autre façon de préparer la dictée.) 2 OU 3 fois minimum.

    Je lui demande le cahier les lundis, (mais 9 fois sur 10 j’ai beau le réclamer toute la semaine il ne prend que le vendredi) en lisant la dictée dès le lundi soir.

    Lire : pas de soucis,
    Lire la dictée : il est déjà dans l’opposition, il commence à hurler. Et pourtant je lui demande de “photographier” uniquement les mots difficiles.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par damael.

    Bonjour,
    Peut-être pourriez-vous essayer ceci, en lui expliquant : annoncez la couleur, il ne s’agit pas de faire sans faute, il s’agit de progresser.
    A faire tous les jours;
    Partez de n’importe quel magazine sur la table, livre de la maison, ou boîte de céréales.
    Pointez une phrase au hasard pour transformer l’exercice en jeu (pourquoi pas avec les yeux fermés).
    Choisissez une seule phrase (si elle fait 3 mots tant mieux pour lui :))
    1) Il se lance sans avoir eu le droit de regarder la phrase;
    2) Vous lui indiquez le nombre de fautes (ex 15 fautes, je ne plaisante pas c’est ce que faisait mon fils :));
    3) Il les cherche et peut les corriger, seul;
    4) Vous lui indiquez non pas le nombre de fautes restantes ex 4, mais le nombre d’erreurs effectivement corrigées ex :11;
    Etc A la fin si il reste des erreurs qu’il n’a pas trouvées,c’est son score. Vous les soulignez, les corrigez avec lui, et on essaye de progresser le jour suivant.
    C’est beaucoup moins vexant de faire des erreurs sur une phrase qu’il n’a jamais vue, donc difficile, que sur quelque chose qu’il a déjà lu ;).

    Bon courage

    Particulier

    En soit il a une orthographe certes pas parfaite (il n’est qu’en CE1 c’est normal et je ne lui demande pas un sans faute, c’est lui qui ne supporte pas l’erreur) mais loin d’être catastrophique. J’ai moins de difficulté à le lire que lire son grand frère qui a des trouble du langage.

    Au quotidien, il écrit des histoires, il adore ça, et ça le fait bien réfléchir sur l’orthographe (car il aime pas ne pas avoir juste). Souvent il me demande “comment ça s’écrit” mais je lui donne pas la réponse, je l’aide juste à réfléchir. Parfois je le fait réfléchir sur ses erreurs dans ses écrits, là il est volontaire “tu prépare... qui prépare ?” “tu !” “alors ?” “Ah !! tu promènes toujours son s en laisse!!!” il se corrige.

    Par contre, arrive la dictée… il écrit “tu prépare Qui prépare?” “tuuuuuuuu grrrr” “oui et…” “grumpf” “Tu as fait la leçon” “grumpf” “Je me rappelle de la phrase de maîtresse : tu promènes….” “grumpf SON S EN LAISSE!!!!!”

    Je doute que lui faire une dictée en mode jeu puisse l’aider, car il va se braquer. Mieux vaut partir de ses phrases à lui, car là il est volontaire.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 23283 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

Depuis 2002, Enfants Précoces Info est un site d'information et de partage au service des familles d'enfants intellectuellement précoces. Espace d'échange et de dialogue, il permet également de trouver une information de qualité sur la question, une écoute attentive et de nouer des liens avec d'autres personnes concernées à travers la communauté de ses membres.

Enfants Précoces Info participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

© 2002-2017 Enfants Précoces Info. Tous droits réservés