Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

ANNONCE EIP AU CORPS ENSEIGNANT

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement 13953 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris

18 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par loute2606 il y a il y a 5 mois et 3 semaines.

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages

  • Participant

    Je suis nouvelle sur le site que je trouve très enrichissant animé par des personnes formidables, Maman d’un garçon de 8 ans en CE2, EIP, détecté récemment par le Docteur Corinne DROEHNLE, une psychologue compétente qui a su nous expliquer et surtout expliquer à mon fils ce que c’est un enfant zèbre, ça l’a énormément soulagé…
    En observant notre enfant , ses compétence intellectuelles, sa bonne mémoire, sa logique ,son raisonnement et ses remarques qui sont pertinentes et surtout sa sensibilité et le manque de motivation à aller à l’école, qui s’est accentué avec le temps, c’est un enfant qui travaille bien, mais s’ennuie beaucoup, donc il rentre souvent à la maison avec des punitions à écrire, toujours la même phrase(je suis calme et concentré )trente ou soixante fois, ca dépend!!!! Donc on a pris la décision de lui faire passer le test QI pour avoir le cœur net.
    Suite au conseil du docteur DROEHNLE, J’ai contacté la réfèrente de l’académie de l’éducation nationale en charge des EIP du bas Rhin, qui m’a conseillé fortement de se rapprocher du corps enseignants pour leur expliquer le profil de mon fils, donc j’ai demandé deux entretiens avec ses maîtresses (2 maîtresses qui travaillent à temps partiel)
    Au cours de ces rendez-vous, on a fait part aux institutrices de nos démarches effectuées au sujet de notre fils,
    Nous avons veillé à employer les bons mots pour ne pas donner l’impression de vouloir révolutionner leurs méthodes de travail, notre seul objectif étant la prise en compte de sa précocité.
    Les deux RDV ont été à l’opposé l’un de l’autre :
    Le 1ER RDV avec la première maîtresse nous a laissé un sentiment d’échec, Il n’avait aucune discussion possible, les seuls points que l’institutrice abordait concernaient le comportement.
    Elle ne semblait pas connaître le sujet et n’était pas disposée à faire des efforts ou aménagements vis-à-vis de notre enfant (par ex : elle ne l’autorise pas à prendre un livre après avoir fini son travail, selon elle, soit les enfants n’ont pas vraiment le temps entre deux travaux, ou bien c’est injuste par rapport aux autres élèves). Elle nous a bien rappelé que notre fils n’était pas le plus intelligent de la classe….. (Chose que nous n’avons jamais prétendu et qu’il ne faut pas mélanger avec la précocité.)
    Le deuxième RDV a été tout le contraire, Une jeune maîtresse, réceptive, compréhensive et assoiffée d’apprendre sur le sujet, a tout de suite proposé de mettre en place des aménagements (Lecture de livres scientifiques, des exercices de math plus difficiles à travailler en autonomie, l’interroger plus souvent et lui faire un clin d’œil pour notifier qu’elle sait qu’il a la bonne réponse, etc.…).
    Elle a même noté les coordonnées de la référente, elle trouvait que c’est intéressant de s’entretenir avec elle pour échanger sur ce sujet, ce 2ème RDV nous a heureusement Soulagés et Satisfaits suite aux réactions de la première maîtresse,
    Nous gardons tout de même l’espoir, que la première Maîtresse commence à observer notre fils et à s’intéresser au sujet, on lui laissera le temps si ‘il faut, on verra bien!!!!
    Je partage ce témoignage, car j’ai besoin de vos expériences, vos témoignages, et vos conseils, comme je l’ai bien dis auparavant, novice et besoin d’aide pour accompagner au mieux mon garçon, Je souhaiterais aussi entrer en contact avec d’autres parents d’enfants zèbres habitants la communauté urbaine de Strasbourg et environs, pour une éventuelle rencontre ou échange…..

    Merci d’avance et bien à vous,


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Votre récit montre bien la difficulté qu’il peut y avoir encore à se faire comprendre par les enseignants. C’est toujours délicat, heureusement il y a des enseignants ouverts et compréhensifs, comme vous en témoignez.
    Oui il faut rester optimiste, je suppose que les 2 institutrices seront amenées à discuter ensemble de votre fils et constateront qu’elles n’ont ni les mêmes méthodes, ni le même enfant en face. Cela devrait forcément en amener une à réfléchir.
    L’essentiel est que votre fils soit valablement stimulé pour qu’il soit, au même titre que les autres, en situation d’apprentissage et d’effort à fournir.
    Sinon en dehors de l’école c’est pareil, n’hésitez pas à aller dans son sens dans ses besoins de connaissance et d’apprentissage, à compléter ses lectures, lui fournir des jeux qui l’intéressent sans vous limiter par l’âge indiqué sur la boîte…


    Participant

    Bonjour,

    Nous sommes parents d’un enfant de 6 ans et 9 mois présentant les caractéristiques d’enfants H P sans avoir été diagnostiqué en tel que tel (bilan hétérogène et non significatif).

    Son école enregistre un fort pourcentage d’enfants diagnostiqués H P et est parfaitement au fait de sa différence.

    Pour l’école, il est et sera un excellent élève dans son niveau. Une avance scolaire risquera de lui ôter son rang parmi les meilleurs de la classe.

    Aujourd’hui nous ne pouvons pas dire qu’il est en souffrance au point de ne plus vouloir aller à l’école même s’il dit des fois s’ennuyer avec des moments de tristesse.

    Nous avons compris depuis qu’il est en maternelle que la politique d’orientation de son école est davantage axée sur l’excellence, avec la performance scolaire et / ou un QI très très élevé, comme critère d’appréciation de la précocité et de la nécessité d’envisager un aménagement ou un saut de classe.

    Ça donne l’impression que les maîtresses pensent avoir le monopole d’appréciation de l’intelligence scolaire des enfants que cela se fait toujours en référence à leur résultat scolaire et non pas aux besoins de stimulation de l’enfant.

    Dans notre cas, notre garçon n’a pas de performance exceptionnelle et nous avons compris qu’il ne fallait pas insisté auprès de l’école.

    Nous nous satisfaisons que ses maîtresses successives lui donnent des fiches supplémentaires même si avec le temps qui passe, nous voyons bien que cela ne l’empêche pas de s’ennuyer ou de traverser des moments difficiles au cours de l’année.

    Cela étant, nous pensons que quoi qu’il advienne, il est dans l’intérêt de l’enfant de toujours associer l’équipe pédagogique à la décision qui s’imposera.

    Mieux vaut envisager purement et simplement un changement d’école pour ne pas exposer l’enfant que passer outre l’avis des instits et s’appuyer sur le cadre légal pour obtenir un aménagement pour l’enfant.

    Si certains enseignants sont très ouverts, malheureusement beaucoup ne supportent pas et considèrent cela comme un empiétement sur leur plate bande.

    Quand l’initiative ne vient pas d’eux; c’est comme si on remettait en cause leur compétence ou leur rôle ou leur capacité à apprécier le niveau des enfants.

    Nous avons actuellement dans l’école de notre garçon l’exemple particulièrement édifiant d’une de ses camarade de GS diagnostiquée H P avec un QI de 131.

    Elle a sauté le CP contre l’avis des maîtresses et vit malheureusement très mal ce saut de classe; elle est d’ailleurs dernière de sa classe actuellement malgré son avance indéniable.

    Les maîtresses parlent de « gâchis » pour qualifier la décision des parents; pour elles, cette enfant aurait été excellente en CP cette année.

    Est-ce la preuve d’une mauvaise décision des parents ou la conséquence d’une stigmatisation a priori de la part des maîtresses, convaincues a priori qu’elle n’est pas la plus intelligente?

    Quoi qu’il en soit, cet exemple m’amène à penser qu’il est primordial de convaincre l’école d’adhérer entièrement à la solution considérée comme adoptée à l’enfant.


    Participant

    Je pense aussi qu’il est important que tout le monde (enfant, parents et enseignant) soient en phase avec la décision, notamment pour la bienveillance qui doit accompagner ce saut. Et il faut aussi que l’enfant en ait l’envie ou en ressente vraiment le besoin à mon humble avis ! Cela étant ce n’est pas parce que l’on est HP que les connaissances sont innées, donc en plus du test de QI une évaluation de niveau me parait aussi importante et aide d’ailleurs à avoir le corps enseignants avec soi.
    Mon fils a sauté le CP car il savait déjà lire de façon fluide et avait aussi une sérieuse avance en mathématiques. Sur ces 2 points il a été évalué en début de GS scolairement parlant par un maitre spécialisé plutôt niveau CE1. Cependant il ne savait pas écrire en attaché, donc en GS il s’est un peu entrainé et a bénéficié d’aménagement sur ce point pendant le 1er mois de CE1.
    Son saut de classe est une réussite, et s’est passé sans heurs, mais cela se discute et se prépare avant pour le bien être de l’enfant !


    Participant

    Merci Françoise, ROS et Loute, Merci d’avoir pris le temps pour donner vos avis, ça m’aide à avancer énormément, Concernant le changement d’école, nous partageons le même avis que la psychologue, ce n’est pas la bonne solution pour le moment, mais certainement au collègue, nous avons la chance d’habiter dans l’est de la France, où un collège accueille des enfants précoces depuis plus de 10 ans, et qui proposent une pédagogie adaptée laissant plus de place à l’oral et moins aux répétitions.
    Par rapport au saut de classe, Mon garçon à un niveau moyen faible concernant le secteur moteur, vitesse et graphique, il effectue actuellement une rééducation d’écriture auprès d’une graphothérapeute, et on a pris également un RDV auprès d’une orthoptiste pour savoir si une rééducation sera nécessaire .., donc pour nous la priorité est de dédier cette année de CE2 à la mise à niveau de ce secteur, afin de pouvoir envisager des aménagements scolaires pour ses classes de cours moyens, Ainsi, quand l’écriture aura gagné en qualité et vitesse, il sera probablement nécessaire de revoir sa situation scolaire, peut être en faveur d’une condensation des classes de cours moyens..

    Merci encore pour vos messages et j’attends avec impatience vos retours, d’autres avis et conseils


    Participant

    Bonjour,
    Je reviens sur le site pour donner des nouvelles, qui ne sont pas forcement bonnes,
    La maîtresses ou plutôt la deuxième maitresse qui nous a bien reçu et qui nous a assuré qu’elle fera des aménagements et qu’elle fera participer plus souvent mon fils et qu’elle veillera à son bien être semble déjà oublié ses promesses, c’est encore pire, mon garçon ne participe presque plus , elle ne l’interroge presque plus et ne le regarde presque jamais, mon grand en souffre et n’a plus confiance en elle, trouve que c’est injuste et de ce fait, n’a plus envie de faire un effort, donc parle en classe, gigote et ne l’écoute plus!!!!!!!!!!!! pour au final entrer à la maison avec les mêmes punitions à écrire, pas 30 fois mais doublé à chaque fois, je le force à les faire, un vrai calvaire…..mais je ne suis pas convaincu que c’est une bonne pédagogie, je suis presque sûre que si on lui tend la main, on lui prête attention et qu’on l’encourage, il se sentira à sa place et il fera de son mieux pour donner le meilleur de lui même!!!! j’ai demandé un autre RDV avec sa maîtresse pour mettre tout cela à plat et comprendre sa position,
    Je compte sur vous pour me donner des conseils, des avis,
    Merci d’avance


    Participant

    Effectivement c’est décevant, mais c’est bien d’avoir repris de suite RDV avec la maitresse !
    Lui expliquer les actions en cours de votre côté (graphothérapie, …), comment vous encourager votre enfant à avoir un bon comportement , …
    Puis je lui rappellerai ses paroles de l’entretien précédent et le décalage avec la situation actuelle, et expliquerait aussi qu’il est probable que donner des punitions écrites à un enfants qui a des difficultés avec le graphisme ne soit sûrement pas approprié,…
    Ensuite j’essayerai de trouver un arrangement avec la maitresse: votre enfant pourrait s’engager à faire des efforts (plus sage) et voir avec la maitresse à quoi elle peut s’engager pour améliorer les choses (l’interroger plus souvent, le récompenser quand il est sage, …). Les efforts doivent souvent être produits par les 2 parties, l’enfant ne pouvant être responsable de tout !


    Participant

    Merci beaucoup Loute, c’est ce que je compte faire, je suis sûre mon fiston pourra s’adapter au mode du travail de son enseignante mais pour que cette adaptation doit se faire, il a besoin d’être accompagné, encouragé, et surtout d’un cadre bienvaillant……..
    Merci encore une fois


    Participant

    L’annonce et le diagnostic d’un enfant IP n’est pas une finalité mais c’est le début d’un parcours de combattant, après avoir contacté de nouveau la référente de l’académie de Strasbourg, qui m’a conseillé de se rapproche du psychologue du RASED, ce dernier qui m’a proposé de voir le directeur de l’école pour lui en parler, j’ai échangé avec tout ce monde pour se retrouver avec trois RDV auprès du psychologue du RASED qui proposait de voir mon fils pour comprendre son ressenti par rapport à ce qu’il vit actuellement.
    Concrètement, je souhaiterai qu’il y a une réelle collaboration entre ces personnes pour contribuer à faire circuler l’information sur les enfants précoces, je sens quand même qu’il y a encore quelques réticences. La précocité peut être perçue comme excuse à certains comportements. Les enseignants peuvent ne pas avoir une très bonne représentation de la précocité et ne pas comprendre, a priori, le paradoxe que les plus intelligents puissent être pénalisés dans le système.

    j’ai fais un mail à la référente en lui demandant de bien vouloir établir un dialogue avec toutes ces personnes, pour trouver en fin une adaptation pédagogique qui se fera par le biais d’un parcours adapté et construire un contexte relationnel qui valorise et encourage. je ne sais pas si je rêve mais je suis décidée de continuer ce combat………….

    En attendant de vous lire, toujours prenante des conseils et des avis,
    Merci d’avance


    Admin bbPress

    Bonjour Asmouna,

    Votre démarche est tout à fait cohérente et justifiée, c’est en effet ce qui devrait être proposé d’emblée (et qui est d’ailleurs écrit dans les textes) dès lors qu’un enfant est signalé comme étant à haut potentiel. Ce qui me semble étrange est que la réferente eip vous ait renvoyée vers le rased, étant donné que vous avez déjà fait le bilan : à mon sens il aurait mieux valu qu’elle se tourne vers l’établissement de votre fils pour effectivement y donner les informations nécessaires afin que votre fils soit bien pris en charge, comme vous le demandez dans votre message.
    Ce qui compte maintenant est que vos efforts pour la rééducation de l’écriture soient reconnus et pris en compte, que ces difficultés ne pénalisent pas votre fils pour bénéficier là où c’est possible d’un programme adapté et enrichi.
    Tenez nous au courant…


    Participant

    Bonjour Françoise,

    Merci beaucoup pour votre réponse, j’ai l’impression que tout le corps enseignant se focalise sur le comportement et faire un genre de déni concernant la précocité..
    Mon fils ne rentre plus à la maison avec des punitions à écrire, car il doit les faire à l’école, attention!!!!! pas au sein de sa classe mais chez les CP/CE1, sa maîtresse continue à le punir en l’envoyant chez la maitresse voisine (CP-CE1), qui le gronde une 2ème fois, et une fois les punitions sont finis, lui demande de continuer encore! je suis vraiment désespérée!! j’attends désespérément la réponse de la référente et son intervention qui tarde à venir!!!


    Admin bbPress

    Oui, certains enseignants sont assez hermétiques au sujet. Tout ceci est vraiment contreproductif et ne servira qu’à braquer votre fils. Aviez vous finalement eu un deuxième entretien avec les enseignantes ?
    Personnellement j’irais voir le directeur pour lui dire que vous avez demandé une intervention du réferent eip dans son établissement afin de bien faire comprendre la situation de votre fils et demanderais un rv urgent au référent eip en expliquant la’situation. Par ailleurs n’est il’pas possible d’en parler à la psychologue, suite à la mauvaise tournure que prennent les choses, pour qu’elle vous fasse une recommandation écrite pour l’établissement scolaire ?
    Tout ceci est vraiment dommage car il suffit d’un peu de bienveillance pour que les choses s’arrangent, or là cela ne semble pas être le cas et votre fils doit sûrement ressentir cette opposition à son égard.
    Si cela devait durer, je réfléchirais quand même au changement d’école… Ne les lâchez pas en attendant!


    Participant

    Oui Françoise,J’avais demandé un entretien avec la maitresse qui donnait les punitions, Le RDV s’est bien passé comme la première fois, elle avait commencé l’entretien par nous dire qu’elle a enfin compris comment il fallait agir avec notre garçon, et la solution qu’elle avait trouvé est de lui donner des bons points quand il se tient calme et concentré en classe et apparemment elle a commencé à appliquer cette méthode qui a fonctionné la matinée même du RDV!!!

    On a essayé avec le papa de lui expliquer la situation que nous vivons tous à la maison, entre le refus de se lever le matin , son souhait de changer d’école, de classe, de maîtresses, et son manque de motivation pour l’école tout simplement, avec les punitions répétitives qui ne donnent pas l’effet souhaité, ça commence à être invivable, surtout qu’il a perdu confiance, il voit qu’il y a un décalage entre ce qui a été dit lors de notre dernier entretien ( à ce que la maîtresse lui prête plus attention, lui faire le clin d’œil attendu, lui donne les bons points quand un travail est bien fait, l’encourager etc….) et son attitude envers lui qui consiste à l’ignorer .

    Elle semblait comprendre ce qui se passe, et elle nous a assuré qu’elle prêterait plus attention à notre garçon, et à l’encourager et n’hésiterai pas à nous faire un retour…..

    effectivement, elle lui donne des bons points quand il se tient droit mais quand il commence à s’ennuyer avec l’attitude qui va avec, elle revient à la même méthode de punitions, et maintenant en lui envoyant chez une autre maitresse de CP/CE1.

    Je lui ai aussi posé la questions si elle comptait contacter Mme RAUNET comme elle nous l’a affirmé la dernière fois, elle nous a dit que ce n’est pas une priorité pour elle, qu’elle a beaucoup d’autres tâches à faire en tant qu’enseignante mais nous a promis de prendre contact avec elle quand elle aura le temps!!! une réponse décevante pour nous.

    Voilà, je vais écouter vos conseils, en relancent la référente EIP, en demandant une recommandation de la part de Mme DROEHNLE, et en informant le directeur que j’ai demandé une intervention de la référente….

    Merci Françoise, je n’hésiterai pas à revenir vers vous pour vous tenir informée de la suite des évènements.


    Participant

    Message pour Françoise:
    Bonjour Françoise, j’aimerai bien savoir votre avis sur la réponse de la référente ci jointe :

    Je ne peux intervenir directement comme je vous l’ai déjà dit, il y a un protocole concernant le suivi des élèves. Il est nécessaire dans un premier temps que l’équipe de circonscription accompagne les enseignants dans l’identification des besoins et dans la construction des réponses pédagogiques adaptées.
    Je n’interviens que dans un second temps pour apporter mon expertise à la demande de l’IEN. Si le directeur ou les enseignants me sollicitent je les dirigerai bien volontiers sur des ressources mais le suivi individuel se doit de suivre le protocole.

    Voilà, je pensais que la référente était là pour nous accompagner dés le départ mais finalement, et si j’ai bien compris, elle ne pourrait intervenir que si elle est sollicitée par le rased ou par le corps enseignant!!!!!!!
    qu’est ce que vous en pensez Françoise???

    Merci beaucoup pour votre aide!


    Admin bbPress

    Bonjour,

    Dans ce cas il est nécessaire de vous tourner à nouveau vers la psychologue, expliquez lui ce qui se passe avec votre fils. Il pourrait être utile qu’elle le revoit 1 ou 2 fois en séances pour bien cerner sa personnalité, ses besoins, ses réactions. Je pense que s’il ne peut avancer maintenant pour des raisons de difficultés graphiques il a quand même besoin d’avoir dans ses journées des moments qui comblent l’ennui, et c’est vers cela qu’il faut tendre : que peut faire l’école pour qu’il ne s’ennuie pas et ne perturbe pas la classe ? Mettre en place un plan d’accompagnement personnalisé (ça peut être une solution car elle engage à la fois les enseignants et votre fils), qui tienne à la fois compte de la précocité et des difficultés graphiques? Faire faire un mot aussi de la part du graphothérapeuthe qui suit votre fils, pour que l’équipe enseinante l’accompagne et sache les efforts qu’il fournit.
    Je pense qu’il vous faudrait des préconisations écrites sur lesquelles vous appuyer. Ainsi vous pourrez voir le directeur pour qu’il ouvre réellement une discussion autour de votre fils.


    Participant

    Bonjour ASMOUNA,
    Effectivement il faut parfois être tenace et en ce qui me concerne pour mon N1 j’avais trouvé que c’était aussi le parcours du combattant (cela a été plus simple pour N2 sûrement car je connaissais l’existence des EIP et une équipe enseignante probablement plus à l’écoute N1 étant déjà passé par là!).
    Personnellement je vous recommande de prendre RDV avec le directeur, car il est de sa responsabilité de réunir si besoin une équipe éducative pour discuter avec vous de votre enfant.
    Il faut aussi prendre contact avec le psychologue RASED pour lui communiquer les conclusions du tests et aussi qu’il se fasse « une idée » en vous rentrant vous et l’enfants de ses besoins, son objectif devant être le bien être de l’enfant. Il sera à même d’insister auprès de l’école pour que des mesures soient prises.
    Cela étant dit cela va prendre du temps …
    Prenons le cas de mon N1 lorsqu’il était en CE2 cad lorsque l’on a commencé ce chemin de « croix » : on a rencontré 2 fois la maitresse, puis la directrice en décembre qui a demandé de passer le test et de voir la psy RASED avant la réunion éducative. N1 a donc du passer le test, rencontrer en + 2 fois la psy RASED, passer le test d’évaluation de niveau scolaire et on a ensuite eu une réunion de l’équipe éducative où des aménagements ont été décidé . 2ème réunion éducative, 3 mois plus tard en juin , les aménagements n’étant pas suffisant (il s’ennuyait toujours), le saut du CM2 a été décidé (jugé préférable au saut du CM1 par les enseignants). On s’est revu en réunion éducative encore 3 fois en CM1 pour des aménagements supplémentaires pour aider N1 à patienter jusqu’au collège.
    En résumé pour y arriver cela demande effectivement pas mal de tenacité au moins pour le premier enfant après c’est la routine …!!!
    Bref le plus dur est de déclencher la « machine » en essayant de se ménager le plus de personnes de sont côté avant la réunion de l’équipe éducative … Et aussi de trouver de la dispo pour toutes ces réunions …!


    Participant

    Bonjour,
    Je tenais d’abord à remercier LOUTE et Françoise, vos avis et vos conseils m’aide énormément.
    Effectivement la machine est lancé en fin, le psychologue du RASED a demandé une réunion avec les maîtresses et le directeur la semaine prochaine (sans notre présence !), l’objectif sera de faire comprendre les difficultés et particularités propres de mon garçon pour qu’il y ait des arrangements et des assouplissements du cadre dans la classe. gardant espoir,on verra bien..


    Admin bbPress

    Bonsoir,

    C’est une bonne nouvelle, j’espère que vous aurez l’aide et le soutien nécessaires.


    Participant

    Cela bouge, c’est bien. Courage !

19 sujets de 1 à 19 (sur un total de 19)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement 13953 les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces Info

Vous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

Je m'inscris